À la poursuite de ma robe d’un jour – Partie 3

Si tu as suivi mes dernières péripéties dans mes essayages, tu te souviens que je suis restée sur 3 modèles en « top liste ».

Mes essayages de robes à l'Atelier Emelia de Nemours

Crédits photo (creative commons) : brunapazini0

Suite aux derniers essayages, j’ai pris le temps de la réflexion. Un nouveau critère est apparu, auquel je n’avais pour l’instant pas pensé.

Une robe de mariée ne se porte qu’un jour dans sa vie. C’est « la plus belle robe » que l’on va mettre et également la plus chère. Même si Maman a le plaisir de m’offrir la mienne, je ne conçois pas de mettre des sommes astronomiques dans une tenue que je ne pourrais porter qu’une seule fois.

Nous sommes début mai et, ce que je sais c’est que, cette robe il faut que je puisse la porter de nouveau après le mariage.

Mais voilà tel un sujet de philo, à quelle occasion peut-on de nouveau porter sa robe de mariée ?

Une idée me vient en tête, ma robe devra être scindable. Je pourrais ainsi porter de nouveau le haut ou le bas indépendamment. Aujourd’hui on trouve de nombreux modèles avec top et jupe. Sauf que Mademoiselle Glagla elle ne veut rien faire comme tout le monde. Non, je veux tout de même l’aspect d’une vraie robe.

Et c’est avec cette idée en tête que je décide d’orienter les essayages qu’il me reste à faire dans les deux enseignes où j’ai pris rendez-vous :

  • Atelier Emelia à Nemours dans le 77
  • Mariane Carême une créatrice dans le 93

Essayages à l’Atelier Emelia de Nemours

L’Atelier Emelia, je ne connaissais pas. C’est Galou une de mes bridesmaids qui a insisté en me disant d’aller y faire un essayage. Je le lui ai promis et je tiens à honorer ma promesse.

Cet atelier il est récent. Créé en 2017 par les créatrices de la marque Cymbeline qui se sont reconverties dans cette nouvelle société à 70 ans.

Cette enseigne est passée dans la première saison de la « Robe de Ma Vie » diffusée sur M6 et, n’étant pas fan de l’émission, je ne partais pas cependant pas avec un avis ultra positif.

Les robes sont fabriquées par trois sœurs dans leur atelier à Nemours, à 70km de chez moi. Elles ne travaillent qu’avec des fournisseurs français. Éthiquement, cette marque me plait déjà.

Nous sommes accueillies par Julie, la responsable de la boutique qui a privatisée la boutique pour mon essayage. Elle note avec amusement ma « liste au Père Noël » de mes critères et je lui précise au passage que j’ai déjà essayé un de leur modèle au Printemps Mariage.

Là, je suis surprise. Contrairement aux autres boutiques où je choisissais moi-même les modèles que je souhaitais essayer, cette fois-ci c’est Julie qui les choisis à ma place. Et c’est parfois surprenant, comme celui-ci :

Mes essayages de robes à l'Atelier Emelia de Nemours

Crédits photo : Photo personnelle

Cette méthode s’avère originale mais payante, car ça lui permet de cerner mes envies et de les définir.

Au final, on se rend à l’évidence, le modèle que je veux n’existe pas. Je ne sais pas pourquoi, je lui montre le croquis que j’ai dessiné il y a quelques semaines de cela.

La magie opère, elle me montre des modèles, me propose de les mélanger, demandes aux créatrices si on peut scinder le haut et le bas.

Verdict… La réponse est oui !

Bilan

Je suis aux anges ! J’ai trouvé ma robe j’en suis sûre, mais c’est pourtant difficile de vraiment imaginer le rendu d’un modèle 100% créé pour moi.

Le doute s’installe quelques jours, j’appelle Maman tous les jours à ce sujet. Puis, Julie me rappelle, m’explique en détail ce qu’il en est et ce a quoi elle va ressembler. Elle me rassure et je donne mon GO !

Ma robe de mariée sera signée Atelier Emelia, elle sera fabriquée à 70km de chez moi par des créatrices qui ont 70 ans mais qui sont tellement passionnées par leur métier que l’âge est un détail.

Je suis heureuse, un peu fière aussi, et sans Galou je n’aurai jamais eu l’idée de franchir cet atelier. Cette robe n’est pas du tout en dessous des 1000€ comme je le souhaitais au départ. Mais je vais la garder toute ma vie, remettre le haut, remettre la jupe dès qu’une occasion se présentera. J’ai tellement hâte ! Maman m’a soutenue et suivie dans mes délires complètement fous et je l’en remercie car la robe telle qu’imaginée sans la partie scindable aurait été aussi beaucoup moins onéreuse.

Je vais te faire patienter jusqu’à mon mariage (hiiiiiii c’est dans 3 mois !) pour te montrer ma précieuse ! Premier essayage pour les retouches prévus dans quelques jours et ce serait mentir que de dire que je n’ai pas fait quelques cauchemars…

Et toi dis-moi tout, as-tu fais réaliser ta robe sur mesure ? Connaissais-tu l’Atelier Emelia ?

Hello! Je suis Mademoiselle Glagla, en couple avec Chéri d'Amour depuis 2006, maman de Nenette depuis 2017 et future mariée d'hiver en Ile de France. Mon métier ? Chef de projet événementiel, et autant te dire que je suis plus que ravie de pouvoir organiser notre propre mariage. Verdict le 29 Février 2020!

Commentaires

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    21 décembre 2019

    Ah la la quel teasing de malade. Bon vu tes critères je ne suis pas étonnée que tu aies fini chez une créatrice. Comme tu dis, la robe que tu veux n’existe pas. Il faut la créer pour toi. Bon ben rendez-vous dans 3 mois alors. Zut faut encore attendre.

Poster une réponse