Mon mariage ludique et romantique : la première ouverture de bal et le dessert

La soirée passant, nous approchions de la première ouverture de bal. Nous avions en effet prévu de danser un peu avant le dessert, puis de danser de nouveau ensuite. Un peu stressés, Monsieur Glenn et moi nous sommes éclipsés pour répéter quelques pas…

Notre première danse pour l'ouverture du bal // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

La préparation de notre première danse

Il faut savoir que nous ne sommes ni l’un ni l’autre danseurs. Je dirais quand même que mon mari se débrouille mieux que moi pour ce qui est du sens du rythme et de la coordination… Mais bon, nous étions sûrs de ne pas pouvoir nous embarquer dans une chorégraphie très compliquée.

Le choix de la musique, lui, avait été fait depuis longtemps : ce serait Stand by me, de Ben E. King. Pour la petite histoire, nous avons découvert cette chanson à travers un manga, Je ne suis pas un ange, d’Ai Yazawa (les deux personnages principaux, Akira et Midori, sont d’ailleurs représentés sur nos faire-parts). Les paroles nous ont semblé convenir à merveille à un mariage, et le rythme assez lent nous convenait bien.

Vu notre piètre niveau, nous aurions pu nous contenter de nous enlacer et de nous balancer d’un pied sur l’autre, mais Monsieur Glenn n’en avait pas très envie. C’est donc surtout à son initiative que nous avons tenté d’inventer notre propre chorégraphie sur cette chanson, en respectant le rythme et avec des pas assez simples pour nous en sortir (y compris avec la robe et son jupon !). Rien d’extraordinaire, donc, mais avec quand même une sorte de porté (ou plutôt, de « fais-moi tourner ») qui nous a bien fait rire pendant les répétitions…

L’ouverture de bal le jour J

Peu habitués à nous « produire » en public (seule ma petite sœur avait assisté à une ou deux répétitions, non sans quelques ricanements, du reste), nous nous sommes lancés avec une certaine appréhension. Personnellement, j’avais peur de m’emmêler les pieds dans mon jupon : comme j’avais gardé le secret de ma tenue pour Monsieur Glenn, c’était la première fois que je dansais avec ma robe !

Finalement, tout s’est bien passé, même si j’ai marché un peu dessus. Je l’ai d’ailleurs glissé discrètement à mon mari… Enfin, discrètement, c’est ce que je croyais, puisque des invités ont entendu « Tu marches sur ma robe », alors que je disais « Je marche sur ma robe ». J’aurais mieux fait de me taire !

Notre première danse pour l'ouverture du bal // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Notre première danse pour l'ouverture du bal // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Notre première danse pour l'ouverture du bal // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Notre première danse pour l'ouverture du bal // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

C’était quand même pour nous un moment chouette et assez émouvant. Contrairement à ce que je craignais, je ne me suis pas sentie (trop) ridicule et j’ai pris plaisir à cette petite danse toute personnelle, sans prétention mais pleine de tendresse.

Notre première danse pour l'ouverture du bal // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Après ça, tout le monde s’est mis à danser pendant une bonne demi-heure. À ce moment-là, l’absence de playlist vraiment achevée s’est un peu plus fait sentir que pendant le repas, puisqu’il a fallu improviser, mais les gens se sont tout de même déhanchés avec beaucoup de bonne volonté !

Le dessert

A sonné alors l’heure du dessert. Nous n’avions pas souhaité de pièce montée mais avions opté pour un gâteau au chocolat préparé par le traiteur.

Côté musique, nous n’avions pas beaucoup d’inspiration et notre choix s’est finalement arrêté sur un morceau que connaissent bien les fans du film Love Actually

Pour marquer encore un peu plus l’instant, le traiteur avait prévu des cierges magiques. Simple mais efficace !

L'arrivée de notre dessert de mariage // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

C’était aussi l’heure du champagne et les mariés ont été évidemment les premiers servis. Nous ne buvons normalement jamais d’alcool ni l’un ni l’autre mais nous y avons trempé les lèvres pour faire illusion… avant de refiler nos coupes au premier venu !

L'arrivée de notre dessert de mariage // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Quant au gâteau, il était vraiment très bon. Je regrette d’ailleurs que mon manque d’appétit m’ait empêché d’en manger beaucoup. Monsieur Glenn, en revanche, a trouvé toute la place nécessaire dans son estomac… comme un certain nombre d’invités, alors que le repas qui a précédé avait été très copieux. Je pense que ça en dit long !

Mais bon, forcément, à ce stade de la soirée, les ventres étaient bien remplis et la fatigue commençait à se faire sentir. Il était pourtant l’heure de notre seconde ouverture de bal, une danse un peu particulière… dont je te parlerai la prochaine fois (je t’assure que ça mérite un nouvel article !).

Et toi ? Comment as-tu choisi la musique de ton ouverture de bal ? As-tu dansé sur une chorégraphie particulière ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “Mon mariage ludique et romantique : la première ouverture de bal et le dessert”

  • Ca avait l’air chouette votre choré ! Il y avait même un porté bravo !
    J’adore la musique de Love Actually ! J’aurais bien envie de te la piquer 🙂

    • Ah ah, un porté simplissime hein 😛 Je n’ai pas sauté ni rien, je me suis contentée de m’agripper au cou de mon mari ^^
      Mais je t’en prie pour la musique, je n’en ai pas la propriété 😉 Je trouve que c’est le genre de morceau qui met toujours de bonne humeur !

  • L’important ce n’est pas le niveau technique de la danse mais l’émotion et vos photos montrent cela ; en plus vous avez fait quelque chose de personnel. Super ! Nous… nous n’avions rien répété du tout : étant donné que nous ne faisions pas un mariage « classique » pour moi il n’y aurait pas d’ouverture de bal, mais… les musiciens ont annoncé l’ouverture du bal par les mariés… je te dis pas ma tête ! Moi aussi, je n’ai fait que tremper mes lèvres dans le champagne (j’avais même commencé par refuser la coupe de champagne, et puis je me suis dit que quand même… ). Encore bravo pour la choré personnelle !

    • Ah ah, j’imagine bien la tête de la mariée qui découvre qu’elle va devoir improviser une première danse, en effet ! Mais bon, un petit slow fait l’affaire, tant qu’il y a de l’émotion 🙂

  • Les photos de votre première danse sont très belle ! Vous avez vraiment l’air heureux dessus !
    J’ai hate d’en savoir plus sur cette seconde ouverture de bal !

    • La deuxième danse est d’un tout autre genre 🙂 (tsss, je tease alors que je n’ai même pas encore rédigé l’article, honte sur moi…)

    • Superbe, je ne sais pas… Ce n’était pas d’un très haut niveau chorégraphique, quand même 😉 Mais c’était un beau moment pour nous et, je crois, pour nos invités.

    • Merci ! Pour le buffet, on a laissé totalement le champ libre au traiteur. On a été ravis du résultat, d’autant que c’était très bon !

  • je préfère largement une chorégraphie peu élaborée (ou un simple slow) à toutes les chorégraphies sans émotion que l’on peut voir de nos jours…
    Et là, une tendresse immense ressort des photos ! C’est très émouvant 🙂

  • Quel moment touchant! Vos photos transmettent bien ce moment tout en douceur et de complicité! ( et Ai Yasawa <3 <3)
    Curieuse de voir votre deuxième danse! ^^

    • Merci pour ton message 🙂
      Pour la deuxième danse, on va quelque peu changer de registre… Mais il faut encore que j’écrive l’article ^^° (suis-je la seule à me laisser déborder et à ne me réveiller que lorsque l’article précédent est publié ?)

  • Les photos de votre danse sont juste sublimes ! Et je pense que le tout, pour la première danse, c’est d’être à l’aise. Nous ne sommes pas très bons danseurs, mais nous voulons essayer de marquer un peu le coup, en montrant un peu à nos invités ce qu’on a appris en un an de salsa, mais sans pour autant tomber dans le côté « représentation de danse ». Nous verrons bien si nous y arrivons, mais nos amis nous attendent quand même là dessus !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *