Mon mariage civil en rouge : les préparatifs en demi-teinte

Voilà une semaine, jour pour jour, au moment où je t’écris que j’ai rejoint le côté obscur de la force : le clan des Madames !

Retour en arrière sur ma semaine de préparatifs

J’ai posé une semaine de congés avant le mariage et une après pour pouvoir tout préparer et profiter d’un peu de repos après coup (grand bien m’en a pris !).

Samedi midi, je suis donc en vacances. Le départ est prévu le mardi soir (je devais bosser le mardi et puis j’ai changé d’avis et j’ai pris toute la semaine). Samedi et dimanche, je erre chez moi. Tout ce que je pouvais anticiper a été fait donc je n’ai pas grand chose de plus à faire (à part les corvées courantes, super motivant).

Dimanche soir, Témouine vient me faire les ongles. Je commence à réaliser qu’il se passe un truc.

Mariage (7)

Crédits photo : Photo personnelle

Lundi : un départ anticipé

J’en ai marre, je décide de partir plus tôt. J’arrive donc à Bordeaux lundi soir, la voiture chargée à mort (un premier voyage avait déjà été fait).

On décharge le frigo que mon père a récupéré en plus, histoire qu’il se pose dans la nuit et qu’on puisse l’allumer le lendemain.

Mardi : une journée efficace

Mardi, on commence à monter la table. Des tréteaux, des madriers, des planches et hop une table pour 14. Heureusement qu’on a anticipé car la table n’était pas assez longue et elle était trop haute. Du coup, on est parti acheter une planche, 2 tréteaux, on a coupé ceux-ci à la bonne taille. Ben oui, il paraît que c’est mieux de manger sans avoir la table sous le menton…

Et, du coup, comme on est que tous les deux avec mon père et qu’il n’y a pas de risque particulier, on a mis la table dès le mardi. Je dois t’avouer que de voir ma décoration prendre forme, ça m’a fait du bien au moral (surtout après avoir passé 2 heures à essuyer la vaisselle, heureusement que l’odeur du vinaigre blanc ne me gêne pas trop).

On colle mes présentoirs au pistolet à colle. On accroche les fanions aux murs. Je fais ma table avant de la recommencer parce que j’ai mal centré le chemin de table…

Mon père a aussi customisé le frigo de secours car il était abimé. Après l’avoir bien nettoyé, il a passé une couche de vernis et par-dessus, avant séchage, du vernis à bois au pinceau. Résultat, un frigo avec une façade imitation bois qui a bluffé tout le monde.

Ma journée aura juste été teinté d’amertume car mon patron m’a pourri la journée avec des messages injustifiés et j’ai quand même fini de poser ma décoration en pleurant à cause de ce mec lunatique qui a des crises autoritaires aux plus mauvais moments.

Présentoire

Crédits photo : Photo personnelle

Présentoire 2

Crédits photo : Photo personnelle

Pssiit : le pistolet à colle pour nous ça n’a pas tenu du tout ! Du coup, j’ai recollé avec de la colle extra forte de Scotch (la rouge qui pue). Il faut bien laisser sécher pour que ça tienne (attention, si tes assiettes sont très lourdes, il faut manipuler tes présentoirs avec précaution).

Déco (3)

Crédits photo : Photo personnelle

Déco (8)

Crédits photo : Photo personnelle

Déco (7)

Crédits photo : Photo personnelle

Mercredi : le ravitaillement

Je pars me faire épiler en fin de matinée puis on part faire les courses avec mon père pour le mariage mais aussi pour le weekend post mariage en groupe (quelle charge de travail en plus je me suis encore mis sur le dos, j’te jure).

Au retour, je m’arrête payer la fleuriste comme ça c’est fait.

Jeudi : la tension monte !

On finit la déco et on commence la cuisine !

J’ai prévu de faire des cupcakes pour le dessert du jour J mais aussi pour les petits-déjeuners du weekend ainsi que 2 ou 3 brioches maison. Le four de mon père étant trop petit, je dois faire cuire mes gâteaux porte entre-ouverte donc au lieu de faire des plaques de 12, je les fais cuire par 6. À raison de 30 min par fournée, et de 7 fournées. Ça m’occupe bien cette affaire.

Pendant ce temps, mon père s’occupe des marinades.

En fin de journée, on part chez mon frère récupérer de belles chaises. Comme on part à l’heure des bouchons et que mon père me guide mal, on se clashe méchamment dans la voiture. On décide de récupérer le reste des chaises plus tard dans la soirée mais pas question de reprendre la voiture avec cette circulation ! On arrive malgré tout à avoir notre cota de chaises.

Je trouve 5 minutes pour envoyer un mail au photographe, je dois le voir le lendemain.

Vendredi : dernière ligne droite !

Je finis les fournées de cupcakes et je lance ma troisième et dernière brioche. Ma machine à pain rend l’âme et menace de prendre feu, donc on se contentera de 2 brioches hein !

Mon père finit ses préparatifs, il a géré toute la partie salée.

Finalement, le photographe ne peut pas venir donc on fait le rendez-vous par téléphone. Ce rendez-vous téléphonique me met un peu plus dans le bain du mariage et il me tarde de voir ce monsieur en vrai parce qu’il a l’air hyper sympa et très à l’écoute.

Je finis d’accrocher la déco dedans et dehors (tout ce qui ne craint pas). Je finis mes pompons en tulles pour identifier la porte des toilettes et de la salle de bain (le reste est accroché à l’arrache dans la haie).

Je dois aller chercher mon meilleur ami (et témoin T.) à la gare à 15 h 45. J’avoue que du moment qu’il est arrivé, le temps s’est accéléré et j’ai commencé à me détendre.

On fait un test tenue pour lui et mon papa, histoire de régler les derniers détails et je repasse la tenue de Chouchou. J’en profite pour défroisser ma robe.

Vers 19 heures, un numéro inconnu m’appelle. C’est ma fleuriste, ZUT ! J’ai oublié d’aller chercher mes fleurs pour mes cheveux ! Avant d’oublier de nouveau, je file les récupérer de suite ! J’en profite pour montrer à T. où il devra aller chercher mon bouquet le lendemain. Quand j’arrive, elle est en train de faire mon bouquet… J’ai des papillons dans le ventre et les larmes aux yeux ! Hiiiiii il est beauuuuuu !

Les gens commencent à arriver et à me solliciter. Je suis loin d’avoir fini. Je commence à fatiguer.

Déco (1)

Crédits photo : Photo personnelle

Alors que je ne voulais pas au départ, on improvise un pot d’accueil pour ma belle mère, ma mère and co. Pendant qu’ils vident gentiment 3 bouteilles de champagne, je monte mes ganaches pour garnir les coques de macarons que j’ai amené congelées. Le reste de mes ganaches montées sera mise en pot et congelée. Mon père confirme que la ganache montée congelée c’est délicieux ! Seule la ganache vanille reste au frigo en poche à douille pour garnir les cupcakes le lendemain matin.

J’attaque la confection de mes pochettes à confettis (oui oui j’ai acheté des confettis mais je n’ai rien prévu pour les donner à mes invités…). Il y en a 12 à faire et j’ai rapidement de l’aide de ma mère, de témouine et de T. J’ai trouvé l’idée au dernier moment, acheté le papier calque le matin même et j’ai été obligé de les faire à 22 h 30 car Chouchou avait le masking-tape nécessaire à la confection…

IMG_2197

Crédits photo : Photo personnelle

IMG_2198

Crédits photo : Photo personnelle

On part enfin manger à 22 h 45 avec T., Témouine et Chouchou. Un McDo plus tard, je rentre chez mon père avec T. et Chouchou part avec Témouine à l’hôtel.

Des amies à ma maman nous ont offerts des fleurs (c’est gentil mais elles sont parties à la poubelle 3 jours après, c’est pour ça que je n’aime pas les fleurs) !

Déco (9)

Crédits photo : Photo personnelle

Déco (6)

Crédits photo : Photo personnelle

Je pars prendre ma douche, faire mon gommage et mon masque éclat et, vers minuit, je suis à peu près prête.

Ah non, je n’ai pas choisi les chansons pour la mairie… Avec T. on discute, on cherche des chansons et on finit par s’endormir vers 2 h 30 du matin (parce qu’à 1 heure du matin, je n’ai rien trouvé de mieux à faire que d’allumer mon ordinateur pour montrer des photos à T.). Moi, je crois que j’ai dû m’endormir vers 3 heures car T. faisait des bruits bizarres et mon père ronflait bien fort de l’autre côté du mur…

À 6 heures le lendemain matin, j’étais sur Deezer en train de synchroniser les chansons retenues lors de notre recherche nocturne. Je traîne jusqu’à 6 h 30 / 6 h 45 et puis je n’en peux plus, je me lève !

Je vais me marier !!!

Petit bilan émotionnel

J’ai adoré cette semaine avec mon père à préparer ce joli jour mais…

Oui, il y a un mais. Mon papa a toujours été un grand fêtard, un épicurien. Et, vois-tu, tous les soirs on a fait un truc. Il y avait du monde, de l’alcool, des bons repas. Le mardi, c’est sympa. Le mercredi, c’est stressant. Le jeudi, ça provoque une engueulade !

Moi je n’ai pas l’habitude de ce rythme. Je voulais prendre le temps de faire les choses, me reposer. Avoir le temps de lire, de réfléchir, de regarder la télé, de profiter de mon père, etc. Au lieu de ça, j’ai l’impression d’avoir subi. J’ai pris sur moi pour faire bonne figure. Ben oui quand papa invite une copine à dîner, tu te vois toi partir te coucher au bout de 30 minutes au milieu du repas parce qu’il est 22 h 30 et que tu es crevée ? Moi je ne peux pas. Donc j’ai tenu bon, j’ai souri, j’ai bu, j’ai même passé de supers bons moments mais je me suis épuisée.

Le jeudi, on a dû partir faire un pique-nique de 3 heures chez des amis à mon père pour qu’une de mes tantes récupère un barbecue… Mais WTF papa ? À 2 jours de mon mariage, le jour où on doit attaquer le gros du boulot, on va perdre 3 heures pour un barbecue ?

J’adore les amis chez qui on est allé, le moment été très sympa mais pas là quoi. J’ai amené ma tablette pour faire la liste des photos de groupe que je voulais, afin de pouvoir enfin envoyer le planning à mon photographe (le jeudi je n’avais toujours pas pu prendre 5 minutes pour faire un mail). Figure-toi que mon père a râlé, les copains de mon père ont râlé… J’ai rappelé à l’assemblée que javais accessoirement un MARIAGE à finaliser pour dans 2 jours OK ??? Bon, ils me taquinaient un peu mais j’étais hyper fatiguée donc susceptible et ils ont été maladroits.

Tout le début de semaine, mon père était là “cool, il y a le temps, on n’est pas pressé”. Le jeudi soir et le vendredi, il a pris un coup de pression et a commencé à être désagréable. Le jeudi si on s’est pris la tête dans la voiture, c’est parce qu’il a organisé ce foutu pique-nique, qu’il a bu un peu et que donc le temps de rentrer et de faire une petite sieste, ben on a pas pu partir plus tôt. Donc quand je me suis faite jetée dans la voiture à cause de la circulation et de l’heure et tout ça, je me suis contrôlée pour rester polie.

Je sais que mon père est comme ça, toujours entouré et qu’il a organisé toutes ces petites choses pour m’aider à me détendre et me changer les idées. Mais ce n’est pas dans mon caractère et je suis très sensible à la fatigue. Résultat, après le mariage, j’ai été malade pendant 3 semaines. Bref, sur le moment j’ai mal vécu tout ça mais, avec le recul, ce n’était pas si désagréable.

Le vendredi, Chouchou devait arriver à 17 heures au plus tard. Finalement, il est arrivé à 21 heures. Il devait passer chez le barbier mais on a mal calculé notre coup et il y est allé en milieu d’après-midi un vendredi sans rendez-vous… 2 heures d’attente. Il se sentait mal pour moi mais c’est moi qui lui ai demandé d’attendre. Il était important qu’il se sente bien lui aussi, ça aurait égoïste de lui dire de partir plus tôt pour faire quoi ? Accrocher 3 fanions ? J’étais plus à ça près !

Le tout sans compter une GROSSE prise de tête avec ma mère vendredi vers 14 heures. Au bout de 30 minutes, elle me raccroche à la gueule (alors qu’elle est en tort de A à Z) et me voilà partie en pleurant. Bonjour l’ambiance. Mon père ne veut plus voir ma mère et Chouchou a du mal avec elle à cause de ça. À chaque moment important et joyeux de ma vie, elle me fait une scène qui me détruit dans les jours qui précèdent mais, le jour J, elle était à nouveau gentille, émue et attentionnée. Autant te dire que je n’avais qu’une hâte que tout ça soit fini et que je retourne dans ma grotte pour hiberner.

Et puis T. est arrivé, on a rigolé en allant chercher des bouteilles vides dans le bac à recyclables (oui la veille de mon mariage, j’ai fait les poubelles car il fallait des bouteilles à faire congeler pour rafraîchir le champagne). Puis on a rigolé en faisant des nœuds de cravate. J’ai pris mon pied en finissant mes ganaches et mes macarons (la pâtisserie me vide la tête et me fait du bien). J’ai aimé voir nos parents (que quelques heures plus tôt j’aurais tués) ensemble autour d’un verre, rigoler et se tutoyer. J’ai aimé retrouver mon homme et me coucher en ayant tout fini. J’ai aimé passer ma dernière nuit de célibataire avec mon ami d’enfance comme quand on était gosse et qu’on jouait à la console jusqu’à ce que ma mère nous engueule pour la 20e fois à 3 heures du matin.

Atelier cravate

Crédits photo : Photo personnelle

IMG_2099

Crédits photo : Photo personnelle

Faut me pardonner, hein ! La veille du mariage à 20 heures, je n’étais plus au mieux de mes capacités intellectuelles.

Et toi, as-tu réussi à prendre des jours avant et après le mariage pour avoir le temps de tout préparer sereinement puis te reposer ensuite ? Crains-tu les “retrouvailles” entre des membres de ta famille qui sont divorcés ou “en froid” ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Mon mariage civil en rouge : les préparatifs en demi-teinte”

  • je t’admire! organiser 2 mariages, pas facile! même si ce mariage est en Petit comité, tu as prévu beaucoup de choses faites par toi même, quel boulot! notre mariage civile, on l’a fait en mini-comité…. à 2!! 😉 je n’aurais pas eu la force de préparer quoique ce soit… j’ai hâte de te voir Avec la robe Rouge!

  • aaah cet article me rappelle vaguement quelque chose lol, je vais pas trop raconter parce que c’est prévu à la publication mais par chez nous aussi, il y a eu fatigue, crise de larmes, énervement mais aussi pas mal de rires et de moments partagés dans cette semaine avant le mariage 🙂

  • Ahaha ta chronique sur cette petite semaine pré-mariage avec papa m’a fait beaucoup rire ! Etrangement je sais que ça risque d’être du copié-collé chez moi !!
    J’adore tes fanions et les couleurs choisies, c’était top !

  • Après avoir lu ton récit, je me demande encore comment tu as réussi à t’en sortir avec tout ce que tu avais prévu à la base, les contretemps, la fatigue et la Famille (avec un grand F) !

    Des moments très intenses visiblement aussi bien sur le plan organisation que sur le plan émotionnel.

    Merci d’avoir partagé avec nous !

  • Merci pour cet article hyper sincere. Je me retrouve bien dans l’ascenseur emotionnel avec une maman pas toujours diplomate…J’espere ne pas pleurer dans les jours précédents le mariage mais c’est fort possible avec le stress, les histoires de famille… A mon avis meme si tu ne le comprends pas toujours tu as un papa en or pour faire tout ca pour sa fille. Felicitations pour le 1er mariage et bon courage pour l’organisation du 2eme…

  • Je compatis… Ca a dû être très dur de devoir gérer les désirs/faiblesses/incompréhensions de tes parents. Félicitations pour ton mariage !

  • Pas toujours facile de se comprendre au moment des préparatifs : les priorités des uns ne sont pas celles des autres. Mais heureusement, tu en gardes tout de même de bons souvenirs. Eh… j’adore le “maquillage” de tes ongles (je râlais de ne pouvoir rien mettre sur mes ongles, étant donné que les vernis à ongles me provoquent des crises de migraine). Chapeau aussi pour la décoration. Tu avais choisi le rouge parce qu’il y a mur et rideaux rouges dans la maison ?!

  • Franchement, je te comprends à 100% !
    Mon joli jour n’est pour le moment qu’à la préparation, mais les tensions que l’on a pu avoir avec ma soeur pour son mariage me renvoient à ton témoignage !
    C’est difficile pour tout le monde de se mettre à la place de la mariée, et c’est difficile pour la mariée de se mettre à la place des proches aussi !
    J’espère que ta seconde préparation sera plus “zen” !

  • Merci les filles pour vos réactions, j’ai essayé de retranscrire cette semaine de la manière la plus fidèle mais bien sur il ne s’agit là que de mon point de vue.
    Je crois que mon papa a un peu repeint les murs pour que ça soit assorti au mariage ^^ de manière generale on a des gens super autour de nous mais parfois quand chacun s’y met et qu’en plus on est fatiguée on a juste envie de les insulter. Mais au final apres 3 semaines de sommeil je n’ai aucun ressenti par rapport à tout ca et ma famille non plus, on garde le meilleur =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *