Les préparatifs de notre mariage : le choix des prestataires – Partie 1

Je t’avais laissée la dernière fois sur nos articles de présentations (1, 2 et 3). Une sorte de « before » avant de rentrer dans le vif du sujet. Cette fois-ci, nous y sommes.

Les préparatifs d’un mariage sont vécus différemment par chaque future mariée, mais nous avons toutes une chose en commun : l’envie que tout soit P A R F A I T. Dans cette nouvelle séries de chroniques, je vais te parler de mes envies, mes attentes, mes idées ainsi que la réalité des choses positives comme négatives.

Le budget

Le nerf de la guerre, comme pour tout couple qui prévoit un projet de mariage (ou n’importe quel autre projet d’ailleurs). Le budget : c’est la clef.

J’ai donc commencé à établir un plan budgétaire. C’est le moment où mon côté maniaque du contrôle prend le relais. En temps normal, j’aime déjà tout contrôler ! Chaque détail compte ! Alors pour le mariage, j’avais en tête de faire le maximum de choses par moi-même ! J’ai établi l’ordre de priorités. Il était claire que le budget rénovation maison passait en premier et que le mariage n’empiéterait en rien celui-ci. Nous avons donc fixé l’enveloppe à 5000€ avec 1000€ de sécurité. 6000€ donc. Le défi était lancé ! Un petit mariage avec de grandes ambitions.

J’avais le budget et la date, je n’avais plus qu’à ! Je te laisse un peu de suspens pour savoir si nous avons respecté ce budget ou non. Je te détaillerais tout tout tout dans un article bilan spécial budget post mariage.

Le choix de la date vs le choix du lieu

Si tu te rappelle bien, je t’avais expliqué que nous (JE) souhaitions nous marier pour nos 5 ans. J’avais tout planifié, tout était clair dans ma tête. Notre date tombait un samedi de fin avril, la boucle serait bouclée. C’était parfait.

Nous étions alors en octobre 2018. Tout me paraissait tellement loin à l’époque et même mon entourage me disait que je m’y prenais beaucoup trop tôt. Mais non. Quand j’ai une idée en tête, il est difficile de me la retirer. Je me suis donc lancée dans la recherche du lieu parfait (oui encore ce mot) pour notre mariage.

Le choix de la date et du lieu du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Le choix de la date et du lieu du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

J’avais une liste de critères qui n’était pas compliquée, car nous n’avions pas tellement de contraintes. Pas beaucoup de famille éloignée donc pas besoin de couchages, pas besoin d’un trop grand jardin (juste de quoi prendre le cocktail d’honneur en extérieur), ni d’une trop grande salle (puisque nous serons moins d’une centaine). En réalité, les deux seuls critères que nous avions étaient le prix et le charme. Je ne voulais pas d’une salle industrielle, je voulais un lieu qui sorte de l’ordinaire ! Mais tout ce que je trouvait dépassait largement notre budget. Je voulais du charme oui, mais le charme a un prix.

Dès les premières recherches, je me suis heurtée au monde du mariage, ce monde où tout grimpe en flèches et où tu dois revoir ton budget à la hausse ou tes ambitions à la baisse. Je t’avoue être passée par plusieurs phases de tristesse, désillusion, démotivation, etc.

Première désillusion quand au bout d’un mois et demi de recherches l’idée d’un domaine fut exclue, exit le charme, exit le petit extérieur vert. À mon grand regret, nous nous sommes résignés à chercher du côté des salles municipales. En premier dans ma ville, puis dans celle de monsieur Steack Haché et même là… les prix étaient exorbitants pour ce que c’était. Puis une très (très très !) bonne amie m’a soufflé l’idée de regarder du côté de la ville de notre future maison. M E R C I ! Quelle surprise quand j’ai appris que la salle municipale de cette ville n’est autre qu’un château ! Bon un petit château… Plutôt un manoir si tu veux mon avis. Mais un lieu avec beaucoup de charme, cheminée, parquet, grand jardin et surtout un prix imbattable bien plus bas que tout ce que nous avions vu jusqu’à présent ! C’était acté, je voulais me marier là !

Ni une, ni deux, je prends mon téléphone et j’appelle la mairie pour demander à réserver. Le planning n’ouvrait qu’en janvier 2019 et la gentille dame au téléphone m’a précisé que généralement il se remplissait en moins d’une semaine. Il ne fallait pas hésiter à appeler dès le premier jour si j’avais une date précise en tête. Elle m’a également proposé de venir visiter. Le coup de cœur fut immédiat ! La fin d’année me parût une éternité et je n’avait qu’une idée en tête : celle d’être dans les premières pour réserver dès l’ouverture du planning 2020.

La rentrée de janvier arriva enfin. Tout était parfait et se déroulait à merveille quand tout à coup TINTINTINTIIIIIIN (imagine le gros bruit de suspens) désillusion et déception quand : « Désolé, cette date est déjà réservée ! ». Tu la sens la déception ? Oui je sais que tu la sens et que tu compatis avec ma douleur à ce moment-là ! Nous étions lundi, il était à peine dix heure du matin et notre date était déjà prise. Tout s’effondre. Je ne voulais pas un autre endroit et je ne voulais pas une autre date mais niveau rapport qualité/prix nous n’aurions jamais eu mieux ! J’étais perdue, dégoûtée, triste, je ne savais plus quoi faire. (J’insiste bien sur le côté mélo-dramatique mais je t’assure que j’avais l’impression que c’était la fin du monde !). Il ne restait que 3 dates disponibles pour la saison 2020. Je choisis donc dans la précipitation cette date qui n’a aucune signification particulière pour nous mais qui sonnait bien à l’oreille (super le critère de sélection). Réservée ! Ce sera donc le 20 juin 2020.

Je ne te cache pas que j’ai mis du temps à me faire à l’idée que nous n’aurions pas une seule et même date anniversaire. J’ai fait un break mariage de plusieurs semaines afin de digérer la nouvelle et encore aujourd’hui, ça me fait un petit pincement au cœur mais je me réconforte en disant que c’est un mal pour un bien. Nous nous sommes rendus compte, un peu plus tard, que notre date d’avril tombait en plein milieu du Ramadan cette année. Le mariage n’aurait dans tous les cas pas été possible ce jour-là. On se remotive et on avance !

Et toi, raconte-moi une désillusion ou une déception lors des préparatifs de ton mariage ? Nous en avons toutes, mais il faut savoir rebondir et ne pas se laisser abattre ! À très vite !



3 commentaires sur “Les préparatifs de notre mariage : le choix des prestataires – Partie 1”

  • Oh comme je comprends! On avait visité un manoir/salle municipale aussi, tarif imbattable aussi mais réservation possible en janvier 2020 pour un mariage que nous voulions en mai… c’était un trop grand stress pour moi cette incertitude et surtout ça bloquait tout le reste! Pas de faire part, de traiteur ni de plan b pour se retourner… il faudrait décaler le mariage d’un an… trop risqué à mi goût, nous avons fini par choisir une autre salle, bcp plus chère! 😘

  • Nous aussi nous avions eu un coup de coeur pour une salle, très réputée et donc réservée 2 à 3 ans à l’avance. Nous voulant pas attendre 2 ans, on a pris la première date dispo qui n’a absolument aucune signification pour nous, en plus il fait froid en novembre, mais tant pis on a eu notre salle.
    Vu la date du ramadan cette année, votre date en juin est finalement une plutôt bonne nouvelle et c’est le jour le plus long de l’année. Superbe luminosité, ce sera génial.

Commente ici !