La préparation au mariage religieux

Notre préparation au mariage religieux aurait dû se faire en janvier, pour un mariage au mois d’avril. Mais des impératifs professionnels m’ayant retenu au travail ce dimanche, nous n’avions pas pu y aller.

La seule date disponible était le 15 mars, soit 4 semaines avant le mariage. C’est pour ça qu’entre-temps tout le dossier avait été fait, nous avons rencontré à plusieurs reprises le prêtre qui nous mariera, les lettres d’intention étaient déjà écrites et les livrets de messe en cours d’impression.

Nos « exigences » pour le jour J

Je dois te dire que certains prestataires qui auront un travail à faire à l’église, comme la wedding-planner ou la fleuriste, m’avaient mise en garde contre des prêtres un peu réfractaires à toute initiative qui sortirait un peu de l’ordinaire (rappelle-toi, nous voulions une petite flower-girl), ou des curés un peu stricts. Ou qui n’auraient pas vu d’un bon œil que Mr Colorado ne soit pas baptisé.

Et bien pas du tout, dans notre cas. Nous avons eu la chance d’avoir affaire au Père P., un homme charmant, moderne et ouvert d’esprit qui exerçait son métier de gastro-entérologue il y a encore quelques années.

Il nous sera donc possible d’avoir une flower-girl qui dispersera des pétales de roses dans l’allée avant mon passage. J’ai évidemment proposé au prêtre de tout nettoyer pour le mariage suivant, il a voulu s’en occuper lui-même !

On fermera aussi les bouts de banc par du tulle entre les bouquets, de sorte que les invités passent par les côtés de l’allée pour s’asseoir. J’ai aussi demandé la permission d’échanger mes consentements dans la langue maternelle de mon cher et tendre. Aucune de toutes ces requêtes ne lui a posé de souci.

La préparation au mariage religieux

Crédits photo (creative commons) : John VanderHaagen

Le déroulé de cette journée de préparation

Et donc, ce dimanche 15 mars, nous avons fait notre préparation, mais avec un autre prêtre. Les couples présents étaient très intéressants, très gentils. Le matin on a choisi une photo qu’on a du commenter, dire ce que représentait pour nous le mariage. Et puis on a assisté à la messe de 11 heures, et il fallait un volontaire pour lire un texte (devant une église bondée parce qu’il y avait les catéchumènes). Et bien j’ai laissé ma timidité de côté et je me suis dit que ça pourrait être un bon entraînement, je me suis donc portée volontaire.

Ensuite nous sommes revenus, et les garçons ont préparé un barbecue. On avait amené pas mal de choses à manger, et quelques bouteilles de vin pour faire passer le tout.

L’après-midi, c’est surtout les intervenants qui ont parlé, et surtout le prêtre. Il a un réel don pour nous tenir à l’écoute, sans nous assommer de sermons interminables, mais plutôt très pédagogue pour continuer à capter notre attention. On a ensuite assisté à une bénédiction, et la journée a pris fin vers 16h30.

Je t’avoue que le dimanche matin, avant d’y aller, on ne savait pas trop à quoi s’attendre avec Mr Colorado. Au final, nous avons été enchantés d’avoir participé à cette préparation. Alors, bien sûr, ça s’adresse à des gens qui vont se marier dans 3, 4 ou 6 mois, et donc ils distribuent des modèles de lettres d’intention et nous parlent du déroulement de la cérémonie, des musiques et des textes que l’on peut choisir. Tout ça, pour nous, c’était déjà fait…

Mais on a aussi parlé avec des gens ouverts d’esprit, intéressés et curieux, généreux de leur temps et attentifs à nos questions. Il y a eu un réel dialogue avec eux et avec les couples présents. Ça donne une image moderne et très positive de l’église. On en gardera un très bon souvenir.

Et toi, comment était ta préparation au mariage religieux ? Était-ce à la hauteur de tes attentes ou, au contraire, décevant ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “La préparation au mariage religieux”

  • Tu vois, mon fiancé et moi ne sommes pas religieux et allons donc nous contenter du passage à la mairie.
    Mon seul regret c’est de ne pas avoir de préparation au mariage. Souvent dans un couple, il est bon de se poser des questions avant de franchir le cap du mariage. Et, il me semble, la préparation au mariage religieux est un bon exercice. J’ai découvert des associations qui proposaient des préparations pour le mariage civil mais ils ne sont pas présent partout en france.

  • Je trouve que c’est ce qui nous manque nous autres musulmans. En tout cas ceux de chez moi. Une préparation au mariage à faire plusieurs mois avant.
    J’avais peur que l’on se marie juste parce que c’est la suite logique de notre histoire. J’ai donc acheté plusieurs livres (parmi ceux conseillés dans le coaching Dentelle) et on a beaucoup « travaillé » dessus. Ça m’a aidé à me dire qu’il ne m’épouse pas parce qu’il le doit.

  • Nous avons également fait la préparation au mariage religieux. J’avoue que j’appréhendais car je suis croyante mais pas très pratiquante. Et je fus agréablement surprise. Cela a été des moments d’échanges avec d’autres couples mariés et de futurs couples également. Intéressant d’avoir différents points de vue. Et surtout cela nous a permis, mon mari et moi, de pouvoir discuter sur des sujets ensemble auquel on n’aurait pas forcément pensé. Concernant la lettre d’intention j’ai beaucoup aimé la faire et pouvoir lire aussi celle de mon mari. Bref tu l’auras compris ce fût de beaux moments d’échanges

  • Vous en avez de la chance !
    Pour ma part nous avons eu deux entretiens dont un individuels, 5 soirées de 2h et deux weekend complets, j’ai eu l’impression d’être jugée et je n’ai vraiment pas apprécié ces moments, heureusement le prêtre qui nous marie est génial et a su me faire oublier cette mauvaise expérience et les autres couples étaient sympathiques et avaient la même impression que nous alors ça rassure !

  • J’avais beaucoup apprécié aussi la préparation au mariage, que ça soit en commun avec des couples accompagnateurs et d’autres fiancés, ou seuls avec le prêtre. Dans ton article, il y’a un détail qui me hérisse, et c’est sans doute à cause de ma propre échelle de valeurs : Le fait que la wedding-planner te mette en garde contre certains prêtres. Pour moi, la fête que l’on organise est au service du mariage en tant que tel (en l’occurence à l’église) et pas l’inverse, alors l’organisatrice de la fête qui met son grain de sel dans le sacrement, ben ce n’est pas sa place, c’est le monde à l’envers quoi !

  • Nous aussi on a eu préparation au mariage en groupe puis individuel, nous n’étions pas du tout persuadé du bien fondé de ces rencontres, elles s’avèrent très enrichissantes. Dans le même style, que Mme Lilas, une rencontre un dimanche avec présentation des autres mariés de l’année du canton, la messe, un repas tiré de nos paniers puis l’après midi, nous avons visionné un cd qui reprend les 4 piliers du mariage, puis par petit groupe ensuite on a échangé sur chacun d’eux.
    Nous avions raté la première rencontre car Mr Rouge gorge a fait sa demande debut janvier pour le 30/05/2015!!!
    et bien nous avons demandé au couple accompagnateur s’il était possible de faire la première partie ….comme quoi, il faut découvrir

  • C’est génial, ça donne super envie 🙂 nous nous marions en octobre et nous allons donc bientôt faire ce genre de journées/rencontres et autres même si nous rencontrons déjà un prêtre régulièrement ! En tous cas, Mademoiselle D et Mademoiselle Mo, certains WE de préparation au mariage sont ouverts aux personnes non chrétiennes. Parfois des couples d’athées ou de personnes d’autres religions viennent juste pour bénéficier de l’aspect « humain » des échanges. Il faut juste expliquer son cas à l’avance je pense 🙂

  • Nous aussi on trouve notre préparation au mariage religieux très intéressante et vraiment enrichissante. L’occasion de prendre le temps de discuter (d’autre chose que de couleurs, de faire-part, de choix de menus…). C’est fort en émotion, on a eu souvent la larme à l’œil en discutant tous les deux et je me suis surprise à être très émue lors de la bénédiction des couples pendant une journée de préparation (moi qui ne suis pas très croyante et non pratiquante)

  • Pour nous aussi la préparation c’est bien passée. Pourtant nous appréhendions car si moi je suis pratiquante, Chéri lui n’est absolument pas croyant.
    Ce temps permet de bien se préparer et de rencontrer d’autres gens. Cela permet aussi de se poser les bonnes question sur la vision de notre vie de couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *