Ce qu’on prévoit au début (et qui change forcément en cours de route)

Comme je te l’ai dit dans ma première chronique, nous avons tout d’abord envisagé de nous marier à la Réunion. Sur le papier, ça nous faisait rêver et nous savions déjà où ça aurait lieu si nous décidions de le faire. Un très joli jardin, une vue sur la mer au soleil couchant, la famille et les amis réunis autour de nous… Ça avait tout pour nous plaire.

Oui mais voilà, ce n’est pas si simple. Organiser son mariage à distance, ça implique une organisation millimétrée, au moins un voyage sur place en cours de préparatifs, et surtout, de beaucoup déléguer. Je salue les copines qui ont relevé le défi de main de maître (coucou Mme Gypsophile !), mais pour moi, ça paraissait trop compliqué ! Me connaissant, c’était même quasi mission impossible – t’ai-je déjà dit que j’ai un (très léger) côté “je veux tout contrôler” (mais vraiment très très léger) ?

La décision était donc prise : nous nous marierons près de chez nous !

Choisir la date et le lieu du mariage

Crédits photo (creative commons) : kaboompics

Voilà comment M. Gatsby et moi imaginions notre mariage à ce moment-là :

  • Cérémonie civile à la mairie de la ville où nous habitons, en tout petit comité – nos familles et proches uniquement – quelques jours avant le jour J
  • Nos préparatifs si possible au domaine choisi avant la cérémonie d’engagement
  • Le premier regard avant la cérémonie : une petite bulle pour tous les deux avant de nous lancer dans une journée qui promettait de passer à vitesse folle et d’être bien remplie
  • Cérémonie d’engagement plutôt qu’une cérémonie religieuse : je t’en parlerai plus longuement dans une prochaine chronique…
  • Le cocktail, le dîner et la soirée avec l’ensemble de nos invités : nous étions d’accord sur ce point, il était pour nous délicat – même si ça se fait souvent – de demander à une partie des invités de s’en aller après le cocktail. Nous voulions que tous profitent de la journée et de la soirée ensemble. En contrepartie, il nous fallait évidemment limiter la liste d’invités, et ça ne s’est pas fait sans mal !
  • Traditionnellement, à la Réunion, la soirée de mariage est suivie le lendemain de ce que nous appelons le “rogaton”, et qui est notre retour de noces à nous. Un moment qui rassemble surtout la famille et les amis proches pour clôturer en beauté le weekend. Autre incontournable de mon chez-moi : le pique-nique ! Chez nous, il s’agit d’une véritable institution, un moment de partage convivial autour d’un repas complet – hors de question de se contenter de chips et de plats froids. Chacun cuisine et ramène sa marmite que l’on fait réchauffer sur place avant de se régaler. Alors pourquoi ne pas mêler les deux dans un joli parc de la région ?

Mais avant tout, il nous fallait trouver le lieu pour accueillir notre joli jour

Nous avons donc commencé par lister ce qui était vraiment important pour nous :

  • Une distance raisonnable de chez nous
  • Un joli jardin ou espace extérieur pour notre cérémonie d’engagement et un plan B en cas de météo capricieuse : croise les doigts pour moi, c’est l’une de mes grandes craintes…
  • Une salle assez grande et lumineuse pour ne pas se sentir à l’étroit
  • Des possibilités d’hébergement sur place et/ou à proximité pour nous et pour nos invités : certains d’entre eux viennent de loin et de manière générale, nous préférons être sûrs qu’ils n’auront pas beaucoup de route à faire pour rentrer après la soirée.
  • Une offre claire et suffisamment explicite : crois-moi, ce n’est pas toujours une évidence, certaines propositions vont de paire avec une multitude de “ceci est une option à ajouter” qui fait rapidement gonfler la facture !

Cette liste en tête, je me suis lancée pour des heures de recherche sur la weddingsphère et ses nombreux sites spécialisés !

Nous avons sélectionné plusieurs lieux qui semblaient correspondre à nos critères. Bon, je dois bien t’avouer que c’est assez chronophage et qu’au bout d’un certain nombre de devis, les noms et les infos ont tendance à se mélanger. C’est là que j’ai été ravie d’avoir la manie de tout noter ! Mais c’était un (gros) travail nécessaire pour déterminer la short list des lieux que nous avons finalement visités.

Nous avons décidé de nous limiter à quatre domaines, il ne nous semblait pas utile d’en visiter trop. C’est aussi à ce moment-là que nous avons changé notre fusil d’épaule sur un point.

Explications…

Comme je te le disais un peu plus haut, l’une de mes craintes était évidemment le mauvais temps, surtout que nous avions très envie d’une cérémonie en extérieur. Les mariages d’automne et d’hiver m’ont toujours fait rêver. Je trouve qu’ils ont un côté très féerique et je suis une fan des couleurs d’automne. Mais prendre le risque d’être dehors sous la pluie ou dans la neige pour échanger nos vœux ne nous tentait pas vraiment ! Bon, je te l’accorde, les années précédentes nous ont aussi montré que tout est possible avec la météo, mais autant mettre toutes les chances de notre côté.

Par ailleurs, comme je te le disais, une partie de nos invités vient de loin (coucou la Réunion !). Nous voulions par conséquent trouver une date qui leur permette de venir sans payer trop cher des billets d’avion qui sont parfois exorbitants (merci les congés scolaires…) : les mois d’été étaient donc hors course et le mois de mai avec tous ses jours fériés aussi. Nous voilà donc partis pour le mois de juin avec ses longues journées que nous espérons ensoleillées !

Si comme moi, tu as commencé tes préparatifs et la recherche de tes prestataires, tu t’es sûrement déjà rendu compte que juin est LE mois des mariages. De manière générale – et c’est d’autant plus vrai pour les lieux de réception -, les tarifs sont variables en fonction de la saison. La période de mai à septembre constitue la haute saison, aux tarifs plus élevés. Les weekends de la haute saison étant évidemment les plus prisés, nous nous sommes aperçus que les coûts étaient très souvent plus intéressants – parfois même jusqu’à 50% de moins ! – pour un vendredi au lieu du samedi.

Nous avons tout de même hésité : ça obligeait une partie de nos invités à prendre une journée de congé pour être des nôtres… Mais nous nous sommes finalement dit qu’en les prévenant suffisamment longtemps à l’avance (grâce aux save the date !), ils auraient largement le temps de s’organiser… et qu’en plus, ils auraient un weekend prolongé pour se remettre de cette journée de fête !

Hop ! Nous voilà donc décidés : nous nous marierons un vendredi de juin 2018. Il était temps de nous lancer dans les visites ! Je t’en parlerai dans ma prochaine chronique.

Et toi ? Comment as-tu choisi la date et le lieu de ton mariage ? As-tu aussi fait des concessions pour économiser ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Ce qu’on prévoit au début (et qui change forcément en cours de route)”

  • Je me retrouve beaucoup dans vos critères Mlle Piment, aussi bien ceux de l’organisation de votre mariage tel que vous le pensez mais aussi ceux de la recherche de la salle de réception.
    Et comme le titre très bien ton article : certains critères finissent pas être laissés sur le bord de la route ou bien sont plus ou moins adaptés 🙂

    Nous avons finalement maintenu notre joli jour au samedi car nous avons trouvé le lieu de nos rêves à un prix défiant toute concurrence pour la période (mariage de mai 😉 ) mais il est vrai que le planifier un vendredi nous a effleuré l’esprit à un moment, en voyant les prix exorbitants qui sont pratiqués ! Heureusement que nous avons déniché notre bonheur car la date de notre joli jour nous tient particulièrement à cœur, j’aurais eu du mal à la changer…

    J’ai hâte de découvrir la suite de vos aventures ^^

    • C’est une chance que vous avez eu effectivement! Nous avions de notre côté la possibilité d’être assez flexibles alors nous en avons profité 😉

  • Ah la différence entre le mariage idéal au départ et les réels préparatifs, je pense que c’est valable pour nous toutes !
    Votre compromis de vous marier un vendredi est une super idée !! Vous pouvez avoir ce que vous souhaitez, et à un tarif abordable 😉
    Hâte de lire la suite 😀

    • Tiens tu me donnes l’idée du coup de faire un article “ce qu’on prévoyait vs ce qu’on a fait” sur la fin de mes chroniques ! Ça pourrait être intéressant 😉

  • C’est un sujet intéressant… Je pense que tout le monde s’est retrouvé un jour à examiner son mariage et a apprécié la différence avec l’idée de départ ! 😛
    Se marier un vendredi semble être une bonne idée puisqu’une partie de vos invités arrive de la réunion. A priori, ils auront déjà aterri la veille (du moins je l’espère pour eux ! 😉 )

    • A priori ils auront tous déjà atterri depuis au moins une semaine heureusement ! :p
      Le temps de profiter un peu de leurs vacances et de se remettre de ce long voyage… 11h de vol quand même!

  • Moi aussi me retrouve bien dans ton article Mlle Piment, nous aussi à la base on voulait se marier en juin !! ahahahah ! Mais en effet il faut s’adapter ! Et je suis sûre que ce sera pour le meilleur !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *