Princesse recherche château – Partie 1

Aujourd’hui, certes bien après notre joli jour (pour lequel tu vas patienter encore un peu), je voudrais te parler du lieu que M. Marine et moi avons trouvé pour fêter notre mariage.

Avant tout, il faut que tu saches que nous avons décidé de suivre la tradition qui veut que la fête ait lieu chez la mariée. Or, ma région est un peu déserte, un coin où le charme de la nature prédomine… Ça nous a un peu compliqué la tâche parce que nous avons tout organisé à distance et qu’il n’y avait pas beaucoup de choix alentour.

Princesse recherche château - Partie 1

Crédits photo (creative commons) : ZeroOne

L’organisation temporelle

Nous sommes en mai 2013, nos fiançailles ont eu lieu en septembre 2012, et la date est arrêtée depuis environ un mois. J’avais alors lu peu de chose mais il me semblait évident que la salle était l’un des premiers postes à pourvoir si nous voulions la perle rare.

C’est comme ça qu’un beau matin de main, nous décidons d’écumer tous les sites Internet et autres offices de tourisme qui proposent des salles à la location pour des mariages. Nous commençons par définir nos critères de recherche puis nous passons au peigne fin tous les magazines spécialisés à notre disposition, tous les sites ainsi qu’une brochure envoyée par l’office de tourisme de la ville où nous nous marions.

D’ailleurs, si tu veux un conseil, n’hésite pas à varier les supports, certains lieux n’ont pas beaucoup de visibilité sur Internet alors qu’ils sont tout simplement sublimes. Tu peux contacter l’office de tourisme, les mairies alentours, visiter les forums, et faire des recherches « à l’aveugle » sur Internet (en cherchant avec des mots clés comme « réception », « mariage », « [le nom de la région ou de la ville] », etc.).

Après avoir sélectionné environ 15 lieux, nous les avons appelés un par un pour fixer un rendez-vous. Nous avions une semaine de vacances début juin, qui tombait très bien et nous en avons profité pour regrouper toutes nos visites sur cette semaine. Entre les lieux qui ne pratiquaient pas la location aux particuliers et ceux qui étaient déjà pris pour le 31 mai, nous avons fini à 10 salles, sur 5 jours ! Comme il y avait un peu de route et que nous voulons avoir le temps de poser toutes nos questions sans être pressés par le temps, nous avons prévu au maximum une visite par demi-journée.

Nos critères de recherche

Comme je te le disais un peu plus haut, nous avons élaboré une liste de nos critères de recherche. J’ai beaucoup de chance et M. Marine et moi étions d’accord sur presque tout.

Le type de lieu

Je t’avoue que quand nous avons commencé à parler mariage et avant que je ne sois perfusée aux wedding-blogs, une salle des fêtes faisait largement l’affaire et d’ailleurs je pensais que nous n’avions absolument pas les moyens de nous payer autre chose. La plupart des mariages auxquels j’avais assisté étaient très bien et je me souvenais avec plaisir des séances préparation de la décoration en papier crépon.

Mais ça c’était avant… avant de rencontrer la famille de M. Marine. En effet, au détour d’un repas de famille, MamanMarine et PapaMarine avaient clairement expliqué que leurs enfants se marieraient dans des châteaux. Je m’étais résignée avec joie à nous rêver dans un château. M. Marine et moi avions des envies de royauté et c’est ainsi qu’il fut décidé que nous chercherions un château. Crois-moi, ça a considérablement diminué nos choix ce qui explique le critère suivant.

Le temps de trajet

Vu la disponibilité des châteaux dans ma région, nous avons vite déchanté. Le plus proche était à 30 minutes. Un second, à 30 minutes lui aussi nous paraissait éliminé d’avance, bien que magnifique, car nous aurions difficilement rentré tout le monde, et encore en condamnant la piste de danse. Nous avons donc vu très large en comptant sur le fait que notre célébration était prévue en début d’après-midi. C’est comme ça que nous avons envisagé 1 h 30 de trajet (c’est d’ailleurs de là qu’est née l’idée d’un livret de messe un peu spécial dont je te reparlerai). En résumé, nous avons arrêté les frais à 1 h 30 de trajet tout en espérant trouver un lieu à environ 45 min (ce qui nous paraissait un peu loin mais acceptable).

Les prestations proposées

Nous voulions éviter les prestataires imposés (le DJ) mais n’avions pas vraiment d’apriori. En revanche, nous voulions pouvoir loger une partie de nos invités sur place et finir la soirée à l’heure que nous voulions. Il nous fallait pouvoir accueillir au moins 120 personnes assises (après appel de PapaMarine, il s’avéra qu’il espérait plutôt 200, mais nous avions prévu quelque chose de plus « intime »…) et danser.

Enfin, nous voulions un seul lieu pour deux jours : quitte à faire 1 heure de voiture dans la campagne nous voulions en profiter un maximum. La possibilité de se garer nous paraissait indispensable.

Princesse recherche château - Partie 1

Crédits photo (creative commons) : Jason Corey

THE critère décisif

Tu dois voir de quel critère je veux parler non ? Celui qui te fait te réveiller en sueur à 3 heures du matin, celui qui te fait entrer dans une autre galaxie dès que tu évoques le D-Day comme si le mot mariage réveillait l’agent dormant en toi…

Bien évidemment, je veux parler du prix. Sur ce point nous n’avions aucune idée de ce à quoi nous attendre. Nous ne voulions cependant pas dépasser 2 000 € (on parle mariage, ça paraît normal de mettre 2 000 € dans une salle pour une soirée…) mais nous attendions un peu de voir pour faire de la mise en concurrence.

Les critères bonus

Les bases posées, nous avions des critères additionnels. En particulier, la possibilité d’avoir des baby-sitters et d’avoir accès à la salle assez tôt était un véritable plus dans notre recherche. Et bien évidemment, comme je te l’avais expliqué précédemment, le feeling avec le prestataire était presque indispensable.

En résumé, nous cherchions un château, à moins d’une heure de route de l’église, disponible le 31 mai, capable d’accueillir au moins 120 personnes pendant deux jours, de les faire danser jusqu’à pas d’heure, d’en faire dormir une partie (après le repas pas pendant, hein !), de leur permettre de se garer, avec un propriétaire sympa et pour une somme modique… Mission impossible (je te rappelle qu’il ne restait alors plus que 10 châteaux en lice !) ? Tout sera révélé dans le prochain épisode de « Princesse recherche château » !

Pour te faire patienter, sache que nous avions oublié un critère dans notre recherche, un critère absolument majeur mais dont nous ne nous sommes rendus compte qu’après avoir réservé la salle et qui a accaparé toute l’attention (malheureusement pas l’énergie) de PapaMarine et MamanMarine… Des hypothèses ?

Et toi, comment as-tu fait ta recherche de salle ? Tu avais des critères précis ? Il n’y avait pas beaucoup de choix ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “Princesse recherche château – Partie 1”

  • Ouh ouh ça part bien !!!! J’ai hâte de voir si vous avez trouvé votre bonheur !!!
    Pour le critère supplémentaire, je dirais le mobilier ?

  • Chapeau pour le courage de visiter 10 lieux !!! On en a visité trois et on trouvait que c’était bien assez !
    Si vous rêviez de vous marier dans un château, pourquoi pas. Mais si un des parents nous avait dit que l’on DEVAIT nous marier dans un château… ça nous aurait crispés… et je crois qu’on se serait débrouillés pour trouver autre chose !!!

  • Ca a l’air bien compliqué de trouver un chateau… je n’en ai pas cherché pour nous, je ne sais pas ce que ça aurait donné chez nous ! Je trouve super que vous puissiez en visiter autant. J’ai hâte de voir ce que ça a donné, et ce que pouvait bien être le critère que voulaient tes beaux-parents.

  • C’est vraiment très intéressant tout ça.. je pense que je n’aimerais pas qu’on m’impose un style de cérémonie.. après c’est vrai que les traditions familiales ont de l’importance aussi et c’est bien de respecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *