Le programme de notre mariage bercé par nos deux cultures

Comme tu le sais, Monsieur Soleil et moi-même sommes d’origine grecque mais nous sommes tous les deux nés en Belgique. Notre mariage sera à notre image, bercé par ces deux cultures.

Aujourd’hui, je vais te donner un peu plus de détails sur notre programme de la journée et t’en dire plus sur les différentes touches grecques et belges de notre mariage…

La préparation des mariés à la sauce grecque

Pour notre préparation, nous suivrons la tradition grecque qui veut que les mariés se préparent chez leurs parents respectifs. Quelques jours avant le mariage, nous préparerons “le lit” dans notre maison (je reviendrai plus tard sur cette tradition) et, à partir de ce jour-là, Monsieur Soleil et moi-même retournerons chez nos parents (oui, à 30 ans passés). Le jour du mariage, nous aurons donc passé plusieurs jours sans nous voir.

Comme pour Mademoiselle Rêve, lors des préparatifs des mariés, une fête sera organisée chez nos parents respectifs avec notre famille proche. Dans notre cas, il y aura donc deux fêtes, une chez mes parents pour moi et une chez mes beaux-parents pour Monsieur Soleil.

Chez mes parents, pendant que les hommes boiront leur verre et mangeront des petits fours, les femmes de ma famille m’aideront à m’habiller. Chez les parents de Monsieur Soleil, ce seront les hommes de sa famille qui participeront à son habillage.

Une fois habillés, nous ferons la fête avec nos familles, chacun chez nos parents. Il est de coutume de danser des danses traditionnelles grecques à ce moment-là (en ronde), juste avant de partir pour l’église pour retrouver l’homme et sa famille. Vous avez bien compris, une grande partie de ma famille me verra en habit de lumière avant que mon homme ne me voie. Mon homme ne me découvrira qu’au pied de l’église où nous serons unis quelques instants plus tard.

L'habillage de la mariée

Crédits photo (creative commons) : Jacinta Meredith

La cérémonie religieuse franco-grecque

Comme vous le savez, nous aurons une cérémonie orthodoxe.

Par contre, nous avons choisi d’avoir une cérémonie en deux langues : en grec et en français. De la sorte, nos invités non-grecs pourront quand même comprendre un minimum la cérémonie.

Un vin d’honneur à la sauce belge

Je me suis beaucoup reconnue dans la chronique de Mademoiselle Rêve. Comme au Portugal, lorsqu’on invite quelqu’un à un mariage en Grèce, c’est pour toute la journée. Les vins d’honneur n’existent pas et sont perçus comme étant particulièrement grossiers.

Dans notre cas, nous avons cependant choisi de faire un vin d’honneur et d’y inviter une vingtaine de personnes en plus des autres invités. Ça a donné lieu à de grandes discussions avec nos parents :

– Nos parents : “M’enfin, quelle idée d’inviter certaines personnes uniquement à boire un verre et manger des petits fours pour ton mariage, ils risquent d’être vexés.”
– Nous : “Non, les gens comprennent qu’on ne peut pas inviter tout le monde à un mariage, ils sont déjà contents d’être invités au vin d’honneur.”
– 
Nos parents : “Et comment ils vont savoir à quelle heure ils devront partir ?”
– Nous : “Ça sera écrit sur le faire-part : le vin d’honneur a lieu de … à ….”
– Nos parents (encore plus outrés) : “M’enfin, c’est choquant de leur dire à quelle heure ils doivent partir, et s’ils veulent rester encore un peu ?”
– Nous : “Ben ils n’auront pas le choix, il faudra partir.”
– Nos parents : “Et s’ils ne veulent pas partir, s’ils s’installent à table avec les autres invités quand même ? Vous n’allez pas leur dire qu’ils ne peuvent pas rester ???”
– Nous : ………….

Bon, je ne te dis pas le choc de cultures pour mes parents. Mais on a tenu bon et on va l’organiser notre vin d’honneur.

Une cuisine française, avec quelques touches de cuisine grecque

Pour le diner, nous avons choisi une cuisine essentiellement française, avec quelques touches de cuisine grecque (les mezze à la place de zakouski) et belge (des frites pour la soirée).

Le choix du menu n’était cependant pas du tout évident ! À vrai dire, il ne faut pas sous-estimer les différences culturelles entre nos invités. Ainsi, par exemple, les grecs n’ont pas l’habitude de manger des aliments crus. On oublie donc le carpaccio en entrée.

Pour la petite anecdote, on a été testé notre repas de mariage avec ma mère et ma belle-mère. Et une des entrées proposée était effectivement un carpaccio de bœuf. La première réaction de ma mère fut : “J’espère que cette viande est fraiche car, comme elle est crue, on risque d’être malade…”. 

J’avoue que, dans un premier temps, cette réaction m’a sidérée. Ensuite j’ai réalisé que ça risquait d’être la réaction de bon nombre de nos invités grecs qui n’ont pas l’habitude de manger ce type d’aliments. Le choix du menu a donc été fait avec une grande réflexion et en essayant autant que possible de tenir compte des préférences de la plupart de nos invités.

La musique: un mix de musique grecque et non-grecque

En ce qui concerne la musique, nous avons opté pour un mix de nos cultures : un orchestre traditionnel grec et un DJ qui passera de la musique française et anglophone.

Nous avons également prévu deux ouvertures de bal :

  • Une première ouverture, juste après le plat principal et avant le dessert, sur une danse traditionnelle grecque. C’est une danse en ronde, où les mariés commencent à danser à deux et où, petit à petit, le reste de la famille va les rejoindre en fonction de leur ordre d’importance au mariage (les témoins d’abord, les parents des mariés ensuite, les frères et sœurs, grands-parents et le reste de la famille pour terminer).
  • Une deuxième ouverture, juste après le gâteau, qui sera composée d’un slow, une danse en couple et une danse avec nos témoins/frères et sœurs, sur de la musique anglophone.

Voilà, comme tu le vois, notre mariage sera à notre image, bercé par nos deux cultures. Ma seule crainte est que nos amis ‘non grecs’ trouvent le mariage ‘trop grec’ et que notre famille trouve le mariage ‘pas assez grec’. Mais comme Monsieur Soleil me l’a rappelé il y a quelques jours : on s’en fout… c’est notre mariage et il sera à notre image un point c’est tout.

Et pour le plaisir, une petite vidéo de la première danse traditionnelle d’un mariage grec (ici les mariés ne commencent pas à danser à deux comme ils le font dans nos régions). Le titre de la chanson est Elle est belle notre mariée. Dans quelques jours, ce sera à mon tour de danser devant comme cette mariée. Je m’en réjouis d’avance !

Et toi, tu es aussi bercée par plusieurs cultures ? Comment ces différentes cultures seront présentes à ton mariage ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Le programme de notre mariage bercé par nos deux cultures”

  • J’ai vraiment hâte de lire tes chroniques racontant ton mariage.
    Je pense que tu n’as pas d’inquiétudes à avoir vis à vis de tes invites. Je suis convaincue que tout le monde trouvera ça super !!! En tous les cas, moi j’adorerais assister à un mariage comme le votre !!!

  • J’adooooooooooooore ! (découvrir de nouvelles traditions, c’est toujours top alors merci !)
    Et pour avoir testé un mariage qui mélange deux cultures, ne te stresse pas trop, les invités sont généralement contents de découvrir quelque chose de différent et ils sont là pour vous : si ça vous ressemble, ça leur parlera 😉

  • Super cette chronique !!! j’avais déjà beaucoup aimé ta façon de présenter les us et coutumes de ton pays originel, et je confirme mon plaisir à te lire. Et ton (futur) mari a bien résumé la chose : le plus important est que ton mariage vous ressemble à vous et ne soit pas ce que tes invités en attende. Bonne continuation 🙂

  • J’adooooore ce mélange hyper bien calibré de vos deux cultures! Mezze et frites, bingo! Deux “premières” danses, bingo! Musique grecque et franco-/anglophone, bingo! Vin d’honneur-quand-même, bingo! Messe bilingue, bingo! (pour avoir vécu une messe de mariage grecque-orthodoxe, c’est vrai que c’est un petit peu frustrant de ne rien comprendre du tout du tout à part le prénom des mariés) Vous avez l’air de super bien gérer ça, et je suis sûre que vos invités seront ravis! Et s’il y en a qui ne le sont pas, c’est qu’ils sont vraiment rabats-joie ou bloqués dans un autre siècle… Ca va tout claquer! (PS: étant ultra fan de la viande crue, j’ai bien ri en lisant la réaction de vos parents face au carpaccio^^)

  • Deux cultures pour un seul mariage, j’adore ! C’est vrai que mon mariage Picardo-Francilien repassera pour l’exotisme (huhu!). Par contre la conversation autour du vin d’honneur me rappelle quelque chose… Ma famille est archi-contre les vins d’honneur également (aucune origine grecque à l’horizon pourtant). L’argument principal étant : ça ne se fait pas d’inviter les gens pour si peu de temps et leur dire ensuite de partir. Je compatis donc 😉

  • J’aime beaucoup ton récit des traditions, ça me rappelle beaucoup de souvenirs ! J’espère que nous aurons la chance de voir quelques images!

    Na zisete!

    Amy

  • Jolie mélange de cultures!
    ça annonce un chouette mariage tout ça.
    Et j’espère que cela convaincra vos parents concernant le vin d’honneur. Pas facile parfois d’imposer ses choix mais le mariage permet aussi de s’émanciper de ses parents et d’essayer de leur faire comprendre que parfois on a un avis différent du leur et que ce n’est pas forcément un mauvais choix!

  • J’adore tes idées ! Mariage franco grec pour moi aussi… je suis tombée par hasard sur ton article c’est le premier que je lis sur le sujet et j’ai adoré merci

    • Merci Vi! Je viens bientôt raconter ça en détail (une fois que j’aurais fini de raconter mon mariage civil).

      Bonne suite de préparatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *