Quand certains projets nous font toujours repousser le mariage…

Si tu te souviens bien, lors de ma présentation, je t’ai expliquée que Monsieur Caféine et moi étions ensemble depuis près de 9 ans. En lisant ça, tu t’es certainement dit que j’avais été soulagée de voir enfin LA demande arriver après toutes ces années…

En réalité, ce qui s’est passé est un peu plus compliqué. Je t’explique.

La rencontre

Notre histoire a débuté en 2005. J’étais étudiante en région parisienne et, de son côté, son travail l’avait conduit en Corse. A priori, les chances que nous nous rencontrions étaient minces, voire nulles.

Et pourtant, nous nous sommes bien croisés. Et tu ne devineras jamais où… Non, je t’assure que c’est improbable que tu devines !

Bon, essaye puisque que tu insistes. Ça y est ? Je peux te le dire, tu tiens une idée ?

Eh bien, nous nous sommes rencontré à… Boston. Oui, le Boston aux USA. Logique, quoi ! À mi-chemin entre Paris et Ajaccio. Ou pas.

J’étais en séjour linguistique et lui en stage de fin d’études. Nous ne nous sommes pas mis ensemble là-bas, mais sommes restés en contact. Tout a commencé quelques mois plus tard, alors qu’il était de passage sur Paris.

Les débuts n’ont pas été évidents, étant donné la distance qui nous séparait. Mais, au final, tout est allé assez vite. Nous avons adopté un premier chat et nous nous sommes pacsés 15 mois après le début de notre relation. Puis, nous avons déménagé, pris un deuxième chat et, finalement, une petite fille est venue agrandir la famille en 2010.

engagement-boston

Crédits photo (creative commons) : Jason Corey

Ma vision du mariage

Petite, je ne me souviens pas avoir rêvé à mon mariage. À l’adolescence, étant plutôt portée sur les vêtements noirs, les robes immaculées ne me faisaient pas vraiment fantasmer. Encore aujourd’hui d’ailleurs, j’ai parfois un peu de mal. Je ne peux pas feuilleter un magazine de robes plus de quelques minutes. Passé ce délai, je commence à les trouver toutes identiques et je m’énerve sur le Photoshop horrible des mannequins (comment apprécier une robe quand tu vois clairement que le bras est désaxé, le cou allongé et la tête… eh bien… non, une telle position n’est pas possible) !

Ça ne me dérange pas du tout d’être maman avant d’être mariée. Pour moi, ce sont deux choses qui n’ont rien à voir. Je ne vois pas pourquoi il devrait y avoir un ordre (tu as le droit de ne pas être de mon avis, bien sûr, on n’est pas dans une dictature !). D’ailleurs, certaines personnes de mon entourage ont abordé le sujet lorsqu’ils ont appris que j’étais enceinte « Tu comprends, sinon l’officier d’état civil ne va pas savoir comment faire ». Mouarf… mais bien sûr ! Ça c’est de l’argument… Bref, ils ont vite laissé tomber.

C’est bien beau tout ce que je te raconte mais là je ne te parle que de ma propre vision, pas de notre vision de couple (car il paraît qu’il faut être deux pour se marier). J’y viens. En réalité, le mariage n’a jamais été un tabou entre Monsieur Caféine et moi. Je n’ai pas eu à faire de lourdes insinuations ni à laisser ouvertes des pages Internet pour le décider. Assez tôt, nous savions que nous voulions nous marier, mais nous savions aussi que nous n’étions pas spécialement pressés et que nous avions d’autres choses à faire avant. En fait, nous avions un « plan »… mais il n’a pas fonctionné.

Le plan

Dans le travail de Monsieur Caféine, il y a des possibilités de mutation quasiment partout en France (à l’ancienneté, calcul bête et méchant). Alors, je suppose que, comme tout le monde, tu vas me demander : mais pourquoi vouloir quitter un endroit comme la Corse ? Eh bien pour des raisons principalement professionnelles. Ça aurait représenté une évolution de carrière pour lui et la possibilité de trouver enfin un emploi pour moi.

Le plan était donc le suivant :

  1. Demander la mutation.
  2. Obtenir la mutation.
  3. Déménager.
  4. Organiser le mariage en arrivant.

Et nous ne pouvions pas préparer le mariage avant la mutation car le délai pour se rendre dans une nouvelle affection varie entre 3 mois et… 10 mois.

Le souci, c’est que nous n’avons jamais dépassé la première étape, même si ça s’est parfois joué à pas grand-chose.

Et, à force d’attendre pendant des années, notre entourage change. Nous avons de plus en plus d’amis, d’autant que la scolarisation d’un enfant augmente la vie sociale de façon impressionnante ! Et, finalement, tout quitter pour nous retrouver dans un lieu où nous ne connaissons personne… Devoir reconstruire des relations, des amitiés alors que c’est quelque chose que nous avons ici… Est-ce que ça vaut le coup ? On n’est pas si mal, même plutôt carrément bien et, si aucun lieu n’atteint la perfection, la Corse s’en rapproche quand même pas mal.

Et puis, avec tous les messages de nos amis « Je viens de voir les résultats de la mut’. Je suis déçu pour vous… mais tellement soulagé que vous restiez ! ». Qui aurait envie de quitter des amis comme ça ?

Donc, en avril dernier, nous avons décidé de reprendre notre vie en main. On reste en Corse, on cesse de subir, on va de l’avant et on se marie ! « Enfin ! On a compris ! », dixit nos amis. On est juste long à la détente.

Et la demande dans tout ça ?

Ah oui ! La demande a eu lieu en mai 2011, alors que nous envisagions encore la mutation. Un soir, alors que nous étions sur les ordinateurs (eh oui…), il me demande « tu veux qu’on se marie ? ». Comme il voit que j’ai l’air surprise et que je le regarde sûrement un peu de travers, il se lève, pose un genou à terre et me repose la question. Et là… la petite s’est mise à pleurer dans sa chambre. Deux secondes pour réaliser, je réponds « oui » et nous filons nous occuper de notre fille.

Il n’avait pas prévu de bague et nous l’avons donc choisie ensemble dès le lendemain. Je suppose que tu veux une photo ? Je n’en trouve pas, mais je peux en faire une. Mince ! Mes ongles ne sont même pas faits. Je reviens, le temps de mettre une couche de vernis (quand même !). À moins que tu préfères une photo des chats ? Je suis sûre d’en avoir en stock. Non ? Tant pis.

Donc voilà. Regarde la bague plutôt que la manucure.

20141002_103247

La pierre n’est pas trop grosse et c’est parfait pour moi. J’ai des doigts très fins, je ne voulais pas que ça fasse massif et, au final, cette taille me convient parfaitement.

Et toi, ton mariage a-t-il été aussi repoussé à cause d’autres projets ? Et ces projets, ont-ils abouti ou non ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “Quand certains projets nous font toujours repousser le mariage…”

  • C’est une très jolie histoire! Comme toi, je ne pense pas qu ‘il y ait un ordre entre mariage et enfants ( et de toutes façons c’est doublement trop tard pour moi 😉 ).
    J’attends la suite ^__^

  • Elle est super mignonne votre histoire.
    Je partage complètement ton avis concernant le fait d’avoir un enfant avant mariage même si malheureusement ça ne sera pas mon cas.
    Quant au fait d’avoir finalement vos amis en corse et de ne plus vouloir les quitter, je me retrouve dans ton témoignage !

  • Au moins on ne pourra pas vous dire que vous avez précipité 😉
    Et c’est un mal pour plein de biens ce refus des mutations.
    Nous c’est un peu l’inverse. Je savais que Mr voulait le mariage (sans doute encore plus que moi) il attendait que les circonstances s’y prêtent plus. Mais la vie m’a appris que ce n’est jamais le moment au final… Et que nous risquions comme vous de repousser longtemps… C’est pourquoi j’ai fait la demande 😉

    • C’est vrai que si on attend que le destin nous serve un mariage tout cuit sur un plateau… on peut attendre longtemps. Tu as bien fait de prendre les devants (il était content/soulagé de ta demande ?)

      • Content oui, soulagé peut être (il n’aura pas a se creuser la tête pour les grandes déclarations, ce n’est pas son truc) 😉
        Il m’a avoué qu’il sans doute aurait attendu, mais que c’est très bien ainsi

  • Votre histoire est très touchante !!
    Je suis bien d’accord qu’il n’y a pas d’ordres, l’important est de faire les choix à deux et de vouloir évoluer ensemble 😀

  • Jolie histoire et très jolie bague !! (et jolie manucure aussi au passage 😉 ) On peut aussi avoir une photo des chats la prochaine fois ? :p Hâte de lire la suite !

    • Promis, je mettrais une photo des chats. Pas la prochaine fois car la chronique est déjà bouclée, mais une fois suivante 🙂 (et merci pour la bague et la manucure)

  • Je partage tout à fait le « ce n’est jamais le moment »!
    Il y avait mes études et quand j’ai enfin fini lui a repris les siennes avec le boulot…Lui aurait attendu la fin des siennes mais ça repoussait encore et puis après il y avait un risque de mutation de son côté (et comment préparer un mariage sans savoir où on vivra?).
    J’ai donc un peu (beaucoup?) pousser les choses surtout que je souhaite me marier avant d’avoir des enfants… Donc pas vraiment de demande de notre côté mais une date prévue pour l’été 2015!

    • C’est sûr que quand on veut se marier avant d’avoir des enfants, ça donne un peu une date « butoir ». Nous, on ne voulait pas acheter avant de se marier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *