Les protagonistes : ceux qui créeront les souvenirs

Nous avons un lieu de réception. Nous avons un traiteur. Nous avons donc le plus important pour fêter notre union avec nos proches. Nous pouvons maintenant envisager la suite.

Aider à l’ambiance, pour créer les souvenirs

« À manger, à boire, de bons produits, en quantité suffisante… et dans une ambiance conviviale ! ». (S’auto-citer, ça c’est fait !) Tu te souviens de cette évidence dont nous voulons pour notre journée ?

Côté ambiance, je te dévoile notre meilleur atout : eux ! J’ai nommé : nos invités. S’il y a une chose dont nous sommes sûr, c’est que nous ne voulons pas d’animations. Ou du moins très peu. Nous n’en organiserons pas. Nos témoins ou nos familles peuvent en prévoir, mais nous leur demanderons de s’accorder et d’en limiter le nombre à deux ou trois, réalisables pendant le repas. Surprise ? Je peux te comprendre. J’ai parfois l’impression que Monsieur Plumechon et moi passons pour des extraterrestres à ce niveau. Je n’ai aucune crainte que nos invités s’ennuient. Entre les groupes existants, les retrouvailles (inter)familiales ou amicales (coucou le parrain côté famille maternelle et la marraine côté famille paternelle ou inversement), les coïncidences (coucou le beau-cousin qui travaille avec la copine ou le collègue de l’un qui côtoie professionnellement le collègue de l’autre) et les rencontres fortuites, la journée filera sans qu’ils aient le temps de s’en rendre compte. (Ah, on me dit dans l’oreillette que c’est le lot des mariés de ne pas voir le temps passer. Et bien chez nous, ce sera le lot de tous ! Oui, oui, sans craintes je te dis.)

Pour mélanger tout ce joli monde, et inciter les rencontres fortuites, je te présente mon deuxième atout : le plan de table. Surprise à nouveau ? Généralement, qui dit plan de table dit galère. Après m’être inspirée à droite à gauche, j’avais une idée assez précise de la manière dont je voulais répartir nos invités au repas. Monsieur Plumechon a tout de suite été d’accord. Les tables rondes fournies avec la salle peuvent accueillir 10 personnes. Nous louerons, si nécessaire, quelques tables de plus petite capacité et une table ovale de plus grande capacité pour notre table d’honneur. Autour de nous, nos témoins et leurs conjoints ainsi que nos amis proches. Pour les autres tables, je veux mixer les familles et/ou groupes d’amis par génération, en gardant à chaque fois des ensembles de 3 à 4 personnes qui se connaissent bien. Une table rectangulaire regroupera quant à elle les enfants.

Tu m’as suivie ? Pour illustrer : une table regroupera par exemple, 3 à 4 de mes cousins côté maternel (qui se connaissent et s’entendent), 3 à 4 amis d’une même groupe et 3 à 4 cousins de Monsieur Plumechon côté maternel également (qui se connaissent et s’entendent). Il va de soi que nous essayerons de mixer les groupes par table en fonction des éventuels points communs.

Les souvenirs de notre mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Des post-it, un code couleur, des groupes… et c’est parti pour les tables.

Dernier atout, last but not least : un DJ !

L’idée de créer notre propre playlist nous a semblé séduisante… l’espace de quelques secondes. Connaissant nos talents de procrastinateurs et notre habitude de nous y prendre pour terminer juste à temps, et vu le travail que ça nous semble, nous optons pour la sécurité d’un professionnel. Je dois t’avouer que nous n’avons pas cherché ni loin, ni longtemps. Nous connaissions le DJ du mariage de Monsieur Légumes (le témoin de Monsieur Plumechon) de par certaines de nos soirées étudiantes et de village. Nous l’avions vu à l’œuvre lors du mariage de Monsieur Légumes donc (admire ma logique : Lapalisse n’aurait pas dit mieux !) nous savions que son style plaira à une grande majorité de nos invités… et qu’il nous plaira à nous (tant qu’à faire).

Après contact téléphonique (je te laisse deviner lequel de nous deux a appelé, hum !), triple bonne nouvelle : il est libre, il amène tous le matos nécessaire à sa prestation, et son prix est dans nos estimations. Simple et efficace : adjugé ! Afin de tenter de faire correspondre au mieux le set de la soirée à nos invités, nous leur avons demandé de sélectionner trois morceaux qui les feraient danser.

Les souvenirs de notre mariage

Crédit photo : Dphotography

DJ Momo et ses installations

Capturer l’ambiance, pour aider nos souvenirs

Cette ambiance conviviale que nous construisons pas à pas, nous aimerions nous y replonger durant des années ensuite. (Suis-je la seule à rêver de parler mariage avec mes enfants, voire même mes potentiels petits-enfants ? Et de voir leurs mines surprises/étonnées/perplexes devant nos choix ?)

Alors bien sûr, il y a les souvenirs. Certains seront probablement impérissables. D’un autre côté, je ne sais pas toi, mais moi, plus les années passent, plus les souvenirs lointains s’estompent. Comme pour laisser place aux plus récents. Bref, il nous fallait un photographe.

Comme pour la recherche d’une salle, j’ai fait appel à mon équipe de choc : Internet et un très connu moteur de recherche. Très vite (notion ô combien relative quand il s’agit de recherche Internet dans la cadre de ton mariage, j’en conviens), j’ai eu un coup de cœur. Déjà croisé par ici d’ailleurs… Ses photos sont lumineuses, joyeuses, originales et si emplies de vie et de petits moments doux. Fin du suspens : il s’agissait de Twane, LE photographe de Madame Peps. Malheureusement, vu la prestation que nous souhaitions, soit une présence des préparatifs de la mariée à l’ouverture du bal et un studio photos lors de la soirée, j’ai abandonné l’idée de faire appel à ses services : hors budget (qui bien que souple n’est pas extensible non plus). Je précise immédiatement, et pour éviter tout malentendu, que son talent et son travail mérite le tarif qu’il demande. Juste qu’il était impossible pour nous de sortir cette somme pour ce poste.

Ne te méprends pas, il y a énormément d’autres photographes qui font un travail formidable. Mais je cherchais une ambiance photographique à notre image et à l’image du mariage que nous organisons : un peu moins romantique et champêtre que la tendance, un peu plus peps et colorée.

Finalement, deux noms sont sorti du lot. Après nous être assurés que leurs tarifs correspondaient à notre budget, nous nous sommes renseignés auprès de mariés qui avaient eu recours à leurs services, histoire de nous faire une idée. Puis, nous avons rencontré Charlotte Doulière et J. de Dphotography. Le choix fut difficile. Finalement, nous avons opté pour l’expérience. Charlotte était plus jeune et nous avait parue plus « timide ». J. avait plus de bouteille comme on dit. Et vu le nombre d’invités, qu’il faudrait peut-être parfois canaliser ou motiver, nous avons trouvé qu’il correspondrait mieux à la tâche. Nous avons notre « captureur » de souvenirs, si tu me permets le mot.

(Pour l’anecdote, depuis notre mariage, nous avons également travaillé avec Charlotte et nous sommes ravis de ses prestations, que ce soit comme photographe ou comme graphiste.)

Les souvenirs de notre mariage

Crédit photo : JT Photography

J., notre photographe du jour J en action

Et toi ? As-tu besoin de prévoir des animations pour imaginer l’ambiance de ton joli jour ? Ou au contraire fais-tu partie de la team « l’ambiance se fera d’elle-même » ? Es-tu restée raisonnable quand tu as choisi ton photographe ou as-tu craqué le budget pour ton coup de cœur ? Comment as-tu déniché ta perle rare ?

Salut les Dentelle-addicts, Mademoiselle Plumetis et Monsieur Plumechon, c'est... nous ! Monsieur Plumechon m'a fait sa demande un beau dimanche de septembre 2014 et, pas à pas, nous avons créé nos deux journées de mariage. Cellui-ci a donc eu lieu en deux temps en février 2016 : - une cérémonie civile début du mois, en "petit" comité, suivie d'une soirée en mode fait maison et participatif ; - une cérémonie religieuse fin du mois, suivie d'une journée plutôt traditionnelle mais à notre image donc conviviale et colorée, le tout pour un nombre conséquent d'invités. Joli challenge que je me réjouis d'avoir partagé avec vous au travers de mes chroniques ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me contacter en m'envoyant un mail à j.plumetis@gmail.com.

Commentaires

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    1 mai 2020

    Pas évident la question des animations. Je suis comme toi, nous n’en avons prévu aucune (à part les tattoos au vin d’honneur) et avons restreint aussi les animations au dîner avec des timings pour pas que ça s’éternise. Mais j’adore les animations surprises, c’est juste qu’il ne faut pas que ça casse le rythme de la soirée si il y en de trop ! Et pour le DJ, on a vraiment craqué le budget avec le groupe live qui fait aussi DJ ! Mais le photographe, pareil nous avions un coup de coeur que nous n’avons pas pu prendre, mais au final pour le mieux car j’aime encore mieux le notre qui était plus abordable !! Donc je suis sûre que votre rendu va être top! Hâte de voir tout ça en action maintenant ! 🙂

  • Avatar
    Monsieur Triton
    Répondre
    5 mai 2020

    Nous avons choisi de faire confiance a nos team et famille pour les animations et nous n’avons pas été deçu !!! Bien sur notre (super) DJ a organisé le fil rouge afin qu’il n’y ait pas de perte de rythme ni d’animations qui ne nous plairait pas…
    Et en même temps on était confiant sur le fait qu’il y aurait une bonne ambiance avec les différents prestataires choisis.
    Pour le photographe on est vraiment tombé sur un coup de coeur (même si on a un peu dépassé le budget prévu 😉

  • Avatar
    Madame Presque Relax
    Répondre
    6 mai 2020

    Nous avons fait confiance à nos invités pour l’ambiance. Nous avons prévu quelques animations mais je ne voulais surtout pas de jeux organisés par le dj. Concernant les souvenirs, photographe et videastes étaient obligatoires pour moi.

Poster une réponse