Quand on enterre sa vie de jeune fille une seconde fois – Partie 2

Après la surprise de la veille et les cachoteries de destination, c’est bon, je sais enfin où on va… Bruxelles ! Mais qu’est-ce qu’on va y faire ? C’est encore un mystère ! Enfin, pas pour longtemps…

C’est sans compter la langue trop pendue de Mademoiselle Retard, une de mes proches amies. Après une rapide pause, nous retournons en voiture : il ne nous reste que trente minutes de route. Alors qu’elle boucle sa ceinture, Mademoiselle Retard demande :

« Mais on va où maintenant ? Au pole dance, c’est ça, non ? »

Je me souviendrai éternellement du regard affolé de mes deux témoins que j’aperçois en même temps dans le rétroviseur ! À peine a-t-elle prononcé ces mots qu’elle relève vivement la tête, me regarde horrifiée et se prend la tête dans les mains en criant : « Mais non, mais pourquoi j’ai dit ça ! Mais j’ai tout gâché ! » Gros, gros, gros fou rire !

Elle s’en veut beaucoup et il lui est ensuite difficile de se pardonner ces quelques mots échappés. Mais franchement, je trouve encore maintenant que c’était la meilleure façon d’apprendre l’activité qui nous attendait !

Tout en sensualité ?

Sans suspense, donc, nous arrivons dans le studio de danse d’Angèle. Petite surprise supplémentaire : un tee-shirt spécial « Mademoiselle Biche » (elles gèrent, mes témoins, non ?), que je revêts immédiatement !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Mon fameux tee-shirt personnalisé !

Après un bon échauffement, nous découvrons quelques figures de base : step around, fireman, chair, seat, etc. Plus ou moins élégamment, plus ou moins en tombant, plus ou moins sensuellement, plus ou moins en souffrant (bonjour les bleus et les courbatures le lendemain !)… Mais toutes se prennent au jeu, font de leur mieux et apprécient cette chouette découverte.

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Non, non, ça ne fait pas mal du tout à l’intérieur des cuisses !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Tu vois, même Ryan a participé au cours !

Ça me rappelle mes années de gymnastique rythmique et de danse… ça fait du bien de retourner à ses premières amours ! Autour d’une coupe de champagne, nous assistons à une démonstration d’Angèle et nous sommes toutes émerveillées par la force et la grâce que cette discipline nécessite !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Gymnaste un jour, gymnaste toujours ! Il fallait tester !

Après cette première activité absolument parfaite, nous reprenons les voitures pour nous rendre plus près du centre de Bruxelles, là où nous allons dormir !

En arrivant, Madame Unicorn appelle la société de location pour leur annoncer que nous sommes arrivées. « Mais vous avez annulé votre réservation, Madame ! » … Comment ça ? C’est tout bonnement impossible : elle a encore échangé avec eux par SMS dans la journée et tout était OK !

Finalement, le quiproquo est levé : elle avait effectivement annulé quelques jours auparavant suite au désistement d’une des amies qui devaient venir et avait fait une re-réservation directement derrière… mais plus au même nom ! Les joies des jeunes mariées qui ne se souviennent plus à quel nom elles font les réservations !!!

Un employé arrive et nous confie la clé de l’appartement ! Ouf, grosse frayeur : nous ne serons pas à la rue ce soir !

À la découverte de Bruxelles…

Nous nous posons un peu dans l’appartement. Mademoiselle Tchaï en profite pour distribuer à chacune un tote-bag souvenir au logo de mon EVJF (je t’ai déjà dit qu’elles géraient, mes témoins ?!?). J’enfile à nouveau mon tee-shirt personnalisé et on affuble d’un magnifique serre-tête bois de cerf (clin d’œil encore une fois à mon nom de chroniqueuse !).

Armées de ces splendides accessoires et accompagnées par Ryan – qui ne nous a toujours pas quittées depuis la veille au soir ! –, nous partons à la découverte de la capitale belge.

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Au fil de notre balade, les filles me posent des questions sur Monsieur Cerf, auxquelles ce dernier a répondu avec beaucoup de sérieux et de précision ! Chacune est étonnée de voir que même si je me trompe, lui l’a déjà prédit en le soulignant dans sa réponse : « Je suis sûr qu’elle va dire ça, mais en réalité, c’est ça. » Il me connaît vraiment très bien, mon futur mari !

J’ai aussi droit à quelques petits gages (gentils !), comme aller chercher des frites habillée comme une « Tuche ».

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

C’est vraiment parce que c’est toi que je partage cette ganache et cette dégaine !

Nous improvisons une petite séance photo sur la Grand-Place, puis devant le Manneken-Pis, aux Galeries Royales et à proximité de nombreuses autres curiosités touristiques, où Ryan s’incruste toujours et encore !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Where is Ryan ?

Les montagnes russes émotionnelles de la soirée !

De retour à l’appartement, c’est l’heure de l’apéro et des grandes émotions ! Grâce à mes, ou devrais-je dire grâce à nos réponses parfaites à Monsieur Cerf et moi, mes amies me décernent un diplôme de future mariée !

Elles ont aussi préparé un livret souvenir : leurs portraits chinois grâce auxquels je dois les identifier, des textes à trous (tu sais comme dans nos carnets d’amitié d’enfance !) et des beaux messages, dessins, souvenirs. Autant te dire que j’ai versé quelques larmes en découvrant ces témoignages d’amitié.

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Nous nous mettons à table. Au menu : burritos ! Malheureusement, très rapidement, je commence à me sentir mal… J’ai des nausées, des crampes à l’estomac : on dirait que je ne supporte plus les poivrons. Gloups !

[Instant glamour on] Je passe la demi-heure qui suit à me vider entre vomissements et diarrhée… [Instant glamour off]

Je finis par me coucher en sanglotant et en frissonnant… « Pourquoi aujourd’hui ? » « Je ne peux pas leur faire ça ! » « Non, non, non ! » Au bout d’une heure, je me sens mieux ! Beaucoup mieux ! Et je suis d’attaque pour la fin du programme de la soirée : une sortie en boîte !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

On ne dirait pas que j’étais au bout de ma vie encore quelques dizaines de minutes auparavant !

Heureusement que nous y sommes finalement allées : l’ambiance était top avec des gens de tous âges et de tous horizons ! Alors que la nuit est déjà bien entamée, c’est sous une pluie torrentielle que nous rentrons. Mais quel moment drôle, ça a marqué mon weekend !

Toutes les bonnes choses ont une fin !

Le réveil pique un peu, nous devons nous dépêcher : nous sommes attendues pour 11h.

Où et pourquoi ? C’est une surprise… et un petit imprévu pointe le bout de son nez à nouveau ! Lorsque nous arrivons à destination, nous trouvons porte close. Mademoiselle Tchaï a normalement réservé un brunch. D’après la personne au téléphone, on l’aurait prévenue (ce qui n’est pas le cas) de cette annulation en raison de l’absence de la cuisinière pour accident de travail… soit !

Après une demi-heure à tourner un peu en rond à la recherche d’un autre restaurant pour nous accueillir, nous trouvons enfin la perle rare. Et le hasard fait vraiment bien les choses : la décoration est à tomber, le service super sympa et le brunch healthy à souhait !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Une fois rassasiées, nous retournons à l’appartement, récupérons nos affaires et prenons la route du retour. Fatiguées, épuisées, mais le cœur et l’esprit remplis d’amitié et de bonheur !

Ce weekend est tombé juste à point pour moi. Il m’a permis de couper du quotidien, des préparatifs du mariage, de ma vie professionnelle compliquée à ce moment précis. Une parenthèse à l’étranger qui avait tout pour me dépayser et me permettre de revenir pleine d’énergie et d’envies !

Je ne remercierai jamais assez mes amies et ma sœur d’avoir été là avec moi : les voir échanger et partager ces beaux moments de complicité m’a fait chaud au cœur. Merci tout spécialement à Mademoiselle Belle pour les chouettes idées qu’elle a su apporter et les photos qu’elle a pris soin de faire ! Et un grand merci à mes témoins, Mademoiselle Tchaï et Madame Unicorn, d’avoir tenu le cap pendant l’organisation et d’avoir eu ces si merveilleuses idées pour concocter un programme qui me correspondait totalement !

Grâce à chacune d’elles, j’ai eu un enterrement de vie de jeune fille absolument parfait !

EVJF pole dance et gages à Bruxelles

Crédits photo : Photo personnelle

Pour toi aussi, ton EVJF a été une bouffée d’air dans le stress des préparatifs ? Que t’ont emmenée faire tes amies ? Il y a eu des petits imprévus ? Ryan est encore une fois très curieux de découvrir tout ça ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Quand on enterre sa vie de jeune fille une seconde fois – Partie 2”

  • Elles ont vraiment assuré tes amies ! Le programme était vraiment parfait 😀
    Dommage pour le “coup de mou”, mais bon, tu as vite repris le dessus 😛

    • Pour assurer, elles ont assuré oui ! C’était top top top !
      Heureusement que je me suis sentie mieux assez vite, parce que je m’en serai vraiment voulue de pourrir la fin de la soirée sinon !!

  • Ahaha j’adore le fait de retrouver Ryan sur chacune de tes photos 😉
    Tes amies ont assuré malgré les quelques couacs, l’ambiance semblait être là et c’est le principal !

    • Je n’avais pas le droit de quitter Ryan du week-end, alors forcément il s’est incrusté partout 😉 Et j’aime revoir ces photos avec ce petit fil conducteur, c’est tellement drôle !
      Les couacs nous ont fait bien stressé effectivement, mais tout s’est toujours arrangé donc l’ambiance n’en pâtissait pas, au contraire !!! 🙂

  • Quelle chance d’avoir un groupe d’amies qui semblent si proches et unies !

    Tes amies ont vraiment assuré du feu de dieu comme on dit 😉

    • C’était vraiment agréable de voir que l’ambiance était au beau fixe et que malgré les petites tensions de l’organisation, tout le monde s’est bien entendu ! Un week-end au top 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *