Quand on enterre sa vie de jeune fille une seconde fois – Partie 1

Me revoilà aujourd’hui pour te raconter mon second enterrement de vie de jeune fille ! Eh oui, si tu te souviens, j’ai déjà eu un premier EVJF à Deauville avec ma maman. Puis, quelques semaines plus tard, mes amies proches et ma sœur sont venues me kidnapper pour mon EVJF plus traditionnel…

Traditionnel ? Non, loin de là, elles ont vraiment organisé un weekend qui n’a pas arrêté de me surprendre ! Je te raconte ? Oui, allez, c’est parti !

Des petites instructions quand même…

J’avais donné très tôt à mes témoins, Madame Unicorn et Mademoiselle Tchaï, la petite liste des mes « invitées ». J’ai choisi d’avoir auprès de moi pour cette dernière grande sortie de célibataire uniquement mes amies très proches et ma sœur : je voulais pouvoir profiter pleinement de chacune, ce que je ne me voyais pas faire avec un plus grand groupe ! L’envie d’un moment plus intime me plaisait bien : elles étaient donc sept sur ma liste.

Crédits photo (creative commons) : Tatiana Vavrikova

Ensuite, pour le déroulement et les activités, j’ai mis quelques veto : pas de stripteaseur, pas de déguisement trop ridicule, pas de gages idiots en public… ce sont des choses qui m’auraient mise mal à l’aise, et je ne voulais pas risquer de mettre une mauvaise ambiance en refusant certaines choses (je l’ai fait pour mes 18 ans… et je me souviens du malaise de mes amies devant mon refus catégorique !).

Je n’ai rien suggéré de particulier, si ce n’est de privilégier les activités en groupe plutôt que de m’offrir une activité individuelle (type saut à l’élastique, parapente ou plus simplement massage). Je leur faisais totalement confiance pour qu’elles concoctent un superbe programme : l’essentiel pour moi, c’était de passer un moment privilégié avec elles !

Malheureusement, comme je t’en parlais dans une précédente chronique, ma relation avec une de mes demoiselles d’honneur s’est compliquée au cours de l’été, et ça a retenti sur l’organisation de mon EVJF. Elle a voulu imposer certaines idées, alors que les autres filles n’étaient pas du même avis et puis surtout, alors que ça ne correspondait pas à ce que j’avais demandé à mes témoins, et encore moins à ce que je suis maintenant : ses propositions m’auraient sans doute plu à 18 ans, mais beaucoup moins à 27 !

L’organisation n’a donc pas été très facile et les prises de tête nombreuses… tout ce que je ne voulais pas faire subir à mes témoins puisque j’avais vécu la même chose ! Heureusement, elles lui ont tenu tête, et je prends un peu d’avance sur mon récit pour te dire que tout s’est bien passé et que l’ambiance était bonne !

Pour la date… à part leur communiquer celles où je n’étais pas disponible, je n’ai jamais rien su de plus ! Et tout le monde a parfaitement tenu sa langue jusqu’au bout. J’ai même eu de petits faux indices pour me faire douter…

La surprise !

Un vendredi comme un autre… Je reçois comme d’habitude des messages de mes témoins pour faire passer plus vite ce dernier jour avant la pause hebdomadaire : « Vivement le weekend ! », « Repos, repos, ce weekend », « Ce soir, c’est Koh Lanta » (Ha ha, Mademoiselle Tchaï) ! Et moi, naïvement, je les crois… Je me suis aussi vraiment laissée porter sans trop essayer de réfléchir !

Le soir, Monsieur Cerf et moi nous préparons pour aller boire un verre en ville avec des amis. C’est donc tout apprêtés que nous quittons l’appartement. Dans la cage d’escaliers, je vois du coin de l’œil du mouvement et j’entends pouffer… surpriiiiiiiiiiiiiiiise ! « Bon ben, tu fais demi-tour, on dort toutes chez vous ce soir ! » Au revoir Monsieur Cerf, qui part se réfugier chez Monsieur Pomme, son témoin et fiancé de Mademoiselle Tchaï.

Une bière plus tard, elles me présentent mon compagnon du weekend… Ryan ! Pas Gosling, à mon grand regret, mais un nain de jardin rebelle qui montre avec un grand sourire son mécontentement par un très élégant fuck ! À promener avec moi, en permanence, pendant tout l’EVJF ! Et surtout, il devra être présent dans la salle le jour du mariage (OK… donc trouver un endroit où mettre ce foutu nain !).

Je reçois aussi une boîte contenant des petits mots écrits par chacune d’entre elles ! Il y en a pile autant que de jours restants jusqu’au mariage : chaque matin m’apportera une petite dose de paillettes pour affronter les derniers préparatifs !

Enterrement de vie de jeune fille surprise

Crédits photo : Photo personnelle

Je te présente Ryan…

Enterrement de vie de jeune fille surprise

Crédits photo : Photo personnelle

… qui a vite déteint sur nous !

Un verre de crémant plus tard, je dois préparer un sac en prévision de la journée de demain. J’ai toute une liste d’affaires à préparer : une tenue normale, un maillot de bain, une tenue de randonnée, une jolie robe, une tenue complète de ski, un Camelbak, un sextoy, etc. Tout et n’importe quoi pour complètement et définitivement brouiller les pistes ! Mon sac donne l’impression que je pars pour quinze jours…

Mais où est-ce qu’on va ?

Réveil à 8h le lendemain matin ! Après un super petit-déjeuner, nous nous mettons en route ! Direction… euh, ben, je n’en sais rien, justement !

Nous quittons Strasbourg par le Nord… ah ben on doit aller dans les Vosges du Nord. En fait, non ! Nous continuons en Lorraine. Mais qu’est-ce qu’on va foutre en Lorraine ?!? Metz… Thionville… Mais qu’est-ce qu’on va faire là-bas ?!? Luxembourg ! À partir de ce moment-là, je commence à me faire une idée de la destination : la Belgique ! Mais où en Belgique ? Mystère encore… Enfin une bifurcation d’autoroute : Bruxelles ou Liège ? Nous prenons Bruxelles !

Enterrement de vie de jeune fille surprise

Crédits photo : Photo personnelle

Ryan et moi avant le départ : où va-t-on ?

Et toi, connaissais-tu la date de ton EVJF ? As-tu donné des indications à tes témoins pour son organisation ? T’ont-elles aussi embarquée sans que tu ne saches où elles t’emmenaient ? Raconte-moi tout (Ryan aussi est impatient de savoir !!)…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Quand on enterre sa vie de jeune fille une seconde fois – Partie 1”

  • C’est chouette d’avoir un petit mot a lire jusqu’au mariage ! En revanche c’est plus triste les prises de tête :/

    En tout cas tu nous tiens bien en haleine !

    • C’est mon petit rituel, tout les matins, d’ouvrir un petit mot et ça me motivait pour la journée !
      Les prises de tête, c’était pas cool non… surtout que je sais ce que c’est vu ma propre expérience de témoin. Je voulais tellement que ce ne soit pas la même chose pour le mien… Loupé ! Je savais que ça ne se passait pas bien, et j’ai eu le droit à des confidences des deux côtés… délicat de prendre parti sans prendre parti (vu que j’étais complètement d’accord avec les unes et pas du tout avec l’autre…) !

  • Je rejoins Mme Cerise sur l’idée des petits mots à découvrir jusqu’au jour J, que je trouve excellente ☺

    La suite maintenant ! Hâte de savoir ce que tes amies avaient prévu en Belgique 😉

    • Les petits mots, c’était vraiment une idée au top effectivement ! Un petit shoot d’amour chaque jour 😉
      La suite arrive vite !!! J’ai tout aussi hâte que vous de vous raconter ça !!!

  • Trop chouettes les petits mots ! Et le nain… au moins il est blanc, ce qui devrait s’avérer assez passe-partout le jour J… j’imagine? 😉 en tout cas tes copines ont l’air de s’être données pour toi, ce qui est vraiment super. Vite la suite !

    • Oui ! Au moins le nain est blanc !! C’est déjà plus simple pour le « camoufler »… J’ose pas imaginer si ça avait été un « vrai » nain en couleurs ^^
      Le jour de la préparation de la salle, on savait pas encore où le mettre… Je l’avais emmené, mais on avait aucune idée de l’endroit ! Et puis y a une évidence quand on a posé notre petit panneau photobooth… Tiens et si Ryan « tenait » le panneau ? BIN-GO 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *