Quand il a fallu expliquer aux invités ce qu’était un save-the-date

Je pense qu’une future mariée a parfois tendance à oublier que ses proches ne sont pas spécialement connectés à la weddosphère, et que certains concepts peuvent parfois paraître incongrus, voire déroutants ! C’est ce qui nous est arrivé pour nos save-the-date : mais je vais d’abord te raconter leur conception.

Notre save-the-date carte personnalisé

Crédits photo : Photo personnelle

Un save-the-date, mais pour qui ?

Tout d’abord, à qui doit-on l’envoyer ? Nous décidons de l’envoyer uniquement aux personnes invitées aux deux fêtes, pour plus de simplicité. Ce qui fait quand même un total de soixante save-the-date à préparer pour une centaine d’invités !

Nous avons flashé sur un modèle de l’Atelier Rosemood : facile, tu vas me dire, grâce aux options de personnalisation, tu entres ton nom, le nom de ton futur mari et la date ! Mais non, avec nos deux dates et notre concept un peu particulier, il a fallu réfléchir à un agencement différent de celui proposé.

Et concernant les couleurs : fallait-il mettre en avant le bleu nuit pour le mariage civil ou le corail pour le religieux ? J’ai finalement décidé que la charte graphique serait un joyeux mélange des deux : le save-the-date sera envoyé en septembre et je pense que personne ne se rappellera au moment du mariage que « non non, ce n’était pas dans la charte couleur. »

Notre save-the-date carte personnalisé

Crédits photo : Photo personnelle

Nous avons également décidé d’investir dans un joli tampon (sur cette boutique Etsy) : il nous a servi à personnaliser les enveloppes du STD, du faire-part du civil, des remerciements du civil et j’ai déjà quelques idées pour le réutiliser pour le mariage religieux. J’aime avoir ce tampon comme un clin d’œil toujours présent pour « tous » nos mariages.

Il était possible d’y mettre une date, mais comme nous souhaitions que le tampon soit utilisé plusieurs fois, ça n’allait pas. Nous avons alors pensé à cette fameuse chanson des Beatles (au passage, je l’ai eue dans la tête pendant toute ma préparation des STD) : les deux phrases du refrain se répondent et je trouve que le rendu n’est pas trop « niais ».

Un save-the-date, mais pourquoi ?

La réalisation du save-the-date m’a également permis de me rendre compte que j’avais un cycle de validation personnel très long. J’entends par là que pour chaque idée, j’avais absolument besoin, outre la validation de M. Redingote, de l’avis (si possible positif) de mes parents et de ma témoin. J’ai également pas mal sollicité l’avis de ma belle-sœur. Il fallait donc que je compte, pour les prochaines réalisations, un délai significatif, le temps de recueillir les avis de tout le monde (et de faire les modifications parce que, c’est bien connu, il y a plus de bonnes idées dans plusieurs têtes que dans une seule).

Une fois le save-the-date rédigé et la photo sélectionnée (en couleur ou en noir et blanc ? S’embrasser sur un courrier qu’on va envoyer à nos grands-parents, ça le fait ?), nos parents l’ont donc relu (ouf, ils l’ont tous trouvé très bien). Je l’ai ensuite montré à ma belle-sœur, qui m’a demandé si je faisais un site. Je lui ai dit que oui, et je me suis alors rendu compte que j’aimerais l’indiquer.

Sauf que, pour l’indiquer, je devais absolument y mettre du contenu… Je ne voulais pas que les gens tapent l’adresse et arrivent sur un message du type « en cours de construction, revenez bientôt »… C’était le meilleur moyen pour qu’ils n’y reviennent pas, ni bientôt, ni dans six mois, même avec le message le plus sympa du monde.

Notre save-the-date carte personnalisé

Crédits photo : Photo personnelle

Je te reparlerai du site la prochaine fois, mais nous avons opté pour des identifiants personnalisés… pour chaque invité aux deux mariages (soit environ une centaine de personnes). Il a donc fallu indiquer aux invités comment (et pourquoi !) se connecter sur notre site. Nous avons pour cela ajouté une petite carte personnalisée.

Nous avons choisi de la relier au save-the-date par un joli baker twine bleu nuit et un petit fanion corail avec nos initiales. Cette étape a été un peu longue et m’a aussi montré qu’un save-the-date, c’était chouette, dix save-the-date, ça devenait lassant et soixante save-the-date, bah…

Je me permets ici de te donner un autre conseil : quand tu te lances dans une entreprise un peu répétitive, finis tout ! Au risque sinon d’être tellement dégoûtée que tu ne voudras plus recommencer !

Il nous manquait trois adresses le weekend où j’ai préparé les STD. Je me suis donc dit que je les ferais plus tard, une fois les adresses récupérées. Grave, très grave erreur ! Trois STD supplémentaires dans le weekend, je n’étais plus à ça près, mais quand on a récupéré les adresses et qu’il a fallu s’y remettre, tout m’a semblé être une montagne insurmontable ! Réimprimer des fanions = montagne, chercher ma colle = montagne (véridique), créer de nouveaux identifiants sur le site = montagne… Bref, tu m’as comprise…

J’ai tellement procrastiné que ces trois derniers invités ont reçu le STD presque un mois et demi après les autres… Oups !

Notre save-the-date carte personnalisé

Crédits photo : Photo personnelle

Un save-the-date, et finalement ?

Nous avons eu de nombreux retours positifs sur nos « faire-part »… Mais je crois que je n’étais plus en état de protester et d’expliquer pourquoi ce n’était pas un faire-part, j’ai simplement dit : « Merci, on vous en donnera un plus détaillé plus tard. »

Je dirais que près de la moitié des invités ont confirmé leur présence grâce à cet envoi, soit à l’oral, soit directement sur notre site. Pour ceux qui avaient confirmé à l’oral, j’ai quand même choisi de leur redemander confirmation quelques semaines avant le mariage, quitte à passer pour une bridezilla, je n’étais plus à quelques détails près !

Et toi, est-ce que tu as choisi de faire un STD ? As-tu aussi été incomprise que moi ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Quand il a fallu expliquer aux invités ce qu’était un save-the-date”

  • en même temps je comprends les invités. Déjà « save the date » ça ne veut rien dire en soi, sauf si on parle à des anglophones. On oublie un peu trop que nos invités passent pas la moitié de leur vie sur les blogs mariages 😀
    et puis cette très jolie carte que vous avez envoyée, pour moi c’est une faire part, ni plus ni moins! Pour simplement annoncer la date, j’arrive toujours pas à comprendre l’intérêt de faire un « faire-part bis »: une carte plus informelle, un coup de fil, une annonce de vive vois, un e-mail avec une jolie photo de vous.. je trouve ça super bien.

    • Effectivement, je me suis rendue compte après cet envoi que finalement, il n’y a que la future mariée (et sa super témoin) qui connaissent certains concepts.
      Néanmoins, ils étaient nécessaires puisque les gens ont ensuite compris que les dates étaient officielles et l’ont donc notées sur leurs agendas.
      Et dans notre cas, le faire-part était quand même important pour la suite puisqu’il permettait de donner toutes les informations pratiques type horaires, lieux exacts…
      Mais si c’était à refaire, je referai 🙂

  • Il est top votre STD ! J’adore le principe, mais j’avoue que l’on ne l’a pas fait, principalement pour cette raison: J’avais peur que les gens ne comprennent pas !

    En tous cas, vu leur qualité, tu as mis la barre haute pour les FP 😉

  • Ils sont beaux j’aime beaucoup le principe mais nous ne l’avons pas fait pour des raisons de budget essentiellement et car les gens n’auraient pas trop compris je pense dans notre entourage!

    • Merci 🙂
      Finalement, ils ne nous ont pas coûté « si cher » que ça, je crois une soixante d’euros (Belle Maman a offert les timbres). Mais c’est vrai que ça + ça + ça… ça chiffre vite.

    • Merci Tiffanie ! Les enveloppes kraft étaient offertes avec les STD sur Rosemood. Et ce qui est super, c’est que l’on pouvait choisir la couleur des enveloppes (on a longtemps hésité avec du bleu). Le bonus, c’est qu’elles avaient pile la bonne taille et c’est parfois difficile à trouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *