Une demande en mariage contrariée

Avec Monsieur Glenn, nous savions depuis longtemps que nous voulions nous marier un jour.

Si ça n’avait tenu qu’à lui, nous aurions été fiancés dès mes seize ans, ou peu s’en faut ! Dans mon idée, toutefois, il était important de passer d’abord le cap de l’emménagement ensemble. De manière peu romantique, on pourrait dire qu’il était question de tester la marchandise avant de l’acheter !

Le complot

Pendant de longues années, les aléas de la vie nous ont contraints à patienter. Sans emploi, sans économies, difficile d’avancer… Et puis, les choses se sont mises en place, petit à petit. Le moment approchait où nous pourrions enfin réaliser nos projets. Il approchait même si bien, que Monsieur Glenn a commencé à prendre les devants, en me demandant régulièrement en mariage. Je n’ai jamais refusé… Mais je n’ai jamais dit oui non plus !

Après tout, ce n’était pas « pour de vrai » : il n’y avait pas de bague – matérialiste, moi ? – et surtout, il semblait encore difficile de mettre en place un véritable projet de mariage. Sans compter que nous n’avions toujours pas vécu ensemble ! Ce que j’ignorais, c’est que Monsieur Glenn avait déjà décidé de passer outre cette objection. Tout ce qui le retenait, c’était trouver la bague et la date…

Pour cette dernière, il a d’abord envisagé notre anniversaire, mais il avait peur que je devine trop facilement ce qu’il avait en tête. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Il a donc opté pour l’anniversaire de nos six ans, six mois, six jours, six heures et six minutes ! Oui, cet homme a une certaine affinité avec le chiffre six, qui correspond aussi à notre différence d’âge, comme quoi… Vu que cela tombait dans le mois de juillet, il a décidé d’organiser nos vacances autour de cette date, pour pouvoir faire sa demande dans un joli cadre, sur la plage. Ici, par exemple !

Bord de mer

Restait tout de même le problème de la bague…

L’outil

Longtemps en amont, il s’était renseigné sur mes goûts en la matière.

Je lui avais montré quelques modèles, à la fois simples et élégants, notamment des bagues avec trois pierres. Or, Monsieur Glenn n’arrivait pas à trouver ce qu’il souhaitait en boutique. C’est alors que son amie-future-témoin lui a conseillé un site. Ce bijoutier permet de réaliser une bague sur mesure, en choisissant le métal, la structure, les pierres. Monsieur Glenn a beaucoup aimé cette large palette de personnalisation !

J’ouvre ici une parenthèse.

Sache tout de même que, si ton amoureux et toi faites aussi appel à un service de ce genre, les couleurs à l’écran ne sont pas forcément représentatives des couleurs en vrai. Par exemple, Monsieur Glenn pensait qu’il y aurait un plus gros contraste entre les deux sortes de pierre choisies pour ma bague. Mais bon, personnellement, cela ne me dérange pas !

Ainsi donc, Monsieur Glenn avait la date, et… Eh bien non, pas la bague. Encore fallait-il qu’elle lui soit livrée. Il avait hésité à prendre une livraison rapide, mais on l’avait assuré que ça ne serait pas nécessaire. Et là, tu devines ce qui va suivre : le jour du départ, la bague n’était pas là. *Musique dramatique*

Tu auras remarqué que je ne parle pas beaucoup de moi dans cette chronique.

La raison est très simple : pendant ce temps, je vaquais à mes préparatifs de vacances, sans rien soupçonner. L’humeur particulièrement tendue de Monsieur Glenn, la dernière semaine avant notre départ, a été mise sur le compte de ces premières vacances ensemble…

Le pauvre a dû se résoudre à partir sans la bague et à m’offrir en substitut, le fameux instant de nos six ans, six mois, six jours, six heures et six minutes, une paire de boucles d’oreilles qu’il m’avait presque forcée à choisir sur le marché deux jours avant ! J’avais d’ailleurs tellement résisté que le vendeur avait fini par nous les faire à moitié prix… Il en a quand même profité pour me glisser, l’air de rien, qu’un autre cadeau m’attendait mais qu’il n’avait pas été livré à temps, et qu’il faudrait donc attendre le retour. « Ne t’imagine pas grand-chose, hein, c’est trois fois rien. » Oui, il a osé !

L’exécution

À notre retour de vacances, Monsieur Glenn m’a proposé de bloquer le samedi soir suivant, pour aller ensemble à notre restaurant chinois habituel, afin de m’offrir ce cadeau mystère.

À ce stade de mon récit, tu dois te dire que, quand même, je commençais à me douter de quelque chose. Au risque de te convaincre de mon incurable naïveté : pas vraiment ! Pourtant, je n’ai pas pu ne pas remarquer la nervosité de Monsieur Glenn, qui grignotait plus qu’il ne mangeait. Mais jusqu’au moment où il a sorti une petite boîte et m’a demandé, très ému, les yeux pleins de larmes, si je voulais l’épouser… Je n’y croyais pas.

Pour preuve, la première phrase qui m’a échappé : « C’est pour de vrai ? ». Et, cette fois, il lui a bien fallu répondre : « Mais bien sûr ! ». La suite, tu la devines : j’ai mis la bague, j’ai souri comme une idiote, il a souri comme un idiot, et nous avons fini le repas avec nos sourires idiots scotchés aux lèvres.

Je te mets tout de même une photo de la Précieuse, artistiquement mise en scène par mes soins – ahem – quand je venais de l’avoir. Depuis, les pierres ont changé de couleur, il me semble… Les deux petites, surtout, ont foncé.

bague

Et voilà, je t’ai raconté la, ou plutôt les, demandes en mariage !

Les non officielles, la préparée, et l’improvisée, une fois la préparée tombée à l’eau ! Pour tout te dire, je crois que Monsieur Glenn reste un peu déçu que tout ne se soit pas passé comme il l’avait prévu. Il est vrai qu’une certaine pression peut peser sur les épaules des amoureux quand ils se préparent à sauter le pas. Les vidéos de demandes follement romantiques ou follement originales ne manquent pas.

Moi-même, je dois avouer que j’ai un faible pour celle-là, complètement dingue et pleine d’émotion :

Mais voilà, des contretemps peuvent arriver. Et finalement, que la demande ait été faite au bord de la mer ou dans un restaurant, ce que j’en retiens avant tout, ce sont les efforts de Monsieur Glenn pour me surprendre et me faire plaisir, ainsi que l’émotion que j’ai lue dans son regard quand il m’a donné la bague. Et ça, comme dirait l’autre, ça n’a pas de prix !

Pour conclure, tu te demandes peut-être si nous recommanderions le site, en dépit de l’embêtement causé par le retard de livraison ?

La réponse est oui : j’aime ma bague, je suis ravie que Monsieur Glenn l’ait personnalisée pour moi, et les pierres ne se sont pas déchaussées, depuis un an que je la porte quotidiennement et sans toujours faire très attention. De plus, je tiens à préciser que la boutique a dédommagé Monsieur Glenn !

NDLR : Si toi aussi tu as aimé la demande en mariage d’Isaac à Amy, voici la suite.

Et toi ? Ton amoureux a-t-il essayé de te surprendre ? Un contretemps a-t-il modifié ses plans initiaux ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Une demande en mariage contrariée”

  • C’est moi qui ai fait la demande.
    J’aurai voulu faire tout le tralala, restaurant-ou au moins diner romantique à la maison..
    J’avais al bague depuis 4 mois, je cherchais la super occasion pour faire ma demande, comme moi je révais qu’il me la fasse….
    Et en fait le moment M, c’est lui qui m’a donné l’occasion de lui demander.
    POur la petite histoire, on s’est séparé pendant quelques mois pour diverses raisons. On s’est dépacsés (moment douloureux pour tous les deux, mais il fallait vraiment qu’on fasse une vraie séparation, malgré l’amour que nous nous portons à ce moment là).
    Après quelques mois, on décide de nous redonner une chance. Depuis, on a jamais été aussi heureux, vraiment 🙂
    Mais ce pacs, tellement symbolique pour nous, il n’était plus.
    Alors avec la complicité de ma meilleure amie, je décide de faire ma demande en mariage. Achat de LA bague (heureusement j’ai trouvé vite). ET donc j’attendais le meilleur moment.
    Une journée, je ne sais pas pourquoi, chéri devient nostalgique du pacs; il regrette notre séparation (je m’indigne, elle a été plus que béénéfique notre séparation!), bref je le sens mal par rapport à la non officialisation de notre couple. Je le rassure, mais il continue dans la journée, de façon épisodique.
    Et puis, après un gros calin (hem …) il recommence avec ça. Mais il était vraiment triste.
    Alors je me lèève, je cherche le boitier, je lui tends et lui dit d’ouvrir.
    Il ouvre, et à ce moment, je lui dis: « je sais que le pacs te manque, mais accepterais tu de m’épouser? Parce que je sais que je veux vieillir avec toi, maintenant ».
    Il a pleuré, il a dit oui, on a pleuré ensemble…
    Pas très romantique, moi à demi nue, dans notre chambre, mais pour lui c’était la demande parfaite selon ses dires.
    Mais j’aurai adoré organisé un truc plus « officiel ».

    • C’est une très jolie histoire que celle de ta demande en mariage. Elle semble avoir été pleine d’émotion, ce qui compte bien plus que toute la mise en scène !

      • chéri m’a rassurée plusieurs fois, même si je voulais lui faire la totale, finalement, ce moment a été magique… Et faut voir son groom regarder sa bague avec des étoiles dans les yeux et un sourire béat pendant une semaine, pour le croire 🙂 une vraie midinette :p

  • Le pauvre ! je comprends sa déception !
    mon chéri m’a fait sa demande lors d’un voyage en italie , il avait acheté la bague avant de départ , prit son mp4 avec notre chanson , il voulais me la faire écouter sur le pont du rialto et me faire sa demande ensuite ,de manière assez officiel ……
    sous l’effet du stress , ses mains étaient moites, je pensais qu’il faisait la tête ( son visage etait totalement crispé), plus nous nous approchions du rialto et plus il était bizarre , il a oublié la chanson et m’a fait sa demande … Il s’est mis la pression ! il avait même peur de se faire fouiller à la douane et qu’il lui demande de vider ses poches .
    j’en garde un merveilleux souvenir ,et nous aussi nous avons passé notre journée avec un sourire idiot !

  • De mon côté, j’ai l’impression de vivre un rêve éveillé, voir de « revenir de loin »…

    Je m’explique: 12 ans de vie à deux, deux petites merveilles nés de cet amour, toujours complices et amoureux malgré toutes les difficultés de la vie, MAIS un sujet de discorde: le mariage.
    Monsieur était archi contre, hyper fermé sur le sujet, et sa décision était ferme et définitive. De mon côté, je n’arrivais pas à renoncer à ce rêve, mais le perdre LUI pour « ça », c’était impensable… Donc petit à petit, je cheminais pour faire mon deuil… Nous avions même convenu de ne plus aborder le sujet car lui se braquait et moi je finissais en larmes…
    Et cette année, à quelques jours de mon anniversaire, il m’annonce qu’il est désolé, que mon cadeau ne peut pas être prêt dans les temps, mais qu’il le sera une dizaine de jour après (le jour J il m’a tout de même offert un super repas, ponctué de quelques indices!). J’étais sûre d’avoir trouvé ce que c’était: un sac personnalisés à mes initiales, d’où le retard. Quelques jours plus tard donc, il m’annonce que mon cadeau est prêt et qu’il part le chercher le lendemain… Ce matin là, je me réveille patraque, direction médecin, gasrtrite et pharyngite. Mais ma curiosité est grande, je veux quand même qu’il aille chercher « mon sac ».
    Ce jour là, il pleuvait, mes petits et moi avons passé l’apres midi dans le salon en tenues d’intérieur (j’étais affreuse!!!). Il m’avait prévenu avant de partir, qu’il souhaitait attendre quelques jours pour me l’offrir, mais à son arrivée, j’ai vu l’impatience dans ses yeux (où alors mes bobos m’embrouillaient la vue bref…), il s’est approché, sac à dos à la main, me disant « mon cœur ce cadeau est un peu égoïste, il est pour nous deux en réalité »… Il s’est mis à genoux, en a replié un ( ne me demandez pas pourquoi mais j’ai alors cru qu’il allait sortir une lampe de son sac!!!), il a alors sorti un écrin contenant une merveilleuse bague, et m’a dit « mon cœur veux-tu m’épouser? »… Je me suis jetée à l’arrière dans le canapé, j’ai caché mon visage avec mes mains,et fondu en larmes… Mon fils a regardé son papa en lui disant « elle est trop heureuse là maman »… Je lui ai demandé si c’était une blague, répété 10 fois « pourquoi??? ». Il m’a alors reposé la question, j’ai bien sur répondu oui….
    Le retard pour la bague est du au fait qu’il l’a pensé et fait réaliser par un joaillier de Lyon, et que la création a été un peu plus longue que prévu….
    Il voulait attendre pour faire sa demande lors du baptême de notre bébé 4jours plus tard, mais j’étais trop impatiente!
    De ce fait, je n’étais vraiment pas au mieux de moi ce jour là, mais ce moment était vraiment hors du temps, si c’était à refaire, je ne changerais rien: il nous ressemblait; lui si parfait, et moi si imparfaite mais pourtant parfaite pour lui…

  • J’adore les kinders. Mon futur mari avait donc prévu de ma glisser une bague à la place de la surprise du kinder. Mais avant qu’il n’est le temps de le faire je lui dis un soir: « Eh imagine la demande en mariage trop géniale dans un kinder surprise?! ». J’ai compris en voyant sa tête que j’avais gaché sa demande. J’étais hyper déçue. Du coup nous avons décidé de nous marié sans demande et sans bague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *