Quand tu veux annoncer ton mariage mais que ça se retourne contre toi

Avant de te parler de ma robe – c’est la prochaine chronique – j’avais envie de revenir sur un sujet qui me turlupine un peu. J’ai écrit cette chronique sur l’annonce de mon mariage presque en premier, et puis je me suis ravisée, je ne l’ai pas envoyée à la publication. Va savoir pourquoi, aujourd’hui j’ai envie de t’en parler. Il faut, du coup, revenir un peu en arrière, juste après notre demande mutuelle en fiançailles.

Avant l’annonce : l’excitation

Devine ce que j’ai fait une fois que j’ai été fiancée ? J’ai aussitôt cherché le mot “mariage” dans le moteur de recherche de Pinterest, surtout que j’avais un trajet en train de cinq heures devant moi pour une dernière semaine de vacances. Tout de suite, on a créé un board partagé sur Pinterest et on a commencé à “piner” à la folie.

Je te ferai une chronique spéciale pour te raconter notre organisation interne, parce qu’on a fait quelques erreurs et qu’elles sont riches d’enseignement. Mais aujourd’hui, je voudrais te parler d’un autre sujet, celui de l’annonce à mes proches. Un sujet sans trop de paillettes, mais la préparation d’un mariage ne se fait pas qu’avec des paillettes. On le saurait, sinon !

Crédits photo (creative commons) : Martin Hauenstein

Direction donc la montagne en famille où je pourrai dire, moi aussi (pour rappel, ma sœur avait annoncé son mariage pour l’été suivant), à mes parents, mes grands-parents, mon frère et ma sœur qu’on a le projet de se marier. J’en suis toute heureuse à l’avance.

À cette époque, j’avais déjà commencé à lire Mademoiselle Dentelle, et quelques récits d’annonces aux proches, et j’avais envie d’un moment de joie autour de ça. Je n’imaginais pas forcément une “annonce avec un grand A” puisque peu de gens savaient qu’on avait ce projet, mais tout de même, je voulais pouvoir en parler tranquillement et sans chichis, partager sincèrement mon bonheur, peut-être juste au détour d’un repas ou d’un goûter, très simplement.

Déjà pour la demande, j’avais interdit qu’elle soit faite devant du monde, genou à terre ou autre, ce qui nous a amenés à la réfléchir à deux car je ne voulais pas du tout me retrouver mal à l’aise. Si toi aussi, le fameux “joyeux anniversaire” chanté par plein de gens au resto te rend presque malade, alors tu sais de quoi je parle. Bref. Tu l’auras sans doute compris, je ne suis pas une grande adepte de la mise en scène, je suis plutôt du genre spontanée et naturelle, mais en même temps, j’aime bien faire les choses au bon moment.

Le retour à la réalité

Malheureusement, ça ne s’est pas vraiment passé comme je l’imaginais… Ma petite sœur a eu une réaction très dure, car elle a cru que je voulais la court-circuiter, ce qui a du coup mis une mauvaise ambiance pendant les vacances. Je me suis donc dit que j’en parlerais plus tard au reste de la famille. Le nœud du problème, c’était cette tradition bizarre qui veut qu’on se marie dans l’année des fiançailles…

Comme ça reste un peu douloureux, je ne vais pas m’étaler sur le sujet, mais sache que mes parents étaient très contents malgré tout.  D’ailleurs, ça a occasionné de belles discussions sur le mariage et l’engagement, ce que ça voulait dire pour nous, etc.

Je ne sais pas toi mais à chaque fois que je parle d'engagement, j'ai le fameux "prends garde" qui m'arrive en tête.

Crédits photo (creative commons) : Photo personnelle

Je ne sais pas toi, mais moi, à chaque fois que je parle d’engagement, j’ai le fameux “en garde” qui m’arrive en tête.

Ce n’était pas évident de répondre à la question “pourquoi on souhaite se marier”, même si on en avait déjà parlé, Monsieur G. et moi. En tout cas, pas évident devant d’autres personnes.

Je n’ai jamais rêvé d’un mariage de princesse, je disais même que je finirais vieille fille. Mais mariage rime aussi avec engagement, et c’est un sujet qui me tient à cœur. Engagée dans différentes associations, dans une compagnie de danse, dans la lutte contre une maladie, dans l’apprentissage d’une oeuvre pour piano, dans la création d’une entreprise… Il y a plein de formes différentes dans l’engagement, et j’aime explorer ça.

Alors pourquoi diable souhaite-t-on se marier aujourd’hui ?

Dès le début, avec Monsieur G., l’engagement était très fort puisqu’on a quitté nos vies respectives pour créer la nôtre. Alors quand la question du mariage est arrivée dans nos conversations, on a voulu explorer le pourquoi.

Lui le voit un peu comme une étape, un passage solide sur lequel on pourra se reposer dans les moments plus difficiles.

Pour moi, c’est l’occasion de créer un moment de réunion de nos familles et nos amis. Un moment comme finalement, il y en a peu dans la vie (ben oui, ça peut vite coûter cher) et surtout un moment heureux. Bien sûr, pour moi aussi, c’est un peu grandir, être une Madame alors que je tiens tant à mon Mademoiselle, c’est accepter de vieillir un peu aussi et donc s’accepter comme on est. C’est aussi concrétiser ce petit foyer qu’on a créé à nous deux.

Il y a tant de réponses différentes, et chacun a probablement les siennes. J’ai beaucoup aimé ces échanges avec mes parents, qui m’ont forcée à exprimer nos idées, notre vision du couple, de la vie, surtout qu’ils ont eu lieu dans une période extrêmement difficile.

Mes grands-parents n’ont finalement jamais su qu’on voulait se marier, et c’est une immense tristesse pour moi de n’avoir pas eu le temps de leur dire alors qu’il n’y avait qu’à. Mais pour ne pas envenimer les tensions, j’ai voulu attendre un peu. Puis c’était trop tard. Ils ont eu un accident. Je regrette terriblement de m’être effacée à ce moment-là, mais je ne pourrai jamais revenir en arrière, alors je me console en me disant qu’ils le savent probablement quand même.

Heureusement, il y avait Monsieur G. et notre board Pinterest secret qui se remplissait petit à petit. Il y avait aussi mes amies proches (je sais que certaines passent par ici, alors j’en profite pour vous faire un gros <3)  qui voulaient tous les détails de la demande, de ce qu’on voulait faire et qui me permettaient d’en parler un peu ! Et puis plus tard, il y a eu les autres chroniqueuses, et ça a mis plein de paillettes dans mon cœur, car on dirait bien que le sujet du mariage ne les saoule jamais !! Hi hi.

Côté Monsieur G., simple et efficace : un coup de fil à Maman, un coup de fil à Papa, et hop, c’était réglé pour les annonces. Les autres attendraient l’annonce officielle. HA HA HA. Le pragmatisme à son maximum. Cela dit, c’est aussi pour ça qu’on a mis beaucoup de temps soin à imaginer nos save-the-date !

Et toi ? Quelle a été la réaction de tes proches à l’annonce de ton mariage ? Est-ce que tu t’es aussi demandé pourquoi tu voulais te marier ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Quand tu veux annoncer ton mariage mais que ça se retourne contre toi”

  • Je comprends pas la réaction de ta soeur: le fait qu’elle se marie ne t’empêche pas de faire toi aussi des projets! Surtout que si j’ai bien compris vous avez fait attention à prévoir votre mariage un an après le sien! Très triste pour tes grand parents, hélas on ne sait jamais ce que la vie nous réserve; Je suis certaine qu’ils seront associés à votre bonheur d’une façon ou d’une autre.

  • Pour ce qui est de l’annonce, il nous est arrivé un peu le contraire. Nous avons souhaité annoncer notre mariage tard (ayant eu une très mauvaise expérience au moment du mariage civil), soit annoncer 6 mois avant, une fois que tout était prêt, alors que nous avons commencé à préparer 18 mois à l’avance. Mais voilà que l’été dernier, mon cousin et sa copine nous annoncent, paillettes dans les yeux, qu’ils se marient l’année suivante, soit 3 mois après nous… Dur de leur répondre par un “ouais c’est cool nous aussi!” Surtout que pour nous, c’était encore trop tôt pour l’annoncer. On a fini par leur annoncer peu après, comptant sur leur discrétion. Et bien alors qu’ils auraient pu être vexés et avoir l’impression qu’on leur passait devant, ils ont été très heureux pour nous 🙂 Ouf, le monde n’est pas peublé de bridezillas!

  • Je suis triste pour toi que ça ne se soit passé aussi bien que tu l’espérais, surtout pour tes grands parents 🙁 mais de là-haut, ils veilleront sur vous <3

  • Navrée pour toi que la demande ne se soit pas passé comme prévu, c’est terrible ces personnes qui pensent à leur mariage avant de penser au bonheur des autres… Surtout dans ces drames de la vie qui devraient rappeler à chacun qu’il y a des choses bien plus importantes qu’une date de mariage.
    Je partage ta peine pour tes grands parents. Future mariée de juin, nous préparons un mariage surprise et j’ai perdu mon papa il y a un peu plus d’un mois. Il est partit sans savoir que nous nous marions et ça fait terriblement mal au cœur. Son absence sera très pesante mais la vie continue, je te souhaite du courage <3

    • Merci beaucoup pour ton commentaire. Je t’admire d’organiser un mariage surprise ! Je n’aurais pas pu tout garder pour nous ! Et je savais que certains de mes très proches ne sont pas éternels. Comme tu le dis la vie continue et je te souhaite aussi un beau mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *