Boutique de mariage Love sweet etc...

Quand un jour, j’ai essayé des robes de mariée

Aujourd’hui, j’ai décidé de te parler de ma robe. Comme tu as pu le comprendre la dernière fois, j’ai décidé de la faire réaliser par une couturière de ma région.

Jusque-là tout va bien : j’ai le tissu, j’ai la couturière… il manque JUSTE le modèle.

Appelez-moi « Mademoiselle Complexée »

J’ai plusieurs un souci dans la vie, je n’aime pas mon corps. Enfin, oui et non.

Le problème, c’est que je me trouve trop grosse. J’ai donc commencé un régime il y a quelque temps. Mais malgré le régime, j’ai peur que le style « robe fluide et manchettes » ne me fasse ressembler à un sac. Et ressembler à un sac le jour de son mariage, c’est triste…

Je ne vais pas m’étaler sur le sujet grosse/pas grosse, de toute façon on est toujours grosse pour l’un et pas grosse pour l’autre. Mais donc je me suis beaucoup torturé l’esprit avec cette robe. La question est : est-ce que ça va m’aller ?!

Pour pouvoir répondre à cette question, il va falloir que j’essaie des modèles. Parce qu’attendre que la couturière ait terminé ma robe pour pouvoir juger si oui ou non ça me convient, ça va pas le faire !

La boutique de mes rêves

Après avoir bavé des mois devant les robes de créateurs sur le net, j’ai trouvé une boutique à Bruxelles qui propose les créations de Delphine Manivet, Rime Arodaky et Charlie Brear.

Je me décide donc à prendre rendez-vous pour des essayages, tout en sachant très bien que je ne vais pas commander car c’est totalement hors budget.

Histoire de camoufler un peu mes complexes, j’avais sorti des collants gainants pour l’occasion. Un peu partout, j’avais pu lire qu’il était préférable de porter des sous-vêtements clairs et ses chaussures de mariée pour l’essayage….Visiblement je n’ai rien retenu, je me suis présentée en collants noirs et bottines. Le tout surmonté du plus vieux soutien-gorge de toute l’histoire du soutien-gorge. Ne me demande pas ce qui m’est passé par l’esprit, je n’en sais RIEN !

Je me suis rendue à ce rendez-vous en compagnie de ma mère et ma sœur. Nous avons été accueillies dans la toute petite boutique par la jolie Catherine. (Si je ne me mariais pas avec l’Amoureux, si j’étais lesbienne et si on était dans une autre vie, je serais tombée amoureuse à coup sûr !)

Boutique de mariage Love sweet etc...

Crédits photo : Love, sweet etc...

Au départ, j’étais un peu mal à l’aise. Je ne savais pas quoi faire de mon corps, de mes mains, de mes cheveux. Note pour la prochaine fois où j’irai essayer des robes, c’est à dire jamais : oublier son élastique à cheveux quand on a les cheveux longs, c’est débile.

Heureusement pour moi, la jeune femme était hyper agréable, toute douce (et enceinte jusqu’au cou, ce qui la rendait encore plus adorable à mes yeux (femme enceinte = bébé = jaidescoeursdanslesyeux)

Catherine commence donc par me poser quelques questions sur le style du mariage et sur les vêtements que j’aime porter. Elle me demande s’il y a quelque chose que je veux absolument sur ma robe et  si, au contraire, il y a quelque chose que je ne veux absolument pas. Va pour une robe à manches et pas de bustier ! Elle ne m’oblige à rien, elle accepte mes choix. On sélectionne ensemble des robes qui me plaisent.

J’ai beaucoup apprécié le fait d’être seule pour essayer. Aucune autre future mariée n’attendait son tour pendant que je faisais mes essayages. Rien que pour ça, je remercie cette boutique !

Après l’angoisse, le soulagement

Je te le dis tout de suite, chère lectrice, je suis quelqu’un de très difficile. Une éternelle insatisfaite. Aucune robe essayée n’a été LA robe. Je ne me suis pas mise à pleurer en me voyant dans le miroir. Non. Désolée. Et pourtant, c’est pas faute d’être une vraie pleurnicheuse…

Avec moi, il y a toujours quelque chose qui cloche. Une manche trop courte, trop longue, une taille trop haute, trop basse etc…

MAIS quel soulagement d’entendre ma mère et ma sœur me dire que NON je n’ai pas l’air d’avoir un sac sur le dos et que OUI, je peux me permettre de mettre une robe fluide comme j’en rêve. Et puis, je dois quand même t’avouer que je n’ai peut-être pas eu de révélation, mais je me suis quand même trouvée pas mal, devant ce miroir !

Malgré le soulagement quant aux essayages, je suis sortie de là avec une boule au ventre.

J’avais au fond de moi le sentiment d’avoir fait quelque chose de mal, d’avoir fait perdre son temps à cette adorable jeune femme. Parce que je savais très bien que je n’allais rien acheter, je ne peux vraiment pas me résoudre à mettre autant d’argent dans une robe. Mais j’ai préféré ne rien lui dire, bien entendu, j’ai dit « merci, à bientôt ».

Pour essayer des robes géniales, dans un super bel endroit en Belgique :
« Love, sweet, etc… »
36, rue Defacqz, 1050 Bruxelles
+32 (0) 2 534 78 90
info@lovesweetetc.com

Quand j’y repense, je me sens encore mal d’avoir en quelque sorte utilisé la boutique. D’ailleurs, Mesdames de « Love, sweet, etc… », si vous passez par là, je m’en excuse !!

Ma révélation sur-mesure

Comme je te l’ai dit, je n’ai pas eu de super révélation.

Je ne suis pas tombée en pâmoison devant une robe (la faute à l’éternelle insatisfaite). Du coup, avec l’aide de ma soeur, je me la suis créée moi-même MA révélation. J’ai fait un tri dans ce qui m’allait le mieux et ce que je préférais, et ma sœur s’est chargée de dessiner ma robe parfaite.

Et je n’ai qu’une chose à te dire : sans même l’avoir vue en vrai, je sais déjà que je l’aime d’un amour pur et véritable.

Mais ça, tu ne pourras le juger qu’en juin, c’est secret-défense jusque là !

Toi aussi, tu trouves que je suis un monstre d’avoir utilisé cette gentille Catherine alors qu’en plus, elle était enceinte ? Le régime pré-mariage, ça te parle ? Dis-moi ce que tu en penses…

Lui : "Arrête un peu de faire la gueule !" Moi : "Je fais pas la gueule" Lui : "oui hé ça va hein, je vois bien que tu fais la gueule" Moi : "..." J'ai 30 ans et l'Amoureux 34. Après 4 ans d'amour fou (et de folles disputes...quand on s'appelle Mme FaitLaGueule, c'est obligatoire, j'ai hésité avec Mme Emmerdeuse d'ailleurs), nous nous sommes mariés le 21 juin 2014 en Belgique. Objets chinés, fanions, pompons de soie rose, pêche et mint, des vieilles photos, des napperons en crochet et de la dentelle. C'était PAR-FAIT.

Commentaires

  • Avatar
    Oré
    Répondre
    17 février 2014

    Haaaaaate de voir cette belle robe sur sa belle propriétaire !!!!!!! 🙂

      • Avatar
        Oré
        Répondre
        21 février 2014

        Ooouuuuh … J’ai hâte !!!!!!!! 😀

  • Avatar
    Mlle Pas Rond
    Répondre
    17 février 2014

    Chère Mlle FaitLaGueule, dis toi qu’une future mariée fait souvent plusieurs boutiques pour choisir sa Précieuse. En plus, même si tu n’as pas commandé chez « Love, sweet, etc… » tu nous fait un super retour de ton essayage, donc une bonne pub eux ^^

  • Avatar
    Mademoiselle Gezillig
    Répondre
    17 février 2014

    C’est rigolo, dans un article écrit ce weekend à paraitre, je fais aussi de la pub pour un magasin de robes parce que je me sens un peu coupable d’avoir embêté la vendeuse 😉

  • Avatar
    Dame Apollon
    Répondre
    17 février 2014

    Je comprends, j’aurais aussi été un peu mal à l’aise de me servir d’une gentille boutique pleine de gentils vendeurs en sachant très bien que je n’allais rien acheter. Même si c’est un peu ce que j’ai fait puisque j’ai essayé plein de robes hors budget et finalement acheté la mienne sur Etsy 🙂

    Pour ta défense (et pour la mienne), tu n’as rien à te reprocher puisque finalement, tu n’as pas eu de coups de cœur pour une robe en particulier, et tu ne l’as pas fait reproduire à l’identique, ou achetée sur un site chinois de robes discount (ça pour le coup c’est vache, mais c’est beaucoup plus fréquent qu’on ne le pense !). Même avec des moyens extensibles et la meilleure volonté du monde, tu n’aurais peut-être rien acheté chez eux. Et comme il a été dit, tu leur as fait par ta chronique une pub inespérée ! Ils ont peut-être loupé une vente à cause de toi, mais ils peuvent désormais en espérer des dizaines d’autres grâce à toi 😉

    Quant au fait d’être gentille parce qu’enceinte… je suis enceinte et je peux le dire, les femmes enceintes ne sont pas les plus gentilles, elles ont souvent une patience inversement proportionnelle au diamètre de leur ventre et tendance à démarrer au quart de tour à la première contrariété… Tu es effectivement tombée sur une perle 😀

  • Avatar
    Laure
    Répondre
    17 février 2014

    moi aussi je prévois du sur mesure mais pareil, je vais aller faire des essayages en boutique pour vérifier que ce que j’aime me va et je culpabilise d’avance d’aller jouer à la princesse sans rien acheter…

  • Avatar
    Jojo
    Répondre
    17 février 2014

    Moi je vais bientôt aller dans une boutique, juste pour voir, parce qu’à plus d’un an du mariage, je ne sais pas si je la prendrai dans cette collection. Mais c’est une étape obligée pour me sentir future mariée !! Je vais tenir compte de tes conseils d’habillage (d’ailleurs, j’avais cherché un peu dans les différents articles ce que conseillaient les chroniqueuses !).
    Personnellement, je ne pense pas que tu lui as fait perdre son temps, car ça doit lui arriver souvent de ne rien vendre. Sinon, les vendeuses demanderaient un acompte à l’entrée ^^ J’ai hâte de voir ta robe 🙂

  • Avatar
    Dame Cha
    Répondre
    18 février 2014

    Veinarde. Moi j’ai dû faire au moins une dizaine de boutiques (sans compter le salon du mariage) et je ne sais combien d’essayages. C’était la dernière. La robe de la dernière chance (après, je retournais à la couleur) !
    Tu peux même pas nous glisser un croquis pour nous mettre en bouche ? Moi aussi je veux rêver avec toi !! 😉

      • Avatar
        Dame Cha
        Répondre
        19 février 2014

        Ben, j’ai un chéri qui rôde pas mal quand j’ai le malheur de m’éloigner de l’ordi…
        Mais je peux te dire sans crainte que c’est Mlle Ariane, de la collection Mademoiselle Amour, chez Pronuptia. Parce qu’entre le mannequin sur le site et le résultat sur moi, ce sont clairement 2 robes différentes !!
        Et j’ai recompté. En incluant les 3 stands du salon du mariage, j’ai trouvé ma robe dans la 12° boutique. Robe de la dernière chance, je te dis ! 😉
        Les créatrices étaient clairement hors budget pour moi, malheureusement.

          • Avatar
            Dame Cha
            21 février 2014

            En langage paillettes on appelle ça persévérer ! (En vrai, on dit pittbull acharné) Et OUIIIII, robe de princesse pour remonter la nef de 33mètres (la 3è plus grande de Paris, quand même !) Une robe trop sobre tomberait à plat, non ?

  • Avatar
    Bliss
    Répondre
    18 février 2014

    Je me lève et je t »applaudis Mademoiselle FaitLaGueule. J’ai adoré ton article. Nos chemins « robesques » se ressemblent un peu. Bon, je te passerais mes péripéties avec (euh…. Les…) la créatrice de ma robe, je ne veux pas que tu me détestes virtuellement car j’aime trop lire tes articles!!!! Pour ma part, malgré une adorable vendeuse, mes essayages en boutique ont été désastreux, car, à l’inverse de toi, je ne me suis pas trouvée belle en robe de mariée… Donc j’ai pleuré de désespoir et non de bonheur…. Maintenant, j’attends de découvrir le prototype de ma précieuse que j’ai rebaptisé Désirée… Hâte de lire la suite de tes aventures!

      • Avatar
        Bliss
        Répondre
        19 février 2014

        Oui oui, je me lève!!! Avec mon carré de chocolat à la main!!!!

        Pour mes péripéties, tu as 3 heures devant toi, un divan et du chocolat?!?!?!

        Pour faire court, la première créatrice choisie est partie vivre à l’étranger. Nous avions établi un planning, et au regard de son départ, elle m’a proposé de me faire la robe en 2 mois et de me la livrer 9 mois avant le mariage… J’ai donc mis un terme à ce projet.
        La seconde créatrice, après avoir annulé 4 rdv, a décidé de mettre un terme à notre projet, faute de temps à accorder à mes complexes (d’autres projets perso et pro étant arrivés dans sa vie)…
        Sauf qu’elle a mis 4 mois à me le dire.
        M’ayant été fortement recommandée, et ayant eu un bon feeling avec elle, je me suis entêtée dans ce projet là, au grand dam de mes proches, et notamment de mon témoin (qui s’est fâché tout rouge!, en mode Monsieur FaitLaGueule 😉 , il a même fait la grève des sms pendant plusieurs jours!)… Après ce point final, les langues se sont déliées, et j’ai appris que cette créatrice était coutumière du fait; elle se lancerait dans des projets, et finirait par tout arrêter, en rendant l’argent et argumentant la faute de temps…
        Madame Tango m’a épaulée tout au Long de ce parcours chaotique, m’a même proposée des solutions. Je ne voulais pas abandonner la robe de mes rêves…
        J’ai rencontré une nouvelle créatrice, plus expérimentée, plus discrète, mais tout aussi talentueuse (voire plus!!!). Cette dernière est connue de la famille de mon futur époux, pour avoir réalisé, entre autre, la robe de mariée de la femme de mon beau frère. Je n’avais pas immédiatement fait appel à elle, car ma belle sœur et moi sommes aux antipodes l’une de l’autre… Mais, je voulais quelqu’un de confiance, je ne voulais plus écouter les « on dit », ou choisir au hasard, je n’ai plus le temps, alors, je suis allée la rencontrer sans conviction.
        Et pourtant… Dès notre premier rendez-vous, j’ai pu noter de nombreuses différences qui m’ont amenées à penser que j’avais trouvé LA créatrice de MA robe (alors que durant les 4 mois avec la précédente, je disais « la robe » car je sentais bien que quelque chose de pas très sympa se profiler). Elle a été très à l’écoute, et beaucoup plus dans la volonté de créer une robe partant de mes envies, et non de coller 2/3 détails sur le modèle m’ayant inspiré.
        Je dois la voir la semaine prochaine pour croquis et devis. Je croise les doigts.. Mais, la magie autour de ma robe s’est évanouie… J’espère y croire de nouveau mais je reste prudente. Car mes complexes et moi ne sommes pas trop pour le mode « mariée en maillot de bain »!!! 😉
        Hâte de lire la suite de tes aventures!
        Ps: je te dois combien pour la séance de psychothérapie robesque?!

        • Avatar
          Claire Tango
          Répondre
          19 février 2014

          Miss, je me permets d’intervenir pour te redire à quel point recevoir de si bonnes nouvelles de toi m’a fait plaisir ! Je te souhaite vraiment de vivre la rencontre dont tu rêves avec ta robe, car tu le mérites, et aussi de voir enfin dans le miroir combien tu es jolie 🙂

          • Avatar
            Bliss
            19 février 2014

            Merci Claire, vraiment!
            Mais tu n’en as pas fini avec moi 😉 ! Je te tiendrai au courant la semaine prochaine après mon rdv, et je t’enverrai des photos si un jour, j’ai enfin une robe sur le dos 😉 !!!!!!!

          • Avatar
            Bliss
            26 février 2014

            « Sur toi, je remonte le drap, j’ai peur que tu aies froid, comme d’habitude…. » ça devient très intime entre nous, là, non??? Nous ne nous connaissons que depuis peu de temps 😉

            Une recherche mouvementée, contrariée, et qui m’a bien fait perdre le sourire… Mais peut-être le retrouverai-je demain avec le deuxième rdv croquis/devis… Mais, pas d’emballement… Je garde les pieds sur terre… Je vous tiendrai au courant…

            A la place de chocolat, si tu veux, j’ai fait un rainbow cake pour l’anniversaire de mon fils! Il etait beau ET bon!!!!!

          • Avatar
            Bliss
            7 mars 2014

            C’était très bien! La couturière est toujours aussi adorable et encore plus pro que je ne le pensais!!! Elle a du me prendre une quinzaine de mesures!!!!! Alors que les deux précédentes n’en avaient pris…AUCUNE!!! Je me demande vraiment comment elles ont pu prétendre avoir réalisé des prototypes, bref!!!!
            Mais, je crois que je me la joue Mademoiselle boudeuse!… C’était le troisième croquis, le troisième devis… Et même si la robe est complètement différentes des deux précédentes, il n’y avait plus d’effet de surprise…. Plus l’euphorie des débuts….
            Mais, j’ai SIGNÉ!!!!!!!!!!!!! Prochain rdv début avril pour essayage de la toile. Là, par contre, ce sera du JAMAIS vu, JAMAIS essayé, donc j’attends patiemment… Ou pas 😉

  • Avatar
    Répondre
    12 juin 2014

    Hihi cet article est tout simplement génial…:)
    Je suis la gérante de la boutique Love,sweet,etc…la Catherine-enceinte-juskokou-kiaaccouchédepuis…
    Mais tu ne m’as pas fait perdre mon temps et tu ne dois pas être désolée pour cela…nous avons l’habitude de nous investir à fond dans chaque essayage car nous savons bien que la recherche de la robe de s’arrête pas à une boutique (ça serait dommage c tellement chouette).
    L’idée est de décoder ensemble ce qu’il vous faut! On est là pour vous aider même si au final l’achat ne se fait pas chez nous.
    Je suis passée par là aussi…:)))
    Et je te remercie au passage pour les très gentils compliments…
    Tous mes voeux de bonheur à toi et à ton homme
    Catherine

  • Avatar
    Sivier
    Répondre
    27 juillet 2015

    Bonjour ! J’ai hâte de te voir dans cette robe ! Moi je suis un garçon mais j’adorerais porter des robes de princesses …. sais tu comment je pourrias faire ?

  • Avatar
    Natacha
    Répondre
    2 février 2016

    Kikou, étant sur Bruxelles, je voudrais connaitre le couturier auquel tu as fais appel stp pour confectionner ta robe et connaitre l’adresse du magasin pour la dentelle.
    Tout grand merci d’avance!

Poster une réponse