Mon mariage en hiver et en origami : la question du plan de table…

Aujourd’hui, une petite pause dans mon récit ! Oui, j’ai envie de te parler de notre plan de table. Je m’aperçois que celui-ci a très bien fonctionné : nos convives ont pas mal bavardé entre eux et de nouveaux liens se sont noués ! Bref, ça a pas mal “matché”.

D’ailleurs, le qualificatif qui est revenu le plus souvent à propos de notre soirée, c’est “convivial” ! J’en suis d’autant plus heureuse que j’avais très peur que nos invités se fassent ch*** comme des rats morts (mais il faut dire aussi que nos témoins ont su mettre l’ambiance) !

Un plan de table sans prise de tête

En discutant avec notre wedding-planner Madame Yam, nous nous sommes mis d’accord sur une version “light” du plan de table. Nos invités ont été assignés à une table mais s’y placeront comme ils le voudraient. Donc pas de prise de tête sur “qui est à côté de qui” et l’alternance homme/femme.

Au final, la solution s’est révélée très pratique au regard des désistements de dernière minute. Notre plan de table étant composé de ronds/étiquettes indépendants les uns des autres, pas besoin de tout réimprimer ! Seul le rappel sur la table en question a été refait ! Encore une fois, l’idée et la conception de tout ça revient à Madame Yam !

Mes conseils pour un plan de table réussi ! // Photo : BabouchKAtelier

Crédits photo : BabouchKAtelier

Mes conseils pour un plan de table réussi ! // Photo : BabouchKAtelier

Crédits photo : BabouchKAtelier

La table d’honneur, avec qui ?

Il faut aussi que je te parle de la table d’honneur, unique endroit où nous avons désigné la place de chacun. Pour se faire, notre wedding-planner a créé des marque-places réutilisables en marque-pages ! Ainsi, mon Viking avait l’assurance d’avoir à proximité ses deux témoins !

Mes conseils pour un plan de table réussi : les marques places ! // Photo : BabouchKAtelier

Crédits photo : BabouchKAtelier

D’ailleurs, qui avons-nous mis à la table d’honneur ?

Et bien pas seulement les témoins ! Nous avons aussi placé les conjoints de ceux-ci pour qu’ils ne se retrouvent pas séparés de leur moitié ! Ce choix a été justifié par le fait que certains ne connaissaient personne et risquaient donc de passer une mauvaise soirée !

Ma recette pour un plan de table parfait

Du point de vue pratique, j’ai noté les prénoms sur des bouts de masking-tape et je les ai placés par table, les décollant, les recollant à maintes reprises ! Mais mon Viking ne s’y retrouvant pas dans mon bazar, il a fini par tout poser dans un tableau Excel !

Je te cacherais pas que notre plan a été le fruit d’une grosse prise de tête jusqu’aux derniers jours ! Heureusement que nous n’avions pas de placement précis à table ! Et quand des proches (pensant bien faire) me proposaient des changements alors que nous avions ENFIN trouvé la disposition idéale, je sortais immédiatement les griffes de bridezilla ! ON NE TOUCHE PAS À MON PLAN DE TABLE !!!

Alors comment ai-je procédé ?

Comme la sauce bien pris, je me permets de partager ma recette :

  • PAS de table de célibataires. Bien que ça n’était pas prévu au départ, une amie célibataire nous a conseillé de ne pas en faire, ayant vécu elle-même une très mauvaise expérience.
  • Casser les groupes… Beaucoup de nos amis fréquentent le même club de volley (celui où j’ai rencontré mon mari). Nous savions que faire une table “volley”, c’était l’assurance d’avoir des conversations ne tournant qu’autour du dernier match, ce que aurait saoulé les non-initiés !
  • …sans pour autant les isoler. L’objectif était de garder ensemble trois à quatre personnes (dans des tables de 10/12) pour qu’ils aient tout de même quelque chose à se raconter si ça ne collait pas avec les autres invités.
  • Faire plaisir à tes invités (dans la mesure du possible). Dans notre cas, nous avons mis ensemble des amis avec qui nous avons passé des vacances très festives. Ne faisant pas tous partie du même cercle, ils n’avaient pas eu l’occasion de se revoir depuis… Ambiance garantie !
  • Caser ensuite les couples ou individus “électrons libres” en fonction des affinités supposées avec une autre personne. Par exemple, j’ai choisi de placer mon cousin et sa femme (qui se sont mariés la semaine précédente !) à la même table qu’une amie travaillant dans le même milieu pro. Celui-ci étant un petit monde, ils connaissaient forcement les même personnes. Et hop des sujets de conversations en perspective ! Il en va de même pour des fans de moto, de photo, etc.
  • Faire attention aux écarts d’âge. Nous avions 3 ados/jeunes adultes, les nièces de mon Viking. J’ai longtemps hésité sur leur cas. Pas assez nombreuses pour faire une table, trop jeunes pour entendre les plaisanteries graveleuses d’amis, trop âgées pour aller dans le salon des enfants… Finalement, pour que tout le monde soit à l’aise, j’ai choisi de les mettre à la table de la famille (comprendre les “anciens”) de mon Viking. La même configuration  que lors des repas de famille. Risque ZÉRO.
  • Bien penser à la table des parents. Placer les beaux parents avec tes parents or not ? That is the question ! Dans notre cas, nous avons préféré les séparer. Non pas par peur que notre soirée finisse en pugilat mais surtout par volonté de ne pas avoir de table déséquilibrée. En effet, mes parents risquaient de se retrouver en minorité face au clan Viking. Pour compléter la table de ma famille, j’ai placé un ami très sociable ainsi qu’un couple du volley de la même génération que mes parents. Ça a très (trop !) bien fonctionné. Le couple et mes parents se reverront très prochainement !
  • Repérer ceux qui mettent l’ambiance et les répartir. On a tous parmi nos amis ceux qui sont un peu réservés ou au contraire ceux qui animent tes soirées entre potes !
  • Séparer les ennemi(e)s sans les exiler. Peut-être le plus difficile. Quand deux personnes d’un même groupe ne se supportent pas, ça arrive et tu n’as pas à choisir entre l’une et l’autre. Il faut alors les éloigner sans qu’elles ne soient séparées du groupe d’amis en commun. Nous avons donc divisé le groupe d’amis en 2 (ce qui permet aussi d’appliquer la règle numéro 2).
  • Penser aussi à tes prestataires. Souvent les traiteurs proposent des menus prestataires. Dans notre cas, nous avons opté pour un menu “invité” et placé notre photographe ainsi que notre vidéaste à la table du clan Viking. Mais certains prestataires préfèrent manger seuls. Si tu as le choix (et l’envie), le mieux serait de te renseigner sur ce qui les arrange !

Bien entendu, cette liste est non exhaustive et ne peut s’appliquer telle quelle à toutes les situations. Je n’ai pas eu de vieille querelle de famille à gérer ni une arrière-vieille-tante aigrie à caser ! Ce sont des pistes pour t’aider à moins te prendre la tête (ou pas !) sur cet exercice périlleux dans ta quête de l’alchimie parfaite entre ta tata Simone et ton pote de beuverie Kéké !

Souvent, on dit de ne pas s’y prendre trop tôt car la liste des invités est très fluctuante. Mais je pense qu’il est intéressant de commencer à y réfléchir 2/3 mois avant le mariage. Par exemple, tu peux faire des packs de personnes à mettre absolument ensemble (4 maxi je dirais) tout comme les couples et noter dans un coin tous ceux qu’il faudra séparer. Je te dis ça parce que plus la date est proche, moins on est lucide et que, malheureusement, (mais je ne te le souhaite pas) tu n’es pas à l’abri de tout réorganiser à J-1, surtout si tu as un plan de table peu flexible. Tes petites notes te seront alors bien utiles pour prendre un peu de recul !

Et si malgré tous tes efforts, ton plan de table ne te convient pas à 100%, RELATIVISE, il arrive aussi que ça fonctionne malgré toi ! Par exemple, j’ai placé un ami  professeur de photographie (dans la quarantaine, le sociable désigné plus haut) à la même table (celle de mes parents) que ma marraine et sa fille (20 ans). J’avais très peur que cette dernière s’ennuie à une table de “vieux”. Hors, j’avais complètement oublié qu’en plus d’être étudiante en arts, elle est également passionnée de photographie ! Ouf, le hasard fait souvent bien les choses !

PS : Si tu te sens concernée par cette chronique, c’est que ton mariage est tooooooouuuuuut proche ! Allez souffle un coup, tout se passera bien !

PS2 : Évite de faire bouffer ton plan de table à ta tata Simone qui refuse d’être assise à la même table que ton oncle René… Tu as toujours la solution de la table à côté des WC ! 😉

Et toi, comment vas-tu organiser ton plan de table ? As-tu des astuces à partager ? Est-il une source de stress ? Raconte !



34 commentaires sur “Mon mariage en hiver et en origami : la question du plan de table…”

  • J’étais dans ces histoires de plan de table pas plus tard qu’hier soir, et il est exactement comme le tiens ! Nous avons les mêmes lignes directrices, les témoins avec nous, les parents chacun sur leurs tables avec leurs amis … Ton article me rassure donc !
    Bon, il reste quelques ajustements à faire par les parents, mais à J-23 il ne reste plus que de la mise en page !

    • Je ne peux que te conseiller d’attendre avant d’imprimer (si c’est possible) car on n’est pas à l’abri de désistements inattendus: le mari d’une amie s’est cassé la jambe à J-2 le pauvre!

  • Je me sens TROOOOOOOP concernée comme tu dis, mon mariage est le 29 août prochain et le plan de table… on est en plein dedans ! Nous avons d’ailleurs choisi les mêmes options que toi : pas de placement avec une chaise assignée par invitée, mais juste une table assignée et ensuite nos invités se débrouillent (en même temps, on est 250, je n’ose même pas imaginer le désastre s’il avait fallu placer tout le monde sur une chaise !), une table d’honneur avec témoins + conjoints + demoiselles d’honneur + conjoints 🙂
    Je pense aussi placer les parents chacun sur leur table avec leurs amis respectifs … je n’osais pas le proposer mais ton article me donne un coup de pied aux fesses pour aller proposer cette solution aux beaux-parents.
    Merci 😀

  • Bon! Ça me rassure tout ça, on ne s’est pas encore attaqué au plan de table car on attend encore pas mal de réponses mais on pensais s’y prendre exactement comme ça, donc contente de voir que ça marche! 🙂

  • On s’ y met gentiment et j’avoue que c’est une étape qui nous fiche la frousse, même sans tata Simone et oncle René… En plus de bons conseils, ton article est rassurant et c’est tout à fait ce dont j’ai besoin 🙂 Et on part tout naturellement sur le même principe, pas de placement des invités à table sauf pour la table d’honneur.

  • Tes astuces du plan de table me rappelle un peu celui qu’on avait élaboré avec mon mari pour le mariage. On a fait à peu près la même trame que toi en essayant de respecter au maximum les affinités des invités pour qu’il y ai des sujets de discussions entre eux et ça a bien marché dans l’ensemble. Par contre, nous on avait pris le défi de mettre nos parents à la même table et ça c’est très bien passé (bon ok nos parents se connaissaient déjà un peu avant le mariage donc ils avaient déjà sympathisés ensemble). D’ailleurs on est de mariage dans 15 jours d’un ami de lycée de mon mari et comme nous ignorons qui dans les copains de lycée /prépa de mon mari sont invités on a un peu peur de nous retrouvé avec des gens des familles des mariés ou amis que nous ne connaissons pas mais bon on va faire de notre mieux pour jouer les “jokers” (on essaye de s’adapter au mieux avec des discussions généralistes). Mais c’est vrai que le plan de table c’est jamais une partie de plaisir et ça devient parfois un brainstorming de malade.

  • À J-10, je me sens totalement concernée. Après, je ne me plains pas j’ai fais comme toi, une premier plan de table à M-3 et depuis il n’a que peu bougé. Après j’ai l’avantage que ma soeur s’est mariée avant moi et du coup, je sais ce qui marche ou pas au moins pour ma famille. On a choisi de mettre nos parents à la même table vu qu’ils s’entendent bien !!!
    En tous les cas, j’adore ta déco, j’aurais bien aimé avoir cette idée là !!!

  • Bonjour,
    nous avons procédé d’une façon comparable pour notre repas de noces le 20. Juin dernier. Cela a (vraiment) très bien fonctionné.
    Ayant des invités de trois nationalités (ayant heureusement une langue commune), nous avons accordé une grande importance à mettre en évidence un fil rouge entre les convives placés à la même table. Nous avions par exemple une table d’amateurs de randonnée de montagne (ayant des profils d’âge et de profession très divers), une table de commerçants (de l’article de sport à la boucherie-charcuterie), de musiciens (avec un écart d’âge de 70 ans entre la plus jeune – 18 ans – et le plus ancien – 88 ans). Cela peut paraître fastidieux au départ mais cela s’avère très efficace en situation. C’était un vrai bonheur de voir les tables animées tout au long du repas et les personnes partageant un moment de vraie convivialité.
    Alors, pour celles qui sont en phase de préparation, prenez ce temps de la réflexion, cela vaut la peine.

  • Je ne suis pas encore à ce stade là, mais nous avons déjà décidé avec Chéri de faire comme toi. Placer les gens à une table mais les laisser choisir leur place et leurs voisins. Cela dit, je sens que ça ne va pas être une partie de plaisir. J’ai :
    – Parents divorcés (mais qui font l’effort de bien s’entendre quand ils se croisent)
    – Parents de nouveau en couple (et ça sera probablement la première fois qu’ils se retrouveront tous ensemble au même endroit …)
    – Grosse querelle familiale assez grave côté maternel (et qui ne sera jamais résolue, il y a encore une partie de la famille qui ne se parle plus)

    Ça risque d’être sport !!!

    • En effet, ça m’a l’air bien compliqué! Vas-tu séparer tes parents du coup?
      J’espère que tu arriveras une solution convenable! Bon courage à toi!!!

  • Eh bien ça me rassure de lire ton article parce que nous pensions faire exactement comme vous! Sauf peut-être pour les emplacements à table, du fait de la “nature” de nos nominettes qui font également office de petit cadeau pour les invités. Du coup, tout mettre au centre en mode “servez-vous” donnerait moins bien^^ Mais pour le reste, je vais imprimer l’article pour montrer à Mon Chéri que ça fonctionne comme ça! 😀 (Mais ça va être une énorme prise de tête… Notamment comme tu le dis pour les ados pas assez nombreux que pour faire une table… et les gosses qui le seront sans doute de trop!)

    • Pour les ados, tu peux peu-être les mettre avec leur famille? Je ne sais pas si , rassemblées à une même table, ils arriveront à briser la glace! Bon courage pour ce beau casse-tête!

  • Petit conseil pour toutes celles qui préparent leur plan de table : mettez vous à la place de vos invités. Vous avez proablement vous même déjà été invités à plein (ou peu) de mariages, essayez de vous rappeler ce qui était chouette et ce qui vous a le plus énervé/ennuyé.. Petit exemple : qui a eu le coeur brisé par la technique du “on sépare les couples comme ça les gens parlerons plus.” ? Qui s’est retrouvé coincé entre des gens chiant/groupes de potes super soudés dans un mariage placement libre?.. Et courage à tous!

  • Chouette ta présentation des noms de table !
    Pour nous, il était évident qu’on ne séparait pas les couples (apparemment, certains séparent les témoins de leurs conjoints respectifs ?!). Super si ça a marché pur vous, mais j’avoue être septique sur le fait de ne pas désigner leur place aux invités : je voulais faire ça au départ, puis je me suis dit que justement, ça risquait de séparer les gens (il suffit qu’un invité s’assoit sur telle chaise pour que du coup, le couple présent à cette table soit séparé). Du coup, les places étaient désignées mais :
    – on n’a pas respecté l’alternance homme/femme (de toute façon, j’ai appris cette “règle” peu de temps avant le mariage !!!)
    – on a bien annoncé à tous que si certains voulaient changer de place il n’y avait aucun souci (une personne a effectivement pris son assiette pour changer de table).

    • Merci Véronique! Oui, tu as été plutôt souple dans ton plan de table en proposant de changer de place si besoin, je trouve ça bien! Dans l’ensemble il n’y a pas eu de couples séparés. Par contre mon oncle s’est retrouvé loin de mon père et d’un coup n’a pas trop pu lui parler pendant les plats. Mais ils ont pu se rattraper entre!

  • ahh le plan de table… Mes deux témoins (déjà mariées) m’ont prévenue… du coup on a prévu un système à étiquettes, facile à changer même le jour J…
    Pour l’instant le plan prévu regroupe les personnes par affinités, qu’elles se connaissent déjà ou pas (genre les passionnés de chiens, les musiciens, la bande d’ados de mon homme, mes amis véto…)

    • C’est bien pensé!! Je ne l’ai pas dit dans l’article mais on a fait attention à mettre les personnes ayant des enfants ( à la même table tout en évitant ceux pour qui ce genre de discussion n’aurait aucun intérêt!

  • Ton article vient de me mettre un énorme coup de stress! A 2 mois du mariage, je n’ai encore même pas commencé à réfléchir à la question (Je commence à être vraiment très en retard!)… Je vais vite m’inspirer de tes conseils et m’y mettre!

  • Comme toi nous n’avions pas assigné des chaises mais des tables, après les gens se sont débrouillés tout seul. Mais nous avons l’avantage de ne pas avoir de situation familiale compliqué, donc le plan de table a été assez simple à réaliser. Le seul critère qui nous tenait à cœur était que chaque invité doit connaitre au moins une personne à table. Et bien entendu nous ne séparions pas les couples. Au final, nos parents ont été très impressionné par notre plan de table. Tout le monde s’est parlé et belle-maman (qui a beaucoup de mal à accueillir de nouvelles personnes) a été très surprise de voir que les gens discutaient alors qu’ils ne se connaissent pas!

    • Je vois que le plan de table light a eu le même effet que pour notre mariage! C’est top quand tu vois ensuite de nouvelles amitié via Facebook suite à ton mariage!

  • Nous avons le même système que vous, et je suis contente de voir qu’il a fonctionné pour votre mariage ! A J-10 nous aussi, il nous reste quelques personnes à placer, mais dans l’ensemble j’avais déjà fait une ébauche de plan de table quand j’ai défini la liste d’invités. Il a suffi d’enlever les personnes qui se sont désistées, de fusionner deux tables en une quand il n’y avait plus assez d’invités … Nos parents ont chacun (les siens et les miens) leur table avec leurs amis proches, on a juste mélangé les cousins/cousines du même âge, et les deux tables de mes amis qui ont la même profession sont à côté …
    Mais ici même problème pour les jeunes ados/adultes chez nous, séparer les frères/sœurs ou pas, avec qui les mettre pour éviter qu’ils ne s’ennuient et ne laissent une table vide quand ils voudront sortir ..

    • Pour les frères/soeurs, je serai d’avis à ne pas les séparer sauf s’ils ne sont vraiment pas proches. A la limite, pour la table vide, tu pourras peut être proposer aux personnes restantes de rejoindre une autre table?

  • Très très beau plan de table !!!
    J’ai commencé le mien 1 an avant haha ! Bon a moins de 2 mois du jour J je ne suis absolument pas satisfaite de mon plan de table !

    • Merciiiii!
      Whaou 1 an! Peut-être que tout s’éclairera si tu le laisses un peu de côté pour le reprendre avec un regard neuf un peu avant ton jour J!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *