Et un jour, je suis partie en quête d’accessoires

Robe : check ! Maquillage : check ! Coiffure : check ! Ca me semble plutôt bien parti tout ça !

Mais toi comme moi, on sait que ce n’est pas tout. Nan nan nan. La future mariée, elle veut la totale !
Ou pas, en fait parce que comme tu le verras, je n’ai pas mille accessoires. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir passé des heures et des heures sur Pinterest et Etsy à rêver de choses que je savais pourtant pertinemment que je n’allais pas m’acheter. Gloups.

Au rayon bijouterie

J’ai des petites phases « longs colliers » et quelques babioles mais en vrai, je mets peu de bijoux. C’est-à-dire que je mets ma bague de fiançailles et de temps en temps un joli collier (surtout celui offert par Monsieur Monchéri à Noël il y a deux ans !) mais ça reste simple et discret. Et je ne me voyais pas trop déroger à cette règle pour le mariage.

Un côté pratique du mariage d’ailleurs, c’est qu’a priori, tu ne te prends pas trop la tête sur les bagues puisque ton alliance va venir rejoindre ta bague de fiançailles justement. J’ai choisi de ne pas les mettre à la même main, mais toujours est-il que deux bagues, c’est déjà largement suffisant pour moi !

Au niveau des colliers, je voulais à nouveau quelque chose de discret et de fin, avec des « brillants » ou des perles. Mais quand je dis discret, ça veut dire que pour moi un tour de cou entièrement fait de perles, c’était déjà de trop ! Aaaaah oui, carrément ! J’ai donc ralenti le pas devant moult et moult bijouteries, fait valser Internet mais non, ça ne me convenait pas même si c’était fort joli.

Et en fait, j’ai réalisé que je voulais simplement un petit brillant ou une perle. Et de préférence une perle, parce que je trouve que ça illumine vraiment. Avais-je besoin de faire appel à un bijoutier pour qu’il me fasse cela pour 35€ la babiole et le fil nylon ? Non-Non-Non ! Ni une ni deux, je suis allée dans un petit magasin de perles (« les petits commerçants sont mes amis ») et j’ai acheté 5 perles de tailles différentes, 2 systèmes de fermeture (au cas où je foirerais ou voudrais faire un bracelet) et une bobine de fil nylon. J’en ai eu pour 4,20€ et j’ai du fil pour les 10 prochaines années !

Du coup, en rentrant chez moi, j’ai fait quelques tests. Une perle, trois perles, cinq perles… Finalement, elles seront trois ! Bref, 3 perles, 30 cm de fil, 2 perles à écraser et 1 attache plus loin, j’avais mon collier de mariée ! Et au final, j’ai choisi de ne pas faire ni de porter de bracelet. En voilà une affaire rondement et démocratiquement menée !

collier DIY perles

Crédits photo : Photo personnelle

Au niveau des boucles d’oreilles, je n’avais pas non plus mille solutions.

Hein ? Comment puis-je dire ça alors qu’il y a une pléiade de jolies boucles d’oreilles qui te font les yeux doux dès que tu tournes un œil ? Eh bien simplement parce que je n’ai pas les oreilles percées. Du coup a priori, j’aurais dû ne pas en porter.

Mais justement, pour mon mariage, j’avais peut-être bien envie d’en avoir… Et à l’instar de La Jeune fille à la Perle (Vermeer, je t’aime !), je trouve une fois de plus que la perle éclaire joliment un visage. Là, si tu es comme moi, il te reste deux solutions : les boucles d’oreilles aimantées ou les boucles d’oreilles à clip. Me disant qu’on allait voir la petite « patte » qui relie la boucle et son attache pour la seconde solution, je suis donc partie en quête de boucles d’oreille magnétiques ! Et j’ai trouvé mon bonheur chez Claire’s pour  7€.

boucles d'oreilles perles aimantées

Crédits photo : Photo personnelle

Si ça t’intéresse, sache tout de même qu’au bout d’un certain nombre d’heures, c’est tout bonnement insupportable. Les deux parties de l’aimant veulent se retrouver et elles n’en ont rien à faire que ton oreille se trouve entre elles ! Du coup, ça commence à faire mal. Je m’étais un peu « entraînée » à les porter au boulot et le jour du mariage, j’ai tenu bon de la fin de ma préparation à la fin de l’entrée, soit 8 heures, ce qui était mon record absolu ! (Waouw, de faire le compte pour toi je serais presque super fière de moi !)

Au rayon chaussures

Aaaaah les chaussures ! C’est le plus dur hein, avoue ?

Eh bien pour moi aussi. J’ai rêvé, mangé, bu, parlé chaussures pendant des mois !
De base, je voulais un modèle Salomé. Pourquoi ? Parce que j’adore et que ça ne me va jamais à cause de mon pied trop fin qui reste bien trop loin de la bride. Mais pour Mon Grand Jour, j’avais décidé de ne rien lâcher et de porter des Salomés-nom-di-dju ! Pour être précise, on peut résumer mon fantasme absolu à ça : les Salomés Repetto. Tu vois de quoi je parle ? Mais siiiiii tu vois ! Ce sont notamment les chaussures de Madame Sakura et elles existent en un tas de jolies couleurs. Total Love, je voulais des paillettes !
Sauf que ce n’est clairement pas mon budget. Une question de choix, là encore, mais je n’ai jamais pu me résoudre à passer commande. Pourtant j’ai fait un moins dix mille simulations d’achat. Idem pour « Dessine-moi un soulier ».

Du coup, ne trouvant rien en magasin, Internet fut de nouveau mon ami ! J’ai commandé plusieurs paires sur Sarenza, ai pu les essayer tranquillou chez moi et les renvoyer si ça ne convenait pas. J’ai fait plusieurs tentatives et Ô, bonheur, j’ai finalement trouvé le mien pour une septantaine d’euros. Assez classiques et sans paillettes, mais des Salomés (le point le plus important pour moi puisque d’habitude ça ne me va jamais) avec une jolie petite bride argentée. Ce ne sont pas des Repetto, mais je les aime mes chaussures !

J’ai aussi dégoté de jolies ballerines pour la soirée, à paillettes cette fois-ci ! En fait, je zieutais dessus à chaque fois que j’allais dans ce magasin de chaussures, mais je les trouvais trop chères pour « juste des ballerines » (70€ à nouveau tout de même). Mais ma patience à payer, il restait ma pointure à -50% en fin de saison ! Yihaaaaaa ! (Plus tard, je te raconterai comment je ne les ai jamais portées, mais ça c’est une autre histoire !)

Chaussures à paillettes

Crédits photo : Photo personnelle

Au rayon « il s’il fait froid, tu mets quoi ? »

Je ne sais pas comme c’était de ton côté mais en Wallonie, les weekends de septembre n’ont pas bénéficié d’une météo tropicale. Je me suis même plutôt dit « Heureusement qu’on n’a pas choisi cette date ! » chaque samedi matin. Même si j’avais grande foi dans mes superbes statistiques de départ, je t’avoue que le ciel m’a fait un peu peur à l’approche du grand jour. Et avec les prévisions, la question : « Et qu’est-ce que je mets, moi, s’il fait froid ? ». C’est vrai que pour le coup, ce n’est pas mon petit boléro en dentelle qui va me tenir au chaud…

De manière générale, je ne voulais pas faire un achat « typique mariée » supplémentaire. Les boléros ou étoles vendus spécifiquement à destination des mariées coûtent un bras (s’il t’en reste un après ta robe) et ne me provoquent pas de coup de cœur. Du coup, j’ai cherché une écharpe « blanc cassé » ou ivoire dans les magasins classiques. Il fallait qu’elle soit plutôt large pour pouvoir couvrir mes épaules et douce parce que ce n’est pas le bagne. J’ai failli désespérer mais j’ai trouvé ce que je cherchais chez Hema, pour 16€ ! Sympa non ?

Au rayon « Singing in the rain »

En Belgique, on ne rigole pas avec la pluie. C’est très sérieux comme sujet, Madame ! Et lorsque les prévisions sont tangentes, j’ai tendance à penser que si j’ai prévu le coup et que je suis prête à dégainer le parapluie, il ne pleuvra pas… Ou pas.

Ce qui est plutôt sûr par contre, c’est l’inverse, esprit de contradiction diluvien oblige. Du coup, je suis partie à la chasse aux parapluies !

J’en voulais un blanc ou un transparent, suffisamment grand pour deux mais tout simple. Exit les parapluies pour enfant (parce que là on ne tient clairement pas à deux en dessous), les transparents en forme de cœur ou à bord rouge, ou encore les blancs avec de la dentelle. Du-simplissime-s’il-vous-plaît. Et j’ai trouvé mon bonheur sur une plateforme belge de seconde main « mariage », alertée par une amie elle-même alertée par ma recherche. Ni une ni deux, vu le prix, j’en ai pris deux ! 12€ plus tard, j’ai deux super parapluies de golf (donc grands !) n’ayant jamais servi… et qui n’ont toujours pas dû servir pour mon plus grand bonheur !

Armée de tant de jolis accessoires, j’étais matériellement prête à épouser Monsieur Monchéri ! Et ça, c’est plutôt top !

 

Et toi, as-tu dû chercher un parapluie ou habites-tu là où le ciel est doux et clément ? As-tu facilement trouvé tes accessoires ? En as-tu fait quelques-uns de tes jolies mains ou as-tu préféré le réconfort des magasins spécialisés ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



24 commentaires sur “Et un jour, je suis partie en quête d’accessoires”

  • Tout comme toi, je mets globalement peu de bijoux sauf pour les grandes occasions et quasi toujours du discret. Exception faite des bloucles d’oreilles, que j’adore et que je mets quotidiennement. Je ne me lasse jamais d’agrandir ma collection ! Mes parents avaient offert ses bijoux à ma soeur donc ils ont fait pareil pour moi. Une perle toute simple sur une chaîne en or blanc et des boucles d’oreille dans le même style, pendantes avec une perle au bout.
    Pour les chaussures tu sais que je me suis laisser entraîner dans la folie dessine moi un soulier 🙂
    Et pour le parapluie je partage ton précepte. Donc j’en avais prévu deux transparents, qui n’ont pas servi (pourtant c’était mal engagé) et qui ont fait le bonheur d’une future mariée sur annonces dentelle (j’espère qu’ils ne lui ont pas servi !).

    • On est plutôt sur la même longueur d’ondes dis-moi! 😀 Et tu as eu raison de te laisser aller à cette petite folie, tes chaussures étaient parfaites! <3

  • Ooooh Mme Peps, quel joli collier!
    Moi-meme je suis une future mariée belge (octobre 2016, gniiiii!)
    Je n’ai pas encore ma robe, mais je pense très fort au temps, et donc à la possibilité de pluie.
    C’est pour cela que tes parapluies m’intéressent fortement (si jamais tu les a encore, et serais prête à les vendre!) 🙂
    Hâte d’avoir les belles images de ton grand jour!

    • Les images arrivent, promis Mlle Eve! Et l’automne, c’est risqué, mais il n’y a que ça de vrai :-p Pour les parapluies, une amie bride-to-be doit me tenir justement au courant de son désir de l’avoir ou pas (oui, j’en garde un^^). Je te dirai quoi ensuite 🙂 Dans quelle région habites-tu? Parce que les frais de port pourraient excéder le coût initial d’un parapluie :-s

  • Très très sympa tout ça 😉 J’ai hâte de voir tout ça porté le jour J!! Je suis comme toi de plus en plus séduite par les perles (avant je trouvais que ça faisait mamie lol… ou bien je vieillis!), et j’aime également le discret, du coup, je me suis fais offrir pour mes 30 ans début 2015 de “vraies” perles : une perle à clous comme boucles d’oreilles, et une perle sur une chaîne en or comme collier. Pour bracelet, j’avais un tatoo or en forme de petits fanions, ça faisait vraiment illusion! Et comme chaussures, de belles ballerines dorees <3 J'ai adoré porter ces accessoires le jour J, et j'adore pouvoir les reporter pour des petites et grandes occasions maintenant!

  • Wouaaaah les belles chaussures ! C’est toujours mieux d’avoir une paire de ballerines que tu n’utilises pas plutôt que de ne pas en avoir de souffrir toute la soirée. C’estun peu comme pour le parapluie 😉

    • Tout à fait! Le combo gagnant! Je l’applique d’ailleurs à tous les mariages 🙂 On a beau être des princesses, on n’a pas des pieds de super-héroïnes pour autant!

  • Quand on pense mariage, on pense rapidement pepette… et tu nous démontres bien que l’on peut trouvé de très jolis accessoires sans se ruiner… Et qui verra la différence avec des vrais perles de culture? Ou encore la marque des chaussures (que l’on voit souvent à peine d’ailleurs sous la robe!). J’étais un peu comme toi à vouloir trouvé ce que je voulais sans ma ruiner… Le seul point négatif je trouve c’est que ça prend beaucoup beaucoup de temps de chercher pour dénicher tout ce dont tu as besoin pour pas trop cher… mais c’est toujours une petite victoire! 🙂 Perso je m’étais trouvé une paire de chaussures plates doré au cas où… et finalement j’avais passé toute la soirée en compensées (c’est quand je les ai retiré que j’ai eu mal en fait…). Et bien maintenant ça fait 5 mois que je porte quasi quotidiennement ces petites chaussures dorées! C’est donc finalement un achat bien rentabilisé (bien plus que mes petites salomés!) 😉

    • Ah oui c’est sûr que ça prend du temps mais j’en avais devant moi! Et puis j’aurais pu craquer, mais je n’y arrivais pas. Pourtant j’ai craqué sur d’autres postes du mariage! Au final, je suis vraiment contente de mes choix et d’avoir pris le temps. Et au moins mes perles n’ont pas craint le parfum! 😀
      J’ai hâte d’être au printemps prochain pour sortir aussi mes jolies ballerines et qui sait, pouvoir ressortir mes chaussures à l’une ou l’autre occasion!

  • C’est très joli et ça te vas très bien !
    Ici j’au aussi beaucoup bavé sur les bijoux sur internet. Et les chaussures …. c’est un sujet !!!!!!!

  • J’ai fonctionné à l’inverse de toi : j’ai acheté mes chaussures avant ma robe. Je voulais absolument une paire de ballerines Repetto pour mon mariage et je m’étais dit que je ferais cette folie et je l’ai faite sans aucun regret !
    Tes accessoires ont l’air très jolis en tout cas !

    • Ce n’est pas une mauvaise option! Au moins, tu étais sûre de ne plus changer d’avis! Et je ne les ai pas prises, mais je bave toujours devant les Repetto… Bouuuuh!

  • Superbe ton collier, t’as plus qu’à ouvrir ta boutique !! :p
    Comme quoi des fois, plutôt que de dépenser une fortune, un bon petit DIY suffit 😉

  • Ah, les chaussures… mon calvaire avant même d’avoir commencé à les chercher ^^

    Les tiennes sont très sympas d’ailleurs 🙂

    • Merci! Je n’y suis pas du tout habituée mais pour le coup j’ai trouvé que la possibilité de commander en ligne, de prendre le temps d’essayer et de renvoyer ce qui ne convient pas fort sympathique. Je ne trouvais vraiment rien dans les magasins… Et je me suis pris la têêêêête! Du coup je t’envoie tout mon courage pour cette étape difficile et hautement cruciale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *