La quête de ma robe : étape Drômoise

Je t’avais laissée à l’issue de mes premiers essayages de robe, contente de ma journée, mais un peu déçue de n’avoir pas eu de réel coup de cœur. Cependant je me suis vite ressaisie : après tout, mon but premier était de découvrir des formes, des matières, et de partager un moment un peu exceptionnel avec mes témoins et demoiselles d’honneur. Pour mon deuxième essayage, j’ai décidé de n’être entourée que d’une seule personne : ma maman.

Pourquoi ce choix n’était pas une évidence

En me fiançant, je pensais réellement que je ne souhaiterais pas être accompagnée par ma mère pour mes essayages de robe de mariée. En effet, même si nous nous entendons très bien en général, elle peut être très critique et blessante quand on en vient à parler de mon physique/poids/façon de m’habiller. J’ai dû me blinder depuis l’adolescence pour ne pas complexer outre-mesure, et pour me sentir bien dans ma peau alors que j’étais souvent scrutée, et fustigée au moindre kilo pris.

J’avais donc très peur de passer une mauvaise journée si elle venait, à m’entendre dire qu’aucune robe ne m’allait, que j’étais trop grosse pour faire une belle mariée, etc. Pour être tout à fait honnête, je l’ai même briefée à l’avance, en lui demandant de rester positive quoi qu’il arrive. Ça nous a toutes les deux mises dans un état de légère tension, mais qui heureusement s’est amenuisé au cours de la journée.

Lse essayages de robes avec ma Maman

Crédits photo (creative commons) : Patrish

Tu me diras que j’aurais pu m’épargner ça en poursuivant mes essayages entourée seulement par des amies. Oui, mais à la fin de mon premier essayage, j’ai regretté son absence. J’avais envie d’avoir son opinion en vrai, et pas uniquement par rapport à des photos. Je me sentais mal de ne pas lui donner l’occasion de partager avec sa seule fille un moment aussi exceptionnel. Je me mettais à sa place, et je me disais que si MA future éventuelle fille m’excluait de cette partie exaltante des préparatifs, ça me ferait de la peine. Tous ces arguments m’ont convaincue, et malgré les légères tensions ponctuelles, je ne regrette pas cette journée.

Première boutique

Nous entrons dans un premier magasin où la vendeuse me demande de sélectionner quelques robes qui me plaisent dans trois gros magazines. Je les feuillette mais rien ne me plaît vraiment, alors j’en choisis quelques-unes un peu par défaut, et une pour faire plaisir à ma mère qui voudrait me voir dans une robe sirène. Jupon enfilé, le défilé commence.

Je repasse d’abord la Marquise, essayée en taille 38 en Auvergne, et ici en 42. Ma mère l’avait adorée en photo, mais n’a pas été extatique en la voyant en vrai ! Définitivement éliminée.

Lse essayages de robes avec ma Maman

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai ensuite passé une robe à bretelle asymétrique, dont je trouve que même si elle est assez jolie, elle ne me ressemble PAS DU TOUT (regard de tueuse bonjour).

Lse essayages de robes avec ma Maman

Crédits photo : Photo personnelle

Puis la fameuse robe sirène ; alors que je n’étais pas du tout convaincue, la vendeuse et ma mère ont trouvé qu’elle m’allait super bien. Sur le moment, je me sentais juste totalement coincée, les jambes bloquées, incapable de bouger à mon aise, et du coup j’ai déclaré d’emblée que je n’aimais pas. Cela dit quand je revois la photo je trouve qu’elle ne me va pas si mal.

Lse essayages de robes avec ma Maman

Crédits photo : Photo personnelle

Enfin, une robe avec de la couleur (!), juste une ceinture rose avec des fleurs en tissu. Je me sens étonnamment bien dans cette robe ; elle est plutôt légère, et je la trouve très douce et romantique.

Lse essayages de robes avec ma Maman

Crédits photo : Photo personnelle

Deuxième boutique et bilan de la journée

Je n’ai que très peu de photos de cet essayage et, sur les quatre robes essayées, une seule m’a vraiment plu (et a plu à ma mère également).

Lse essayages de robes avec ma Maman

Crédits photo : Photo personnelle

Nous aimons toutes les deux :

  • Le tissu de la jupe (léger, vaporeux et piqué de petits points, donc plutôt original)
  • Le décolleté
  • La présence de dentelle

Mais je me sens un peu gênée par une impression de « pli » autour de la taille. Tout le monde m’assure qu’il n’y a que moi qui me focalise dessus et que ça ne se voit pas du tout. Il faut savoir qu’à la base on ne pouvait pas prendre de photos dans ce magasin, mais j’hésitais tellement que j’ai finalement été autorisée à le faire. Et là…

Tu te souviens quand je te disais que la Marquise rendait super bien en photo mais pas en vrai ? Hé bien là c’est exactement le contraire. Sur les photos je trouve que cette robe ne me va PAS DU TOUT. Et vu l’importance que j’accorde aux images du jour J… ça coince.

J’ai donc envoyé à mes demoiselles d’honneur les photos des deux robes qui ressortaient le plus de cet essayage, la robe « Rose » et celle du second magasin. Aucune ne leur a vraiment plu ; s’il fallait choisir, elles préféraient toutes la dernière Lambert Création de mon premier essayage. Et j’étais assez d’accord avec elles même si, pour le symbole, j’aurais aimé trouver ma robe avec ma maman.

Au final, ce deuxième essayage n’aura pas été concluant non plus MAIS :

  • C’était un moment unique partagé avec ma mère. Et tu sais quoi ? Même si j’ai tendance à retenir les phrases qui m’ont énervée, du style : « Elle est en quelle taille cette robe ? Du 42 ? Oh là là Mlle Origan il faut vraiment que tu maigrisses hein, pour que tu puisses la porter au moins en 40 ! »… en réalité elle m’a plus complimentée que blessée. Et je pense qu’elle a vraiment été touchée d’avoir ainsi pris part à mes préparatifs.
  • J’ai compris ce que je souhaitais INCARNER au travers de ma robe de mariée ; toutes celles qui se démarquaient étaient légères et douces… Douceur sera donc le maître mot.
  • J’ai réalisé que pour la qualité que je voulais, je ne pouvais pas vraiment compter sur des robes à cinq cent euros. Que ce soit sur la Sirène, l’Asymétrique, ou même la dernière, je trouve la dentelle trop épaisse, pas suffisamment raffinée. Je ne suis pas du tout quelqu’un de matérialiste au quotidien, mais pour ma robe, j’ai eu l’impression d’avoir essayée des matières finalement trop « cheap » par rapport à ce que j’attendais.
  • Puisque j’étais enfin au clair dans ma tête sur ce que je recherchais, le troisième essayage a été le bon.

Et toi, y a-t-il des personnes dont tu craignais qu’elles te blessent en t’accompagnant ? As-tu fait des essayages accompagnée par un parent ? T’es-tu retrouvée surprise d’apprécier sur toi des robes éloignées de tes critères de départ ? Raconte-moi tout !

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “La quête de ma robe : étape Drômoise”

  • Comme je vois ce que tu veux dire quand tu cherche une robe qui dégage de la douceur… C’était mon maître mot à moi aussi 🙂
    D’ailleurs, c’est dans la dernière, plus romantique, que je te préfère 🙂 par contre, les mots de ta maman sur ton physique sont très durs, j’imagine qu’elle ne veut que ton bien, mais lui as-tu déjà dit que c’était blessant ? En tout cas je te trouve très jolie et bien proportionnée, et c’est sur que tu seras resplendissante le jour J ?

    • Merci Mlle Peach pour tes compliments :). En ce qui concerne les remarques de ma mère, bien sûr, je lui en ai déjà parlé (c’est d’ailleurs pour ça que j’arrive aujourd’hui à aborder ce sujet sans péter les plombs, fondre en larme et m’énerver toute seule devant l’écran !), et les choses ont d’ailleurs beaucoup évoluées et de manière positive. Elle sait que c’est dur à entendre, et elle s’efforce de ne plus trop m’embêter avec ça. Mais parfois un rien suffit à embraser l’allumette, et c’est vrai que j’avais peur que les essayages de robe soient un nouveau déclencheur !

  • Ah la question de la maman et des essayages, je l’évoquerai dans une prochaine chronique mais pour moi non plus ça n’a pas été évident au départ!
    J’aime bien le rendu de ta dernière robe éssayée aussi!

  • Au moins t’aura essayer plusieurs robes :). Tu seras une tres belle mariée, tout te va super bien!
    C’est top ce que tu as fait pour ta maman, elle a dû etre enormement touchée.

  • Je comprends tes hésitations à faire venir ta maman aux essayages … moi j’avais décidé qu’elle ne viendrait pas ! elle n’aime pas cet univers et n’aime pas faire les boutiques … et je redoutais ses commentaires blasés … au final, j’ai bien fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *