À J-16 du mariage religieux, on se rapatrie sur les lieux

Tu vois le titre et peut-être que tu soupires… Peut-être que tout ce que tu as envie que je te raconte, c’est le grand jour J et que je t’ennuie à faire durer le suspense depuis des mois…

Mais vois-tu, pour moi, quand je pense à notre mariage, je ne vois pas seulement des images du grand jour mais aussi tous ces moments avant… et notamment la petite colonie de vacances que nous avons organisée pour préparer la fête avec nos invités.

Je ne peux pas parler de mon mariage sans évoquer l’épluchage de patates, les dix personnes dormant dans l’ex chambre de mon frère, le stress et les mini crises par lesquels nous sommes passées, les repas en banquet d’Astérix sur la terrasse de la maison de mes parents…

grande tablée pour les préparatifs

Crédits photo : Photo personnelle

Les préparatifs d’un mariage participatif

Alors oui, je vais te raconter l’avant, et même en détails. Parce qu’après tout, tu as peut-être un peu les mêmes idées que nous et tu aimerais bien avoir un exemple concret de comment se déroulent les préparatifs d’un mariage fait maison de manière participative et collaborative (et comme ça, tu pourras peut-être éviter certaines erreurs qu’on a faites !).

Et même s’il ne te viendrait pas à l’idée d’organiser un tel mariage, je trouve que ces quelques jours avant ont été vraiment importants pour l’atmosphère du jour J. Alors, si mon mariage te rend curieuse, il va falloir passer par la case préparatifs des dernières semaines parce que je ne peux les dissocier…

Nous nous sommes donc mariés civilement le 14 juillet. La grande fête en Normandie pour notre mariage religieux était le 2 août. Entre les deux dates, il y avait donc une petit vingtaine de jours…

Nous habitons à 556 km de l’église où nous avons décidé de nous marier. Alors, avec un mariage participatif où le traiteur c’est nous, on s’est dit qu’il valait mieux être sur les lieux un peu de temps avant…

Surtout qu’on n’avait pas l’occasion de revenir si souvent dans l’année précédente et, par exemple, à une quinzaine de jours du mariage, je n’avais toujours pas fait d’essai maquillage, le prêtre n’avait pas vraiment validé notre déroulement, etc.

On a donc juste pris le temps de se reposer un peu des festivités civiles, d’aller acheter les petits clins d’œil néerlandais qu’on avait prévus pour la partie française du mariage (à manger : stroopwaffels, bitterballen – mais on en reparlera) et puis il a fallu jouer au Tetris pour caser tout le bazar (notamment pour la décoration) dans la voiture et c’était parti !

La to do list des choses à faire

Arrivés en Normandie la liste de choses à faire était assez longue mais gérable :

  • Faire mon essai maquillage.
  • Aller chercher nos serviettes confectionnées par Mme Givrée et Mme Violette (oui, j’ai fait bosser l’équipe Dentelle, même pas honte…) qui habitent à 45 minutes de chez mes parents.
  • Finir les petites étiquettes pour tous les plats en bilingue.
étiquettes pour les plats

Crédits photo : Photo personnelle

Et oui, tu ne rêves pas, nos étiquettes sont faites à la main…
Elles ont ensuite été découpées et plastifiées !
Ici, tu as majoritairement les parfums de mon bar à confitures.

  • Faire les chiffres pour notre studio photo (je t’en reparle, c’est toute une histoire…).
faire des chiffres pour un studio photo

Crédits photo : Photo personnelle

Oui, ma chambre de jeune fille était très légèrement en bazar
et mon Amoureux a un petit problème avec le sens du 7
mais on verra plus tard que ce n’est pas le seul…

  • Faire les courses chez différents marchands à différentes dates parce que ça nous tenait à cœur d’avoir de bons produits, notamment locaux.
  • Mettre en ordre les chansons de la playlist (c’est bien la peine d’avoir répété à l’Amoureux qu’il devait le faire depuis six mois… Il a fini 3 jours avant le mariage !).
  • Réviser notre ouverture de bal (on en reparlera aussi…).
  • Apprendre mes vœux par cœur pour moi et les écrire (il le fera devant le tour de France !!!) et les apprendre pour l’Amoureux.
  • Rencontrer le prêtre et avoir la confirmation qu’il valide le déroulement.
  • Faire (ou plutôt faire faire par ma Maman) le coussin d’alliance pour aller dans la boîte d’alliance qui nous vient de la grand-mère de l’Amoureux.
coussin et boite pour les alliances

Crédits photo : Photo personnelle

Je précise que l’idée du cœur était de l’Amoureux !
Et ma Maman a du bien s’amuser pour le réaliser…

  • Envoyer les dernières modifications à l’oncle de Monsieur qui fait nos livrets de cérémonie.
  • Ranger et réorganiser la maison de mes parents pour y accueillir jusqu’à 18 personnes pour dormir et une trentaine pour manger. Heureusement que mes parents ont de la place et pas mal de matelas, de chaises, de tables… (et beaucoup de patience avec les idées folles de leur fille aussi !).
  • Régler (enfin, parce qu’on a eu du mal à trouver un pâtissier) la question de la pièce-montée.
  • Faire quelques gâteaux supplémentaires (ma Maman en ayant déjà faits pas mal) à congeler.
  • Mettre au point : qui dort où ? Qui mange quand à la maison ? Etc.
  • Essayer d’étiqueter le maximum de choses en bilingue pour la mise en place de la salle.
  • Mettre à jour la liste des choses à faire pour les serveurs le jour J.
  • Régler la question des chants et des musiciens avec ma super chef de chœur.
  • Rappeler nos prestataires pour voir si tout est ok…
  • Accueillir nos invités qui sont arrivés certains à J-5, d’autres à J-3 et beaucoup à J-2, leur permettre de visiter un peu la région, les exploiter pour les préparatifs, les nourrir pendant tout ce temps…
  • Faire la bouffe pour accueillir tout ce petit monde et pour le jour J.
préparation de salades pour les invités

Crédits photo : Photo personnelle

J’aime beaucoup cette photo. À J-3, on prépare des salades et des desserts avant que tout le monde débarque à J-2 et J-1… C’est très représentatif de l’ambiance de cette soirée-là où on a bossé mais en rigolant beaucoup, la cuisine s’étant un peu transformé en parlement européen pour savoir ce qu’on pourrait bien mettre dans ces salades…
Et, sur cette photo, il y a les françaises au fond qui font les pitres et les néerlandais qui bossent… les pauvres !

  • Mettre en place la décoration de la salle et de l’église la veille.
  • Déléguer pour le jour J.
  • Et, des dizaines d’autres trucs que j’ai dû oublier depuis…

Plus tous les ajouts de dernières minutes comme devoir trouver des plats pour le hachis parce que ceux de la salle ont été volés…

Il y a eu ce qui était sur la liste et puis qu’on n’a pas fait, du type : “trouver un plan B pour la séance photos en cas de pluie”. Et il a plu le jour J. Et on s’en est sorti.

Il y a eu aussi quelques prises de têtes (la maquette du livret de cérémonie par exemple qui n’était pas comme on voulait exactement mais on osait pas trop le dire à l’oncle parce qu’il y avait déjà passé pas mal de temps…).

Du stress. Des crises. Des pleurs.

Il y a eu des moments de franche rigolade aussi. Pas mal.

Il y a eu un manque criant de sommeil. J’ai du dormir 5 heures par nuit la dernière semaine, mon cerveau tournant en continue sur mes listes…

Mais il y a eu aussi des jolis instants de détente. Après tout, c’était aussi nos vacances… Donc des repas en famille qui durent, des siestes dans le hamac, des sorties plages…

Et puis, mon passage aux urgences, à J-10… Mais ça, je viens te le raconter la prochaine fois !

Et toi, as-tu programmé un programme aussi chargé pour les semaines précédant ton mariage ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “À J-16 du mariage religieux, on se rapatrie sur les lieux”

  • Whow quel programme !!!
    Je suis admirative ! Je fais bcp de choses très en avance (j’ai validé énormément de choses, la déco est faite aux 3/4, nous sommes à M-10) justement car je veux en avoir le moins possible à faire dans les semaines qui précèdent…Pour pouvoir faire face aux imprévus. Je t’admire vraiment du coup !! Surtout avec la distance et tout le reste !

    Hâte de lire la suite, j’avais adoré ton mariage civil. Mais tu as raison ce qui précède est hyper important (c’est après la préparation de notre PACS que je sais que pour notre mariage il nous faut un traiteur pour éviter que je déborde de stress). Hâte de savoir à quoi servent tes chiffres aussi …

    • J’avais fait le gros de ma déco 1 an à l’avance et j’ai l’impression d’en avoir fait énormément avant les dernières semaines mais force est de contacter qu’il restait pleiiiin de trucs à faire.
      Après, franchement, on n’a pas bossé mariage 10h par jour pendant 16 jours hein, moi, j’étais un peu obnubilé par nos listes mais heureusement, on m’a rappelé qu’il fallait aussi profiter des vacances…
      Et si j’ai mal dormi c’était stress / fébrilité / excitation surtout 🙂

  • Continue à nous raconter tous les détails Madame Gezellig…. Moi j’adore tous tes articles et suis toujours contente quand un de tes articles est publié! 🙂

    En tout cas je suis admirative de tout ce que tu as fais! J’ai hâte aussi de découvrir pourquoi tu as été aux urgences à J – 10!

    • merci 🙂 Mais je suis loin d’avoir fait tout ça toute seule… Surtout après mon passage aux urgences… J’ai eu la chance d’avoir beaucoup de bras courageux pour nous suivre dans notre délire de mariage fait maison participativement 🙂

  • Même si j’ai super hâte de lire ton récit de mariage religieux, j’adore te lire aussi sur la semaine de tes préparatifs ! C’est tellement important aussi !!!
    Ça avait l’air vraiment d’une ambiance festive et conviviale !!!

    • oui, c’était sympa – très fatiguant aussi mais vraiment convivial et ça a donné le ton du mariage !
      Et pas d’inquiétude, vous aurez le récit du mariage, d’ailleurs, il est déjà en parti écrit et attend sagement une publication par semaine 🙂

  • Tes articles sont toujours plein de petits détails amusants, qui peuvent servir aux futures mariées, et plein d’émotion ! Alors continue à nous faire languir avant la publication de l’article sur ton mariage, moi je lis tout avec plaisir !
    Je prévois une semaine de “vacances” (du point de vue professionnel ^^) avant le jour J, pour finir le tout, étant à 300 km de mon lieu de mariage actuellement. J’espère que ça suffira 🙂
    J’ai hâte d’en savoir plus sur votre ouverture de bal, avec Chéri on a choisi les mêmes danses que vous 🙂

  • J’attendais avec impatience cette partie-là parce que même si on a pas été assez fous pour faire le repas nous même on a fait notre vin d’honneur nous même … Et que certes les 15 jours avant (dont une semaine à 9) c’est beaucoup de boulot, beaucoup de stress, des conflits aussi mais aussi de grandes tablées qui s’amusent, des rires et le fait d’être entourés de gens là que pour nous et beaucoup d’amour et d’amitié aussi …
    Et des moments souvenirs comme le découpage de nos roulés au saumon devant le 14 juillet avec mon chéri et les moments où la déco se met en place et que ça ressemble à ce qu’on avait en tête …

    Même si c’est bcp de boulot et des fois de prises de tête, je ne regrette pas de l’avoir fait dans la maison familiale, car même si on a mangé les restes pendant une semaine, on est resté une semaine sur place dans notre cocon mariage et on a pu prendre le temps de ranger tout doucement (très doucement même …). et même des choses qu’on a rangées qu’un mois après !

    • Je suis bien-sûr tout à fait d’accord avec toi 😉
      Mais prendre le temps pour le rangement de la maison familiale, c’est une super idée qu’on n’a pas eu et ce fut un moment un peu difficile… à refaire, on referait sans doute cette partie différemment…

  • Oui le suspense est insoutenable mais tu es toujours agréable à lire :-)! A cause de toi mon mari me demande ce que je fais sur un blog mariage alors qu’on est marié depuis bientôt 3 mois… Sinon je ne peux qu’être admirative devant votre colonie de vacances, de quoi réclamer votre BAFD!!!

    • oh <3
      J'ai le BAFA et j'avais pensé faire le BAFD a un moment 😉 mais bon, c'est une sacré responsabilité quand même et on va voir par la suite que je ne suis pas non plus la reine de l'organisation… (oui, je sais, ce n'est pas bien de faire du teasing)

      Et sinon, dis à ton mariage qu'il n'y a pas besoin de préparer un mariage pour lire des jolies histoires 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *