Apprivoiser le mariage quand la vie joue des tours

La dernière fois, je t’ai laissée alors que je venais tout juste de faire les présentations et de te faire mon mini-cours de géographie sur mon Cotentin natal. D’ailleurs, j’espère que tu l’as bien digéré et que tu es prête pour une nouvelle chronique.

Tu dois bien  te demander ce que fait la photo du Petit Prince à la une de ce billet alors que je dois te raconter mon mariage 100% normand ? Je devine la multitude de points d’interrogation au-dessus de ta tête.

C’est qu’avant d’aborder tous les chouettes articles à venir sur nos préparatifs, je dois te parler de quelque chose qui me tient vraiment à cœur et qui n’est pas évident à aborder : comment apprivoiser le mariage quand la vie te joue des tours.

Oui, la vie peut parfois réserver de mauvaises surprises qui viennent remettre en cause des envies que tu avais depuis longtemps, mais qui, au bout du compte, renforcent ton envie de vivre.

Sans vouloir tout te raconter de ma vie ni vouloir tomber dans le mélo, ma vie a basculé il y a 7 ans. A l’époque, j’étais étudiante, j’avais 23 ans, et un autre amoureux avec qui je devais me marier.

Petite précision : je suis sourde de naissance de l’oreille gauche (je n’avais que mon oreille droite en état de marche). Je venais juste de me convaincre que malgré ma surdité, j’étais capable de m’assumer et de construire ma vie comme je le voulais. Mais cette vie toute tracée ne devait vraiment pas être pour moi, car un beau matin de mai 2007, je me suis réveillée et je n’entendais plus rien. Oui, j’ai perdu 100% de mon audition en une nuit !

Je te laisse imaginer mon désarroi, mes peurs, mes doutes et ceux de mes parents…

Après avoir eu la chance de recouvrer un peu d’audition quelques semaines après (ce qui me permet d’être appareillée), la vie si parfaite que je m’étais construite s’est effondrée. L’homme qui partageait ma vie n’était pas assez fort pour supporter tout cela, et a préféré me laisser me reconstruire sans lui.

Non, non, ne me plains pas ! Je tiens juste à souligner que sans cet épisode de ma vie, je n’aurais jamais découvert qui je suis réellement. Et je n’aurais jamais rencontré l’homme que je veux vraiment pour m’accompagner tout au long de ma vie.

Le Petit Prince

Crédits photo (creative commons) : Ruurd Zeinstra

Tu te doutes bien qu’avec cette situation, je n’avais plus envie de me marier un jour, et avec qui ce soit. Et puis….

Trois ans plus tard, alors que j’avais eu l’envie de reprendre des études et que je m’étais prouvée à moi-même que je pouvais y arriver, j’ai eu la chance de rencontrer Monsieur Maupertuis et de tomber amoureuse de lui. Parce qu’il me prend comme je suis, un peu bancale, et qu’il m’aime vraiment, j’ai appris à lui faire confiance.

Oui, j’ai vu que c’était possible. Que l’on pouvait guérir des blessures de l’amour et qu’on pouvait avoir envie d’aimer !

Ce ne fut pas un “coup de foudre”. Je crois que la naissance de notre amour ressemble plutôt à l’épisode du Petit Prince et du Renard. Nous avons dû nous apprivoiser.

“Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…”

Lorsque nous avons commencé à vivre ensemble il y a trois ans, je me refusais à faire des projets, à me dire “peut-être qu’un jour, je me marierai vraiment”. Et puis, finalement, parce qu’on s’aime vraiment, nous en avons de plus en plus discuté, et l’idée a fait son chemin.

En mai 2013, nous avons pris une grande décision mais….

Tu ne sauras pas tout de suite comment s’est déroulée la vraie-fausse demande en mariage. Il faudra attendre le prochain billet.

Pour terminer sur une note poétique et me faire pardonner pour le ton un peu sérieux de ce billet, voici un extrait de la fin du chapitre du Petit Prince et du renard, que tu peux retrouver dans le Guide des Cérémonies Laïques écrit à quatre mains par Anne Delacour et Urielle Baubion :

« Et il revint vers le renard : — Adieu, dit-il…
— Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
— L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.
— C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
— C’est le temps que j’ai perdu pour ma rose… fit le petit prince, afin de se souvenir.
— Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose…
— Je suis responsable de ma rose… répéta le petit prince, afin de se souvenir. »

Et toi, tu as eu aussi un parcours difficile qui donne de la force à ton mariage ? Tu as dû apprivoiser ton amoureux avant d’envisager de te marier ? Raconte-moi.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Apprivoiser le mariage quand la vie joue des tours”

  • Ouh lala séquence émotions Madame Cotentine, avec la jolie référence au Petit prince.
    Merci de partager cet épisode douloureux, c’est souvent dans ces cas là qu’on se rend compte de la vraie nature des personnes qui nous entoure.

    Je sois moi même sourde d’une oreille de naissance et j’avais peur de l’annoncer à mon homme mais comme c’est Monsieur Right il a balayé ça d’un “Pas grave…moi je ne vois pas bien d’un oeil!”

    Bon courage dans tes préparatifs, hâte de lire la suite de ton mariage normand!

    • Ton amoureux a bien raison. Ne pas bien entendre, ne pas bien voir ne devrait jamais rien changer à l’amour que l’on se porte. Je te souhaite de beaux préparatifs de mariage 🙂

    • Merci beaucoup pour vos témoignages. Sans vouloir être indiscrète, vous avez attendu longtemps du coup pour l’annoncer. J’en suis à la phase de ne pas savoir s’il faut dire rapidement au risque d’être directement déçue ou attendre encore pour voir si le temps ensemble donnera plus de force

  • Oh… je suis toute touchée par ton article ! Et d’autant plus que ce texte me fait écho.. nous l’avons choisi comme introduction à notre cérémonie d’engagement, car il nous touche et est selon nous une belle définition de l’amour…

    • J’adore Le Petit Prince et j’aime beaucoup ce texte qui nous parle aussi beaucoup. Nous aimerions bien pouvoir le placer dans notre cérémonie religieuse mais je ne sais pas si notre prêtre acceptera. En tous les cas, je partage ton choix et je pense que l’ouverture de ta cérémonie sera très émouvante.

  • Qu’il est beau et touchant cet article ! Accepter, aimer l’autre malgré ses petites différences et en faire une force commune, le moteur d’ un projet de vie ! C’est un peu notre histoire ! J’ai rencontré mon montagnard en pleine phase de doutes, je risquais de perdre l’usage de mes jambes et il est resté ! 5 ans d’amour dans un mois, des souffrances physiques mais surtout du bonheur à très hautes doses et des challenges comme une reprise d’étude et la perspective d’un bonheur avec pleins de marmottons ! Au plaisir de te lire Melle Cotentine !

    • Le bonheur sait s’apprécier à sa juste valeur quand on vit des phases difficiles. Profite bien de votre vie et bon courage dans tes préparatifs de mariage. 🙂

  • Je t’avoue que si il y a quelques années avant que je rencontre mon chéri au m’aurait dit que j’aurais un enfant, que j’allais me marier un an après je ne l’aurais jamais cru, je désespérer de trouver quelqu’un avec qui passer ma vie et franchement on se rend compte que la vie n’est pas toujours agréable mais en famille on peux tout affronter

    • Je pars du principe que nos proches nous donnent toute l’énergie nécessaire pour rebondir et avancer. Avec eux on peut affronter l’impossible. Je suis donc d’accord avec toi. 🙂

  • Bonjour, votre article me touche beaucoup. Je vais faire 30 ans cette année et je viens de finir mes traitements contre un cancer du sein…
    Le 29 juillet 2013 lorsque l’on m’a annoncé le verdict de la biopsie, ma vie a basculé! Cela faisait tout juste un an que j’avais rencontré mon chéri et notre amour a eu raison de la chimio et autre protocole… Mon cadeau de Noël?!? Une demande en mariage…
    Date prévue le 9 mai 2015 (un peu loin… Mais cela me laisse le temps de retrouver une chevelure “normale”
    Lorsque l’on rencontre la bonne personne elle nous accepte et nous accompagne et soutien dans l’épreuve.
    Bons préparatifs à vous toutes

    • Merci pour ton témoignage Catherine qui me touche beaucoup. Je suis très heureuse pour toi que vous soyez plus forts que la maladie ! Profite de tes préparatifs qui apportent beaucoup de joie 😉 J’espère que tu viendras nous raconter tout cela le moment venu. A bientôt !

  • bonjour

    j’ai rencontré mon homme des bois nous avions tous les deux été fortement blessés par des histoires antérieures, ni l’un ni l’autre n’envisageait même de se relancer dans une histoire sérieuse.
    on s’est apprivoisé mutuellement, petit à petit…. et puis nous avons décidé d’avoir un bébé, parce que l’un et l’autre nous en avions très envie, c’était notre projet commun; notre reve notre avenir
    Il y a un an j’ai eu un cancer, je ne porterais jamais d’enfants… et j’ai eu peur, peur qu’il me quitte, peur de rester alors que je ne pourrais pas lui donner d’enfants…
    il a su me persuader que notre amour était plus fort que ça, que nous étions assez fort ensemble pour affronter tout ça et pour envisager l’avenir autrement

    • Merci Stephany pour ton commentaire. Je vois que toi non plus tu n’as pas été épargnée par la vie….Il n’est jamais facile d’avancer quand la vie bascule mais une chose est sûre : la vie est toujours mieux quand on est deux à partager 😉 Ca rend plus fort et tant mieux si ton homme des bois et toi êtes sur la même longueur d’ondes pour affronter les vents et marées. Prenez le temps de vous reconstruire doucement et demain sera un autre jour !

  • Des témoignages comme le tiens me donne la pêche….Tu as trouvé en toi la force de continuer et tu as cheminer jusqu’à trouver la voie qui ta mener sur le chemin de l’amour. Je te souhaite tout le bonheur que tu mérites…..

    • Merci Mélanie. Je suis contente si mon billet donne la pêche bien que le sujet n’ait pas été facile à aborder 🙂
      J’ai essayé d’avoir la même force que Maître Yoda (merci Star Wars pour la référence) parce que je fais partie de ces personnes qui sont un peu têtues parfois. Je ne voulais pas me dire qu’à 23 ans ma vie était fichue. Et pour l’amour, je voulais croire que quelqu’un m’attendait quelque part et saurait me prendre comme je suis. 7 ans ont passé et je suis aujourd’hui très heureuse d’avoir rencontré Monsieur Maupertuis et de me marier avec lui. Vivement septembre 😉 Bon courage à toi dans tes préparatifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *