La recette du plat de notre repas de mariage : le hachis parmentier de canard made in Gezillig

Aujourd’hui, j’espère te faire saliver…

Mais avant, minute confessions intimes : la bouffe, chez les Gezillig, c’est méga important… Pour tout t’avouer, ça a un peu fondé notre couple (l’explication vient, continue de lire…), alors pour le mariage, la nourriture, c’est sur la liste des priorités ! Pour tout te dire, une des raisons de se marier, c’est “faire une grosse fête et en profiter pour super bien manger” (ouais, non, on n’est pas du tout superficiels… bref…).

Mais tu te rappelles aussi, on va préparer notre repas de mariage nous-mêmes, avec nos proches forcés de participer volontaires. Et donc, tu as le droit de réagir comme 90% des personnes à qui je l’ai annoncé et de crier dire : “Mais tu ne vas pas faire la cuisine le jour de ton mariage ???”Comment ça, c’est pas un accessoire glamour le tablier sur la robe de mariée ???

Mais non, non, tu peux respirer : je ne vais pas me retrouver derrière les fourneaux le jour de mon mariage ! Tout est dans le menu. Il est presque fixé. (Promis, je le partagerai avec toi quand il sera complètement fixé !)

On fait dans le simple. Pour les entrées, on a limité au maximum les trucs à cuisiner et préparer. Ça tombe bien : on adore la charcuterie, et on proposera à nos invités de se faire des tartines. C’est convivial, et avec plein de sortes de pains, ça reste festif !

Pour les desserts, on sélectionne les recettes en fonction du temps de préparation, mais aussi de la conservation, et possibilité éventuelle de congélation. Normalement (je dis normalement, parce qu’elle devrait ajouter un nouveau-né à la liste de nos invités), ma super-meilleure-amie devrait nous faire des macarons – tu sais, c’est la même qui s’est embêté avec les pots de confiture… Oui, j’ai des amis en or, je sais !

Le gros morceau, c’est le plat. Chaud donc.

Oui, tu peux faire un mariage sans traiteur, préparer un plat chaud, et ne pas te retrouver aux fourneaux le jour J.

Pour ça, il faut :

  • un plat qui se réchauffe facilement (et le plus : qui est encore meilleur chaud)
  • une personne de confiance (ou plusieurs) pour mettre à réchauffer le jour J. (Pour nous, ce sera du personnel payé : on veut faire participer nos proches volontaires à ce mariage, mais aussi qu’ils profitent de la fête !)

Et c’est encore mieux si c’est un plat symbolique !

Retour des confessions intimes : le hachis parmentier de canard a une grande histoire chez les Gezillig. Sans lui, peut-être que l’amoureux ne serait pas amoureux. Amoureux de moi. Mais aussi de ma capacité à cuisiner…

Pour faire court : un soir, j’ai couru vers une église, parce que la petite sœur d’une amie de CouchSurfing m’avait invité à sa confirmation. Et j’ai vu pour la première fois monsieur Gezellig, ami de l’amie aussi. J’ai été captivée par son sourire, ses yeux…

Je me suis arrangée pour me faire inviter à une soirée un peu intime d’amis (toujours CouchSurfing), parce que j’avais cru comprendre qu’il y serait. Pour me faire pardonner de ma capacité à m’incruster, j’ai dit que je ferai à manger.

Et on m’a refilé monsieur Gezellig comme commis – oui, la vie et les amis font parfois bien les choses ! On a donc cuisiné du hachis parmentier de canard et de la tarte tatin. J’ai découvert qu’en plus d’être attirant, il était drôle, charmant, cultivé, prévenant, serviable, intelligent… bref, parfait !

(Bon, je te rassure, depuis, j’ai découvert qu’il y avait quand même quelques défauts de fabrication dans le modèle, même si je suis assez satisfaite du produit en général !)

Tout ça pour dire que pour le mariage, ça tombait donc super bien que le hachis parmentier de canard soit faisable à l’avance. Ça aussi, c’est juste parfait !

image de save-the-date livre rencontre

Et là, tu comprends pourquoi il y a une boîte de confit dans notre save the date !

Mais assez blablaté ! Le titre te l’a annoncé, je vais partager avec toi la recette de notre merveilleux, exceptionnel, délicieux hachis parmentier de canard (je ne doute de rien !).

Pour en arriver à cette recette, nous avons donné de notre personne : nous avons fait des recherches sur internet, fait des essais, comparé, mixé les recettes, pris des risques… On a du mangé du canard tous les mois pendant 6 mois environ : c’est dur de préparer son mariage !

Alors, parce que c’est un mariage participatif, tu vas pouvoir participer un peu à mon mariage ! Je vais te demander deux choses en l’échange de ma recette exclusive :

  1. Dis-moi si la recette te parait claire. Comme on va déléguer aux invités volontaires, je voudrais être sûre qu’ils arrivent à suivre ! (Au passage, si tu le souhaites, je peux te fournir la version en néerlandais, je ne sais pas à quoi ça pourrait te servir, mais on sait jamais !)
  2. Si tu tentes la recette, je veux bien ton feed-back, peut-être qu’on peut encore l’améliorer !

Ingrédients

Note bien : la recette est pour 4 personnes (donc si tu veux le faire à ton mariage et que tu te maries avec plus que deux témoins, à toi la calculette !).

  • 1500 gr de pommes de terre (environ 10 belles)
  • une boîte de confit de canard (4 cuisses)
  • 750 gr de carottes
  • 2 cuillères de sucre
  • 2 oignons
  • 2 échalotes
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • un verre de vin blanc
  • lait, eau
  • une pincée de muscade
  • sel et poivre

Temps de préparation : 2h environ, cuisson comprise (mais ça dépend aussi de tes capacités à être multitâches…).

Préparation

Les trois (voire quatre) premières étapes peuvent êtres faites plus ou moins en même temps, si tu as plus de deux mains. Mon conseil : la cuisine en couple, c’est vachement bien comme fondation du mariage ! Et tu peux aussi exploiter tes amis… (Tu vas le voir sur mes images, je ne me gène pas.)

1. Lave et épluche les pommes de terre, et mets-les à cuire dans un grand volume d’eau salée.

2. Réchauffe les cuisses de canard au bain-marie pour les extraire de leur graisse.

Je te préviens, c’est chiant. Tu as deux choix :

  • Ouvrir la boîte avant, et ainsi voir si ça a bien fondu, et pouvoir rapidement prendre de la graisse pour les carottes (voir étape 3). Mais après, va ressortir la boite chaude sans mettre de l’eau dedans… (Galère…)
  • Ne pas ouvrir la boîte, et donc ne pas voir si c’est fondu, et avoir peur que ça explose. (Je ne sais pas si ça peut exploser. On a tenté, rien n’est arrivé, mais je me dédouane de toute responsabilité si tu essaies !)

Conserve deux cuillères à soupe de graisse de canard. (D’ailleurs, tu ferais mieux de tout conserver si tu veux un jour faire des pommes de terre sarladaises. Ça se garde super bien au frais, en plus, la graisse de canard.)

Sors les cuisses de la graisse, enlève les os, et fais des petits bouts. Faut aimer avoir les mains grasses, mais il est interdit de passer le tout au mixer, ce serait gâcher ! Cette étape est assez longue et pas des plus passionnantes. (C’est pourquoi je délègue à l’amoureux, parce qu’il est parfait et, on le sait, ne rechigne pas aux tâches ingrates.)

recette parmentier de canard : émietter la viande

(Je ne sais pas si ça donne envie mais je te jure, c’est hyper bon)

3. Lave et épluche les carottes (pas obligatoire si ce sont des carottes nouvelles du jardin de maman sans trucs chimiques). Coupe-les en morceaux.

Les morceaux peuvent êtres assez fins si tu aimes les carottes bien caramélisées, ou plus gros si tu veux garder un bon goût de carotte au milieu. (Nous, on opte pour l’option 2, mais on ne prétend pas que notre goût soit supérieur… Quoi que…)

recette du parmentier de canard : couper les carottes

(Ici, c’est une amie de l’amoureux que j’exploite…)

Dans une sauteuse, met une cuillère de graisse de canard. Laisse fondre. Ajouter les carottes et le sucre, remet le couvercle, fais cuire environ 30 minutes. (En fait, je suis nulle pour les temps : je fais à la tête et au goût du truc — oui, je goûte toujours –, mais on m’a dit qu’il faut être précis pour nos petites mains…)

4.  Épluche et coupe les oignons et les échalotes.
Dans une sauteuse, fais blondir les oignons et les échalotes hachés dans une cuillère à soupe de graisse de canard, à feu très doux.

caraméliser les carottes et faire blondir les oignons

5. Lorsque ce mélange oignons et échalotes est bien blond (ça peut prendre un peu de temps), ajoute le hachis de canard et mets à feu vif, en mélangeant vivement ( avec une cuillère en bois pour pas tuer ta jolie sauteuse), pendant 5 minutes. Le hachis de canard doit être finement grillé en surface, mais rester moelleux (tout un art).

6. Et attention, l’étape ultime et secrète (et mon Dieu que ça change tout, c’est trop booooon…) : déglace au vin blanc. Puis éteint le feu (vire la casserole de sur la plaque si tu cuisines à l’électrique !), et hop, laisse tout ça de côté.

7. On passe à la purée : écrase tes pommes de terre et fais une purée moelleuse en ajoutant un peu d’eau et un peu de lait. Sale, poivre, ajoute une pincée de muscade et la crème fraîche (ne l’oublie pas sinon, c’est sec – ou alors c’est juste parce que je suis normande que je trouve ça sec…).

recette hachis parmentier de canard : faire de la purée

L’instrument barbare, c’est un presse-purée : ça permet de faire de la purée sans la passer. Je pense qu’on fera ça pour le mariage parce que bon, tout passer à la moulinette, je ne le sens pas. Et j’aime bien la purée quand elle n’est pas trop lisse.

8. Dans un plat suffisamment haut, étale les carottes dans le fond. Puis étale la moitié de ton hachis de canard. Mélange la moitié qui reste avec le même volume de purée, et étale cette deuxième couche sur la première. Finis par une troisième couche de purée.

Tu peux faire de jolis dessins avec le dos d’une fourchette… Ou au moins des stries qui permettront d’avoir des jolies pointes grillées.

9. Mets à cuire à 200°C pendant 25 minutes. (Le four doit être chaud, faut donc le mettre à chauffer à un moment avant. Ça dépend de la rapidité de ton four à monter en température, moi, je le mets presque dès le début.)

Tu peux finir la cuisson au grill pour un joli gratiné, mais attention à ne pas faire brûler.

Taaaadaaaam :

hachis parmentier de canard

(Oui, mon amoureux est un grand romantique. il dessine des cœurs quand il me fait à manger !)

Un dernier conseil : si tu veux faire ce plat pour deux, et que, donc tu penses à diviser par deux la liste d’ingrédients… Je crois qu’il est bon de te répéter que ça se garde bien ET que c’est encore meilleur réchauffé !

J’attends ton retour en commentaires, n’hésite pas !

Toi aussi, tu te lances dans la cuisine pour ton mariage ? Tu as aussi une recette à partager ? Tu nous trouves complétement fous ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



34 commentaires sur “La recette du plat de notre repas de mariage : le hachis parmentier de canard made in Gezillig”

  • Super comme recette. Je la teste dimanche, on reçoit un couple d’amis. Je reviens avec le feedback dès lundi. En tout cas c’est super de pouvoir réduire le nombre de prestataires le jour J.

      • Ah oui ! J’avais oublié.
        Donc c’était assez simple à faire à part le côté cracra de la graisse. J’ai mis les conserves fermées au bain-marie et ça n’explose pas !
        J’en ai fait 2. Le premier j’ai suivi la recette à la lettre (j’ai même acheté un presse purée au bazar en bas de chez moi ! Pour l’adepte de la purée en flocons c’est une première !). Ce n’est pas sec du tout et je préfère les carottes fondantes donc j’ai coupé fin. Tout le monde s’est régalé.
        J’ai décidé d’en faire un second parce que j’en avais trop de purée pour mon plat. J’ai pris quelques patates douces et fait un autre hachis mais avec de la viande hachée. Une fois qu’on a goûté à celui au canard il passe moins bien encore qu’avec la patate douce ça rehaussait un peu le niveau…
        Bref tout ça pour dire que ça m’a pris un peu plus de 2h30 (sans la cuisson du second hachis) et tout le monde a été unanime. C’est bon et ça cale !

  • Merci pour la recette ! Je vais l’essayer dès que possible. En revanche, je ne comprends pas le passage suivant : “8. Dans un plat suffisamment haut, étale les carottes dans le fond. Puis étale la moitié de ton hachis de canard. Mélange la moitié qui reste avec le même volume de purée, et étale cette deuxième couche sur la première. Finis par une troisième couche de purée.”. Tu mets en deuxième couche un mélange de purée et de viande ?
    Sinon, avez-vous essayé avec des carottes de sable ? Ca dispenserait peut-être de l’ajout de sucre.
    Enfin, je tiens à dire que l’amie de Monsieur Gezellig fait un truc dangereux ! Si tu veux éviter les accidents, donne-lui une planche à découper, en plus on a plus de force de cette manière et donc on va plus vite 😉

    • Oui, la deuxième couche et un mélange entre la première et la troisième couche… Mais tu peux aussi tout mélanger dans ton assiette !
      Les carottes de sable, je connais pas mais les carottes nouvelles de maman, je les épluche pas 🙂
      (et sinon, je donnerai des planches à mes invités, en effet… même si j’ai un médecin urgentiste sous la main !)

  • Miam!!!
    J’avais déjà fait cette recette… Mais à la place des carottes, j’avais mis de la patate douce!!! Le mélange confit de canard/pomme de terre et patate douce est juste….divin!!!!
    Mais, il est vrai que ça rajoute du temps en terme de préparation/cuisson…

    En tous cas, super choix de plat unique! Accompagné d’une salade, ça doit être très bon!

  • hummmm, j’en ai l’eau à la bouche ! Comme Milie je fais souvent la version avec patates douces et je fais gratiner avec de la chapelure mélangée avec des noisettes pilées et du beaufort !

  • Super, moi qui m’attaque à mes 3 kg et demi depuis hier je viens de me souvenir de l’existence du hachis au canard… et ta recette me fait saliver… (NB perso : penser à ne pas rouvrir cet article avant septembre prochain et blacklister Mlle Gezillig ! lol)

  • MERVEILLEUX !
    (Et maintenant, le bordelais qui me sert de fiancé veut que je lui en fasse un 😉 )
    Seule remarque : le coup du bain marie est pas méga clair… il faut vraiment laisser les cuisses dans la boîte ? C’est pas dangereux ? (bisphénol et tout ça…)
    Mon conseil : simplifie les consignes ! Evidemment, garde un peu de l’humour qui est le vôtre, mais dans une recette, autant aller droit au but. Après, c’est perso (et dieu sait que j’aime les apartés comiques) donc tu n’es pas obligée de le suivre 😀
    mais ça a l’air teeeeeellement bon !!

    • J’ai un peu rajouter sur l’humour pour mlle dentelle 😉
      Le bain marie, c’est juste de savoir si tu ouvres ou n’ouvres pas la boite, mais finalement, je crois qu’on va la laisser fermer, ça a l’air de bien marcher !

  • Un petit conseil pour le dégraissage des cuisses de canard : sous le robinet d’eau bien chaude dans l’évier, ça marche très bien ! (mais c’est sûr que si vous avez un certain nombre de boîtes à dégraisser à la suite, ça consomme de l’eau) !
    Ici, on commence par mettre la boîte sous le jet du robinet (bouillante l’eau), évier bouché. Ca permet d’agir à la fois sur les côtés et sur le dessus de la boîte. Tu laisses agir un peu, on sait que c’est fondu selon le bruit que fait la boîte quand tu la secoues (rapport au fait que les cuisses se promènent désormais librement dans la boîte).
    Autre avantage, tu évites de trop te brûler par rapport au bain-marie.

    • Mon grand-père plombien m’avait appris à ne pas mettre de graisse dans l’évier… Sinon attention aux tuyaux bouchés 😉

  • Mnammmm ! Déjà testé mais sans carotte et avec des cèpes !
    Pour la partie dégraissage je mets la bouilloire en route …. Le bocal de confit dans un récipient et verse l’eau bouillante dessus … 5-6 minutes et c’est prêt !!!!!!

  • Je trouve que c’est clair et moi j’adore tes commentaires je trouve que sa rend la recette personnelle, je mettrais juste les commentaires en italique ou quelque chose comme sa qu’on fasse la différence, je ne vais pas la tester car je suis suivi par une diet pour perdre mes dernier kilo dd grossesse

  • Je suis en train de tester, je te raconterai demain.
    Ce que je changerais:
    épluche et lave, pas lave et épluche (je lave une fois épluché)
    Je vais essayer d’ajouter du cumin en poudre avec les carottes.
    Pour émietter le canard sans (trop) mettre les doigts/ entre 2 fourchettes.
    Je confirme, couper les carottes sur une planche. Je fais la version rondelles fines (y en a qui aiment moyen les carottes chez moi), j’ai commencé à la mandoline, mais la protection pour les doigts ne va pas bien pour les carottes, donc je finis sur une planche.

  • Ca a l’air trés bon, j’essayerais ça bientôt!
    Et que dirais tu d’un peu de gruyère dans ta purée (pas que c’est un peu light hein 😉 )

    • miam mais si on part dans le fromage, l’amoureux va vouloir mettre du Gouda (du vrai hein pas le plastique qu’on vend en France) parce que “ça a plus de goût !”

  • Anecdote récente :
    – un ami à mon homme : tu as des glaçons ?
    – mon homme : des glaçons d’eau ? non, j’ai seulement ses glaçons de canard

    Tout ça pour vous dire que la graisse petit être versée (pas trop chaude) dans des bacs à glaçons…

    • c’est une des nombreuses raisons pour laquelle je n’aurais pas pu me marier sans avoir mon grand frère auprès de moi 😉

  • Je sais que cet article commence à dater, mais je n’ai toujours pas testé votre recette. J’ai bien envie de l’utiliser pour le baptême de bébé (une vingtaine de personne à faire manger, et pas du tout envie de passer du temps en cuisine le jour J). Mais je me pose quand même une question : les proportions me paraissent énorment pour 4 personnes (surtout avec apéro et entrée avant et fromage et dessert après). Il vous en ai resté beaucoup après le mariage ?

    • Bonne question !
      En fait, ce sont bien 4 parts pour les gros gourmands (que nous sommes avec Monsieur Gezellig), on avait fait ça pour le mariage aussi car on comptait sur les restes pour le brunch. Il en est en effet resté pas mal pour le brunch et un peu encore après, les gens sont repartis avec des boites. Donc tu peux diminuer les quantités 😉
      (Le mieux, c’est que tu testes la recette avant pour te rendre compte par toi-même 😉 )

      • Merci pour ta réponse. Je vais essayer de tester la recette avant le baptêeme, mais avec les températures que l’on a en ce moment, je n’ai pas trop envie de faire ce genre de plat. En ce moment c’est plutot salades et terrines !
        Mais en théorie, il me reste un bo mois avant l’arrivée de bébé, donc d’ici là, je devrais bien trouver une occasion (et je mettrai les restes au congélateur pour les premières semaines avec bébé quand je serai débordée et que je n’aurai pas le courage de cuisiner !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *