La recherche du lieu – Partie 3 : le droit de rêver

C’est encore moi, et mes recherches de salle !

Comme tu as pu le voir, la recherche d’une salle rentrant dans nos critères a été très compliquée. Nous avons déjà dû faire quelques concessions et eu une mauvaise surprise lors de la visite de la seule salle qui avait trouvé grâce à nos yeux.

Alors nous avons tout repris, depuis le début.

Au tout début, il y avait les rêves

Je te propose un petit retour en arrière : bien avant d’établir un budget pour le lieu, nous nous sommes laissés aller à la rêverie et avons vu des châteaux et domaines à ne plus savoir où donner de la tête. J’avais laissé certaines pages web dans mes favoris, dans l’espoir qu’une marraine la bonne fée change ma citrouille en carrosse…

Je n’ai pas rencontré marraine la bonne fée (elle peut encore se pointer je ne désespère pas), mais après nos recherches désastreuses, Monsieur Triton s’est senti l’âme d’un prince en rêvant de château. Car finalement, augmenter un peu le budget de la salle, si on se restreint sur d’autres points ce n’est pas si grave !

Nous avons retenu peu de lieux à visiter car la majorité des châteaux proposent des salles en enfilade, et donc n’offrent pas la possibilité de faire manger tous nos invités dans la même pièce. Ce qui pour nous est tout simplement INIMAGINABLE !

Un château nous a proposé une solution : mettre un barnum dans le parc pour le repas… mais danser dans le château car après minuit il ne faut pas faire de bruit en extérieur pour le voisinage. Autant te dire que nous avons oublié cette idée aussi. Les avantages de la piste de danse au même endroit que le repas : ça permet à mamie de rester assise en profitant de la soirée, ça nous permet de danser et d’être en même temps avec les non-danseurs, ça nous permet de nous poser boire un verre d’eau (comprendre : une coupe de champagne) avec tata en regardant du coin de l’œil tonton en train d’apprendre à danser la salsa (enfin, dans le cas où ce genre de scénario se produise).

Un jour, Monsieur Triton me dit « Et ce château, qu’on avait mis de côté, il a l’air beau quand même, si on allait au moins le visiter ? »

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Un matin de février, sous la grisaille hivernale, nous sommes partis voir ce fameux château, avec Monsieur Grand et Mademoiselle Lindy. 35 minutes de route (un peu loin pour les invités non ?!).

(Nous avons eu l’occasion de retourner au château au printemps dernier, je peux donc te montrer des photos du lieu sous le soleil également. C’est toujours plus agréable.)

Des logements, toujours plus de logements…

En changeant nos critères de recherche, l’idée de faire dormir tous nos invités au même endroit avait commencé à germer. Mais nos appels aux différents châteaux/domaines nous avaient démoralisés.  Entre le château qui te propose 20 couchages et te dit que les autres invités doivent aller à l’hôtel (je fais comment pour choisir qui dort au château moi ?) et le château qui te propose des chambres de dortoirs (merci pour les grands-parents, oncles et tantes, ils vont être ravis de dormir dans des lits une place à 6 dans une chambre), on n’espérait plus trouver une lieu avec plus de 50 couchages pour toute notre tribu venue de contrées lointaines.

Ici, nous commençons le tour du propriétaire en visitant plusieurs maisonnées situées dans le parc du château.

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Chacune de ces maisons compte plusieurs couchages : chambres doubles, chambres twin, suites parentales. Il y a même un dortoir (on y imagine déjà les cousins/cousines ou les copains)… Les couchages sont en quantité suffisante pour nos invités. En plus il est possible de prendre les logements dès le vendredi soir, et de prolonger le dimanche soir pour les invités qui viennent de loin (voilà comme a émergé la folle idée de faire un mariage sur tout un weekend).

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Deux chambres, deux styles

Monsieur Grand et Mademoiselle Lindy n’ont de cesse de contempler la décoration des lieux (pas toujours à notre goût), alors que nous réfléchissons, de façon plus pragmatique, à l’adéquation de ce lieu avec nos besoins, nos envies, nos possibilités…

La dame qui nous fait visiter nous explique que, souvent, les mariés demandent aux invités de payer les chambres. Petit calcul rapide… le château ne rentre toujours pas dans le budget fixé à la base, même en déduisant les chambres. Il va falloir réfléchir très sérieusement aux conséquences si nous choisissons cet endroit

Les chais du château

Dès notre première liste de critères, nous voulions une cour, un jardin, ou n’importe quel extérieur pour le vin d’honneur. Et parce qu’une photo vaut mieux que mille mots :

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Nous passons dans le bâtiment qui accueille les salles de réception : les chais du château.

C’est le petit moment de déception. Car finalement, ni le repas ni le vin d’honneur ne se passent dans le château. Je n’ai pu m’empêcher de penser à Madame Claddagh qui a connu ce genre d’expérience.

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Si tu regardes bien, tu devineras que cette photo n’a pas été prise le même jour que la précédente

Cette salle pourrait abriter le vin d’honneur s’il pleut. Mais pour notre thème marin, je me demande si le lieu n’est pas un peu trop champêtre quand même. J’ai du mal à imaginer ma décoration.

Nous descendons quelques marches… Nous qui voulons une grande salle pour accueillir tout le monde au moment du repas, nous sommes servis !

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Une salle voutée, en pierre. Mmmhhh ça mérite réflexion quand même.

Quant au traiteur, il n’est pas imposé. La seule condition est de choisir parmi les 4 traiteurs référencés. Ce qui fait un bon compromis… D’ailleurs, parmi eux se trouve un traiteur que nous avions déjà contacté dans la perspective d’un mariage en salle des fêtes. Un bon point ! Et que la cuisine ne soit pas équipée est le cadet de nos soucis à cette étape (tu te souviens, notre liste de critère initiale…).

Alors le verdict ?

Notre date était disponible, et nous devions donner une réponse rapidement. Nous sommes repartis en disant que nous devions réfléchir car nous savions que ce choix ne serait pas sans conséquence : organisation, budget, trajets… Et, chose non négligeable, nous n’avions pas encore bloqué de date en mairie. Pourtant pas de doute, ce lieu, était un coup de cœur, et ce depuis que nous l’avions vu sur Internet en réalité.

Je ne vais pas te faire languir plus longtemps : nous avons choisi ce château. Et, quelque part entre le moment où nous avons téléphoné pour bloquer la date et le moment où on collait le timbre sur l’enveloppe pour envoyer les documents de réservation, la mairie de la première salle des fêtes nous annonçait le retrait de la suspension lumineuse.

Je me demande si cette suspension n’était pas un signe du destin. Car sans elle, on aurait réservé la salle des fêtes dès le départ, et nous n’aurions jamais envisagé le mariage aux allures de grand weekend familial que nous organisons.

Je te laisse sur cette photo, prise lorsque nous sommes retournés au château avec nos deux mamans, ravies du lieu également. Tu peux y voir le château (du 14e siècle, et non style Renaissance comme on imagine souvent), accolé à une des maisons, ainsi qu’une bonne partie du parc.

Notre recherche de salle pour le mariage : le château de Boucq.

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi, as-tu eu un coup de cœur pour ton lieu de mariage ? Aurais-tu modifié toute ton organisation et revu le budget à la hausse pour un coup de cœur ?



15 commentaires sur “La recherche du lieu – Partie 3 : le droit de rêver”

  • Quel revirement ! Commencer vos recherches en ciblant principalement les salles municipales, pour in fine porter votre dévolu sur rien de moins qu’un château !!! 😉

    Le lieu semble magnifique en tout cas et super si vous pouvez loger vos invités sur place. La cerise sur le gâteau en quelque sorte ^^

    Je suis curieuse de savoir sur quel(s) poste(s) de dépense vous avez dû rogner du coup… ☺

    • Tu as vu ça un peu.. et j’ai essayé de garder le suspens jusqu’au bout :’D
      Pour les postes, [[SPOILER ALERT]] on n’a pas vraiment réussi à faire de vraies concessions.
      On est vraiment passé à un mariage totalement différent du mariage imaginé au début des préparatifs. Mais aucun regret, bien au contraire…

  • Quel magnifique endroit! Tu vas adorer ton week-end en famille, c’est ce que nous avons fait ici, du jeudi au mardi (comprendre que nous sommes au Québec et que la moitié des invités ont pris l’avion depuis la France et la Suède et qu’ils allaient évidemment passer quelques jours avec nous! 🙂

    Pas de coup de coeur pour la déco de notre salle, mais avec 34 chambres et un prix plus que raisonnable nous n’avons pas regretté du tout notre choix, qui nous a permis de profiter pleinement de la famille et des amis!

    • Nous espérons bien profiter pleinement de ce week-end.
      C’est vrai que parfois, il faut faire des compromis quand on recherche les salles. Surtout quand il y a du monde à loger.
      Nous avons beaucoup de chance pour le lieu, car c’est vrai qu’il est magnifique. Et si le soleil est de la partie, ça sera encore mieux !
      Vous avez choisi l’auberge en premier, ou est-ce que vous avez choisi l’église et eu de la chance d’avoir l’auberge à côté (oui oui, j’ai tout lu ^^)?
      Car ce n’est pas toujours évident de trouver ds lieux pour autant d »invités…

      • Mademoiselle Sirène, en fait nous connaissions déjà la région car nous y allions en vacances et que j’ai de la famille là-bas, et je tenais absolument à me marier dans cette magnifique église alors d’avoir en plus l’auberge tout à côté a été un plus (il y avait 2 autres lieux possibles pour la réception et le couchage à environ 15-20 minutes de là mais nous ne sommes même pas allés les visiter :p )

  • Je ne pense pas que le temps de trajet de 35 min entre la mairie et le lieu de la fête est très grave, tu sais.
    Nous on avait 1h de trajet et personne ne s’est plaint (à nous en tout cas…). On avait dit aux gens qu’ils n’étaient pas obligé de venir à la mairie (déjà elle était trop petite et en plus on faisait une cérémonie après) et on avait organiser les covoit entre la mairie et le lieu. Les gens ont fait ce qui les arrangeait du coup.
    J’ai aussi déjà été à 2 mariages en particulier où il y avait 1h de route aussi. Un on n’a pas été à la mairie et l’autre on y a été car c’était à côté de chez nous. Personne n’en tient rigueur car en tant que marié, on a autre chose à penser que si on a bien vu truc et machin à la mairie et en tant qu’invité, tu fais l’équilibre entre ce qui te tient à coeur et l’aspect pratique.

    En tout cas le lieu a l’air très beau, j’ai hâte de le voir dans l’action^^

    • Je pense que cela dépend des situations. Nos invités auront déjà fait entre 300 et 500 km pour venir et beaucoup arriveront la veille au château. Cela signifie pour le samedi 35 minute dans un sens (car s’ils font 500 km, c’est pour venir à la mairie), puis 35 minutes dans l’autre sens… Soit plus d’1h de route pour peu de temps à la mairie. Je pense que pour certaines personnes cela fera trop. Et certes, on ne s’amuse pas à regarder qui est là ou qui n’est pas là à la mairie, mais nos parents, nos frères et sœurs, nos témoins, seront confrontés au problème des trajets…
      Mais nous avons dû faire des choix. Et nous nous avons quand même choisi de leur « imposer » ces trajets, car nous voulons vraiment ce beau week-end au château. C’était notre instant « égoïste  » de futurs mariés, et nous l’assumons 😀

  • Quel lieu magnifique ! Vas-tu changer de thème ou vas-tu décorer ce château en palais marin ? J’avoue que ce n’est pas évident de ce projeter.

    • Difficile de se projeter effectivement… ce qui m’inquiétait au départ.
      J’ai hésité à changer le thème pour des raisons de facilité. Mais Monsieur Triton n’était pas de cet avis.
      Et je pense qu’il a bien eu raison. Notre thème est lié à la demande en mariage, à nous, à ce qu’on aime. Et puis, pour moi, c’est aussi un clin d’œil à mon papy qui aimait tant la mer… Alors non, nous ne changerons pas de thème. Nous essayons d’adapter au mieux notre décoration avec le lieu. Et crois-moi, ce n’est pas évident. Je me pose beaucoup de question, mais je ne désespère pas !

  • Arf… comme c’est difficile de tout concilier pour trouver le lieu rêvé !
    Cela ne t’étonnera surement pas si je te dis que je trouve votre choix PARFAIT (… et pas uniquement parce qu’il y a un tonneau sur la terrasse :D) C’est un élément tellement important lors d’un mariage… Les invités retiennent souvent le lieu, en premier !

    Le chais abrité et la salle voûtée sont superbes ! Vous avez bien fais de vous écouter.
    Ce plafond en poutres pourrait presque faire penser à une coque de bateau inversée. J’imagine très bien des bouées accrochées à la balustrade, une grosse encre marine en fer, décorée de fleurs, posée négligemment à l’entrée… Mais je m’égare ^^ Tout ça pour te dire qu’il y a certainement mille et une façons de décorer ce lieu de façon subtile selon votre thème, même si je ne doute pas que ce soit complexe… surtout lorsqu’on ne veut pas laisser un rein dans la déco 😉

    • Rare sont les personnes qui n’aiment pas ce magnifique lieu… Et j’ai hâte de voir les réactions de nos invités. Car personne ne sait à quoi s’attendre (sauf s’ils lisent mes chroniques).

      J’aime tes égarements en terme de décoration. C’est à peu près pareil dans ma tête.
      Ca rappellera effectivement de façon subtile notre thème, sans en faire trop car il ne faut pas que ça tranche de façon radical avec le lieu.
      Je ferais des photos de tout ça rapidement, et surtout, en action le jour J… qui approche !

      • Bonjour

        Par où commencer ? Et bien déjà par le début ^^
        Je suis amoureuse de ce lieu puisqu’il sera le miens aussi 😉
        Et oui je suis originaire de ce tout petit village. Je rêve de ce château depuis toute petite. Et nos parents en sont raide dingues aussi ! Mais malheureusement financièrement on ne pouvait pas. Et nos amours de parents nous aideront pour le financement.
        Alors le 1er août 2020 je dirais oui à l homme de ma vie dans mon château ^^
        Qui sait je te verrais peut être une seconde 😉

        • Bonjour Justine,
          Quel plaisir de parler avec une future mariée de Boucq. Ce château est vraiment magnifique, mais il est vrai que c’est un cout. On a un peu d’aide financière de la famille, heureusement !
          Tu as déjà réservé ta date ?
          Si tu as des questions, n’hésite pas à me contacter.

  • Wouah comme je comprends ton coup de coeur. Ça change radicalement de la recherche initiale mais tes invités vont adorer je suis sûre et vous aussi.
    Nous aussi pour chaque poste du mariage, on choisi un standard un peu plus élevé que prévu initialement donc difficile de faire les vases communiquants quand on upgrade sur chaque poste mais bon….on ne se marie qu’une fois, lol. Je veux qu’on se fasse plaisir et qu’on fasse plaisir à nos invités aussi.

    • Et bien je vois que nous sommes dans le même esprit Mlle Pomme de Pin : se faire plaisir.
      On upgrade par-ci, par-là et hop, un truc auquel on avait pas pensé. Et pourtant, on s’en sort. Notre astuce : avoir vu tous les tarifs et à la hausse dès le départ.
      J’espère sincèrement que nos invités vont aimer autant que nous. Car on se fait plaisir, mais il est primordial pour nous de faire plaisir aussi. 😉
      J’ai hâte de te lire !

Commente ici !