Mon mariage ludique et romantique : la recherche de la salle

La dernière fois, je t’ai parlé de la façon dont nous avions choisi nos deux prestataires, notre traiteur et notre photographe.

Aujourd’hui, je vais aborder la question de la salle, qui s’est révélée pour nous plus simple qu’on ne s’y attendait. Là encore, nous avons procédé en plusieurs étapes : tout d’abord, j’ai parcouru quelques annuaires et j’ai fait des sélections en fonction du prix et du lieu (nous ne voulions pas faire trop de route entre la mairie et la salle). Ensuite, après validation de Monsieur Glenn, j’ai envoyé quelques mails (tu te souviens que nous n’aimons pas le téléphone ? Eh oui, même le mariage ne nous a pas guéri de notre aversion…).

Nous avions décidé de nous marier près de chez ma mère et nous n’avons le permis ni l’un ni l’autre : il fallait donc essayer de grouper les visites. Finalement, nous avons prévu de voir deux salles un samedi et une autre le suivant.

Moulin de Mistou

Crédits photo : abcsalle.com

Première visite, un coup de cœur immédiat

La première salle, un moulin rénové, a été un coup de cœur.

Le parc, surtout, nous a enchanté : des statues, des arbres et des massifs floraux le décoraient et une petite rivière le traversait, enjambée par un pont. Un kiosque offrait un cadre idéal pour les photos.

L’intérieur ne manquait pas non plus d’attrait : il comportait un bar sur lequel j’imaginais volontiers un assortiment de douceurs et une salle lumineuse, à laquelle je ne voyais d’autre inconvénient que son éclairage plutôt violet (pas vraiment dans nos couleurs) et sa petitesse. Impossible, en effet, d’envisager d’y installer la cérémonie laïque en plus du cocktail…

Les propriétaires nous ont cependant proposé une solution : la location d’une autre partie du bâtiment, ce qui pouvait d’ailleurs nous faciliter les choses en terme d’installation. Nous sommes donc repartis conquis, aussi bien par la beauté du lieu que par la sympathie des propriétaires.

Deuxième visite, sans grande conviction

Peut-être la seconde salle visitée ce jour-là a-t-elle souffert de la comparaison : bien plus abordable en terme de prix, elle n’a pas su nous séduire.

Moi qui trouvais les poutres apparentes pleines de charme, j’ai déchanté devant cette grande bâtisse aux minuscules fenêtres et au sol recouvert de linoléum verdâtre… Comment allions-nous créer le cocon chaleureux dont nous rêvions (en plein mois de février, c’est plus qu’une nécessité) dans cet espace finalement bien trop vaste pour nos cinquante invités ?

Bref, dès que la politesse l’a permis, nous nous sommes éclipsés. À ce moment-là, nous n’avions plus guère de doute : ce serait le moulin. Pourtant, nous avons décidé de ne pas annuler notre troisième visite, pour être sûrs de ne pas passer à côté de quelque chose.

Troisième visite, l’hésitation s’installe

Tu me vois venir, n’est-ce pas ? Eh oui, la visite de la troisième salle a tout remis en question.

Cette fois aussi, nous avons eu affaire à un propriétaire très agréable et sympathique. La salle n’était ni trop grande, ni trop petite et était partagée en deux parties, ce qui nous permettait de réserver un espace pour la cérémonie laïque, le cocktail et la danse, et un autre espace pour le repas assis. De plus, le plafond était orné de très belles poutres.

Enfin, l’extérieur ne manquait pas de charme (sans toutefois égaler celui du moulin). Ajoute à ça la possibilité pour nos invités de louer des chambres et même des mobile-homes sur place et tu comprendras pourquoi, à la fin de la visite, Monsieur Glenn et moi ne savions plus du tout quelle salle choisir.

Lesgranges

Crédits photo : abcsalle.com

Finalement, après avoir pris le temps d’y réfléchir, nous avons opté pour la troisième salle, pour plusieurs raisons :

  • le tarif de la location, légèrement inférieur ;
  • le fait que nous aimions surtout le parc du moulin… mais nous allions nous marier en février, ce qui ne semblait pas le meilleur mois pour en profiter ;
  • l’hébergement plus pratique pour nos invités ;
  • enfin, l’impression toute personnelle de nous reconnaître davantage dans le charme rustique de notre ferme que dans la salle raffinée du moulin…

Tu aimerais peut-être voir l’intérieur de la salle que nous avons choisi ?

En voici ci-dessous un aperçu, avec notre décoration.

Si tu veux en voir plus et découvrir tous nos DIY, je te donne rendez-vous pour mon prochain article !

07 - Ambiance 001

Crédits photo : Freddy Frémond

Et toi ? As-tu enchaîné les visites pour trouver la salle qui te corresponde ou, au contraire, l’as-tu trouvée très vite sur un coup de cœur ? Raconte !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



3 commentaires sur “Mon mariage ludique et romantique : la recherche de la salle”

  • bonjour,

    J’aimerais faire une déco de table avec les rubans comme toi, mais ça a l’air un peu la galère à faire…
    Comment tu as fait pour qu’ils tiennent ?
    (oui, je suis trop impatience pour attendre l’article sur tes DIY… ^^)

    • Pas de chance, tu m’interroges sur un des rares éléments de décoration dont je ne me suis pas occupée : c’est l’équipe du traiteur qui a installé les nappes et les rubans !
      Du coup, je vais peut-être te dire une bêtise, mais il me semble qu’ils ont utilisé quelques petites épingles (de celles qui ont une tête triangulaire plate)… À tester, peut-être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *