À la recherche désespérée d’un coiffeur et d’une maquilleuse !

Avant de te montrer un tas de photos du mariage et de te raconter le déroulé de la journée, il faut que je rattrape mon retard sur les prestataires et que je te raconte le combat que ça a été pour les trouver !

Commençons par la coiffure

Dès le début, je savais plus ou moins ce que je voulais en coiffure et surtout ce que je ne voulais pas. Et ça, ça aide beaucoup. Je savais aussi à qui je voulais demander de me coiffer. En effet, j’étais modèle pour une amie en maîtrise de coiffure pendant mes années de fac. Lorsque je suis partie en région parisienne, j’ai fait plusieurs fois le déplacement jusqu’en Alsace pour qu’elle puisse s’entraîner et, pour son épreuve, j’étais prête à reprendre le train. Le sort en a décidé autrement, c’est l’autre coiffure imposée qui est sortie donc je n’ai pas eu à faire cet ultime déplacement.

Pendant notre année au Canada, je ne l’ai pas vu. En même temps, avec plus de 6000 km entre nous, c’était dur d’aller boire des verres le vendredi soir entre amis (avec mon homme et le sien). Pourtant, à notre retour, je lui ai demandé si elle voulait bien me coiffer pour mon mariage. J’avais confiance en elle, je savais qu’elle coiffait bien et puis je la connais donc autant faire travailler des amis. Et là, tu le vois venir gros comme une maison : faire travailler des amis ce n’est pas toujours LA bonne idée. On va dire que ça dépend beaucoup du degré d’amitié, ça mériterait même un diagramme ça !

Bref, reprenons le fil. Bien entendu, elle a accepté et, bien entendu, même si je la connaissais, je comptais la payer. Je lui envoie donc pleins de photos récupérées sur Pinterest avec mes envies, mes inspirations et on cale un rendez-vous pour un essai en janvier.

Lors du rendez-vous, voilà qu’elle me demande ce que je veux. Ce à quoi je m’empresse de lui répondre “Ben quoi, tu n’as pas vu toutes les photos que je t’ai envoyées par mail ?” “Ah ben si j’ai vu, mais je n’ai pas ouvert les photos.” Et voilà comment on glace le sang d’une future mariée !

Voici un tout petit aperçu de mes inspirations Pinterest…

pinterestinspiration coiffure yéti

Crédits photo (creative commons) : Pinterest

Heureusement : vive la technologie !

On peut regarder vite fait sur le smartphone quelques photos de coiffure que j’avais pré-enregistrées pour lui montrer. Mon conseil : toujours être prévoyante, on est mieux servie par soi-même, donc on enregistre les inspirations sur son téléphone pour les avoir à portée de main au cas où.

Je lui explique mon envie de chignon flou, d’une tresse ou plusieurs, de peut-être un effet de cheveux lâchés sur le côté. Et là, c’est le coup de massue : “Ok, ça marche, par contre, je vais essayer de te faire une tresse mais ça fait longtemps que je n’en ai plus fait, je ne suis pas sûre de me rappeler.” Voilà, là tu l’auras deviné, je suis au fond du gouffre.

Finalement, la coiffure n’était pas si mal, mais je lui ai bien dit que ce n’était pas encore ça, pas vraiment ce que je voulais, même si c’était sympa. Qu’il faudrait voir pour l’améliorer mais partir de cette base.

C’est là qu’on va commencer à rire…

La déception

Arrive mon EVJF.

Ma soi-disant amie refuse de faire un peu de route (1 heure) pour venir le soir. Malgré tout ce qu’a pu tenter ma super-témoin, rien n’y fait, elle ne viendra pas. Pour la route, c’est un peu une excuse qui a eu du mal à passer et qui d’ailleurs n’est toujours pas passée : j’ai fait des heures de train Paris-Strasbourg pour lui servir de modèle, ma cousine est venue de Lyon exprès pour mon EVJF, laissant son bébé de trois mois environ avec le papa, et j’ai bien vu les différents efforts qui ont été faits par d’autres de nos proches pour venir comme faire garder leur enfant pour pouvoir venir à nos EVC respectifs.

Bref, la pilule est très mal passée mais comme j’avais besoin d’elle pour ma coiffure, j’ai laissé couler.

La réalité qui commence à pointer le bout de son nez

Je la recontacte donc début avril pour voir pour un second essai coiffure. Et là elle me répond : “ah bon , mais il y a besoin d’un deuxième essai ? Mais normalement ça ne se fait pas !” J’ai failli faire un meurtre par texto interposé, finalement je me suis contentée de la maudire.

Là, c’est sûr, je cherche un autre coiffeur ! À un mois du mariage, je n’ai pas le temps de me prendre la tête avec quelqu’un qui n’a pas envie de me coiffer alors que j’essayais de lui trouver des solutions. (NdlA : comme en plus elle travaillait le samedi, et qu’elle ne voulait pas poser – trop – de RTT, je lui ai même proposé de venir me coiffer à 13 heures alors que la mairie était à 15 heures. On ne peut pas me reprocher de ne pas avoir été conciliante).

Savoir trouver un autre prestataire !

Sauvée par un autre coiffeur ! Une autre amie a rencontré un super coiffeur et m’a montré sa coiffure en photo en janvier ou février. C’était pile dans le style que je voulais !

Ni une, ni deux, je la recontacte et lui explique mon souci et elle me donne le numéro de son coiffeur qui, par chance, est disponible le jour de mon mariage. Un essai est organisé vite fait. En une heure il me fait trois propositions de chignons différents et je les aime tous les trois !

J’avais mon coiffeur et ma coiffure !!!

essai-coiffure-yéti

Crédits photo : Photos personnelles

Voici quelques photos de mes trois essais, mais je ne veux pas te dire quelle coiffure j’ai choisi !
Et je précise : excuse ma tête déterrée… je n’étais pas maquillée et très très fatiguée !

Petit interlude : j’ai eu beaucoup de mal à amener ma Maman à l’essai coiffure, mais j’avais vraiment besoin d’elle avec moi. Comme je ne suis pas allée essayer des robes en magasin, je n’ai pas vraiment eu de moment privilégié avec elle et, pour moi, avoir son avis sur un détail aussi futile que la coiffure, ça m’importait. Je voulais qu’elle soit là pour au moins un moment dans ces préparatifs !

Opération maquillage

Alors autant pour la coiffure c’était un enchaînement qui arrive dans la vie malheureusement, autant pour le maquillage je suis la cause de mon désespoir !

maquillage-yéti

Crédits photo : My Endless Love Photographie

Tout d’abord, je ne suis jamais mais alors JAMAIS allée me faire maquiller chez une maquilleuse ou une esthéticienne. Je ne vais quasiment jamais en salon d’esthétique. Bref, je n’y connais pas grand chose. Donc, pour moi, j’ai pas besoin de me presser… ERREUR NUMÉRO 1 !

Alors voilà, ma super-voisine-adorée, E., a une cousine qui est esthéticienne et maquilleuse. Je la connais de notre enfance, et je sais que c’est quelqu’un de très sympathique. J’avais donc totalement confiance en elle et dans le choix de ma voisine !

On prévoit donc un essai maquillage qui est concluant, mais quand je lui téléphone quelques jours plus tard pour voir si son planning est libre pour le 10 mai… HORREUR… la journée est quasiment pleine ! Il aurait fallu que j’aille chez elle à 8h30 du matin. Sauf que pour moi c’était un peu trop tôt. Surtout si c’est pour attendre ensuite jusqu’à midi pour la coiffure.

Il nous faut donc un plan B. Et ce plan B c’est encore et toujours ma super-voisine qui me le trouve ! Cette fois-ci, ce n’est plus sa cousine mais sa belle-sœur qui est esthéticienne aussi. On décide de faire un essai maquillage où mon Canadien est présent lui aussi afin de valider le maquillage. Et hop ! Voilà que j’ai une super maquilleuse pour mon mariage !

Le plan C

Pour la petite histoire, j’avais un plan C pour le maquillage. Tu connais Claire Tango, alias L’Habilleuse ? Et bien elle habitait juste à côté de chez moi en région parisienne et je suis donc allée chez elle pour qu’elle me fasse un petit cours de maquillage au cas où je ne trouverais pas de maquilleuse pour le jour J. Par chance, j’en ai trouvé une, mais ce petit cours m’a permis d’apprendre à mieux me maquiller. Et, depuis, je mets en pratique ses conseils dès que je peux (oui je ne me maquille pas tous les jours) !

cours-de-maquillage-yéti

Crédits photo : Studio Éphémère

Et toi ? As-tu aussi eu des déceptions dûes à des prestamis ? As-tu aussi eu du mal à trouver des prestataires pour ta mise en beauté ? T’y es-tu aussi pris un peu (trop) tard ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “À la recherche désespérée d’un coiffeur et d’une maquilleuse !”

  • J’imagine bien ton stress ! J’ai la chance que ma soeur se soit mariée avant moi et que sa coiffeuse et sa maquilleuse soient très bien. Du coup, j’ai réservé la date plus d’un an avant. Et bien m’en a pris puisque lors de mon premier essai coiffure, la coiffeuse m’a dis qu’une autre personne voulait la date de mon mariage. Et en effet, un second essai coiffure cela n’ait jamais une mauvaise chose !
    J’ai déjà pris un cours de maquillage, même si je me maquille souvent, c’est très utile !

    • Tu as bien fait de t’y prendre à l’avance ! Heureusement que j’ai eu de la chance avec le carnet d’adresse de mes proches. Pourtant, moi je pensais pas qu’il fallait réservé longtemps à l’avance pour le maquillage….
      C’est super quand même d’avoir pu voir déjà le travail du (de la) coiffeur(se) et maquilleur(se) à l’avance grâce à ta soeur !

  • J’ai eu aussi beaucoup beaucoup de mal à trouver quelqu’un pour me maquiller et comme toi, ça me faisait un peu peur parce que je suis pas très douée moi-même et je ne me maquille pas tous les jours (en fait, les jours où je me maquille dans l’année doivent se compter sur les 10 doigts maintenant…)

    • Je crois que le fait de ne pas avoir l’habitude de beaucoup se maquiller ça joue sur le fait de s’y prendre aussi en retard. Quand on passe moins de 10 minutes à ce maquiller le matin, on attend la même chose de la maquilleuse et donc on se dit : “pas besoin de s’y prendre à l’avance” mais en fait… ben ça prend du temps !!

  • J’ai 3 nièces qui sont esthéticiennes et du coup j’avais fait des essais avec l’une et on a dû refaire avec une autre parce que la première ne pourrait arriver au mariage que le soir. Ouf sur les 3, je me disais qu’il y en aurait au moins une.
    Pour le coiffeur, c’est ma coiffeuse habituelle et un seul essai aussi.
    Et le matin du mariage, on est allé avec mon futur mari, ma témoin chez la coiffeuse.
    ouf moment de pause. Une amie nous a rejoint car c’est elle qui faisait mes broches au crochet et elle m’a prise en photo avec les bigoudis et le beau filet bleu entrain de faire une sieste de 10 min sous le casque. Je me suis endormie.
    C’est 10 min ça m’a permis de me requinquer.

    • Aahh quelle chance la sieste ! Et quelle chance aussi les nièces esthéticiennes. C’est toujours un point de stress en moins quand on connaît le travail de ses prestataires ou de ses proches prestamis.

  • Pour le coup j’ai beaucoup de chance ! Ma maman est estheticienne : j’ai donc pleins d’essais, des retouches pendant la journée et la photo des préparatifs avec ma maman ! Et sa meilleure amie est coiffeuse ! Elle me coiffe depuis que j’ai 10 ans et elle est aussi invité au mariage. DU coup son salon ne sera ouvert que pour moi le jours J, je fais pleins d’essais et encore une fois je pourrais avoir des retouches en cas de probleme le jour J et des photos des préparatifs avec quelqu’un qui fait parti de la famille !

    • Là j’avoue que c’est vraiment de la SUPER chance ! et le salon rien que pour toi le jour J, ça va permettre de superbes photos : y’aura pas de problème d’inconnus à l’arrière plan. et surtout aussi un super moment de partage mère-fille et ça aussi ça risque d’être beau en photo !

  • Pour le maquillage, j’ai demandé à la témoin de mon mari qui a de super bon produits même si ce n’est pas une pro. On a fait un essai pour mon EVJF, fait validé la photo par mon chéri, ça, c’était la partie facile.
    En revanche, pour la coiffure, c’est une autre histoire. Pour le mariage de ma cousine, 6 mois avant le mien, je m’étais fait faire un chignon par une coiffeuse du salon de coiffure où va ma mère. Ce n’était pas du tout le genre de ce que je voulais pour mon mariage, mais elle a également coiffé ma mère plusieurs fois, j’ai toujours trouvé ce qu’elle faisait très joli. Deux mois avant le mariage, j’ai donc pris RDV pour un essai lors de mon dernier week-end chez mes parents, un mois avant le mariage. Et le jour où j’arrive pour l’essai, on me dit que ce ne sera pas possible, que ça fait 2 mois que la coiffeuse en question est partie et qu’aucune des autres ne sais faire çà. J’avais pourtant bien précisé en prenant RDV que c’était pour un essai de chignon pour mon mariage. J’ai cru que j’allais étrangler la coiffeuse en face de moi ! Finalement, après 4 appels catastrophés, j’ai réussi à trouver un salon qui pouvait me coiffer le jour J et me caser un essai en fin d’après-midi (mais vite fait, pas plus 3/4 d’heure). Et heureusement, l’essai a été concluant !

    • Ouf tu as eu de la chance ! Mais quand même, il aurait pu te prévenir, la coiffeuse qui est partie comme le salon. il ne faut surtout pas stresser une future mariée… au risque de réveiller la bridezilla qui sommeille !

  • Alors moi, de ce côté, c’est le vide intersidéral! Aucune idée de qui va pouvoir me maquiller/coiffer et, à six mois du mariage, je ne sais toujours pas non plus d’où je vais démarrer… De chez moi? De chez mes parents? Beuh. A 20km l’un de l’autre, c’est pourtant essentiel pour pouvoir partir à la chasse aux prestataires… En tous cas, cet article me fait réfléchir… Reste à voir si je vais me bouger^^ Je ne suis pas non plus une adepte du maquillage au quotidien, et le cours que j’ai pu suivre avec des amies lors d’une après-midi détente est passé dans les oubliettes depuis longtemps! (Cela dit, je ne pense pas qu’on soit tombées sur le cours top du top!)

    • Bon à 6 mois ça va encore, mais il faudrait quand même que tu commences à te renseigner. moi j’ai vraiment halluciné de voir qu’un samedi de début mai c’était aussi blindé 2 mois à l’avance.
      Essaye de savoir où et comment tu vas te préparer pour essayer de tout regrouper si tu peux.

  • Heureusement que tu as pu trouver des bonnes solutions ! Je ne trouve pas ça correct de la part de ton amie : elle aurait mieux fait de te dire “non” dès le début ! C’est sûr ce n’est pas évident de refuser un service à une amie mais si c’est pour le faire à contre cœur et à la va vite ça ne sert à rien !

  • J’ai “réservé” mon coiffeur dès que nous avons eu la date du mariage : c’est un ami à moi, qui me coiffe dès que nous nous rencontrons, et il n’y a plus que lui qui touche à mes cheveux pour les couper (il sait toujours s’arrêter sans que je n’ai besoin de lui dire). Du coup il sera avec moi, chez mes parents le matin du mariage pour me coiffer à domicile.
    Et l’esthéticienne qui me maquillera a dit qu’elle pouvait également se déplacer et s’occuper de tout le monde directement à la maison. C’est parfait pour moi, qui ne voulais pas perdre de temps en centre ville un samedi matin, surtout avec le marché !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *