À la recherche de LA robe – Partie 2

La dernière fois que toi et moi avons papoté, je te racontais comment j’avais trouvé ma jolie robe après seulement une demi-journée d’essayages.

Suite à ces essayages je m’étais tout de suite dit qu’il fallait que j’annule mes essayages parisiens prévus trois semaines plus tard. Pourquoi les maintenir alors que j’avais trouvé une belle robe qui me plaisait et qui était en-dessous du budget max que je m’étais fixée ? Il était hors de question que je m’embrouille l’esprit avec d’autres robes. Voilà, voilà… Que de bonnes résolutions ! Sauf que comme toutes les bonnes résolutions je ne les respecte jamais !

Craquer sur une robe de mariée au-dessus du budget fixé !

Crédits photo (creative commons) : Aily Torres

Durant les trois semaines qui séparaient les essayages lillois et les essayages parisiens, j’ai beaucoup regardé et re-regardé les photos volées de ma robe. Je la trouvais vraiment jolie, aucun doute là-dessus. Mais… je ne sais pas… N’étais-je pas allée trop vite ? J’avais l’impression de ne pas avoir suffisamment essayé de modèles. N’étais-je pas passée à côté d’une robe ? J’ai donc pesé le pour et le contre, j’en ai parlé avec mes Whoogirls (alias mes témoins), ma Maman, Madame Beurre de Cacahuètes, et j’ai finalement décidé de ne pas annuler la session de Paris. En faisant cela je savais que je prenais le risque d’hésiter entre deux robes et surtout de craquer pour une robe qui serait hors budget. Mais je sentais qu’il fallait que je le fasse.

En route pour Paris

En arrivant à la boutique parisienne, j’étais très excitée et vraiment heureuse d’être là. J’étais beaucoup moins tendue qu’avant mes essayages lillois. J’ai discuté un peu avec la vendeuse qui allait s’occuper de moi durant les deux prochaines heures, je lui ai montré sur catalogue le genre de robes que j’aimais et à partir de ça elle a fait une sélection. J’ai aimé ne pas avoir à choisir les modèles et me laisser guider. La vendeuse semblait très professionnelle, le contact est bien passé. Rien à voir avec la vendeuse cliché de mes premiers essayages… Qui plus est après avoir revêtu chaque robe elle s’éclipsait afin que nous puissions prendre des photos (hallelujah !) et pour que nous puissions échanger nos impressions. Et ça, j’ai adoré !

La première robe que j’ai essayée était une robe près du corps, ni sirène ni princesse, une très longue traîne, des manches longues, une encolure bateau, un tissu fin.

Craquer sur une robe de mariée au-dessus du budget fixé !

Crédits photo : Photo personnelle

Les manches en dentelle étaient jolies, très fines, mais je n’étais pas séduite. La robe me semblait trop stricte et je craignais d’avoir le ventre marqué.

Autre robe, autre style. Cette fois de la forme princesse j’allais en avoir !

Craquer sur une robe de mariée au-dessus du budget fixé !

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai adoré le haut, le décolleté était très élégant, j’aimais les manches longues ainsi que le tulle de la jupe. Sauf que ! Trop de tulle tue le tulle ! Cela formait un boudin à la taille ! Oui un boudin… Cela cassait totalement la ligne de la robe. Du coup bah…

via GIPHY

Ayant encore en tête le petit coup de cœur que j’avais eu pour la robe sirène lors de mon premier essayage, j’ai souhaité en essayer d’autres. Je les ai trouvées jolies mais… non. Ce n’était pas ça, au moins cette fois j’étais certaine de vouloir une forme princesse. Afin d’assouvir ta curiosité je te laisse découvrir ces deux essayages :

Craquer sur une robe de mariée au-dessus du budget fixé !

Crédits photo : Photo personnelle

Craquer sur une robe de mariée au-dessus du budget fixé !

Crédits photo : Photo personnelle

La surprise…

Après ces quelques essayages, je t’ai épargné deux, trois robes qui ne m’ont pas plu, la vendeuse m’a dit qu’elle pensait m’avoir cernée et qu’elle avait en tête une robe bien précise. J’étais assez intriguée… elle est revenue avec une robe bustier, faite de pas mal de dentelle, de petites perles blanches (tout ce que je ne voulais pas) mais surtout elle n’était pas vraiment blanche. Cette robe avait un jupon champagne… J’étais assez dubitative mais je me suis laissée faire et l’ai enfilée.

Et là ! Là !!!!!! Ah bah je n’en croyais pas mes yeux. Cette robe que je n’aurais jamais essayée de moi-même était par-faite !!! C’était la robe de princesse dont j’avais toujours rêvée, la forme, la ligne, la traîne… La dentelle rendait très bien, elle était fine, les perles étaient très discrètes… Je te laisse juger par toi-même :

Craquer sur une robe de mariée au-dessus du budget fixé !

Crédits photo : Photo personnelle

Lorsque je suis sortie de la cabine les regards de mes accompagnatrices ont confirmé mon ressenti… J’avais envie de virevolter, de danser ! Je n’ai pas eu cette montée d’émotions que j’avais eue pour mon coup de cœur lillois, mais j’étais ravie. Je me trouvais belle !

via GIPHY

Après m’être regardée sous toutes les coutures il a fallu retirer la robe et… j’ai demandé le prix… bim ! Ascenseur émotionnel. Totalement hors budget et 1 000 euros plus chère que celle repérée à Lille. Ça a été dur à encaisser.

Je m’étais promis d’être raisonnable après avoir privilégié les prestataires que je voulais tant. Et budgétairement je n’avais pas le choix d’être raisonnable.

Deux semaines plus tard le nouvel essayage de mon coup de cœur lillois était prévu en présence de mes parents. Je devrais alors prendre ma décision, une fois pour toute.

La suite au prochain épisode !!! Mais quelle robe vais-je choisir ??? Toi aussi tu as eu deux coups de cœur ? Raconte-moi.



12 commentaires sur “À la recherche de LA robe – Partie 2”

  • Oh mais quel suspens ! Je suis bien curieuse d’avoir le fin mot de cette histoire…

    Et quelles jolies courbes dans ces robes sirènes ! J’aime beaucoup tes deux coups de coeur mais cela méritait d’être souligné, la robe sirène n’aurait pas démérité non plus 😉

  • Beaucoup trop de suspense Madame Lilloise !!
    Je te comprends, je pense qu’à ta place j’aurais aussi eu peur d’avoir faire mon choix trop vite… Et cette robe est magnifique !!
    Et comme le dit Madame Piment, tu portes très très bien les robes sirène également 🙂
    Hâte de connaitre ton choix final…

  • J’aime beaucoup les 2 premières, qui te mettent en valeur (mais tout te va, pour être honnête) 🙂
    Hâte de voir la suite.

  • Zut ! moi qui espérai enfin savoir, ma curiosité n’est toujours pas assouvie.
    Pour les robes sirènes, je préfère celle-ci au magasin précédent. Madame Piment à bien raison, elle te fait des courbes ravissantes. Bref, tu es canon !
    Mais effectivement, tu es magnifique dans les robes princesses. Le dos du bustier est très élégant, ça tombe à la perfection ! Tu as l’air d’une vraie princesse. Je me demande vraiment laquelle tu vas choisir…le cœur ou la raison ?

  • Aaaargh !!!! Mais non, tu nous tues avec tout ce suspens !!!!! 😅

    Alors honnêtement tu restes canon dans tous les styles de robes mais j’ai une préférence pour la princesse à manches longues (euh… il est où le boudin à la taille ??) et ton coup de cœur ☺

    Heureusement que tu n’as pas annulé ces essayages en tout cas, cela nous permet de te voir de nouveau dans de très jolies robes ! ❤

    • Ahahah ! J’avoue je ne suis pas sympa de vous laisser comme ça. Mais cela méritait une chronique de dénouement ! Promis la prochaine chronique te dévoilera (enfin) mon choix. Pour ce qui est de la robe avec l’effet « boudin » je te l’accorde ce n’est pas flagrant sur la photo mais en vrai ça se voyait plus et ça cassait vraiment la ligne de la taille. Après c’est une histoire de goût 😉 En tout cas merci pour les compliments !

Commente ici !