À la recherche de MA robe de mariée – Partie 1

Aujourd’hui, nous allons aborder le sujet que tu attends avec impatience !

Si, si, ne mens pas. Bien sûr, je t’ai fais patienter avec ma demande en mariage, mon stress avant l’annonce du mariage à ma mère, la recherche express de nos salles… Mais toi, ce que tu veux VRAIMENT, c’est qu’on te parle chiffon ! Enfin, robe de mariée quoi !

A la recherche de ma robe de mariée

Crédits photo (creative commons) : April L. Sanders

Des recherches… avant même la demande en mariage !

Tu commences à bien me connaître, avant même que Mamour pose un genou à terre, j’avais une idée bien précise de ce à quoi mon mariage allait ressembler. Bien sûr, la robe n’a pas échappé à ma frénésie de planification pré-demande !

J’avais lu suffisamment de blogs et de forums pour savoir que je ne devais pas trop me fixer sur une forme précise non plus. Combien de futures mariées ont finalement craqué pour un modèle qu’elles n’auraient jamais imaginé sur elles ?

J’avais tout de même deux ou trois critères :

  • Pas de couleurs
  • Pas de manches
  • Pas trop de strass
  • Avec de la dentelle

À part ces quelques exigences, j’ai fait plus original : je ne me suis pas fixée sur un style de robe mais, en revanche, je n’avais qu’une marque dans ma ligne de mire : Pronovias !

À l’époque où la seule évocation du mariage suffisait à me donner de l’urticaire, c’est une petite boutique à côté de mon lycée, un revendeur Pronovias, qui me mettait des étoiles dans les yeux ! On passait devant, tous les midis, avec ma meilleure amie et c’était un moment de fête chaque fois qu’ils changeaient les deux modèles de la vitrine. On passait de longues minutes à admirer le tulle, la dentelle et les broderies. On commentait chaque détail, toujours très critiques, jouant les expertes le temps d’un instant, rêvant à ce qui serait un jour, peut-être, la robe de nos rêves.

Les années sont passées et mon amour pour cette marque n’a pas faibli. Tous les ans, je guettais la pré-collection pour patienter jusqu’à la révélation de la collection complète que je regardais encore et encore…

Le rendez-vous tant attendu !

Quand Mamour m’a demandé de l’épouser, c’est l’une des premières choses que j’ai faites : choisir les robes que je voulais essayer chez Pronovias ! Aucune autre marque ne trouvait grâce à mes yeux. Ma robe serait une Pronovias ou ne serait pas (oui, je suis un chouilla psychorigide mais je le vis plutôt bien) !

C’est donc fébrile que j’ai pris rendez-vous dans les deux boutiques de Paris. J’avais entendu des avis très mitigés sur l’accueil dans chacune d’elles et j’ai donc décidé de me faire mon propre avis en comparant les deux. Le rendez-vous est donc pris pour un mardi du mois d’août, histoire de pouvoir être tranquille et de pouvoir essayer les robes tranquillement. C’est bien connu, Paris au mois d’août c’est le désert !

Le jour du rendez-vous approche et ce n’est pourtant pas de l’impatience qui m’envahit mais le stress ! Une boule me noue le ventre et reste comme coincée dans ma gorge. J’avais peur d’aller à ces essayages…

Comme beaucoup de filles, je suis bourrée de complexes. De nombreux récits de futures mariées incapables d’essayer les robes dont elles rêvent parce que toutes les tailles disponibles en boutiques sont beaucoup trop petites ont contribué à faire monter mon stress.

Parce que mon plus gros complexe, il est là, je me trouve beaucoup trop grosse. Attention hein, je n’ai pas dit que j’étais grosse, juste que je me trouve grosse. Je sais bien que mes kilos en trop ne sont que dans ma tête mais il faut croire que des années de complexes ne s’envolent pas comme ça ! J’avais peur de ne pas réussir à me trouver belle, peur de ne rentrer dans aucune robe et surtout peur de voir mon rêve se transformer en cauchemar.

Après une nuit d’angoisse beaucoup trop courte, je me lance dans ma journée d’essayage, accompagnée de ma mère, de ma sœur et de ma meilleure amie (la même qui à l’époque de nos 16 ans bavait avec moi devant les boutiques de robes).

On commence par la boutique de la rue Saint-Roch et je ne peux m’empêcher d’être émerveillée par toutes ces robes que je devine sur leur cintres, par le tulle et le blanc qui sont partout.

A la recherche de ma robe de mariée : la boutique Pronovias

L’accueil est parfait, la vendeuse m’installe devant un écran afin que je puisse sélectionner les robes que je veux essayer. Elle me pose des questions sur les styles qui me plaisent et le thème choisi pour mon mariage. Elle nous installe alors dans une immense cabine. Elle me donne un jupon que je passe le temps qu’elle aille chercher les robes.

Je sens la nausée m’envahir, j’ai du mal à respirer… La vendeuse arrive toute souriante avec les robes et me demande laquelle je souhaite essayer en premier. Je choisis l’une d’entre elles un peu au hasard. Sur le cintre, c’est difficile de se faire une idée et je suis de plus en plus nauséeuse. Au moment de passer cette fameuse robe, mon regard tombe sur l’étiquette. Bien sûr, j’ai pris la robe dont la taille est la plus petite !

Je sens déjà la catastrophe qui arrive… Alors que je plonge dans les multiples épaisseurs de tissus, je m’imagine déjà la vendeuse m’expliquer que je suis trop grosse pour essayer cette robe et qu’il va falloir en choisir une autre.

Je ferme les yeux, je sens que la vendeuse attrape la fermeture et commence à la remonter. J’arrête de respirer, j’attends le moment où ça va bloquer mais ce moment n’arrive pas… Timidement, je me regarde dans le miroir et là les larmes envahissent mes yeux. Dans cette robe, je me trouve belle. Je pleure de soulagement, le stress et l’angoisse me quittent d’un coup.

La vendeuse tire le rideau qui me sépare de mes accompagnatrices et je vois que c’est à leur tour d’avoir les yeux qui brillent. C’est à ce moment précis que je réalise vraiment que cette fois j’y suis : je vais vraiment me marier.

Et toi ? Tu étais fixée sur une marque en particulier pour ta robe de mariée ? Avais-tu peur de te rendre aux essayages ? As-tu pleuré en te voyant en robe de mariée ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “À la recherche de MA robe de mariée – Partie 1”

  • He ben comme quoi cela ne sert à rien de paniquer 🙂 J’ai hâte de voir la suite de tes essayages! C’est tellement sympa comme moment, c’est dommage de le gacher pour des complexes imaginaires 🙂 On a toutes des atouts! haut les cœurs mesdames (enfin mesdemoiselles!)

    • Et oui, la suite au prochain épisode! Mais je suis bien d’accord avec toi, on a toute des atouts, il suffit de savoir les mettre en valeur!

  • Ma précieuse c’est une Pronovias ! Il me fallait une Pronovias ! Je l’ai trouvé Rue Tronchet !
    Et mon souci était plutôt l’inverse du tien. Les robes étaient 10 fois trop grandes pour moi. Il m’a fallu beaucoup d’imagination pour visualiser ce que serait la robe une fois à ma taille… Ça ne m’a pas empêché de dormir; j’étais juste euphorique d’avoir trouvé dès le premier essayage ! Pas de larmes pour moi mais les accompagnatrices avaient les yeux embués.

  • Je me reconnais totalement dans ton article! Moi aussi c’était pronovias et rien d’autre! Et ma future est une pronovias… Pas du tout celle que j’imaginais mais la marque est la bonne :-). C’est presque le seul critère que j’ai respecté.. hum hum.
    Enfin bon du coup je plussois tout sur les étoiles dans les yeux, le choix de la marque AVANT la demande en mariage, les heures passées à regarder les nouvelles collections…
    Ca me manquera presque après le mariage… En tout cas j’ai hâte de lire la suite!

  • Ton récit me fait me souvenir de la première fois que je me suis vue en robe de mariée…!
    Ce n’ai pas celle que j’ai choisi mais c’est celle qui m’a le plus émue ^^ Me voir dans cette tenue m’a vraiment fait réaliser que ça y est, on y était…. Trop bon!

  • Pour moi aussi ça sera pronovias, les vendeuses sont très sympas, et les robes… superbes!!!

    J’ai vraiment hâte de voir le modèle que tu as choisi!

  • Moi aussi, j’ai flashé sur les modèles de Pronovias. J’ai d’ailleurs fait ma toute 1ère séance d’essayage dans la boutique de Lyon avec une vendeuse vraiment sympa et pro.
    Mais (ben oui sinon c’est pas du jeu) je n’ai pas du tout mais alors vraiment pas du tout flashé sur les prix (qui cela dit sont totalement justifiés par rapport à la qualité du produit).
    Je suis sûrement trop raisonnable mais je n’arrive pas à sourire dans une robe qui coûte l’équivalent du SMIC même si c’est exactement LA robe que je cherche (du coup, c’est moyen pour les photos).

    J’ai donc dû reprendre mes recherches, le coeur gros, snif.
    Imaginez un peu avoir bavé devant la vitrine du meilleur pâtissier du monde, avoir senti les tendres effluves qui sortaient de la boutique, … Et paf! Retour à la réalité, vous devez choisir entre l’éclair au café ou celui à la vanille tout droit sortis d’une barquette plastique « Carrefauchan » (tchut-tchut, pas de marque). Et bien c’est exactement ce que j’ai ressenti quand j’ai fait ma 2ème séance d’essayage dans une boutique plus… enfin moins… bref, pas chez Pronovias.

    J’ai bien cru ne jamais trouver MA robe (combo dentelle + simplicité = jackpot $$$). Mais, finalement, un ange est venu à ma rescousse et j’ai trouvé!!! Je dis un grand merci à Delphine (l’ange) de Oh my robe.
    Promis, je vous raconte tout dans l’annuaire de prestataires dès que j’ai un moment pour faire ça bien; je vous dis juste que Oh my Robe propose des robes Pronovias à des prix défiants toute concurrence (pour ma part, ça ne sera finalement pas une robe Pronovias mais j’ai réussi à sourire en en essayant une, youhou!).

    • J’ai eu de la chance, c’est ma maman qui m’a offert ma robe mais c’est vrai que les prix sont quand même hallucinant!
      Contente que tu ai pu trouver ton bonheur dans ton budget en tout cas ^^

  • Ton article me parle totalement…
    J’étais très mince (voire trop) avant et je ne supporte plus mon ventre ni mes cuisses (il parait que c’est dans ma tête que rien ne va…)
    J’ai d’abord essayé des robes chez Pronuptia sur un coup de tête et je t’avoue que j’avais plus l’impression d’être déguisé…
    Quand je suis allée chez Pronovias : REVELATION ! non seulement je ne suis pas difforme dans la robe mais en plus je réalise enfin que je vais me marier… 2 ans et demi que la demande a été faite et ENFIN je vais me marier… **étoiles et larmes dans les yeux, tout brille etc**
    En tout cas, j’ai hâte de voir ta précieuse !!!!!

    • halala c’est fou tout ce qui peut se passer dans nos petites têtes quand même!!!
      Mais en tout cas une chose est sûre, le premier essayage c’est vraiment top pour enfin réaliser que tout ce qui est en train de se passer est très réel

  • Waouh, tu m’as laissée avec les larmes aux yeux à la fin de ton article ! J’ai hâte de découvrir la suite ! Moi, je suis comme toi : pas encore fiancée mais toujours un oeil sur Pronovias ! (et Max Chaoul et Dior, mais cessons de rêver). Et je suis passée tous les jours devant une boutique pendant les études : de quoi me faire me lécher les babines en rêvant 🙂 Et c’est surtout grâce à ma meilleure amie, qui elle se marie et qui a aussi une obsession pour Pronovias ! Bref, j’ai hâte de voir laquelle tu auras choisie !

  • J’ai essayé des robes dans un magasin de mariée mais c’était pour savoir çe qui m’allait pas et je suis tomber sur une robe que j’adorerais mais en magasin ce n’était pas dans mon budget j’ai trouver une robe d’occassion

  • Ha pareil pour moi! Je voulais une pronovias ou dérivés (san patrick par ex) et c’est tout! Et je l’ai eu!! Grace aux ventes de prototypes je dois dire et je n’ai aucune regret!

  • Quel article prenant ! J’ai l’impression de vivre tout ça avec toi en lisant si bien que j’en ai eu la larme’ à l’œil (oui je suis une émotive).
    Je me marie en juin 2015 et alors que des centaines de futures mariées ont déjà fait des essayages voire pour beaucoup trouvé LA robe, je n’ai toujours passé la porte d’aucune boutique…
    Oui d’un 40 il y a deux ans je suis aujourd’hui passé à un 44 et je ne m’y fait pas. J’ai cette année banni robes, jupes, débardeurs et bustiers alors les essayages me font très peur. Comme toi j’ai lu partout qu’il n’y avait que des petites tailles alors pour un 42/44 j’ai peur d’être déçue et boudinée et honteuse de n’avoir rien à essayer à ma taille.
    Il faudra bien pourtant se lancer à un moment… je pense en septembre/octobre à l’arrivée des nouvelles collections pour avoir les anciennes au rabais !

    Impatiente de lire la partie II de ton épopée !

  • Eh ben quoi dire, j’avais vraiment des frissons quand j’ai lu votre article .. puisque moi aussi une future mariée et en ce moment je suis entrain de chercher la robe de mariée qui me va .. je vous demande si vous avez des adresses de boutiques sur Paris et merci <3

  • Je suis comme toi ! Je me suis dit que ma précieuse serait une Pronovias, je n’en ai pas regardé d’autres, j’y suis allée et à part la Barroco qui me va et ressemble à la robe de mes rêves, elle n’est pas assez travaillée à mon gout .. Et souvent sur le site elles sont superbes mais sur nous ce n’est pas le même effet, cet effet princesse…. Avez-vous eu ce sentiment aussi (pourtant je fais un petit 38, et mesure 1.60 …) ? Du coup, Madame Macaron, n’as tu pas eu mal au coeur de renoncer à cette marque ? (et aux rêves qu’elle procure ?) Merci!

  • Très joli témoignage de vous toutes cela me laisse préssentir de beaux moments a venir! De mon côté c’est pareil je n’ai d’yeux que pour pronovias…le mariage est prévu pour septembre 2015 et je me demandais combien de temps a l’avance faut-il prévoir les essayages a peu près??? Et bien sur la question qu’on aime pas se poser mais qui ramène les pieds sur terre c’est le prix..! Quel budget faut-il compter a peu près pour une robe atelier pronovias? Merci d’avance pour vos réponses et plein de bonheur aux futures mariées!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *