Ma recherche de salle et de traiteur – Partie 1

Comme me le dit souvent Chouchou, je suis un peu une psychopathe de l’organisation et si il y a un truc qui m’énerve au plus haut point, qui me stress à m’en rendre folle, c’est de perdre du temps. Genre, quand tu sais que tu vas avoir énormément de trucs à faire mais que tu ne peux pas commencer avant une date donnée.

Bin c’était exactement ça ! Je savais qu’on allait se fiancer mais, avant la demande officielle, pas possible de choisir une date ni de parler concrètement mariage avec Chouchou… L’asile me guettait, donc j’ai choisi de faire des recherches préliminaires.

Les recherches avant même les fiançailles

Une fois les bagues repérées et la certitude que tout ça n’était qu’une question de temps, j’ai commencé à errer sur le net.

J’ai alors opté pour une technique simple, j’ai mis en marque-page tous les sites qui pouvaient, de près ou de loin (parfois même de très loin), correspondre à un lieu de réception pour un mariage.

Je trouve magnifique tous les beaux domaines et autres châteaux mais je cherchais prioritairement un restaurant. Un seul prestataire pour le lieu et le repas, c’est plus simple mais ça peut aussi être compliqué car souvent la salle est petite, les horaires sont trop restreints, etc.

Ajoute à ça que, depuis le début, je veux absolument que mes invités puissent se loger sur place ou à proximité immédiate. Je sais que certains/certaines vont boire et je ne veux pas qu’ils conduisent.

En plus, la famille de Chouchou habite à environ 1 heure de route. Je voulais donc un hébergement peu cher pour que même eux aient envie de loger sur place. J’avais en effet peur qu’ils préfèrent rentrer chez eux mais qui dit 1 heure de route en hiver, me faisait craindre des départs très tôt dans la soirée. Donc, en vrai, je cherchais un hôtel restaurant pouvant accueillir 120 personnes au max.

Mais, au départ, je n’ai écarté aucune piste.

Une seule chose a été écartée d’office ce sont les salles des fêtes. J’y ai jeté un œil parce que 4 000 € dans une salle, 1 000 € par mur quoi ça me traumatise toujours (oui, je sais, je caricature énormément mais c’est parfois ça). Mais, rien à faire, sur Toulouse, il n’y en a aucune et dans les communes environnantes, c’est soit réservé aux habitants, soit cher, soit pas du tout à mon goût. Oui, j’ai un problème avec les salles des fêtes, pour mon mariage ce n’est juste pas possible. Je ne juge absolument pas ceux qui font leur réception comme ça par choix ou par nécessité mais il m’est impossible de m’y projeter. Je sais que c’est bassement superficiel mais on parle de mon rêve de petite fille (un peu pourrie gâtée).

chateau princesse

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Donc, après quelques dimanches à marquer tout ce qui passait sous ma souris, j’ai fait une petite pause. Puis j’ai repris tous mes marque-pages et j’ai fait du tri : trop loin, trop perdu, trop moche, me paraît vraiment trop cher, pas adapté pour un mariage en hiver, etc.

J’avais donc une liste de lieu et de traiteur qui n’attendait que LA demande pour être exploitée.

Récapitulatif des mes nos critères

  • Pouvoir accueillir environ 120 personnes au vin d’honneur et 100 personnes au repas.
  • Ne pas être éloigné de plus de 30 minutes de notre lieu de cérémonie.
  • Avoir un minimum de charme.
  • Pouvoir loger nos convives sur place ou à proximité immédiate.
  • Avoir du personnel de service professionnel.
  • Être capable de nous proposer un repas sur mesure : goûter d’honneur (avec des gâteaux genre muffins, cupcakes, cookies, etc. et pas des pâtisseries), entrée du repas servie sous forme de cocktail, plat et dessert à table.
  • Ne pas prendre de droit de bouchon, ou très peu.
  • Fournir vaisselle et nappage.

Les premiers contacts

Nous n’avions pas encore de date définitive (on partait sur avril au départ) mais comme je savais que de toute façon nous serions hors saison, j’ai commencé mon harcèlement en règle des prestataires retenus.

Nous nous sommes fiancés un 23 décembre. Nous sommes rentrés chez nous le 29. Les premiers mails sont partis le 1er janvier… Voilà, voilà.

J’ai, en priorité, contacté 2 hôtels-restaurants et 2 restaurants. J’ai aussi envoyé des mails à beaucoup de traiteurs.

Un restaurant ne faisait pas de mariage et, pour le second, nous avons pris rendez-vous. Pour les hôtels, les deux nous ont répondu mais l’un était vraiment au-delà de notre budget et sa salle ne m’emballait pas car elle est située en « sous-sol » et, aux vus de plusieurs avis sur le net, la décoration était très vieillotte.

Et si je dois être honnête avec toi, le deuxième hôtel était un coup de cœur de folie depuis le début de mes recherches officieuses. Moderne mais classe. Les premiers échanges par mail ont été top. On prévoit de se voir au salon du mariage de Toulouse.

Les traiteurs me répondent ou pas, parfois de manière personnalisée, parfois pas du tout. Bref, j’ai très vite fait du tri à ce niveau là aussi.

Nous étions début janvier, le salon du mariage avait lieu le 18/19 donc je reste un peu tranquille en attendant ce rendez-vous espérant rencontrer des perles dissimulées. Pendant ce temps, je m’occupe du DJ et du photographe (faut pas déconner non plus, je ne vais pas rester là à rien faire) !

Le salon du mariage

J’y suis allée 2 fois. La première avec ma mère en repérage. La seconde avec Chouchou (et je ne te raconte pas la galère pour qu’il accepte de venir sans râler moins d’un mois après nos fiançailles).

J’avais pris des contacts avec presque tous les traiteurs et beaucoup des responsables de salles présents ce jour-là.

Avant d’y aller, j’avais préparé des fiches complètes avec toutes les questions possibles afin de pouvoir comparer objectivement. J’avais déjà une idée assez précise de mon budget et je savais exactement ce qu’on voulait comme réception. Je ne saurais que te conseiller de faire pareil. Plus tu sais ce que tu veux et plus tu es efficace. Pas moyen de se laisser influencer par les prestataires et te retrouver avec des marquises en charcuterie alors que tu détestes ça, pas de mauvaise surprise quand tu vois les devis car tu annonces les choses dès le départ et tu ne perds pas ton temps. En plus, je pense que ça renvoie une image positive aux prestataires car, de leur côté, ils savent aussi où ils vont et voient que tu es déterminée et organisée (bon ça les fait aussi un peu flipper parfois oups).

J’ai donc écumé les stands, avec le même discours « voilà ce que je veux, je peux payer tant ». On a très vite déchanté avec les traiteurs présents : ils étaient soit incapable de nous faire une proposition personnalisée ou soit c’était à des tarifs prohibitifs.

Heureusement, j’avais un traiteur sous la main, avec qui les différents échanges se sont révélés très agréables. Nous l’avons rencontré, pareil très bon feeling mais, par contre, impossible de goûter les plats avant septembre (à 30 € par personne le test est à emporter à la maison). Ce dernier point m’a vraiment contrariée mais le menu proposé nous correspondait parfaitement et cette petite structure nous inspirait confiance.

Ayant un traiteur qui nous plaisait vraiment, j’ai donc maintenant cherché des salles.

Mais les recherches ont été démoralisantes. Hors saison les tarifs allaient de 3 000 € à 5 000 € et, le plus souvent, avec surcoût pour le dimanche et/ou le vendredi.
J’ai vraiment cru à un foutage de gueule en règle ! 3 500 € pour avoir accès à la salle du vendredi 14 heures au  dimanche 18 heures, sans ménage et en plein mois de février ? (surtout qu’en plein mois d’août ce n’était pas tellement plus cher). Toutes ces salles étaient en plus un peu perdues avec des gîtes à 10 km à la ronde. Alors oui, bien sûr, on parle là de châteaux, de lauragaises de folie, de maison de maître, d’ancien cloître réhabilité mais clairement je n’étais pas prête à y mettre autant car il aurait fallu diminuer le budget pour le repas et, pour moi, si je reçois dans un château ce n’est pas pour faire un buffet basique, le repas aurait dû être au niveau du lieu et je n’en ai pas les moyens.

En plus, la plupart de ces lieux sont souvent magnifiques dehors mais les salles de réception sont rarement aussi belles donc à quoi bon payer une fortune pour un cadre magique alors qu’on ne va pas profiter des extérieurs à cause du froid ?

Une salle m’a fait craquer. Elle nous a été conseillé par le traiteur car il en avait un bon souvenir. C’est un gîte pas très cher, avec beaucoup de charme mais avec une salle ouverte sur l’extérieur donc parfaite pour un mariage champêtre chic par beau temps (je trouverais bien un truc à y organiser un jour parce que c’est trop mignon) mais, en plein hiver, c’était juste impossible.

Moulin de nartaud

Crédits photo : Moulin de Nartaud

Un autre lieu à Muret, m’a fait complètement rêver mais c’était une formule clef en main. Le lieu est tellement beau que je n’ai pas voulu m’y déplacer. Je suis sûre que c’est bien trop cher pour moi alors je n’ai pas voulu me faire du mal.

Moulin de rudelle

Crédits photo : Moulin de Rudelle

J’ai donc un restau que je veux absolument depuis le début, un traiteur qui s’adapte à mes demandes, pas de salle à moins de prostituer Chouchou pour la financer et des déceptions à la pelle face au marché (trop vieux, trop moche, trop cher, trop loin, trop perdu, ahhhhhhhh).

Tout va bien, nous sommes mi-janvier et je pète déjà un plomb. J’ai d’ailleurs besoin d’une petite pause pour me remettre de mes émotions donc la suite au prochain épisode !

Et toi, as-tu trouvé la salle de réception de tes rêves facilement ? As-tu vu beaucoup de lieux avant de te décider ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



23 commentaires sur “Ma recherche de salle et de traiteur – Partie 1”

  • Comme je te comprends!!
    Je suis moi aussi de Toulouse et j’ai eu du mal à trouver un lieu pour mon mariage ( un endroit joli, qu’on puisse privatiser tout un week-end, avec logements sur place).
    Alors oui j’avoue j’ai abandonné car aucun endroit ne correspondait (enfin si mais pas dans mon budget).
    Je me marie donc dans le Gers (bizarrement la-bas tout est moins cher!!) c’est pas si loin et ma belle-famille y habite.
    Bon courage pour la suite de tes préparatifs

    • On a failli abandonner aussi. J’ai cherché dans le Tarn et Garonne un peu car la belle famille y est mais ça me stressait pour l’organisation du jour J, les aller-retours et tout ça. En plus la différence de prix ne valait pas l’effort.
      heureusement j’ai fini pas trouver hihi
      Bon courage pour tes préparatifs !

  • Ça! moi aussi ça a été la douche froide les tarifs! Et pareil je DÉ-TESTE les salles des fêtes (je bosse dans les monuments historiques, je pouvais pas envisager un lieu qui n’ai pas de caractère) » Mais on a enfin trouvé, un lieu absolument parfait avec TOUS nos critères et à un prix très correct, surtout qu’on a décidé de se marier un dimanche et la salle est carrément moitié prix!!

    • C’est vrai que le dimanche et le vendredi les salles sont moins chères tout comme hors saison (mais parfois c’est minime).

  • J’en suis à l’étape « pétage de plomb ». J’habite dans les Yvelines et j’ai trouvé de beaux lieux mais les prix sont exhorbitants!
    Je n’ai vraiment pas envie de me rabattre sur une salle des fêtes, moi aussi je recherche un lieux qui puisse accueillir les invités qui viennent de loin.
    Peut-être allons nous devoir repousser le mariage, les prix seront moins excessifs en hors saison…

    • Desolée que tu envisages carrément de repousser ton mariage… Après hors saison c’est très sympa aussi =p
      As-tu regarder les gîtes, les anciens couvents/monastères etc souvent en plus d’une belle salle tu as des dortoirs assez vastes. Tu as la possibilité des hôtels restaurants et une copine a fait ça dans un camping ! Légèrement hors saison, dans un super camping avec des infrastructures de compet, je n’y étais pas mais on m’a dit que c’était tres beau et les gens ont adorés se sentir en vacances.

  • Je compatis à ta recherche pleine de compromis…j’espère que dans la partie 2 tu nous dira comment tu as trouvé ton bonheur!
    A 1 an et demi du mariage nous en sommes à la recherche de la salle.Bon du coup on est les premiers pour 2016 ^^.Nous sommes sur Strasbourg, il existe un grand choix de salle, mais beaucoup on déjà été éliminé ; limite horaire à 4h, salle pas dans nos gout, trop loin…
    Notre coeur balance entre les deux finalistes:
    – un lieu calme moderne ou tout est compris (de l’installation de ta déco jusqu’au ménage) sans limite d’heure (critère primordial pour moi) mais du coup cher :150euros par personne.
    – L’autre endroit est une salle des fête propre et spacieuse où nous disposons des 3 jours pour 800euros, mais là il faut trouver le traiteur le dj faire ta déco et ton ménage.
    Donc on visite et après on aura jusqu’en janvier pour décider quel mariage on veut !

    • Il doit te tarder de pouvoir prendre ta décision !
      Personnellement je préfère choisir les prestataires car tu peux écouter ton instinct. J’ai un seul prestataire imposé et c’est la galère pour communiquer avec lui…

  • « Genre, quand tu sais que tu vas avoir énormément de trucs à faire mais que tu ne peux pas commencer avant une date donnée »: tu n’imagine même pas comment je me reconnais dans cette phrase!!! Mais bon j’ai appris à me calmer…
    Ah la recherche de la salle en accord avec tes propres critères. Heureusement pour moi c’est fini! Mais je compati grandement, ça me rappelle quelques souvenirs. Hâte à la suite!

  • Je me retrouve énormément dans tout ce que tu dis.
    J’ai en gros les mêmes critères de choix pour la salle et on a trouve notre bonheur (une des dernières visitées). Le truc marrant c’est que notre probable futur traiteur adore cette salle (c’est un de des amis d’enfance qui la tient). Pour nous aussi petite structure (restaurant à côté de chez nous, qui fait traiteur presque tous les we). D’ailleurs les 15 autres traiteurs contactes n’ont même pas daigné nous répondre, un mariage en novembre et sans vins (nous prenons nos vins) ne doit pas les botter. Ou alors ma demande de renseignement leur a fait peur !!
    Hâte de lire la suite de ton aventure 🙂

    • Ca me rassure je suis pas la seule à avoir été snobée… Je trouve hallucinant que certains presta ne répondent même pas!

  • Je suis de Toulouse aussi, et j’ai l’impression que plein d’endroits sont cheeers!
    Nous on a fait le choix de nous marier en Aveyron, ce qui nous permet d’avoir la campagne, pas trop loin de Toulouse/Albi.
    Je sais pas si tu connais, mais le domaine de Pressac a l’air assez joli.
    MAis j’ai hâte de savoir si tu as trouvé!!

      • Non, dans un domaine en Aveyron, à côté de Naucelle. Ils ont un grand terrain dans lequel ils installent une grande tente. Le gros plus cesont les gîtes sur place! On peut coucher 30 personnes

  • J’aurais tant aimé avoir un endroit de charme, mais ce fût chose impossible car trop loin du lieu de cérémonie. Du coup nous avons du nous rabattre sur une salle des fêtes mais contrairement au idée reçu on ne dirait pas du tout. Elle a pleins de charme avec poutre apparente, en plus elle a été refaite à neuf il y a peu.
    En revanche pour le traiteur, c’est encore la prise de tête, et il va bien falloir se décidé car le mariage est pour fin février alors j’essai de rester zen….
    En tout cas hâte de découvrir la suite de ton récit!!!

    • ZEN ! Pour un mariage fin février tu es dans les temps pour le traiteur!
      Il faudrait trouver dans le mois / mois et demi qui arrive (passé ce délai tu risques de développer une bridezillose aiguë)

  • Bon courage pour les recherches.
    Au départ nous n étions pas partis pour un hôtel restaurant. Mais après 7 mois de recherche désespérée au fin fond de l Auvergne (trop loin trop cher pour ce que c etait, salle des fêtes réservées aux habitants, pas assez de logements pour tous, et encore on avait pas de critères de charme ! Parfois pas de réponse non plus et grands gîtes indisponibles en été car transformés en centre de vacances ) C’est ce qu’on a choisi. Le 1er contact a été difficile, plus d un an à l avance pour ce coin là c était trop tôt. La prise de rdv a traîné c était trop tôt pour eux. cette salle en sous sol assez défraîchie je ne me projetais pas dedans en terme de deco. Mais c était la seule solution. Et un jour j ai eu le déclin de la décoration et le jour j avec un peu de cache misère on a réussi a arranger les choses (on est parti de la couleur de la salle pour notre deco plutôt que de coller nos couleurs dessus ce qui nous a coûté moins cher) merci les blogs et pinterest. Et finalement des bonnes surprises parce que même si le contact a été un peu lent au début, après ils ont été super réactifs aux petits soins pour nous, super service et ils ne nous ont pas comptés les désistements de la dernière semaine ni même du jour j !
    Et puis un avantage que je n avais pas vu : pas de ménage à faire, juste la décoration à enlever ..!
    Pour rassurer les futurs mariés : même un contact long à se faire et un lieu choisi par défaut peuvent cacher de bonnes surprises. Même si ça fait flipper !

  • Pour nous, c’est le même « bazar »… Avril pour les mariage c’est déjà la haute saison!!!
    Nous allons nous marier en provence (Avignon), et juste parce que l’on est dans le sud, il n’y a rien en dessous de 2000/3000€ Grrrrr
    Bref on continue de chercher! Hâte de lire la suite 🙂

  • Je reconnais quelques unes de salles 🙂 !
    J’avais quasiment les memes critères que toi, c’est surement pour ça également.
    Je ne sais pas si tu as visité le Moulin à Vent dans le Tarn, à 40 min de Toulouse ? C’est un resto de réception avec 40 couchages sur place et 2 hôtels à proximité. Perso nous ça a été le coup de coeur 🙂

    • J’avoue j’ai fait la feignasse.. Comme j’avais des touches avec des hôtels, j’ai pas cherché plus loin… Pas bien je sais lol

  • Ah mais je me reconnais TELLEMENT dans cet article ! (Le côté psychopathe de l’organisation, c’est tout moi ^^’). J’ai l’impression qu’on est nombreuses à s’être cassées les dents sur Toulouse et avoir écumé TOUS les lieux possibles :D. De mon côté je n’ai jamais eu le coup de cœur (enfin si, pour le moulin de Nartaud mais trop risqué pour notre mariage d’automne) et on voulait quelque chose qui soit proche de Toulouse… on s’est donc finalement décidés pour l’Orangerie de Rochemontes que Monsieur couture a beaucoup aimé et avec qui on a eu un très bon contact (et qui, pour le coup, pratique un vrai tarif hors-saison :D)

    • Ahhh je voulait e faire là-bas au début mais Chouchou n’a pas voulu suite à un repas professionnel. Il m’a dit qu’il y avait beaucoup d’écho et qu’il avait trouvé ça trop bruyant.
      N’hésite pas à laisser un avis dans les prestataires, pour nous faire part de ton ressenti. En tout cas c’est troooop beau là-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *