Les recherches d’une robe de mariée… par une fille très compliquée et complexée – Partie 1

Après la demande en mariage, l’annonce à nos proches, la salle et la mairie, tu te demandes peut être quand je vais me décider à te parler « chiffons » (oui, tu sais, l’un des trucs le plus important du mariage : LA robe !).

C’est juste que j’appréhendais beaucoup cette recherche…

Déjà parce que mon budget était limité ! Avec 1 200 € de budget initial, je pensais avoir un budget confortable. Alors, quand j’ai commencé à regarder les prix pratiqués dans certaines boutiques, je me suis très vite affolée !

Mais surtout car je suis très complexée ! Mes amies, et surtout mon homme, diront que je n’ai aucune raison de l’être mais les complexes ne s’expliquent pas toujours ! Je n’aime pas non plus être mise en avant (oui, ça promet pour le jour de notre mariage ! Heureusement, on sera deux !) et je craignais donc de devoir « défiler » devant ma mère et mes amies… qui sont pourtant les premières à me soutenir !

À l’approche de la date fatidique des 6 mois (délai minimum pour chercher une robe), je me suis donc lancée dans la quête de ma précieuse robe !

Les questions existentielles de la future mariée qui recherche SA robe

Quel style de robe est-ce que je recherche ?

Une robe de princesse (assez, voire très volumineuse), une robe empire (taille haute marquée juste en dessous du buste), une robe sirène (pour ressembler à Arielle !) ou une robe fourreau ?

Quelle est ma morphologie ? Est-ce que ce type de robe est adapté à ma morphologie ?

Le « morpho-style »… À lire… ou à bannir !

Que tu sois grande ou petite, mince ou ronde, je suis sûre que tu trouveras la robe faite pour toi !

Le tout est de te sentir à l’aise, comme l’explique si bien Claire (aka L’Habilleuse).

Quel est ton budget ?

Je te conseille de te poser très vite cette question pour ne pas être tentée (comme moi !) de regarder des robes bien au-dessus de ton budget et d’être par la suite déçue par les autres robes.

Si tu as un budget limité, tu peux toujours louer ta robe ou encore en acheter une d’occasion.

Quels seront mes accessoires ?

Voile ? Traine ? Gants ? Cape ? Diadème ? Couronne de fleurs ? Bijoux ? Chaussures ? À toi de voir en fonction du choix de ta robe… Mais à prendre en compte dans ton budget ! Les prix de certains accessoires comme les bijoux ou les chaussures sont très élevés en boutique mais rien ne t’empêche de les acheter ailleurs et de les prendre avec toi lors de tes essayages.

Avec qui vais-je essayer la robe ?

Selon les boutiques, le nombre d’accompagnateurs est limité.

J’ai proposé à ma Maman et mes demoiselles d’honneur (mes témoins habitant loin) de m’accompagner. Et je ne regrette pas ce choix car ça a créé un véritable moment de complicité et des souvenirs (parfois rigolos !).

Par ailleurs, n’oublie pas quelques questions pratiques comme prévoir d’être épilée (pour éviter de ressembler à Chewbacca devant la vendeuse !) et d’avoir des sous-vêtements blancs (un soutien-gorge sans bretelle de préférence).

Mes premières recherches de robes

D’après mes cousines, une robe de mariée doit ressembler à ça (merci Disney !) :

IMG_3594

Crédits photo : Photo personnelle

IMG_3592

Crédits photo : Photo personnelle

IMG_3591

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai moi aussi, pendant longtemps, considéré qu’une robe autre que de type princesse n’était pas une robe de mariée…

Oui mais voilà, maintenant, j’ai bientôt 30 ans (bientôt, on a dit !) et je suis plus « pragmatique ». On va se marier à la campagne, faire une cérémonie d’engagement dans le parc du domaine… La robe de princesse ne correspond pas vraiment à notre style de mariage !

En farfouillant sur différents blogs et sur Pinterest, je me fais donc assez rapidement une nouvelle idée de ce que je veux : une robe blanche, fluide, simple mais quand même avec de la dentelle et une petite traine et surtout, surtout, ouverte dans le dos !

Voilà deux modèles de créatrices sur lesquels je craque complètement :

  • le modèle Cécilia de Marie Laporte (et de manière générale, toutes ses robes !).

http://marie-laporte.fr/site/collection/cecilia/

Crédits photo : Marie Laporte

Cecilia_2dos

Crédits photo : Marie Laporte

  • la robe courte, Zoé, de Fabienne Alagama (là encore, je suis fan de toute sa collection !).

http://fabiennealagama.com/collection.html#ad-image-0

Crédits photo : Fabienne Alagama

Malheureusement, mon budget ne me permet pas de telles folies ! Mais j’avais au moins une idée de ce que je voulais !

Je profite donc des vacances de novembre pour prendre plusieurs rendez-vous…

Mon rendez-vous avec la première boutique

Nous (ma mère, l’une de mes demoiselles d’honneur et moi !) arrivons un peu en avance et sommes accueillis par une vendeuse très froide. Nous l’appellerons Mireille, stéréotype personnifié de la vendeuse trop maquillée, désabusée et désagréable !

Dès le début, elle m’avertit que je ne pourrais essayer que deux robes (deux malheureuses robes ? Moi qui en temps normal, essaie de nombreux articles avant de me décider…). Elle en profite pour rajouter qu’il va falloir que je me dépêche d’en trouver une car à moins de six mois du mariage, je vais être juste pour la commander !

Elle nous installe dans une grande pièce. Heureusement, la boutique est vide (nous sommes en semaine) : je me réjouis de ne pas avoir à « défiler » devant d’autres personnes.

Nous commençons d’abord par consulter des catalogues. Aucun modèle ne correspond vraiment à ce que je recherche… Je choisis deux modèles dont un très différent de mes attentes (mais la petite fille en moi veut absolument essayer une robe princesse !).

La première robe essayée est donc le modèle « 7731 » de Cosmobella.

http://www.cosmobella.com/collection2015_detailsB.asp?Style_ID=178

Crédits photo : Cosmobella

La vendeuse me fait enfiler un jupon. Je ne savais pas qu’un jupon pouvait être aussi lourd (et encore, elle ne m’a pas passé le jupon le plus gros et donc le plus lourd).

J’aime beaucoup le modèle et le ruban… Mais sur moi, je n’aime plus du tout ! Je trouve qu’on ne voit que mes épaules (ah, les complexes !) et surtout, je ne me sens pas du tout (mais alors pas du tout !) à l’aise.

Ma mère, mon amie (et même la vendeuse !) se rendent rapidement compte de mon malaise.

Ça confirme mon impression initiale : les robes style « princesse » ne sont pas pour moi.

Je retourne donc vite en cabine essayer la deuxième robe. La boutique n’a pas le modèle que je souhaite (le modèle 7721).

7721 - Cosmobella

Crédits photo : Cosmobella

Cosmobella - Style 7721

Crédits photo : Cosmobella

J’essaie donc le modèle 7720 (qui, d’après la vendeuse, ressemble beaucoup… alors que pas du tout ! Mireille, il est temps de changer tes lunettes !). Une fois encore, j’enfile un jupon (heureusement, il est plus petit et donc beaucoup plus léger).

7720 - Cosmobella

Crédits photo : Cosmobella

7720 dos - Cosmobella

Crédits photo : Cosmobella

Le dos est sublime, le tissu aussi… La forme me correspond beaucoup plus… mais il manque de la dentelle !

Je n’imagine pas commander un modèle sans l’avoir essayé (même si Mireille m’harcèlera plusieurs fois au téléphone !).

Retour à la case départ : aucun modèle ne me plait vraiment (et de toutes façons, j’ai épuisé mon crédit de robe à essayer).

Nous filons donc vers la deuxième boutique.

Mon deuxième rendez-vous à la boutique Pronovias

La boutique est très « classe », avec plusieurs espaces d’essayages. La vendeuse est accueillante et comprend très vite ce que je recherche.

J’avais présélectionné plusieurs robes sur leur site Internet mais la vendeuse m’explique que 8 modèles choisis sont de la dernière collection et ne sont donc plus vendus (grrrrrrrrrr !).

On regarde donc les 4 modèles suivants. Sauf que 3 des modèles sont clairement hors budget (en même temps, ils n’ont qu’à inscrire les prix sur le site).

Il ne me reste donc plus qu’un modèle. Elle me propose deux autres robes qui conviendraient à mon budget et au style recherché.

La vendeuse installe ma mère et mon amie dans un petit salon et je la suis dans la cabine. Mon cœur bat fort… J’ai tant t’attentes !

Pourtant quand elle ouvre la première house, je descends de mon petit nuage. Beaucoup trop de strass pour moi. Ce n’est même pas la peine que je l’essaie…

Le deuxième modèle est issu de ma sélection initiale : le modèle Michigan.

http://www.pronovias.fr/robes-de-mariee-2015/michigan-robe-evasee-jeune-mariee-citadine#

Crédits photo : Pronovias

Je me sens déjà beaucoup plus à l’aise dans cette robe. Le tulle est magnifique. La vendeuse propose à ma mère et mon amie de se rapprocher, de venir me regarder de près. Ça peut sembler idiot mais Mireille ne l’ayant pas proposé dans la première boutique, personne n’avait osé bouger !

Une fois encore, le côté « bustier » me gêne beaucoup. La vendeuse le comprend très vite et m’apporte alors un boléro en dentelle qui habille parfaitement la robe.

CHAQUETA LA 114

Crédits photo : Pronovias

Mon amie est très émue. Ma maman aussi même si elle le montre moins.

Je me sens belle mais je n’arrive toujours pas à me projeter.

La vendeuse me propose alors une autre robe, un modèle que je n’avais pas sélectionné, la robe Merry.

MERRY_B

Crédits photo : Pronovias

MERRY_C

Crédits photo : Pronovias

Et là, le charme opère. Pour la première fois, j’arrive à me projeter. Je me vois devant mon futur mari !

La robe est magnifique et rentre parfaitement dans mon budget… Mais, je reste sur l’idée d’avoir un dos nu (idée fixe quand tu nous tiens !).

Les essayages vont donc devoir se poursuivre…

Et toi, quel style de robe as-tu essayé ? Qui t’a accompagnée ? As-tu trouvé rapidement ? Dis-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Les recherches d’une robe de mariée… par une fille très compliquée et complexée – Partie 1”

  • J’ai eu exactement le même problème que toi ! Les robes que tu montres sont des robes que j’aurais pu achetée mais ces créatrices étaient trop chères pour moi. J’ai fais des essayages avec quasiment le même budget, rien ne me plaisait totalement. Et miracle j’ai trouvé une créatrice dans mes prix qui pouvait faire la robe que je voulais !!!
    J’ai hâte de savoir comment ça c’est fini !!!

    • J’ai rencontré une créatrice mais je n’arrivais pas à me projeter et à savoir ce qui m’irait (oui, je suis une fille ch***** !)…
      La suite très vite 🙂

  • Je n’en suis pas encore aux essayages de robes mais j’en regarde pas mal et j’ai peur de me fixer une robe qui ne sera peut-être pas dispo en boutique.

    Je lis aussi souvent des retours d’essayages et je trouve que beaucoup de vendeuses n’ont pas l’air aimable. Dommage quand on fait un métier pareil !

    • Je te rassure, toutes les vendeuses ne sont pas comme ça… Et bien heureusement !!!
      D’ailleurs, j’ai trouvé MA robe grâce aux conseils d’une super vendeuse 😉
      Pour ce qui est des robes disponibles en magasin, tu peux appeler avant… J’espère que tu trouveras ton bonheur 🙂

  • Et bien voilà qui m’inquiète un peu… Ton récit de la première boutique on croirait un sketch comique tellement c’est absurde ! Limiter à 2 robes alors que la boutique était vide ? Et pourquoi pas une seule pendant qu’on y est ?!! Ou même pas d’essayage du tout et choisir sur catalogue, ce n’est pas comme si c’était un achat important !!!En plus effectivement la robe 7720 ne ressemble pas vraiment à la 7721, la vendeuse a dû choisir le numéro d’en dessous 😉
    C’est bien que le 2e essayage ce soit bien passé en revanche. La robe merry est très jolie et la dentelle découvre quand même le haut du dos même si ce n’est pas un dos nu… Hâte de savoir la suite !

    • Je crois qu’effectivement, elle est passée au numéro de robe suivant, sans même se poser de questions 😉 Maintenant, j’en ris mais j’avoue que sur le moment, j’étais vraiment mal… surtout qu’il s’agissait de mon premier essayage, que je me mettais une pression monstre et que donc, j’étais stressée comme tout !
      Petit teaser : je veux et j’ai eu mon dos nu 🙂

  • Nous avons les mêmes goûts en matière de robe ! (je l’avais déjà remarqué sur ton Pinterest 😉 )
    Moi j’avais un budget encore plus petit (je voulais mettre moins de 900€), et donc j’ai eu très peur de ne pas trouver non plus… Si bien que quand j’en ai trouvé une qui rassemblait tous mes critères sauf 1 – un bustier alors que je ne voulais absolument pas de bustier… -, je me suis précipitée, encouragée par mes copines et par la vendeuse : ” alors, on prend les mesures ?” et j’ai payé le premier acompte. Sauf que quelques jour plus tard j’ai fondu en larmes parce que je regrettais…

    Donc tu as raison, le plus important est qu’on se sente bien dans sa robe, et pas de faire plaisir aux copines ou à la vendeuse….

  • Oh non 🙁 Et maintenant, comment te sens-tu ? As-tu changé d’avis ? de robe ?
    Après, je crois que toutes les mariées ont des gros doutes concernant leur robe une fois le choix fait !

  • Je n’ai pas changé de robe (impossible, j’avais payé l’acompte de 50% et au mieux elle a proposé de me rembourser 30%)…
    Mais je n’ai pas changé d’avis non plus ! J’essaie de me faire une raison, et dans mon malheur, j’ai la chance de pouvoir faire modifier la robe en lui mettant des bretelles. Je vais donc la mettre plus à mon goût, même si elle ne sera jamais la robe de mes rêves…

    • Oh mais je suis sûre que tu seras magnifique dedans ! Et puis, rien ne t’empêche d’en porter une autre plus tard, lors d’un renouvellement des vœux !

      • Oui, je me trouve jolie dedans quand même, alors j’espère que c’est le cas … ^_^
        Mais effectivement, je pense déjà à d’éventuels renouvellements de vœux ou anniversaires de mariage, pour lesquels j’ai même déjà des idées de déco !!! (ah Pinterest quand tu nous tient…)

  • J’ai aussi les deux premières photos de l’article dans mes photos favorites .. Elles sont sublimes !!
    Mais moi non plus je n’avais pas le budget qui allait avec …
    Je râle toute seule devant mon ordi mais quand même je trouve que les vendeuses désagréables sont légion dans ce secteur …
    Même si je n’ai fait que deux boutiques, j’ai eu droit à une vendeuse désagréable, et à une qui a écouté tout ce que je disais, même lorsque je ne m’adressais pas à elle. Et elle m’a trouvé LA robe, grâce à un seul petit mot que j’ai prononcé … (j’ai dit à ma maman que mes chaussures n’étaient portées qu’à la salsa … La vendeuse m’a sortie une robe qui collait parfaitement à ce style, et que j’ai finalement choisie, très loin de mes désirs initiaux !!)

    • P.S. : Tu fais de la salsa ? Je n’ai pris que quelques heures de cours mais je rêve d’en faire de manière plus assidue surtout que l’homme est un très bon danseur !

      • J’ai toujours dansé, et mon sang espagnol hérité de mon grand-père adore les rythmes latinos, alors je voulais motiver le chéri pour que nous apprenions à danser ensemble (lui n’aime pas du tout ça, enfin, il n’aimait pas, et commence à y prendre du plaisir !), alors à la rentrée nous avons commencé les cours, et je dois dire qu’on s’éclate !! Et franchement, ça fait vraiment du bien de se trémousser une ou deux heures par semaine sur des rythmes motivants, ça permet d’oublier tous les tracas du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *