Récit de quête n°24 : ce que j’ai dû abandonner pour mon mariage

Mes collègues chroniqueuses ont déjà abordé le sujet plusieurs fois et t’ont mise en garde, chère future mariée : tout ce qui brille n’est pas d’or et tout ce que tu vois sur Internet (blogs mariage, Pinterest et autres) ne doit pas forcément se retrouver dans ton mariage.

Il n’empêche, la tentation est grande : tu vas sur Mademoiselle Dentelle (of course !), tu vois toutes ces chroniqueuses aux doigts de fée, leur magnifique déco et tu as envie de faire pareil ! Et moi aussi, j’ai été dans ton cas (je me suis tout de même limitée aux idées que j’avais vues dans des blogs francophones parce que c’est clair qu’aux USA, on ne joue pas dans la même cour…).

Aujourd’hui, je te propose donc de faire avec moi le deuil de ces idées que je voulais absolument réaliser pour mon mariage. Et quand je dis « idées », ça ne veut pas dire que j’y avais seulement pensé, mais bien que la réalisation était déjà bien entamée !

N°1 : un rideau de plastique

Bon, dit comme ça, ce n’est pas très accrocheur, mais je te promets que c’est joli. Je n’ai pas les droits pour te mettre une image, mais si tu tapes « rideau bouteilles plastiques » sur ton moteur de recherche préféré, tu devrais voir de quoi je veux parler. Non seulement c’est joli (je le voyais bien en décor de photobooth ou en rideau de séparation dans la salle), mais en plus c’est écologique car ce n’est que de la récup de culs de bouteille.

Et au début, j’y croyais vraiment : j’ai demandé à toutes mes connaissances de me garder les fonds de bouteille de minimum 1L (j’en ai stocké des centaines, sans mentir) et j’ai commencé à les découper en étoiles. Sauf qu’en fait, ça prend du temps, beauuuuuucoup de temps. Et en plus, il faut prendre le temps de couper bien droit pour ne pas avoir de petites pointes et pelures de plastique.

C’est mon Chéri qui m’a fait réaliser que, ok, je pouvais continuer, mais qu’alors il n’y aurait que ça comme déco car je n’aurais pas le temps de faire autre chose. Au revoir donc mon rideau en culs de bouteille. Quand je les ai jetés à la poubelle, ça a rempli un sac bleu entier (et pourtant, il n’y avait que les fonds, pas de bouteille entière !).

Idées abandonnées pour le mariage : rideau de bouteilles

Crédits photo (creative commons) : Ermaf62

N°2 : les éclairages de salle

Je t’en avais parlé brièvement dans ma chronique traitant de la décoration, à la base, nous souhaitions placer des spots au sol afin d’éclairer les murs de la salle, tout comme Mmes Tite et Ikea.

Sauf que les spots que nous avions étaient des spots de DJ, du genre qui s’accrochent au plafond et qui chauffent bien. La propriétaire de la salle nous a fait remarquer que c’était dangereux de laisser ça au sol avec des enfants qui courent partout, et qu’un foulard tombé d’une chaise là-dessus pouvait potentiellement provoquer un incendie.

Encore une idée à la poubelle. Pourtant, nous avions déjà récupéré six spots et le chenillard qui va avec. Du coup, je ne sais pas encore ce qu’on va en faire, ce serait dommage de tout jeter…

N°3 : des fleurs en papier

Alors oui, j’y ai pensé car ça représentait l’alternative parfaite aux fleurs coupées (moi qui n’aime pas trop ça). Et pour rester dans l’esprit récup, je pensais récupérer les feuilles imprimées uniquement recto à mon boulot et imprimer de la couleur sur le verso. Bon, finalement, c’est ce que j’ai fait pour les grues en papier qui ont servi de décor au photobooth.

J’ai donc cherché des tutos pour plier le papier et faire plein de sortes de fleurs différentes pour constituer mon bouquet de mariée et les bouquets sur les centres de table. Tu vois venir le problème : ça prend énormément de temps ! Alors OK pour un bouquet, mais pour quinze, non ! Du coup, j’ai dû faire une dizaine de fleurs en papier avant de me rendre à l’évidence et d’abandonner…

N°4 : des jeux pour les invités

À force de voir mes collègues chroniqueuses fabriquer des jeux en bois géants et autres occupations pour l’extérieur, j’ai moi aussi voulu mettre des jeux en place pour le vin d’honneur.

J’ai donc collecté des boîtes de conserve (des normales et des géantes) afin de faire un des chamboule-tout, et j’ai collecté et collé dessus des images de méchants de dessins animés (Disney ou autres) pour que les gens aient envie de leur tirer dessus. Enfin, j’ai acheté quelques balles (style jeux de plage) pour pouvoir jouer.

Sauf que Chéri m’a fait remarquer (après que j’ai quasi tout fini et acheté les balles…) que les enfants, ça peut être turbulent, et que si tu leur mets des ballons à portée de main sans délimiter une aire de jeux et sans les surveiller, le ballon, tu risques de le retrouver dans la tête de Belle-Maman ou dans le verre de Mamie… bref partout sauf sur les boîtes de conserve. OK Chéri, attends une minute, je vais pleurer et je reviens.

via GIPHY

Ma deuxième idée était de faire un bowling avec des bouteilles de lait (toujours l’esprit récup, ne l’oublions pas) remplies de sable. Sauf que le bowling, ben ça se joue au sol. Et qu’au sol, dans le jardin de notre salle, c’est soit de la pelouse, soit du gravier. Donc pas possible de faire rouler une boule de bowling là-dedans. J’en étais juste à l’étape de collecte des bouteilles de lait, donc ça ne m’a pas fait trop mal au cœur de faire une croix dessus.

Quant aux jeux en bois, c’est resté un temps dans la liste des choses à faire de Chéri (pour rappel, tout ce qui concerne le bricolage, c’est pour sa pomme), puis on a abandonné car nous avions d’autres bricolages prioritaires (et aussi parce qu’il trouvait que c’était inutile).

Pour le repas, si tu te souviens, notre animation principale est le jeu des acolytes, où les gens doivent se prendre en photo pour gagner des pièces en chocolat, qui leur serviront lors des enchères de la première danse. Je voulais leur fournir d’autres moyens de gagner des pièces, par exemple en mettant un vase géant remplis de bouchons de liège dont il faudrait deviner le nombre. Ou encore une grille de mots croisés comme celle de Mme Caramel Beurre Salé.

Mais Chéri disait que ça allait prendre du temps à faire (temps que l’on devait consacrer à d’autres choses prioritaires) et a pointé un souci logistique : à qui confier la mission de donner les pièces aux gagnants ? À un invité (un de nos témoins par exemple), qui allait être dérangé de nombreuses fois durant la soirée ? Au DJ, qui aurait bien d’autres choses à gérer ? Bon OK OK, je laisse tomber…

N° 5 : des ballons

Je ne suis pas fan des fanions et guirlandes (enfin si, mais pour moi, ça évoque plutôt une fête d’anniversaire qu’un mariage), mais j’adore les ballons. J’en voulais des colorés en mettre en déco (à la place des lampions, par exemple), et surtout, j’aurais bien voulu faire un lâcher de ballons. À la base, nous aurions voulu un lâcher de lanternes ou un feu d’artifice, mais vu que la salle où l’on se marie est à côté d’écuries et de prés pour chevaux, ce n’était pas possible. Donc je me suis rabattue sur les ballons.

J’ai commencé à en collecter (tu commences à connaître le fonctionnement), j’avais même acheté la substance magique qui empêche l’air de fuiter, et permet ainsi d’installer les ballons plusieurs jours en amont sans qu’ils ne soient dégonflés le jour J. Dans ma tête, ils serviraient pour la déco du vin d’honneur puis nous les distribuerions à tout le monde et ferions un lâcher collectif (tant qu’il faisait jour) avant d’entrer en salle pour le repas.

Et puis finalement, on s’est rendu compte que ce qui coûterait cher dans cette histoire de ballons, c’était l’hélium. Si tu veux gonfler plus de cent ballons, il faut louer une assez grande bouteille d’hélium avec un détendeur, tu dois aller chercher tout ça la veille et le rendre rapidement après le jour J… Bref, ça prenait du temps et de l’argent que nous n’avions plus envie d’investir.

Idées abandonnées pour le mariage : lancer de ballons

Crédits photo (creative commons) : Pexels

N°6 : une valse pour notre première danse

Ça avait plutôt bien commencé, on avait même suivi trois cours de danse avec une prof particulière géniale. La chanson que nous avions choisie, Aimo du manga Macross Frontier, se prêtait bien à une valse mi-classique mi-viennoise (donc entre lente et rapide).

Sauf que la danse, ce n’est pas vraiment notre truc à tous les deux. Moi j’étais ravie de m’y mettre, mais Chéri, lui, était un peu beaucoup plus réticent. En gros, il ne se sentait vraiment pas à l’aise (et honnêtement, ça se voyait) et donc il avait peur de passer pour un plouc auprès de nos invités (lui qui est si timide) et de me décevoir. Après trois cours sans voir beaucoup d’enthousiasme dans ses yeux, je lui ai donc proposé de laisser tomber la valse. Mieux, de ne pas faire d’ouverture de bal à deux.

Et de fait, l’idée de l’enchère de la première danse avec nos invités (sous le signe de la déconne, donc en improvisation totale, et qui nous permettait de ne pas être seulement deux sur la piste) a pris plus d’ampleur (à la base, on comptait faire cette danse-là après notre ouverture de bal, ce n’était donc pas tout à fait la première danse… m’enfin, tu m’as comprise). Mais comme je voulais tout de même danser un moment symbolique avec mon mari tout neuf, m’est apparu la bonne solution : la danse du parapluie !

Si tu ne connais pas, ça consiste à te réfugier avec ton mari sous une ombrelle ou une parapluie et à danser (enfin tourner lentement) pendant que vos invités, tout autour, lancent des serpentins sur vous. Petit à petit, ton chéri et toi disparaissez sous les cotillons et vous pouvez vous regarder les yeux dans les yeux, dans votre bulle. En plus de ne nécessiter aucun talent en danse, ce moment est aussi participatif et donc, bien que vous soyez les seuls à danser, vos invités sont occupés à viser correctement et ne passent donc pas cinq minutes à vous regarder danser sans rien faire.

Histoire de ne pas concurrencer notre jeu des enchères, nous avons décidé de faire cette danse du parapluie après le dessert, afin de ramener les gens sur la piste de danse. Finalement, ce n’est pas plus mal d’avoir abandonné la valse !

Et d’autres choses que j’ai vues mais que j’ai décidé volontairement de ne pas intégrer à mon mariage

Oui, parce qu’il y a aussi des choses que j’ai vues sur Internet, qui étaient très jolies et dont les mariées étaient très contentes, mais qui ne me ressemblaient pas (et à Chéri encore moins !).

Une voiture spéciale pour notre arrivée

Chéri et moi ne sommes pas fans des belles voitures. Un volant, quatre roues et c’est bon pour nous. De plus, dans notre cas, il n’y a pas grand-monde qui aurait vu notre voiture, puisque pour rappel, 90% de nos invités arrivent seulement au vin d’honneur (et ne viennent pas à la commune). Et au début du vin d’honneur, Chéri et moi arriverons à pied car nous avons notre fameux spectacle médiéval qui commence dès notre arrivée.

De plus, comme nous devons faire trois heures de trajet sur autoroute pour aller et revenir de la commune, il nous faut une voiture CONFORTABLE avant tout. Exit donc les deux chevaux, calèche, Porsche ou autres moyens de locomotion jolis mais pas pratiques dans notre cas.

Finalement, j’ai fait l’inventaire des voitures de notre famille proche et j’ai sélectionné celle qui avait le plus de place à l’arrière pour Chéri, moi et ma robe volumineuse. Et c’est la voiture (noire) de Belle-Maman qui a gagné ! Nous ne voulions pas de décoration particulière, pour nous c’était inutile, mais Belle-Maman a insisté pour mettre sa voiture à l’honneur, ce que je peux comprendre. Donc voilà, nous avions notre véhicule !

Le candy bar

Je ne suis pas gourmande, et je n’aime pas du tout les bonbons. C’est peut-être pour ça que je ne vois pas l’intérêt d’avoir un étalage de bonbons sucrés alors que :

  1. durant le vin d’honneur, il y a des zakouskis (salés donc),
  2. durant le repas, ben il y a le repas (salé aussi),
  3. après, il y a le dessert.

Donc non, sincèrement, je ne voyais pas à quel moment l’intégrer, mon candy bar. Exit, donc.

Idées abandonnées pour le mariage : candy bar

Crédits photo (creative commons) : Tabeajaichhalt

L’arche en bois

Aaaah, c’est vrai que ça fait de jolies photos : les mariés sous l’arche recouverte de verdure, de tulle, de ballons ou autres décorations… Sauf que ça sert surtout de « fond » lors des cérémonies laïques, et nous n’en faisons pas.

Pour les jolies photos, nous avons les deux décors de photobooth (un à l’extérieur et un dans la salle), les photos de groupe se prendront simplement dans les jardins de notre salle et Chéri et moi ferons nos photos de couple dans le jardin de ma maman et dans une arrière-cour de la salle. Pas besoin d’arche, donc.

En conclusion

Tout ça pour te dire, ma chère future mariée, qu’un mariage n’est pas l’autre et qu’on se met parfois beaucoup de pression pour rien. Si ton mariage n’est pas dans la « tendance » ou digne de Pinterest, si tu as deux mains gauches et/ou que tu n’aimes pas les travaux manuels, si tu n’as pas une armée de petites mains prêtes à t’aider à plier mille grues… est-ce que ton mariage sera nul pour autant ? Non.

Tu auras plein d’idées et d’envies, tu vas souvent changer d’avis (« Souvent bride varie, » dit le dicton) et parfois, comme moi, tu vas entamer plusieurs choses avant d’être contrainte d’abandonner, faute de temps ou parce que ça ne rend pas comme tu l’espérais… C’est frustrant, ça je ne te le fais pas dire, mais c’est la vie. Et on s’en remet, je te le garantis ! Moi en tout cas, ça m’a fait du bien de venir t’en parler !

Et toi ? As-tu été beaucoup influencée par ce que tu voyais sur Internet ? As-tu commencé puis abandonné beaucoup de choses ? Comment l’as-tu vécu ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Récit de quête n°24 : ce que j’ai dû abandonner pour mon mariage”

  • olala oui heureusement que tu as abandonné tous ses projets car tu as déjà accompli tellement pour ton mariage! Tu aurais croulé sous les DIY!

    • Oui en effet, après coup je me demande quand nous aurions eu le temps de réaliser tout cela…
      Mais au début je ne m’en rendais pas compte, ça me semblait être de petites choses pliées en 1-2 jours max…
      C’est vicieux ces trucs-là 😉

  • J’aime beaucoup ton article … Pour toi, ce doit être une bonne « thérapie » et peut-être t’aider à mieux te rendre compte que tous ces abandons d’idées ne vous ont pas empêché d’avoir un mariage qui vous ressemble 🙂 Ce Joli Jour vous a plus, c’est l’essentiel finalement !

    • tu as raison, avoir écrit l’article qui décrit toutes nos décorations puis celui-ci qui explique ce que nous avons abandonné…
      Ça permet de se rendre compte qu’en effet, nous n’avions pas besoin de cela, on a déjà accompli beaucoup.

  • Je compatis pour les fleurs en papier : j’ai fait mon bouquet + 1 autre à lancer, et j’y ai passé… des heures et des heures (pour une quarantaine de fleurs, toutes sur le même modèle). C’est super joli, ça en jette mais ça prend un temps fou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *