La rencontre, ou comment nous ne nous sommes plus quittés

Si tu as lu mon article de présentation, tu sais que Chéri et moi nous nous sommes rencontrés sur les bancs de l’école…

Tout remonte au 6 septembre 2010, jour de la rentrée des classes (oui, je suis uuuuultra précise, mais c’est tombé le même jour que l’anniversaire de Papa Teochew !).

Notre rencontre tout en douceur

Après un DUT obtenu sur Paris, je déménage à Troyes pour intégrer une école d’ingénieurs. Si tu es célibataire, c’est le bon plan : 80% de garçons !

Crédits photo (creative commons) : ajari

Le matin de la rentrée, on nous répartit selon nos spécialités (informatique, mécanique, etc.) et comme je ne connais personne, je m’assois en plein milieu de l’amphi – loin de tout le monde (un peu comme au cinéma !). Un garçon arrive et se met juste à côté de moi. J’ai un foutu caractère et je me demande pourquoi il se met à côté alors que l’amphi est VIDE. En plus, il ne m’adresse même pas un mot en deux heures !

Le lendemain, la soirée des parrains est organisée par les étudiants de deuxième et troisième année. Le principe est simple : notre parrain nous « emmène » de soirée en soirée chez d’autres parrains, qui eux-mêmes ont invité leurs fillots – histoire que nous connaissions un peu mieux les nouveaux comme nous et les « anciens ».

Ce soir-là, j’arrive chez mon parrain et je le vois, « le gars de l’amphi qui me colle et qui ne parle pas ». Je fais le tour des gens en me présentant, puis j’arrive à son niveau : « T’étais pas à Descartes ? » (Descartes étant effectivement le nom de ma précédente école). Pardon ? Bonjour avant, non ? Et comment tu peux savoir ça ?!

Passé l’étonnement, je me rends compte que nous avons passé deux ans dans le même IUT sans nous rencontrer. Il avait la sensation de m’avoir déjà vue quelque part et voulait juste confirmer son doute. Finalement, nous passons la soirée à se parler de tout et de rien. Il m’explique également qu’il connaît la seule fille (avec moi) de notre promo et qu’il me la présentera demain, en cours. (SPOILER ALERT : c’est finalement celle qui sera ma témouine de mairie !!)

Avec l’heure tardive et ayant atterri très loin de mon appartement, je décide de m’éclipser de la soirée. Il se propose de me ramener et se rend compte que nous habitons en face : “C’est génial, on pourra aller en cours ensemble le matin,” il me dit en souriant.

Le lendemain, l’école organise la “soirée de la rentrée”. Je décide d’y aller avec les quelques personnes rencontrées lors de la soirée d’hier (dont Futur Chéri). La soirée se termine et je monte avec lui dans la dernière navette de l’école vers le centre-ville. Pendant le trajet, il me demande si j’ai quelqu’un et je lui explique que c’est… compliqué.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!

À ce moment précis, je suis déjà en couple depuis près de quatre ans avec quelqu’un qui ne me rend pas heureuse. Cette personne n’est ni bienveillante à mon égard (et pas non plus à l’égard des autres, d’ailleurs), ni tolérante, ni fidèle. J’ai essayé de le quitter plusieurs fois, mais je suis jeune (19 ans !), je l’aime et j’ai l’espoir qu’il change… un jour. L’amour rend aveugle !

Crédits photo (creative commons) : Ryan McGuire

Ce soir-là, Futur Chéri n’insiste pas.

Nous continuons de nous voir en cours… puis nous finissons par nous voir également le soir, histoire de ne pas manger chacun seul devant son plateau TV. Avec le temps, il finit par me connaître moi et mon histoire, et il ne comprend pas que je ne quitte pas cette personne qui me fait tant souffrir. Je me rends alors compte que je tiens à Futur Chéri et que je risque de détruire une histoire qui n’a même pas encore commencé. Il faut que je réagisse !

Finalement, un jour, pour une broutille avec celui avec qui je suis, j’ai enfin le courage de rompre. De rompre définitivement et de ne plus jamais me retourner (tu dois te dire… il était temps !). Malheureusement, cette décision m’a coûté l’ensemble de mes amis de lycée, qui l’ont soutenu. Lui, et pas moi.

Fraîchement célibataire mais encore chamboulée, j’en parle à mes amis de l’école, qui sont présents et me soutiennent. Ils s’attendent tous à nous voir tomber dans les bras l’un de l’autre avec Futur Chéri, tant notre complicité est devenue évidente en seulement quelques semaines. Pourtant, j’ai la sensation que nous avons envie et besoin de prendre notre temps. Je ne veux rien précipiter, et surtout, je ne veux plus me bâtir un monde à cause d’un sourire.

Finalement, après nous être tournés autour, nous finissons par nous mettre ensemble. Avec lui, je réapprends à voir, à sourire et à aimer.  Je réapprends à avoir confiance en moi et à avoir confiance tout court. Nous vivons au jour le jour cette nouvelle histoire remplie de tendresse et de fous rires.

Comment sommes-nous devenus un couple qui dure ?

Crédits photo (creative commons) : definiteserenade3

J’ai senti très vite que cette histoire serait différente de toutes les autres. Tout semblait si simple avec lui. Simple comme s’il n’y avait jamais de problèmes. Comme si ça ne valait jamais la peine de hausser le ton. Plus de six ans après, je peux même te dire fièrement qu’on ne se dispute quasi jamais. Parce que nous communiquons énormément. Parce que nous ne laissons rien dans ce que j’appelle le « panier à reproches » : si quelque chose nous contrarie, on en parle et ensuite, on ne revient pas dessus, même trois ans plus tard.

La règle la plus chère à mes yeux est de ne jamais se quitter fâchés. Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais je suis apaisée de me dire qu’il n’y a pas un seul jour où il peut douter de l’amour, la tendresse et l’affection que je lui porte.

Il m’a également énormément rapprochée de ma famille : voir sa famille si proche et unie m’a fait réaliser que j’avais une chance incroyable d’avoir ma famille et d’en avoir gagné une seconde.

Il est enfin celui qui a toujours cru en moi et qui m’élève pour être bien plus que je ne le pense. Il m’a donné le courage de partir à l’étranger six mois, la confiance qu’il me manquait pour réussir mes études et obtenir mon premier CDI dans une entreprise qui me plaisait.

Nous avons trouvé un certain équilibre, et il me tarde de vieillir à ses côtés. (Et dans moins de cent quatre-vingt jours, je serai mariée au meilleur des chéris !!)

«  Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. » – Alfred de Musset

Et toi ? Comment as-tu rencontré ton futur mari ? A-t-il aussi changé radicalement la façon dont tu voyais la vie et l’amour ? Que t’a-t-il apporté ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “La rencontre, ou comment nous ne nous sommes plus quittés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *