Mon rêve de petite fille : la robe de mariée – Partie 1

J’ai toujours rêvé de me marier. Rêvé d’avancer vers l’homme que j’aime, sur fond d’une jolie musique… comme dans les films romantiques qu’on regarde quand on est jeune (oui bon OK, je suis restée jeune, j’avoue).

Je savais aussi que je voulais une robe de mariée. Une belle robe mais pas classique. Une sur laquelle tout le monde ferait wouahou et où mon cher et tendre aurait des paillettes dans les yeux.

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo (creative commons) : photo-nic.co

Très rapidement après ma demande en mariage, j’ai créé un tableau Pinterest de robes de mariée. J’aimais tellement de styles différents que j’ai pris la décision d’aller faire des essayages en boutique. J’en avais trouvé une magnifique qui me plaisait énormément, mais j’ai aussi découvert qu’il s’agissait d’un modèle des années précédentes et que donc il fallait faire une croix dessus.

Rien que pour toi la voici :

Crédits photo : Robe Dolce - Eglantine création - Collection 2018

Parce que oui, j’ai découvert qu’il y avait des collections mariage. Les robes sortent au mois de septembre pour l’année entière et jusqu’au septembre suivant… 

Pour rappel, M. Red et moi nous marions en mai 2020 (oui ça approche dramatiquement…). Commencer à chercher sa robe en septembre 2019 pour un mariage en mai 2020 c’était trop juste à mon goût et surtout ça ne me laissait pas des masses de temps pour trouver la perle rare. J’ai donc pris de l’avance et j’ai démarré en octobre 2018.

En en discutant avec une copine elle me dit « Han tu vas être trop belle en robe de mariée. Je peux venir avec toi ? » Ça tombe bien, elle me connait bien et elle ne le sait pas encore (et moi non plus d’ailleurs, même si en fait ça semble être une telle évidence après coup) elle va devenir ma témoin. Nous prenons donc rendez-vous pour un samedi du mois d’octobre dans les deux boutiques de robes de mariées de ma ville.

Boutique 1

J’arrive un peu en retard, quitter la maison a été compliqué, mon chéri n’est finalement pas là et il ne peut pas garder notre fille… J’avoue que je la largue chez les voisins en mode « Sorry, not sorry », elle est ravie et moi j’arrive tendue comme un arc. En le disant ici j’ai un peu l’impression d’être une mauvaise mère qui largue sa gamine pour aller essayer des robes… Rassure-moi, ça t’arrive aussi ?

Nous sommes seules avec la vendeuse, la boutique n’est pas fermée pour l’occasion mais elle ne fonctionne que sur rendez-vous. Nous ne sommes pas dérangées. Pas de charme particulier pour cette boutique, ça me déçoit un peu, j’aurais aimé un espace plus cocooning, mais in fine, peu importe, je vais essayer mes premières robes de mariée !!! Gniiiiiiiiiiiiiiiiiii !

J’explique à la vendeuse que j’ai vu beaucoup de robes sur Internet mais que je ne sais pas ce qui me va ou non et donc j’ai besoin d’affiner. La vendeuse, très sympa, me demande de sélectionner quelques modèles sur catalogue et c’est parti. On démarre par une robe bustier, très volumineuse. Pas le droit de prendre de photo alors tu auras la version catalogue :

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo : Tracy - Eglantine création - Collection 2019

Sauf que moi je l’essaye en rouge. Je n’étais pas fixée sur la couleur, j’avais envie d’une robe pas classique, alors pourquoi pas rouge… Elle était wouahou cette robe… Elle m’a fait prendre conscience que voila, j’y étais, j’allais épouser mon chéri et que là, présentement, j’allais choisir la robe, LA ROBE !!!

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo : Tracy - Eglantine création - Collection 2019

Je la trouve magnifique mais rouge ? Est-ce que ça plaira à chouchou ? Doute… on passe à la suivante !

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo : Tunis - Eglantine création - Collection 2019

J’aime le coté court (pas court court non plus), le drapé sur le bustier, le fait que ça fasse un joli décolleté et le fait qu’on voit les chaussures. Les chaussures, HAAAAAAAAAA mais ouiiiiiiiii les chaussuuuuuuuuuuuurrrrrrrres. T’inquiète, chère amie, je te rédigerai une chronique rien que pour les chaussures !!

J’aime moins le fait qu’elle gratte un peu sur les cuisses. Suivante !

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo : Tanzanie - Eglantine création - Collection 2019

J’aime bien cette robe, la dentelle est fine et atypique, elle est douce au touché. Oui mais je reste sur la Tunis, plus courte. Une idée a germé dans ma tête en ayant la Tunis sur le dos… Et si je me mariais dans une robe courte ou moitié courte, moitié longue et si on pouvait voir les CHAUSSUUUUUUUUUUUURES… Non non je ne suis pas cinglée… enfin un peu fan de chaussures quand même…

J’ai essayé d’autres robes encore mais qui m’ont moins marquées.

Niveau prix, je ne voulais pas dépasser 1000€ pour ma robe. Chez Églantine, rares sont les modèles au dessus de 1000€. J’aime l’idée qu’on peut avoir une jolie robe tout en restant dans un budget à 3 chiffres… Je reviendrais sur la question du budget plus tard dans mes chroniques, ne t’inquiète pas…

La vendeuse me note les modèles essayés, me donne le catalogue et nous repartons de là pour déjeuner. Nous choisissons un resto indien, nous débriefons, nous étudions les modèles du catalogue. Ne pas pouvoir faire de photo est un vrai crève-cœur parce que je n’ai pas pu voir à quoi je ressemblais dans les robes…

Boutique 2

Nous arrivons pile à l’heure ce coup-là. Petite boutique avec du charme, un espace essayage plutôt cosy. C’est une boutique multi-marques. J’explique que j’ai besoin de voir ce qui me va, même si le premier essayage m’a permis d’affiner un peu mon souhait. J’ai très envie d’essayer une robe sirène. Je suis complètement callipyge et j’ai en tête que ça pourrait bien m’aller. La première boutique m’avait dit non, trop de retouches à faire, trop grande différence de taille entre haut et bas… ben là j’essaye… et je n’aime pas du tout… Au moins je suis fixée !

J’ai essayé ça :

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo : Photo personnelle

J’aime l’élégance de cette robe, je la trouve très fine et délicate. Peut-être trop fine et délicate. En revanche, elle est douce et très agréable à porter…

Suivante !

Choisir la robe de mariée, mon rêve de petite fille

Crédits photo : Photo personnelle

J’aime bien le coté court et long, sauf que, comme tu peux le voir, je n’ai pas des jolies jambes. Vraiment pas… Elles sont longues oui, mais lourdes… elles ont tendance à gonfler… Je ne suis donc pas à l’aise du tout… mais le coté un peu décalé me plait bien…

J’ai essayé encore d’autres modèles, complètement loufoques pour certains, dont un en mikado de soie, très lourd avec des grosses roses, rose pale. Invraisemblable. J’ai tellement ri que nous n’avons même pas pris de photos de celle-là.

On repart environ 1 heure après. J’ai ces deux modèles en tête, sans coup de cœur. La douche froide c’est quand, sur le devis, je découvre que la vendeuse a mis « robe 1 » et « robe 2 » … Je ne sais donc pas les marques des robes que j’ai essayées. Je comprends pourquoi elle n’indique pas les modèles mais je trouve assez nul de ne pas pouvoir aller voir d’autres photos sur le net.

Indécision

Quelques semaines après, ma deuxième témoin vient passer un weekend à la maison et nous en profitons pour caler des rendez-vous.

Je prends des rendez-vous… enfin pas tout à fait, mais je t’expliquerai dans la prochaine chronique ! Tu le verras, nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

Et toi, tu me racontes tes essayages de robes ?



2 commentaires sur “Mon rêve de petite fille : la robe de mariée – Partie 1”

  • J’adore les robes midi (courte, à mi-mollet) mais je me mariais en hiver et surtout je ne suis vraiment pas chaussures et je ne porte pas de talons. Or une robe midi est rendue super classe justement avec une super paire d’escarpins. Alors vas-tu craquer pour robe courte?

  • Je trouve très jolie la première robe longue que tu as essayé (celle de la 2e boutique où on te voit dedans je veux dire 😀 ) Vivement la suite des essayages!!!

Leave a Reply to Madame Pomme de Pin Cancel reply