Une robe coup de cœur sur Internet – Partie 3

Bon, ça suffit ! Il faut que je te raconte la fin de cette histoire ! Je sais, beaucoup de temps s’est passé depuis que la deuxième partie a été publiée mais, pour tout te dire, c’est difficile pour moi de trouver les mots.

Alors, on en était où ?

Pour résumer : robe achetée par Internet, robe livrée et essayée et c’est une très belle robe mais je ne peux pas m’asseoir avec. Tout est presque dit !

Je voulais te montrer les images de celle-ci, mais elle n’est plus sur le catalogue du site en question et je n’ai plus accès aux photos des essayages. Mais tu peux l’imaginer si tu veux : une robe bustier, une jupe en forme « A », une traîne longe et circulaire, des détails en broderie et des perles transparentes. Vraiment une robe de rêve !

Robe de mariée sur le lit, avant l'enfilage par la mariée

Crédits photo (creative commons) : Nathan O'Nions

La suite…

Puisque j’étais vraiment mal (toi aussi tu l’aurais été si tu avais été à ma place !), j’ai décidé d’acheter une deuxième robe. Je me suis dit que j’avais pris suffisamment de risque la première fois donc je suis allée en boutique. Certes, le coût n’est pas le même que sur Internet mais, à cette époque, ma tranquillité n’avait plus de prix. J’ai ainsi visité plusieurs magasins accompagnée de l’une de mes meilleures amies. C’était top !

Je suis tombée sous le charme de 2 robes dans 2 boutiques différentes. Malheureusement, lors de mes premiers essayages, je n’ai pas pu compter sur la présence de mes témoins, de ma mère ou de ma belle-mère. Nous avons décidé de revenir une seconde fois. Sur la route, en passant devant une nouvelle boutique, j’ai trouvé un troisième modèle qui a attiré mon attention. Et là… je ne sais pas comment l’expliquer. Je me voyais habillée dans cette robe et tout le tralala qui suit !

Alors là, tu dois te demander comment ça se fait que j’ai eu autant de coups de cœur ? Je peux te dire que je ne savais pas la définition d’un « coup de cœur » avant d’avoir vu sur cette robe !

Sans attendre, j’ai appelé pour prendre rendez-vous. Ce weekend étant leurs portes ouvertes, elles m’invitent à passer le lendemain (et oui, un dimanche !). Je me présente très heureuse, bien épilée (et oui, il faut bien te mettre correctement dans la peau d’une future mariée !), bien habillée et sans avoir un excès de maquillage (j’ai peur de tâcher la jolie robe). Il n’y a pas de mots pour décrire le moment où j’ai enfilé cette robe. C’était une deuxième peau et j’étais tellement émue que je n’arrivais même pas à pleurer. C’était magique !

Je me retourne et ma belle-mère me dit « C’est sûr qu’avec cette robe, Monsieur TLC ne sortira pas par la porte latérale de l’église ». J’ai son accord, cette robe est faite pour moi !

Et sinon, qu’est-ce que tu as fait avec la première robe ?

J’ai encore cette robe à la maison. Elle toujours très belle et je n’arrivais pas à laisser tomber l’idée qu’elle ne soit pas modifiable.

Mon mariage est déjà passé mais je voulais continuer à creuser pour trouver une solution… Je l’ai amenée chez une couturière qui n’est pas très loin de la maison. 5 minutes après l’avoir vue, 3 coups de ciseaux et 12€ plus tard, la robe n’avait plus de jupon intégré. C’est ironique, non ?

Chercher sa robe de mariée, une prise de tête !

Crédits photo (creative commons) : Brittney Bush Bollay

J’ai un peu mal quand j’y pense : la solution était trop facile !

Mais, dans ma tête, je garde le regard de mon mari lorsqu’il m’a découverte dans ma jolie (deuxième) robe et toute cette histoire en vaut alors la peine…

Bon, maintenant que ce récit est fini, est-ce que tu avais imaginé cette fin ? Tu as peut-être rencontré une situation similaire ? Tu me racontes ? Tu as des idées sinon sur ce que je devrais faire avec la première robe ? Dis-moi tout car je suis à la recherche d’inspirations !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Une robe coup de cœur sur Internet – Partie 3”

  • Tu as trouvé une « deuxième » robe parfaite, c’est bien là l’essentiel (hâte de voir des photos !!!).
    Que faire avec la première robe ?! Je propose en vrac :
    – la garder pour un renouvellement de voeux dans quelques années (perso, je n’adhère pas à ce concept, mais si c’est une chose qui vous tente, ça serait l’occasion de porter cette fameuse robe)
    – la faire transformer par une couturière pour en faire une robe de soirée (si tu penses qu’elle fera « trop mariée » même après éventuelles transformations, ne garder que le bustier et le porter sur un pantalon)
    – la mettre en vente !
    – l’offrir à quelqu’un qui n’a pas les moyens de s’organiser un beau mariage et qui serait heureuse d’avoir une belle robe (contacter des associations d’aide)
    Sinon, te mettre au théâtre et te débrouiller pour jouer le rôle d’une mariée !!!(ben quoi ?!)
    Trêve de plaisanterie, j’espère que tu trouveras une solution qui te conviendra.
    Eh… tu ne pourrais pas nous montrer une photo, dis, juste une ??!!!!!!!!!!!!

    • Bonjour Véronique, Merci d’avoir partagé tes idées avec moi. Je l’ai mis en vente finalement. J’ai trouvé quelques photos et je vais voir comment je peux faire pour vous les montrer dès que possible.

  • 12 euros pour une couturière ? Waouh ! Je pensais que ça allait être plus cher que ça ! J’ai également acheté la plus belle robe de l’univers sur Internet, cette solution me parait désormais une parfaite solution de repli !
    Et pour ta deuxième robe, effectivement, à part te mettre au théâtre… Ou alors, la garder pour la porter si tu as un coup de cafard ! 😉

    • Oui, l’idée du théâtre est bonne, mais je pense que je vais la revendre. Elle est vraiment belle et pas très cher. Je pense que quelqu’un pourrait être intéressé. Sinon, je sais déjà ce que je vais faire avec ma robe de mariée (celle que j’ai utilisé le jour J). J’en parlerai dans un article 🙂

  • Effectivement je n’avais pas imaginé cette fin (ou pas? ) pour ta robe.
    Mais tu peux garder ton surnom de Tite Villaine et Méchante TLC : AUCUNE photos !!!!!!!!!!!

    • Oui, je sais que je suis Villaine et Méchante, mais tu es bien revenue lire mes chroniques non ?? J’ai envie de vous faire participer à mon histoire et je souhaite recevoir tous les messages possibles. Peut-être que maintenant que mon mariage est passé, je peux tout finir de vous raconter…

  • Je rajoute : je comprends que tu ne veuille pas passer la robe n°1, mais… une photo de cette robe sur son cintre, c’est possible, dis ??!!!
    Bises

  • Ah la robe d’Internet … J’y ai longtemps cru et j’ai été très déçue …
    Et j’ai donc commande en boutique et effectivement ma tranquillité n’a plus eu de prix …
    Pour ta robe il faut voir si elle est transformable et sinon l’idée de l’association Est bonne

    • Mon mari dit que j’ai fait cette erreur car j’ai voulu me précipiter. Je pense qu’en partie il a raison, mais je voulais tellement faire participer ma maman. En tout cas, j’ai bien appris la leçon et je dois avouer que j’étais contente de voir que j’avais suffisante de temps pour me retourner et trouver la solution qui m’allait le plus. Mais il y a beaucoup de mariées qui ont trouvé leur bonheur sur Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *