Faire faire sa robe de mariée par une créatrice : bilan et conseils

Aujourd’hui, je reviens partager avec toi le bilan de mon expérience : faire faire ma robe de mariée par la créatrice Vanda Outh.

Tout d’abord, je vais te décrire les différentes étapes de la confection de la robe. Tu te souviens qu’en novembre, j’avais rencontré Vanda pour définir ce que je voulais, et que j’avais accepté son devis.

Voici la suite :

Fin décembre : essayage du modèle en toile de patron

Il s’agit de la découpe de la robe dans un tissu plus grossier et moins cher que le vrai beau tissu. On l’essaie pour valider le modèle, la coupe, les détails du type « longueur d’ourlet » ou « forme du décolleté ».

À ce stade, on peut encore modifier pas mal de choses : et si on écarte un peu plus les manches ? Et si on serre un peu plus en haut des jambes ? On plisse les yeux et on s’éloigne du miroir pour « imaginer »…

Cette étape m’a beaucoup plu ! En plus, j’étais accompagnée par une de mes grandes sœurs et de ma nièce de 8 ans. On a passé un moment entre filles très sympa, le tout couronné par les fameuses chouquettes de la pâtisserie du coin de la rue (important, les chouquettes).

Début mars : essayage de la robe « presque finie »

Je suis allée seule à ce rendez-vous.

À ce stade, la robe est « bâtie », Vanda vérifie que les mesures sont bonnes, ajuste quelques petites choses. Elle est plus maniaque que moi, elle veut que tout soit parfait, alors que moi, je me contente de me contempler béatement regarder en pied dans le miroir, ravie par l’impression d’ensemble.

Cette fois, je peux apprécier la souplesse et la luminosité des tissus. Et là encore, je suis frappée par la finesse des matières. Tout est doux et délicat, depuis la dentelle jusqu’à la mousseline de soie, en passant par la doublure en coton (une idée géniale, la doublure en coton, soit-dit en passant). D’ailleurs, je n’arrête pas de me caresser les hanches tellement ce tissu est agréable au toucher (un geste moyennement élégant, je te l’accorde, mais j’en profite tant que je n’ai pas de public !).

Vanda a préparé un choix de « colifichets » pour les détails de la robe : un galon pour poser au bord du coupon de dentelle, un ruban pour marquer la taille. Je fais mon choix et, quand je pars, je sais exactement à quoi va ressembler ma robe.

Faire faire sa robe de mariée par une créatrice : bilan et conseils

Crédits photo : Photo personnelle

Le choix du galon pour border le coupon de dentelle

Fin mars : essayage final

J’avais prévenu mes deux grandes sœurs qui habitent à Paris que j’essayais ma robe ce jour-là, un samedi. Le jour J, surprise : elles sont là toutes les deux ! Je suis très contente. Surtout au moment où elles me découvrent dans ma robe et que je vois leurs sourires ravis.

Il n’y a rien à reprendre, elle me va comme un gant, elle est superbe. Tout en délicatesse et en élégance. Comme je l’avais demandé, elle est très près du corps (comprendre : elle me moule au millimètre près).

Faire faire sa robe de mariée par une créatrice : bilan et conseils

Crédits photo : Photo personnelle

Faire faire sa robe de mariée par une créatrice : bilan et conseils

Crédits photo : Photo personnelle

Deux détails de ce superbe travail

Je me sens « corsetée » juste comme il faut, c’est-à-dire assez pour m’inciter à me tenir bien droite, mais sans pour autant me gêner pour m’asseoir, bouger, danser. Une petite traîne allonge ma silhouette, surtout quand on me voit de dos (très décolleté, tu t’en souviens). Et, au niveau des fesses, hé bien… je retrouve exactement l’effet « popotin de J.Lo » que j’espérais !

Faire faire sa robe de mariée par une créatrice : bilan et conseils

Crédits photo : Photo personnelle

Un mini-spoiling sur le rendu de ma robe

Après ce beau moment, mes sœurs et moi allons fêter ça en mangeant les excellentissimes pains au raisin de la-pâtisserie-du-coin (tu commences à la connaître)… ben oui, il n’y avait plus de chouquettes ! Tu te demandes peut-être, d’ailleurs, s’il est très raisonnable de manger toutes ces bonnes choses quand on a choisi un modèle de robe qui interdit la moindre prise de poids. En fait, justement, j’ai cherché à NE PAS maigrir avant les essayages, comme ça, je n’ai pas la pression, héhé. Et puis, de toute façon, j’ai la chance de ne quasiment jamais grossir. Quant à maigrir, me connaissant, il y a peu de risques !

Voilà, maintenant que j’ai bien fait ma star, parlons conclusions et bilan. Tu te demandes si tu ne vas pas faire appel à une créatrice ? Voici quelques trucs qui pourront t’être utiles.

  • Je te conseille de faire d’abord des essayages en boutique. Ça permet de savoir :
    • quelle coupe te va le mieux,
    • si tu aimes le volume ou non,
    • si tu aimes les petits détails qui brillent ou non,
    • quel est l’ordre de grandeur du prix des robes qui te plaisent.

L’objectif étant d’arriver chez la créatrice avec déjà une idée de la silhouette et du rendu que tu veux, et du prix qui est acceptable pour toi. Par la suite, elle saura te faire des propositions précises pour concrétiser tes envies : c’est son métier.

  • Renseigne-toi sur le style et les précédentes réalisations de la créatrice. Elle ne fera pas, a priori, de choses trop éloignées de son univers. Il vaut mieux que cet univers te plaise.
  • Une robe faite sur-mesure a surtout l’avantage d’être assez épurée en comparaison de ce que tu trouves en boutique. En général, tu n’auras pas de gros volumes, de jupon, tout ça. En revanche, tu pourras avoir de la très belle dentelle, des matières top qualité, de superbes broderies, et surtout : du choix. À toi de voir ce qui te fait vraiment envie.
  • Il faut être confiante de nature et ne pas rechercher « le flash ». Tu ne peux pas avoir « le flash » quand tu construis la robe avec la créatrice, petit à petit (sauf au dernier essayage !). Moi, ça ne m’a pas du tout gênée. Mais si tu es très hésitante, que tu as absolument de voir avant de t’engager, ce choix n’est peut-être pas le plus adapté.

Ce que j’ai adoré par-dessus tout ? Je me suis sentie dans la peau d’une jeune fille du XIXe siècle qui fait faire sa robe de bal par une couturière. Le petit côté « à l’ancienne » et ludique à la fois, c’était le pied.

Et toi ? Tu te poses la question de faire faire ta robe par une créatrice ? Tu as adoré pouvoir choisir les moindres détails ? Toi aussi, tu as boulotté plein de chouquettes avant tes essayages, pour te garder un peu de marge ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



25 commentaires sur “Faire faire sa robe de mariée par une créatrice : bilan et conseils”

  • Je me retrouve complètement dans ton récit ! Je récupère ma robe (étape 3) dans une semaine ! Et je te rejoins pour l’histoire du corset : c’est agréable un corset sur mesure qui galbe sans emprisonner (je lui ai d’ailleurs demandé de le faire amovible a la robe pour pouvoir le récupérer ensuite pour les grandes occasions)
    Et je confirme, quand on fait sa robe avec une couturière il faut accepter de voir la robe se créer sur soi, etre capable de faire des choix (cette dentelle plutôt qu’une autre, un détail à tel ou tel endroit …) … Et donc etre conscient qu’on aura pas “le coup de cœur” car la construction de la robe est progressive.
    Par contre, je ne suis pas d’accord sur l’histoire du volume, pour moi la couturière peut reproduire ce que l’on souhaite, y compris des robes volumineuses. Ma robe aura une jupon avec deux volants de tulle (jupon directement intégré à la robe, le luxe niveau confort !) donc moyennement volumineuse et je sais qu’elle a déjà fait des robes plus volumineuses.
    Après comme tu disais, ça dépend sans doute un peu de l’univers de la couturière et si elle est prête à s’en éloigner ou non (la tendance étant aux robes bohèmes et plutôt fluide ) Je pense que la couturière a qui j’ai fait appel s’adapte énormément aux univers de ses clientes, je n’aime pas du tout certaines robes qu elle a pu faire et j’ai adoré certaines autres … Mais évidemment, c’est la mienne la plus belle ;).
    Hate d’en voir plus de la tienne elle a l’air somptueuse !

    • Merci Avec pour cette précision quant au volume des robes … j’avoue que je n’ai jamais vu, sur des sites de créatrices, de réalisations avec de gros volumes, mais tu as raison : tout est sans doute possible !

    • Bonjour “Avec” ! je peux te demander le nom de ta créatrice ? Je cherche une couturière pour une robe un peu volumineuse moi aussi 🙂

  • Les boutons …. qu’est ce que c’est beau ……..
    Ce qu’on voit de ta robe est magnifique ! J’ai hate de la voir en entiere !!!

  • Bonjour Mlle Suzette.
    Tu es magnifique, et cette robe aussi !
    Félicitations à toi et à Vanda, le résultat est superbe.
    Je viens de coudre le boléro de mariage d’une amie, avec l’énorme chute de tissus de sa robe (acheté en boutique, avec une traine qui devait mesurer 10 mètres…).
    Elle aime bien le style de vêtement que je couds (je suis “couturière loisir” et ne couds à 90 % que pour moi), et lorsqu’elle m’a demandé si je pouvais l’aider, j’ai naturellement dit oui (après avoir vérifier que j’étais capable de réaliser ce qu’elle avait en tête avec mes compétences et le tissus dont elle disposait).
    Elle en retire les même choses que toi : le plaisir de participer à la création de son vêtement, de la pièce unique, et au fils de l’avancement du projet aimer un peu plus ce vêtement…
    Comme entre Vanda et toi, j’étais vachement plus maniaque que la future mariée sur les finitions et l’ajustement ^^
    Je pense qu’une future mariée qui est trop dans le contrôle pourra avoir du mal avec le processus de création en collaboration avec une créatrice.
    Et perso : j’ai adoré travailler un tissus de cette qualité et participer à ma façon aux préparatifs du mariage (même si j’avais grave la pression au début ^^).

    J’ai hâte que tu nous présentes ta robe dans son ensemble 🙂

    • Merci Codie 🙂 pour ton compliment et pour ce que tu nous racontes ! c’est cool d’avoir le point de vue de “celle qui fait”. Et je suis d’accord avec toi : pour prendre du plaisir dans ce processus de création, il ne faut pas être une future mariée trop “control freak” (ce qui ne veut pas dire que le résultat ne sera pas nickel, bien au contraire !).

    • En fait, je n’ai contacté aucune autre créatrice. Vanda Outh était recommandé par un blog mariage (La Mariée aux Pieds Nus), son univers me plaisait, et voilà. Donc je ne peux pas comparer à d’autres en fait ! Ce qui a motivé mon choix est qu’elle proposait un bon équilibre entre la beauté de ses créations, le prix de son travail et la qualité des matières.

  • Pareil que toi !
    C’est tellement un plaisir de la voir se construire au fur et à mesure suivant TES indications et TES envies (voir à partir de tes dessins ^^).
    Je donnerais un conseil pour celles qui ont un petit budget, mais ne trouve aucun coup de coeur en boutique : si vous savez exactement ce que vous voulez, n’hésitez pas à aller demander à des couturières professionnelles (et là, je parle pas que de celles qui sont spécialisées dans les robes de mariées, car souvent ça coûte un bras).
    Bon, je ne suis pas forcément un super exemple (eh, je me marie qu’une fois ^^, j’ai pas testé toutes les couturières), mais voici mon expérience :
    Je n’arrivais pas à trouver des modèles en boutique qui soit à la fois conforme à mes envies (sauf une troooooop belle) et dans mon budget (ma superbe robe faisait x3 dans le budget… aïe).
    Du coup, j’ai cherché des couturières dans la région lyonnaise, puisque j’avais une idée très très définie (pas unie, avec des couleurs, un peu volumineuse, mais pas trop, un serre-taille amovible pour le reporter plus tard, etc…). J’avais même commencé à faire des croquis (à la hauteur de mon talent en dessin, c’est-à-dire…bahhh pas terrible :p mais au moins, c’était mes idées). Mais, toutes les couturières estampillées “robes de mariées” étaient complètement hors budget (à peu près au même niveau de prix que mon coup de coeur).
    Du coup, un peu par dépit, j’ai une première fois abandonné l’idée. Puis, non quand même, je n’allais pas laisser passer mes envies pour mon jour unique ^^. Donc j’ai repris mes recherches, en essayant de trouver “juste” une couturière pas spécialisée.
    Et j’ai trouvé ma couturière (préférée évidemment ^^) ! Nous avons un super contact ensemble et elle a été très enthousiasmée par mon projet (un peu atypique, il faut le dire).
    Pour l’instant, même si la robe est encore en cours de création, le premier essayage a juste été parfait (à part qu’il y avait de grosses fleurs bleues sur le tissu ^^, mais ça, c’est normal au premier essayage). Elle a écouté mes demandes, fait les essais voulus, rediscuté les points manquants, tout pour que ça aille pile poil le jour J. Et comble de miracle, elle tient mon budget (très serré…. à 500 € tissu compris).
    Rien à dire sur son professionnalisme, c’est juste parfait pour moi. Comme quoi une “simple” couturière peut tout aussi bien créer des robes de mariées. En plus, ici, pas de prise de tête de se dire que le “style” de la couturière est défini, puisque cette couturière n’a pas de collection fixe dans les robes de mariées.

    Voilà pour mon expérience, j’ai hâte d’essayer la robe en entier !!! Hâte, hâte, hâte :p

  • Bonjour Mademoiselle Suzette,
    Je vous remercie pour cet article, ui donne d’excellents conseils et une bonne idée de comme2les choses se pssent chez une créatrice.
    Ce fameux coup de coeur qui ne peut arriver qu’en toute fin de parcours.
    Je suis créatrice et c’est souvent le plus compliqué à faire comprendre qu’il faut un peu de confiance en la couturière et que les choses vont se construire peu à peu.

    En revanche je ne suis pas d’accord sur les robe sns volume ou sur l’univers. Personnellement j’adore les robes très originales, la couleur. Toutefois il est primordial pour moi de m’adapter à la demande qui m’est faite. J’adore le challenge de changer de style à chaque fois de faire des robes uniques et totalement différentes les unes des autres.
    Certaines m’enthousiasment plus, mais quel bonheur de voir les étoiles dans les yeux de mes futures mariées.
    Je parle des heures avec elles pour cerner leur personnalité, l’ambiance de leur mariage et leurs attentes. Je fais autant de croquis que nécessaire pour trouver ce qui plaira.
    En ce qui concerne le prix, je suis souvent moins chère que les magasins et en tout cas pas plus chère. On me donne un budget et je fais mon possible pour le respecter.
    Et je fais aussi bien des robes bohèmes, qu’à crinoline, en mouchoirs de tulle, avecdes bustiers baleinés, des corsets, des robes années 50 et récemment, même pour une mariée enceinte.

    Merci encore pour cet article, votre robe est superbe.

  • Ta robe est vraiment superbe. Je retrouve parfaitement les étapes de création ainqi que les conseils que je donne quand quelqu’un me demande pour aller voir une créatrice. J’ai hâte de voir la robe en entier et en action.

  • Mademoiselle Fleur est devenue Madame le même jour que moi, félicitations !!

    Mademoiselle suzette, j’ai tout plein de choses à dire sur cet article, car j’ai vécu la même chose que toi pour ma robe… et le jour J étant passé, je peux me permettre quelques réflexions qui se sont ajoutées à celles que je m’étais déjà faites auparavant.

    J’ai choisi de passer par une créatrice car je ne trouvais pas en boutique de robe qui me corresponde entièrement. J’avais toujours envie de changer quelque chose, et la vendeuse n’était pas souvent encline à m’écouter… Ce que je n’aime pas ! La créatrice a réalisé ma robe sur un modèle que j’avais essayé en boutique, mais en changeant beaucoup de petits détails, qui ont permis de personnaliser la robe… J’ai eu droit à de très nombreux rendez-vous, durant lesquels nous choisissions tout : les tissus, les formes exactes (nous avons passé une heure trente sur les plis du bustier ^^), et pour que tout me plaise à 100%…
    Le jour J elle a énormément plu, car elle épousait parfaitement mes formes et me correspondait totalement. Cependant j’ai remarqué quelques détails qui m’ont un peu gênée et qui ne seraient peut-être pas arrivés avec une robe plus classique : une baleine du bustier qui ”troue” le tissu sur le haut du bustier (tissu très fin, donc très fragile..), bouton tissu qui s’est décollé et sûrement un peu à cause du stress de ma maman, une boutonnière qui s’est décousue…
    Malgré ces détails, je me suis régalée et j’étais très à l’aise dans ma robe, alors je te souhaite la même chose !

    Tu as prévu d’habiller le décolleté du dos ? J’avais mis un collier de fos qui a fait fureur !

    • Franchement je ne trouve pas normal du tout qu’une baleine trou le tissu, fin ou pas, ça ne doit pas arriver. Pour ce qui est du bouton, cela malheureusement arrive même avec une robe de prêt à porter (ça m’est arrivé le jour de mon mariage et à l’époque je ne faisais pas de couture). en ce qui concerne la boutonnière ça ne devrait pas arriver, mais il suffit de peu pour qu’une boutonnière se défasse.

  • Merci pour cet article, qui me confirme dans mon projet de faire faire ma robe (que dis-je, mes deux robes : une pour la mairie, une pour la Cérémonie Laïque) par ma couturière! La mienne est au top aussi, super contact! On en est encore au premier stade, j’ai accepté ses dessins, maintenant, j’ai hâte de me lancer dans les étapes suivantes et ton article me montre ce qui va se passer. 🙂
    Ta robe est tout à fait sublime (et ton popotin J Lo aussi hihi)

  • J’ai l’impression que je ne trouve pas en magasin le style de robe de mariée que je voudrais… (bohème chic, fluide, légère, épurée…). On dirait que plus les choses sont simples, plus elles sont difficiles à trouver 🙁
    Connaissez vous des marques qui ressemblent à ce que je cherche ou des couturières en région parisienne ?
    Merci pour votre aide, je commence à désespérer :'(

    • Je te recommandé chaleureusement Adeline Bauwin qui a réalisé ma robe. Elle vient de sortir sa nouvelle collection et je suis certaine que tu trouveras ton bonheur. Tu n’es pas obligé d’avoir le coup de coeur pour le modèle exact, elle te fera les modifications que tu souhaites en te conseillant. Ma robe était parfaite exactement comme je le souhaitais voir mieux ! Elle est en région parisienne et elle est adorable (ce qui ne gâche rien).

        • Comme je t’ai répondu sur un autre commentaire, je pense que le plus simple est de la contacter pour connaître ses tarifs. Je pense qui si tu lui indiqués que tu as un budget limité à 1500 euros, elle pourra trouver avec toi des solutions pour que la robe de tes rêves puisse rentrer dans ce budget là. Tiens moi au courant !

  • Mlle Koala,
    Il est vrai que les robes simples sont les plus “simples” sont parfois les plus difficiles à trouver.
    Si vous ne trouvez personne sur Paris, je vous propose de faire le point avec vous.
    Je suis créatrice de robe de mariée en Moselle, ce n’est pas très loin de Paris ( j’ai eu 2 mariées parisiennes qui ont fait appel à moi cette année).
    On peut déjà travailler par mail.
    N’hésitez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *