Robe de mariée Ben & Aurore 2

Moi et ma robe de mariée : round 1

Après la demande en mariage, la salle, la belle-mère et le Save the Date, tu te demandes peut être quand je vais me décider à te parler du truc le plus important de ce mariage : LA robe. On est d’accord que sans elle, le mariage est illicite, nul et non avenu.

Je vais te rassurer tout de suite : oui, j’ai trouvé ma robe et cela va faire presque 3 mois… Mais si je ne t’en ai pas parlé avant, c’est que je voulais respecter l’ordre chronologique et tu as de la chance, on est arrivé au moment des essayages de robes de mariée !

Je m’y suis donc prise mi-septembre.

Entre deux collections en fait. Mauvais timing de ma part, mais je ne savais même pas qu’il y avait plusieurs collections dans une année et qu’un temps de battement se situait entre elles. Tu imagines si c’était pareil dans le prêt à porter ? J’imagine mal H&M ou autre dire à ses clientes qu’ils n’ont rien pour elles, car c’est « temps mort » entre deux collections… L’industrie de la robe de mariée n’est pas encore au top. Si elle a besoin de conseils, je veux bien lui en donner !

Bon, revenons à nos moutons.

Je suis partie dans cette recherche assez vierge d’à priori. Je ne connaissais pas Mireille, je ne savais pas qu’il fallait prendre rendez-vous. J’étais donc comme un coquelicot à fleur de peau, prête à me révéler dans la robe parfaite.

Mais, je te rassure un minimum, j’avais déjà pas mal épluché le web et mon compte Pinterest s’était enrichi d’une catégorie « spécial robes de mariée ». Catégorie cachée, histoire que Superman ne tombe pas dessus, car hors de question qu’il voit ma robe avant mon entrée dans l’église, je suis intransigeante là dessus !

Mes critères très précis

Je savais donc ce que je voulais, et très précisément en fait. Petite liste des critères non négociables :

  • Pas de bustier.

Mais genre pas du tout. Trois raisons à cela : je suis pudique des épaules et du dos, j’ai des petits seins et les bustiers ne mettent pas forcément en valeur les petites poitrines (je préfère les décolletés en V) et surtout, la big raison : je suis bossue dans le haut du dos (cause, peut-être, de la pudeur sus-mentionnée). Alors c’est sûr, je fais des efforts, mais je sais qu’à la fin de la journée je serai tellement crevée que je vais super mal me tenir. Je préfère donc qu’un bout de tissu vienne cacher à la vue des mes invités mon pire défaut…

  • Pas de volume.

L’effet meringue et princesse n’est pas pour moi. Ce n’est pas que cela ne me va pas, c’est juste que je n’aime pas ça. Et puis, autre prétexte : mon père est en fauteuil roulant, je pense qu’avec une robe à jupon on va bien galérer pour qu’il m’amène à l’autel. Ou alors il roulera sur ma robe et j’aurai une superbe marque de pneu dessus. Après tout, je peux lancer une mode !

  • Pas de traîne.

Je ne trouve pas cela très pratique pour le cocktail, la soirée… On est obligée de la remonter, et je trouve que cela casse l’équilibre esthétique de la robe et que c’est trop lourd à porter. Et puis, je pense que j’aurai trop peur d’avoir les boutons ou les liens qui craquent, et je ne m’imagine pas faire tenir ma traîne avec des épingles à nourrice.

  • De la dentelle, j’adore ça.

Je trouve que cela rend la robe très élégante et romantique. Mais Superman n’aime pas du tout, je lui avais montré deux ou trois robes avant de commencer les essayages, histoire que je sache ce qui lui plait ou pas. C’est important quand même !

Avec ces supers critères, je pense que je peux éliminer les trois quart des robes de mariée présentes dans le circuit classique (je parle des boutiques de mariées qui ont pignon sur rue et pas des supers créateur de la muerte !) et mes premiers rendez-vous ont pu confirmer cette hypothèse.

Pour bien commencer ces essayages, on décide avec ma mère (ma fidèle conseillère, qui me dit franchement si cela me va ou non, merci maman) d’aller voir les trois boutiques dans sa ville, dans l’Est de la France. Je sais que je ne prendrai pas ma robe là-bas, mais c’est histoire de se faire une idée.

Première boutique

On débarque sans rendez-vous et la gérante accepte de nous prendre rapidement.

Elle nous prévient tout de suite, pour cette histoire de collections : elle n’a rien d’intéressant à nous montrer, il faudrait qu’on repasse dans un mois. Mais j’insiste quand même pour essayer quelques robes. Et là, elle me tend un catalogue et me montre quelques modèles.

J’ai beau lui expliquer que je ne veux pas de bustier (critère le plus important), elle ne me montre que ça. A croire que je ne parle pas français ! Après de nombreux refus de ma part, elle m’explique que je ne trouverai JA-MAIS la robe de mes rêves et qu’il faut donc que j’aille chez une couturière. Ça tombe bien, elle en connait une super bien. Bravo pour la pub grossièrement déguisée, mais non merci.

Je quitte la boutique très vite, déçue et limite en colère. Je suis sûre et certaine que la robe que je souhaite peut se trouver en boutique !

Deuxième boutique

J’ai préféré jouer la carte de la sécurité en prenant rendez-vous.

La gérante est vraiment très sympathique et elle me propose d’enfiler des robes, même si elles n’entrent pas dans mes critères (alors que la gérante de la boutique précédente n’a jamais voulu, pas très commercial !). Bien sûr, elles ont toutes un bustier, mais le magasin fait aussi atelier de couture et pourra donc me faire toutes les modifications que je souhaite.

Après 2 ou  3 robes qui ne me conviennent pas (trop de volume tue le volume), j’enfile une super robe assez moulante, bustier (grrr) mais surtout avec un drapé de fou au niveau du volume fessiesque. Après quelques questions, la gérante pense pouvoir prélever un peu de la traîne (trop longue pour moi, de toute façon) pour en faire des bretelles. Mais la robe est en fin de série et impossible de la commander dans 3 mois. Il va falloir que je me décide en moins de 2 semaines.

J’hésite beaucoup, mais je n’ai pas essayé assez de robes pour prendre une décision aussi vite. Par contre, je me dis que cela serait marrant de trouver ma robe dans la même boutique qu’une autre chroniqueuse

Troisième  et dernière boutique de la ville

Cette boutique n’a pas le même type de clientes que les deux autres.

On va dire que leur budget est un peu plus élevé et cela se voit dans l’ambiance et la déco des lieux ! Mais le vendeur est très agréable et me propose de choisir moi-même des robes à essayer. Je peux te dire que toucher les robes, ça change tout ! On peut enfin tâter du tissu et pour moi qui suis couturière amatrice, c’est un régal !

Je me décide pour deux robes. L’une fait vraiment trop « robe de soirée blanche », elle est vraiment trop simple. La deuxième me plait aussi beaucoup, elle a également un jeu de drapé, reste fluide mais le haut est bustier. Mais comme l’autre boutique, une couturière travaille juste à côté et peut me faire des transformations. Avec une étole du même tissu, le vendeur me montre ce que l’on peut faire. La robe prend forme peu à peu dans ma tête, mais cela reste encore trop flou.

Ces trois visites m’ont confortée dans mon choix de robe, en rajoutant deux critères : de la dentelle ou un beau drapé (mais je sais que Superman n’aime pas la dentelle, donc il va falloir doser) et pas de modifications à apporter à la robe. Car finalement, je ne me projette pas du tout dans ces deux robes bustier, j’ai peur que le résultat final ne soit pas à la hauteur de mes espérances et d’être obligée de porter une robe dans laquelle je ne suis pas à l’aise.

Prochaine étape : la grande ville, pour des essayages beaucoup plus sérieux !

Et toi ? Tu as trouvé dans ta ville, ou ailleurs ? Tu as eu du mal à faire comprendre ce que tu voulais aux vendeuses ? Tes critères étaient un peu trop originaux ou très classiques ? Raconte !

A propos de Ben & Aurore Photographie

Ben & Aurore sont un couple de photographes professionnels, spécialisés dans les reportages de mariage. De votre première rencontre avec eux jusqu’au au jour J, ils vous proposent un accompagnement et un suivi personnalisé. Ils se déplacent dans toute la France et ont même développé une formule qui vous fait voyager.

Pour en savoir plus : www.benaurorephotos.fr ou 06.23.60.24.83.

Concilier mariage Château / Chapeau et new tendances de la wedding sphère, inviter pas moins de 200 personnes et être la plus paresseuse possible, dépoussiérer la fameuse première valse sans choquer nos invités... Voilà les quelques défis qui nous avons relevé, Superman et moi-même, dans l'organisation de notre mariage qui s'est déroulé en mai 2014 !

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Venise
    Répondre
    20 décembre 2013

    Ah la la, cette mode des bustiers!!! On ne voit que ça et surtout les vendeuses ne veulent te vendre que ça. Conme toi, je n’ai pas la morphologie adaptée pour (je te rejoins sur le fait que pour les petites poitrines, ce n’est pas l’idéal), et j’ai aussi galéré pour faire comprendre que je voulais autre chose.
    J’ai hâte d’entendre la suite!

  • Avatar
    Mademoiselle Zola
    Répondre
    20 décembre 2013

    C’est drôle cette histoire de bustier car moi je trouve çà super beau sur une petite poitrine et vraiment moche sur des grosses poitrines ^^ !
    J’ai hâte de voir quelle robe tu as choisie en tout cas !

    • Avatar
      Mademoiselle Ecureuil
      Répondre
      20 décembre 2013

      Idem, je trouve que les bustiers coeur sont jolis pour les petites poitrines !

      • Avatar
        Rose
        Répondre
        20 décembre 2013

        Je suis d’accord ! J’ai une toute petite poitrine et avec le bustier coeur, on peut facilement tricher avec un soutien-gorge une taille au-dessus + des coques + les retouches : résultat = un joli buste avec une taille toute fine et des épaules légères !
        Par contre, c’est sans doute moins adapté si on n’a pas l’habitude de se tenir bien droite 😉 !

    • Avatar
      Claire Tango
      Répondre
      20 décembre 2013

      Je me permets d’intervenir pour rassurer les futures mariées à la poitrine généreuse : le bustier ne vous est pas interdit, Mesdemoiselles, il suffit de savoir bien le choisir 😉 Et pour ça,vous pouvez me contacter : claire@mademoiselle-dentelle.fr !

      • Avatar
        Madame Pivoine
        Répondre
        20 décembre 2013

        Je confirme 😉

  • Avatar
    Lau-do
    Répondre
    20 décembre 2013

    Aaah les bustiers… pour moi aussi c’était hors de question et du coup j’ai trouvé mon bonheur dans le vintage, parce que dans les boutiques, il y a peu de choix et pour ma part hors budget. Hâte de voir ce que tu auras choisi pour le Jour J ! Ces hommes ont de drôles de goûts le mien est pareil et pourtant, c’est si joli la dentelle :).

      • Avatar
        Lau-do
        Répondre
        20 décembre 2013

        Oui, un dépôt-vente via le net, où j’ai trouvé une robe qui au final était neuve, mais devait dater de quelques années :). Avec quelques petites retouches à faire bien sûr du coup mais j’en suis ravie, on verra ce que ça donne le jour J 🙂

  • Avatar
    Miss Phare Ouest
    Répondre
    20 décembre 2013

    Oups désolée petit souci de post 😉 Je disais donc que les essayages de robes a été un formidable moment mère fille. Un moment qui te fait réaliser que tu te maries pour de vrai 🙂 Tout comme toi je ne voulais ni bustier, ni volume et de la dentelle. Au final ma robe à un bustier, un peu de volume et pas de dentelle. L’enfiler a été une révélation 🙂 Hâte de lire la suite. Bonne journée !

  • Avatar
    Stella
    Répondre
    20 décembre 2013

    Pour moi aussi, trouver ma robe a été un « combat » intense.
    Dans mon cas, je voulais un bustier adapté à mon physique mais de faire le tour des boutiques et avoir l’impression qu’on ne trouvera jamais c’est fatiguant. Il ya toujours un détail qui cloche. Je ne pensais pas que cette étape des préparatifs serait aussi prise de tête. Heureusement, après 1 mois de recherche, je me suis décidée même si ce n’est pas la robe parfaite, elle me va très bien et je me sens plus que soulagée depuis. Ça, c’est fait ! Ouf

  • Avatar
    Mademoiselle Tradi
    Répondre
    20 décembre 2013

    Aaaah THE robe ! Pour moi, ça a été vite vu : je ne voulais aucune fioriture ni bustier (on pourrait faire un club, tiens), et je voulais quelque chose qui est de la tenue (loin de toutes les robes très fluides que l’on voit partout et qui sont magnifiques mais ne me vont absolument pas : on dirait que je me noie dedans).

    Bref, après une boutique des Yvelines où on m’a pratiquement obligé à acheter la robe sur laquelle j’avais eu un petit coup de cœur alors que je voulais un temps de réflexion ; je suis tombé par hasard sur une annonce de vente de prototype (vente des robes exposées en magasin, qui servent pour les essayages) dans la boutique d’une créatrice de robes de mariée juste à côté de chez mes parents dans l’Ouest. Ni une ni deux, je prend rdv en me disant qu’il n’y aura sans doute pas grande chose pour moi, étant donné que les robes en boutique sont souvent en 36/38 et que je fais un 34 (en robe de mariée). Bilan : un accueil formidable ; une vendeuse à l’écoute et adorable ; la propriétaire qui travaille dans son atelier au fond de la boutique et est là pour voir si les retouches sont possibles ou non, te conseiller … ; un gros coup de cœur pour une petite merveille en soie sauvage avec beaucoup de tenue et très légère (ça change des robes hyper lourdes en taffetas), ultra-simple mais avec un petit détail qui fait tout, et -60% !!
    Je recommande vivement cette boutique pour celles qui ne sont pas loin de Poitiers.

      • Avatar
        Mademoiselle Tradi
        Répondre
        20 décembre 2013

        J’avais essayé pas mal de robes en taffetas (de la tenue, je voulais de la tenue !) qui me semblaient peser des tonnes sur mes frêles épaules et là, en soie sauvage, une légèreté incroyable (impression de porter une petite robe d’été) et un tissu qui tombe très bien donc non, elle n’est pas trop rigide, elle a juste ce qu’il faut de tenue 🙂

  • Avatar
    Marie Obrigada
    Répondre
    20 décembre 2013

    1er essayages demain (pour un mariage en mai également, je suis en « retard » !)… je cherche la même chose que toi (ou du moins j’ai la même liste de « je ne veux pas », mais je vais dans une grande enseigne traditionnelle. J’espère donc que ça ira malgré tout et j’ai hâte de voir ta robe du coup.

      • Avatar
        Marie Obrigada
        Répondre
        20 décembre 2013

        Merci. En l’occurrence, je ne crois pas avoir le budget pour cette marque. Mais je pense que je vais trouver, je ne suis pas si exigeante.

          • Avatar
            Marie Obrigada
            23 décembre 2013

            Merci. J’ai fait mes premiers essayages samedi et j’ai eu un « coup de coeur » pour une robe qui répond à mes critères (à part pour le volume et la traine mais à force de lire ce blog j’ai compris qu’on ne choisi que rarement une robe avec 100% des critères). Il n’y a rien de décidé mais je me suis trouvé canon dans cette robe sans bustier ;-), avec dentelle, perles et bien moins de simplicité que ce que j’avais pensé.
            Bon, vu comment je parle de cette robe à la moindre occasion, je pense qu’il va être difficile d’en trouver une dans laquelle je le sente aussi « wahou, la classe » !
            Pour le budget, j’avais estimé que ce n’était pas du tout prioritaire pour moi et que 300 € c’était déjà beaucoup, quitte à acheter en occasion ou sur le net. Ma mère était d’accord, mais finalement après les essayages je crois qu’on s’est dit que 500 ou 600 € (le prix de la fameuse robe) restait raisonnable par rapport aux moyens financiers de mes parents, au prix moyen.
            Le seul truc qui me fait hésiter pour la robe (en plus du prix donc) c’est que je doute que cette robe aille avec la fête qu’on a prévu (un cocktail déjeunatoire et non un repas assis) donc j’ai peur qu’avec un gros volume et trop de fioritures, on ait l’impression que j’ai mis beaucoup d’argent dans la robe et peu pour recevoir, et surtout de ne pas être à l’aise pour bouger et vivre la journée aussi simplement que je l’ai imaginé. Mais je suis canon dedans et pour l’église se serait vraiment top.
            (Bref, merci de m’avoir lu, je crois que j’ai surtout besoin d’en parler…)

  • Avatar
    Uhbnji
    Répondre
    20 décembre 2013

    Moi aussi je suis dans la catégorie petite poitrine et j’ai choisie une robe bustier (pour faire plaisir à mon chéri, à la base je ne voulais pas parce que j’avais peur que ça glisse et que je ne me sente pas à l’aise, mais finalement je n’ai pas eu de soucis le jour J). Mais dans la première boutique où j’ai fait des essayages, il y avait pas mal de robes (presque la moitié je pense) avec des brettelles ou des tours de cou, et même une avec des manches. Je crois que c’était principalement des robes Eglantine Création.

  • Avatar
    Melle Médicis
    Répondre
    20 décembre 2013

    Je suis d’accord pour le groupe !!! Moi aussi je ne voulais pas de bustier , mais j’ajouterais d’autres raisons à ta liste notamment le BESOIN de porter un soutien-gorge. Rien que de sélectionner des modèles en boutique c’est compliqué. Franchement, il y en a marre de cette dictature du bustier ! Maintenant c’est le fluide qui arrive en force, à croire qu’une robe de mariée doit nécessairement correspondre à une tendance ! Grrr !
    Moi aussi je n’aimais pas l’idée d’avoir une robe de boutique adaptée, c’est très compliqué de voir ce qui peut être fait et de ce que ça peut donner en fonction des capacités de la couturière. En revanche, la création intégrale ne me gênait pas.

  • Avatar
    miss gatsby
    Répondre
    20 décembre 2013

    Mariage en avril et robe commandée en 10 min sur le salon du mariage du Parc floral fin septembre ! Comme beaucoup je ne voulais pas de bustier (forte poitrine, mais TRES forte, par contre) il me fallait absolement des bretelles ou quelque chose pour tenir ma robe, assez fluide, de la dentelle, et pas forcément de traine (ca te parle ?)… Mais pour être sure de mon choix j’avais pris rendez-vous cet été chez pronovias (le roi de la robe bustier) car c’était un rêve de petite fille. Je pensais que les vendeuses seraient hautaines et BIEN NON ! j’ai pu essayer 4 robes TRES différentes les unes des autres (ligne A, meringue, droite, sirène) avec et sans bretelle et comme j’avais bien fait ! finalement avec ma poitrine un bustier faisait vraiment mieux, ca allègait beaucoup le décolleté ! et avec ma taille (pitite) j’ai été surprise de voir qu’en fin de compte la meringue ne m’allait pas si mal que ça.
    MAIS (il y a toujours un mais) ma première idée, en gros, était la bonne sur la forme et la longueur, leurs prix étant exhorbitant j’ai abandonné leur boutique (la robe n’était pas parfaite à mon goût non plus).
    Lors du salon, pour montrer à ma mum le type de robe que j’avais essayé précédemment avec mes témoins et qui m’allait, j’en ai « attrappé » une parfaite à 95% (non je ne suis pas matheuse) sur un ceintre sur un stand et après m’avoir demandé si je voulais l’essayé elle m’a dit qu’elle me l’offrait !!!
    et hop 10 min, une robe et un gros bisou !!!!!

      • Avatar
        Miss Gatsby
        Répondre
        13 janvier 2014

        hummmm même avec le sur-mesure j’ai un doute 😉 !
        manque plus que perdre une jambe et un bras pour rentrer dedans ! 😀

  • Avatar
    fie and rabbits
    Répondre
    20 décembre 2013

    comme toi… je veux pas de bustier.. mais elles n’ont que sa en rayon… alors je suis aller voir une couturiere.. j’ai payer la peau des fesses (enfin pas plus que certaine de chez cymb), mais j’ai eu une robe rien qu’a moi et qui me correspondai a 100%.. mr était plus que ravi

  • Avatar
    Mademoiselle BeBop
    Répondre
    21 décembre 2013

    Le bustier, je te jure, ça a été une vraie galère aussi pour en trouver une sans bustier ! C’est 90% des robes qu’on te propose, et comme tu disais, quand tu dis « sans bustier », on ne te ramène que ça… Bref, tu as trouvé ta robe au final donc on a hâte de voir ça 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Lolette
    Répondre
    13 janvier 2014

    Une robe offerte!!! Moi qui hesitait à aller qu salon du mariage. ?.. lol
    Moi je n’ai pas commencer les essayages et je vous avoue que mes kilos superflus me font craindre la taille 38 de rigueur dans certaines boutiques…

  • Avatar
    Miss Chat
    Répondre
    16 janvier 2014

    Olala dieu merci !! Enfin quelqu’un que je « rencontre » qui a le même souci que moi pour le bustier : le dos bossu et la pudeur ! Tu m’as bien fait rire du coup, je me retrouve tellement dans ton témoignage ! Je voulais à tout prix aussi cacher ce dos, mettre une touche de dentelle, ne pas prendre des robes avec volume (les modèles « vestales » m’ont fait jusqu’au bout de délicates œillades)…
    Sauf que j’ai fini par prendre une robe bustier avec un peu de volume. Parce que voilà elle m’allait très bien et elle faisait vraiment « robe de mariée » dans mon esprit, contrairement à ces robes vestales qui avaient un petit côté « robe de soirée blanche ». J’ai donc décidé d’ajouter quelques imprévus pour cacher mon dos (étole sur les épaules, cheveux relâchés au lieu d’un chignon) et je croise les doigts pour que ça passe !

Poster une réponse