Journal des quêtes #13 – Partie 1 : la robe de mariée, cette difficulté…

Bon, je ne t’ai toujours pas parlé de nos tenues ! Maintenant que je suis Madame, je peux t’en parler et tout te montrer sans craindre de fuite ! Pour Monsieur Stór, je le laisserai te raconter lui-même… En attendant, je vais te parler de moi !

Mais avant…

Avant toute chose, je dois t’avouer un truc : j’ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique. Les chroniques de robes font partie de celles que j’attends toujours avec impatience, j’adore lire les aventures des chroniqueuses, voir quelles robes elles ont choisi, etc. D’ailleurs, je ne suis pas tombée sur une Mireille (pas vraiment en tout cas), je me suis trouvée belle dans beaucoup de robes, bref tout va bien ! Mais ma chronique, j’ai beaucoup de mal à l’écrire. Je t’expliquerai au fil de mon récit pourquoi.

Mes “rêves” de petite fille

Je ne vais pas te mentir en disant “noooooon je n’avais ja-mais imaginé ma robe de mariée avant la demande en mariaaaage”. J’ai effectivement réfléchi à ma robe de mariée bien avant la fameuse demande. Bien avant de sortir avec un garçon pour être franche.

Voyons quels étaient mes critères à ce moment-là…

  • une robe de princesse digne des plus grands contes de fées
  • un bustier
  • de la couleur ! hors de question de me marier en blanc ! je veux du rouge, ou du brun
  • une robe faite par la Fée Corsetée (c’est venu un peu plus tard ça, on est d’accord)
  • surtout pas de traîne
  • pas de tulle
  • du taffetas, du satin, de la dentelle
  • des lacets dans le dos
  • du volume, beaucoup de volume, avec du tissu comme plissé
  • une robe “chantilly” avec de la couleur un peu comme Madame Zen
La robe de mariée de mes rêves de petite fille...

Crédits photo : La Fée Corsetée

Ce genre-là…

Mais ça, c’est une robe dans laquelle Maman Aran me voit depuis que je suis petite, et dans laquelle je me vois depuis que je suis petite. SAUF qu’en fait, je me suis retrouvée devant une évidence.

Pour moi, et c’est bien mon avis, ça n’a pas de sens de me marier dans une robe imaginée depuis petite. C’est comme dire “qu’importe le futur mari, je connais ma robe”. Je veux me marier dans une robe “moi aujourd’hui”, une robe qui me plaît, mais qui plaira aussi à Monsieur Stór. Rien que les couleurs que je “voulais” ne sont pas les couleurs qui aujourd’hui me plaisent le plus. Mais c’est dur de se détacher de l’idée qu’on a depuis toute petite. Partie de là, j’étais mal barrée avec mon histoire de robe…

J’ai donc décidé de laisser mes idées dans un coin, et de discuter avec Monsieur Stór pour savoir aussi ce qu’il aimait. Mais ce serait trop facile si une simple discussion avait fixé nos critères, non ? Si tu te souviens, nous avons un mariage en deux parties : une “classique” à la mairie et une “légendes arthuriennes” avec cérémonie laïque et costumes. L’évidence : il me faut une robe de mariée de type elfique/médiévale…

Mes premières inspirations

J’ai donc commencé par chercher des robes d’inspiration elfique/médiévale. J’adore certains modèles, je suis emballée ! Du blanc en majorité, quelques touches de couleurs pour certaines… Avec ces jolies manches interminables pour toutes…

La robe de mariée de mes rêves de petite fille...

Crédits photo : Copie d'écran Pinterest

C’est beau ! Mais… Ce n’est pas ce que je veux en fait. Toutes ces robes sont magnifiques, je bave littéralement devant certaines, mais pas pour la mairie. Et tant qu’à faire, je crois que je préférerais une robe de couleur si elle est médiévale ou elfique.

À force de chercher, je me rends compte d’un malaise : plus je cherche, plus je sais que je ne suis pas prête à faire une croix sur la robe “blanche” traditionnelle. Je ne veux pas d’une robe entre les deux, je veux du blanc (plus ou moins blanc, avec des touches de couleur…) traditionnel pour la mairie, et du “coloré” pour la suite (plus facilement remettable lors de festivals). Retour au paragraphe précédent !

Du coup, combien de robes ?

Nous avons décidé que la mairie ne serait pas costumée. Pour Monsieur Stór c’est facile, il se changera. Oui, mais moi dans tout ça ? Je n’ai pas envie de faire une croix sur la robe blanche de la mairie, mais je me vois mal, vu les prix des robes, la garder que 2 heures sur le dos. Mon budget étant de 1000€ (oui je te dis tout), ça limite pas mal les possibilités d’avoir 2 robes. Je suis donc partie sur l’idée d’une robe modulable que je pourrais remettre pour les fêtes médiévales par la suite, une robe “en 2 parties”.

Le concept de la robe modulable

Ne sois pas dubitative, je t’explique. Je me suis dit que je pourrais prendre pour la mairie une robe bustier, avec un peu de volume, blanche (enfin ivoire parce que le blanc et moi, ce n’est pas ça), pas ou peu de traîne.

Et pour la deuxième partie, une “sur-robe” avec des graaaaaandes manches, qui fait comme un manteau avec un laçage au niveau de l’abdomen, et donc qui s’ouvre sur l’avant, et en couleur. J’imaginais vraiment bien la chose. Dans ma tête.

Le temps des essayages

Avec tout ça, je n’ai des idées que dans ma tête. Je n’ai pas essayé de robe, je n’ai même pas regardé dans mes recherches les robes d’autres formes. 15 mois avant le mariage, alors que je suis chez mes parents, on décide avec Maman Aran d’aller faire un tour dans la boutique de robes de mariée devant laquelle nous avions l’habitude de nous arrêter quand j’étais petite. La boutique a changé de nom (c’est une chaîne, elle a changé de “gamme”), mais elle vend toujours des robes.

Nous entrons, pour jeter un coup d’œil. Je ne sais plus ce qu’il s’est passé, mais je me suis retrouvée d’un coup en soutien-gorge/jupon/talons prête à plonger dans ma première robe de mariée ! Mais ça, c’est pour la prochaine fois ! (Oui, je suis méchante.)

Et toi, elle ressemblait à quoi la robe de mariée que tu imaginais petite ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “Journal des quêtes #13 – Partie 1 : la robe de mariée, cette difficulté…”

  • Ouh, ça sent l’ambuscade cet essayage de robe ! J’ai hate de voir l’avancement de ta recherche, mais en tout cas, les robes proposées dans ton tableau Pinterest sont vraiment canons

  • Oh ouiiiiiiiiiiiiiii, moi aussi j’avais lorgné sur les robes médiévales !
    Puis quand on a décidé que ce ne serait pas notre thème principal mais uniquement un “clin d’œil”, je me suis tournée vers les robes traditionnelles.
    Tu as très bon goût en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *