Robes, coutures et transformations pour Madame Sirène – Partie 1

Ça fait longtemps que je suis venue te parler…. Comme toutes les chroniqueuses, j’ai pris un peu de vacances. Et surtout : je me suis mariée (Gniiiiii !!!) et j’ai pris un peu de temps privilégié avec mon mari (re-gniiii !!)

Je suis officiellement Madame, et j’ai hâte de te raconter mon mariage. Mais tu vas devoir patienter un peu, car j’ai beaucoup de choses à te dire avant, à propos des préparatifs de ce mariage.

Pour me faire pardonner cette attente, je vais reprendre mon récit par un point que tu attends surement avec impatience : le choix de LA robe !

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo (creative commons) : Katy Duclos

Critères de recherches et premiers repérages

Dans ma présentation, je t’expliquais que Monsieur Triton et moi nous sommes rencontrés en dansant. Et la danse fait partie de notre vie. Je souhaitais donc pouvoir danser sans que mes mouvements ne soient entravés pour mon mariage.

J’aurais certes pu prendre une seconde robe pour la soirée, mais ce n’était pas ma volonté. La robe devait tenir du matin au soir au lendemain matin. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on porte une robe de mariée.  

Lors de mes premières recherches sur Internet, j’avais repéré des modèles courts ou des coupes « midi » (juste au-dessous du genoux). Il faut savoir qu’au quotidien je porte des robes plutôt courtes, et ne voulais pas donner l’impression d’être « déguisée en mariée » dans une robe qui n’a rien à voir avec moi.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour une Valério Luna (les 3 premières photos de la capture d’écran de mon Pinterest) : une robe asymétrique, dans laquelle je ne risque pas de me prendre les pieds au premier rock, avec un haut illusion qui me fait encore rêver aujourd’hui.

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo : Capture d'écran - Pinterest Madame Sirène

J’avais également repéré un concept intéressant : la robe avec traîne amovible. « Les mariées de Talia » correspondait plus à mon budget que Valério Luna ou encore Vera Wang (comment ça je ne suis pas Carry Bradshaw ?!).

En revanche, aller à Paris restait ma dernière solution. Je ne voulais pas faire plusieurs kilomètres pour les retouches et j’espérais trouver à Nancy, afin que mes demoiselles d’honneur soient présentes (à défaut d’avoir ma maman et/ou ma témoin pour tous les essayages… merci la distance).

Un weekend mère-fille (et mère-fils)

À l’arrivée des beaux jours, nous avons accueilli maman Triton et maman Sirène afin de parler de notre mariage pour la première fois tous les 4. Ça a été l’occasion de leur proposer un moment privilégié : la famille Triton est partie à la quête du costume (en vain…), tandis que la famille Sirène est partie essayer des robes. J’avais pris rendez-vous dans une seule boutique de la ville, persuadée que c’était LA boutique. Je n’avais eu que des bons retours : grand choix de collection, qualité des robes, gentillesse des conseillères… Et effectivement, rien à redire. Nous avons été reçues par la patronne de la boutique (si j’ai bien compris), et elle a vraiment pris le temps avec nous. J’ai essayé au moins 7 robes, ré-essayé certaines d’entre elles, et nous sommes restées plus d’une heure dans cette boutique nancéienne.

Ne voulant pas me restreindre, j’ai expliqué à la vendeuse : une robe dans laquelle je puisse bouger jusqu’au bout de la nuit. Mais j’étais prête à essayer différentes formes car j’avais conscience que, entre ce qu’on pense nous convenir et ce qui nous va vraiment, il y a parfois un fossé.

Essayer d’être une princesse

Pour commencer les essayages : la robe princesse dans toute sa splendeur. Une avec un dos tout en dentelle, l’autre avec un bustier.

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo : Photo personnelle

Je suis plus convaincue par la seconde. Mais honnêtement, je ne me sens pas moi. C’est trop éloigné de ce que je voulais, trop éloigné de ma personnalité, et trop classique à mon goût. Bien qu’en voyant les photos, je trouve ça très joli quand même.

Nous avons essayé de raccourcir une de ces robes, de la rendre asymétrique… mais je n’arrivais pas à me projeter.

La petite robe blanche

Il est temps de faire le grand écart avec une robe qui n’a rien à avoir : la petite robe patineuse avec des poches (côté pratique qui me séduit).

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo : Photo personnelle

J’adore le haut de cette robe et je me sens vraiment séduisante dedans. Cependant, moi qui pensais me marier en robe courte au départ, me voilà moins convaincue par cette longueur une fois portée. En m’imaginant remonter l’allée centrale de l’église, je n’ai pas le déclic. Pourtant, je trouve cette robe très belle encore aujourd’hui en regardant les photos.

Et si j’étais une sirène

En voyant une autre mariée essayer sa robe, je n’ai pu cacher mon admiration devant la robe sirène qu’elle portait. Ni une ni deux, je demande à essayer la même.

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo : Photo personnelle

Je ne regrette pas d’avoir essayé cette robe. Je trouve le décolleté magnifique, ça me rappelle un peu l’effet illusion qui me plaisait tant sur la Valério Luna. Elle est agréable à porter, quoiqu’un peu lourde…
Et ce dos est absolument ma-gni-fi-que !

Mais, je ne me sens pas aussi jolie que ce que j’aurais aimé en mettant cette robe. Toujours pas de coup de cœur et je commence à me demander si la vendeuse va réussir à dénicher la robe de mes rêves.

Trouver un compromis

Elle arrive alors avec des modèles qui s’apparentent aux photos que je lui ai montré : les asymétriques. Encore faut-il que les bustiers proposés me conviennent.

Entre le bustier asymétrique qui me donne l’impression d’aplatir ma poitrine (à gauche), le bustier trop droit et qui descend trop bas au niveau des hanches et me donne l’impression d’être vraiment courte sur pattes (à droite) le coup de cœur n’y est pas. Et j’assume parfaitement d’être difficile sur ce point !

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo : Photo personnelle

« Mhhh en revanche madame si on peut garder tout l’organza en bas et changer le reste, je veux bien. »

La vendeuse sort sa dernière arme : la robe amovible. Pour la créer, il nous faut :

  • une des robes essayées précédemment dont on ne gardera au final que le bas en organza que j’aime tant. (Pour les essayages, il suffit de retrousser le bustier de ladite robe et de le cacher sous le jupon. Ça augmente le volume à la taille, mais ça aide à visualiser en attendant les coutures).
  • d’une robe ivoire droite en dentelle, avec des petits diamants à la taille (très discrets et non visibles sur la photo)

Et voilà, on a juste à mettre la jupe en organza par-dessus la petite robe ivoire. Oui, je sais, ça demande un peu de travail pour la couturière et un peu d’imagination. Mais l’idée est quand même wahou ! (Je n’ai pas de mots plus précis pour expliquer ce que je ressens à ce moment-là).

Mes essais de robes de mariée : une robe courte et asymétrique

Crédits photo : Photo personnelle

Et là, sans attendre, les larmes ont pointé au bord de mes yeux. Maman était émue pour la première fois des essayages.

J’avais trouvé LA robe !!

Mais là tu dois te demander pourquoi j’ai écrit « partie 1 » dans le titre… et bien, chez les sirènes, rien n’est jamais évident.

Et toi, avais-tu une idée précise de ce que tu voulais en allant essayer tes premières robes ? Es-tu plutôt robe longue ou robe courte ?



12 commentaires sur “Robes, coutures et transformations pour Madame Sirène – Partie 1”

  • J’adore le résultat de cette robe finalement sur-mesure (ou presque ! ^^) 😍 C’est difficile d’essayer beaucoup de modèles différents sans ressentir le moindre coup de cœur… on se dit qu’on ne trouvera jamais LA robe et on peut vite perdre pied – pour une sirène ce serait un comble, tu en conviendras ! 😅
    Ta conseillère a bien fait son job en te proposant une solution qui te convienne et te fasse même monter les larmes aux yeux… ☺

    • Merci Mademoiselle Nala (et non plus seulement « Nala », ça change tout !😉).
      Effectivement, il s’agit presque d’une robe sur-mesure vu que tout a été pensé en fonction des mes envies. Et je commençais vraiment à douter alors il n’était pas trop tard pour arriver à une robe qui me convienne !
      Je n’ai qu’un conseil à donner : ne jamais désespérer, il y a forcément une robe pour chaque mariée.

  • Tu as eu la chance d’avoir une conseillère qui a su prendre en compte tes remarques et trouver ce qu’il te fallait !!
    Je n’aime pas du tout le haut de la toute première robe avec le col qui monte très haut ! La robe courte est très belle, mais effectivement je comprends ton sentiment de ne pas te voir remonter l’allée de l’église avec. La robe sirène pour danser jusqu’au petit matin, je ne sais pas si c’est idéal : en tout cas dans celles que j’ai essayé, j’avais l’impression de ne pas pouvoir faire 3 pas ahah! L’idée de la robe amovible est parfaite !! Mais alors du coup, pour la faire fabriquer, il faut que tu achètes les deux robes ?? Ou ce sont des modèles de la boutique qui peut te la faire sur mesure ?

    • Ah mais je suis d’accord avec toi, ce haut était tellement fermé, rien qui ne mette en valeur !!
      Je vois que tu comprends tout à fait mes choix et mon raisonnement en ce qui concerne les essayages.
      Même si je dois te dire que cette robe sirène est plus agréable à porter que ce que j’avais imaginé. Le pouvais quand même « dansoter », mais adieux rocks et salsas endiablés. Ca aurait été dommage.

      En ce qui concerne la robe, effectivement, il faut acheter les deux robes (puis récupérer le bas en organza pour en faire une jupe à mettre par dessus…) On dépassait le budget fixé, mais maman sirène était prête à allonger un peu … Et on restait dans une fourchette raisonnable de prix quand même 😃

  • Gniiiiiiiih j’attendais cette chronique avec tellement d’impatieeeeeence!!! Et alors je suis frustréééééée je veux savoir la suite!!!!!

    • Oups… je suis tellement désolée de ne pas te donner toutes les réponses ici … en fait, non, je ne suis pas désolée 😜 😝
      J’aime faire durer le suspens.
      Ne t’inquiète pas, la suite arrive très vite 😉

  • Roh mais qu’elle est belle cette robe « imaginée » pour toi! Sympa la vendeuse. Tu es tombée sur quelq’un Qui aime son métier en tout cas et qui a su être à l’ecoute!!! Hâte de connaître le dénouement de et l’histoire maintenant!!! 🥰🥰🥰

    • J’ai vraiment eu beaucoup de chance oui, car ma recherche n’était pas évidente.
      Le dénouement va arriver… Patience Mlle Couture !!
      Et vu ton nom, tu ne devrais pas être déçue. 😉

  • Tu avais une recherche tellement originale à la base. Tu n’as pas les mêmes envies que la plupart des brides, c’est bien de s’affirmer. Moi je suis plutôt classique à côté.
    J’adore la robe courte aussi. Parfaite pour un mariage civil mais en effet à l’église, pas sûre que le prêtre aurait apprécié non plus.

    • Franchement, je ne suis pas sûre que notre prêtre aurait dit quelque chose. Il était déjà assez anticonformiste (il a réveillé toute l’assemblée avec ses blagues, parfois même sans se rendre compte des doubles sens 😅). Mais ça ne me plaisait pas suffisamment.
      En tout cas, des personnes m’ont dit le jour J, en me voyant dans ma robe : je t’imaginais exactement avec ce style ! Comme quoi, je suis bien restée moi même ^^

Leave a Reply to Mademoiselle [ɑ̃]ncre Cancel reply