Le save-the-date, ma fac et moi – 1ère partie

« Un quoi ? »

C’est souvent la réponse que les bride-to-be de famille française entendent, après avoir évoqué vouloir faire un “save-the-date”. C’est une tradition anglo-saxonne, en phase de traditionnement en France. Mais bien souvent la génération des baby-boomers – nos parents quoi – n’en n’ont jamais entendu parler.

Seulement moi, ma belle-famille est Américaine. Et ma belle-famille y tient, à un save-the-date. J’avoue que je trouve l’idée non seulement sympa, mais aussi utile. Comme tu le sais, ma famille vient de France pour le mariage, et doit réserver des billets d’avion en groupe. Alors, pourquoi pas leur donner une idée du lieu et de la date bien en avance ?

Le Prince Charming et moi, on aime les trucs un peu indie (rappelle-toi notre salle). Mais comme beaucoup d’entre nous réalisent quand il est temps de penser faire-part, l’industrie est plutôt à la tendance rose bonbon et pâquerettes. Moi, ça ne me dérange pas spécialement, du moment que c’est plutôt mignon et pas kitsch. Mais Mr. Floride et sa testostérone n’étaient pas de cet avis.

Donc brainstorming… On trouve des trucs mignons.

save the date toile de jute

Crédits photo : Zazzle

Mais on voudrait quelque chose de plus personnel.

Un truc auquel ma belle-famille tient particulièrement, c’est une séance de photos de fiançailles. Ma belle-mère est très très traditionnelle et ici, tradition = photos de fiançailles prises par un pro. Nous, on n’est pas contre, du moment qu’on ne paye pas la séance.

On a plein de copains qui adorent bidouiller avec un appareil photo et qui sont d’accord pour nous faire un petit photoshoot, on a pas envie de dépenser $500 pour un pro qui ne ferait pas mieux. On finit par tomber d’accord : Copain-de-Fac de Mr. Floride fera les photos. Chère Bride-to-be, s’il y a un truc que j’ai appris pendant ces préparations, c’est à faire des compromis.

Donc, on emporte quelques accessoires, et un beau lundi férié après-midi, nous nous sommes retrouvés sur le campus de notre fac pour faire des photos. Pourquoi le campus ? Parce que la plupart des bâtiments sont en brique, tout comme notre salle. Et que si certains font des Trash the Dress dans la fontaine devant la bibliothèque, on doit bien pouvoir faire une engagement session potable. Et puis, bon, c’est notre campus, on l’aime. GO KNIGHTS !

séance Trash the Dress campus Floride

Crédits photo : Nicole Ami Photography

Oui, c’est mon campus à University of Central Florida !

S’en suivent deux heures de photos où l’on pose. Au début, nous sommes un peu intimidés. Poser devant un objectif pour Mr. Floride et moi, ce n’est pas très naturel. À vrai dire, j’ai peur d’être moche. Je ne suis pas spécialement photogénique, et j’ai vraiment peur de me trouver ridicule sur les photos de Copain-de-Fac.

Pourtant, peu à peu, on se prend au jeu. C’est même plutôt sympa de prendre des photos avec son amoureux. On essaye des trucs : on court, on se cherche, ces messieurs me demandent même de monter dans un arbre. À toi, je peux le dire : j’ai le vertige, et si monter dans l’arbre a été facile, la descente de l’arbre a été un peu hard. Il a finalement fallu que Copain-de-Fac (qui doit faire 1 mètre 90 et atteignait les branches basses de l’arbre) me prenne dans ses bras : j’étais coincée sur une branche comme un chat, terrifiée à l’idée de sauter.

séance photos d'engagement

On prend même une photo pour rire. Ma belle-mère adore les photos posées, et on voulait se moquer (gentiment, hein) de ses choix. Nous avons donc pris une photo super classique, avec un background qui clash (avec un clin d’œil à Mr. Floride qui est ingénieur en gestion de l’eau). La voici, la voilà.

photo posée décalée

On arrive enfin devant mon “collège”. Un “collège” dans les facs US est le bâtiment abritant un département de l’université. Mon collège est celui d’éducation, j’étudie pour être institutrice. Et on prend quelques photos. Prince Charming me prend par la main et se met à courir. Copain-de-Fac trouve la photo sympa, mais elle est mal cadrée. On doit reprendre la photo plusieurs fois, c’est plus difficile que je le croyais de prendre une jolie photo de gens qui courent.

Finalement, nous nous asseyons dans l’herbe, épuisés. On dirait pas comme ça, mais c’est fatiguant de prendre des photos. Copain-de-Fac sort son ordi et nous donne les photos du shooting sur clé USB. On le remercie et on rentre.

Nous savons que nous entrons maintenant dans la phase post-production, mais ça, c’est pour la prochaine fois.

Et toi ? Tu fais un save-the-date ? Tu as un copain de fac génial qui t’as fait tes photos ? Tu aime tellement ta fac que tu veux la mettre sur ton save-the-date ou faire-part ? Tell me everything.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Le save-the-date, ma fac et moi – 1ère partie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *