Comment se marier… à deux ?

Je n’aurai jamais cru que je me marierai un jour. Et je n’aurai jamais cru que, dans les premiers temps, l’organisation du mariage me prendrait presque tout mon « temps de cerveau disponible » (à croire parfois que je n’ai que deux neurones…).

Comment se marier... à deux ?

Crédits photo (creative commons) : Monica D.

Mode Bridezilla ON

Dès le mois suivant la demande, j’étais comme une dingue : je découvrais les blogs de mariage, les salons, les magazines et les livres spécialisés (sais-tu que même Organiser son mariage pour les Nuls peut être emprunté à la bibliothèque ?!), je ne quittais pas ma bague de fiançailles des yeux, j’imaginais la robe idéale et je soûlais toutes mes copines avec ce sujet de conversation quasi unique (ceci dit, en bonnes copines, elles ne se sont pas plaintes…) ! Peut-être te reconnais-tu dans ce portrait ?!

Toujours est-il que j’ai fini par me rendre compte que j’allais devenir une véritable bridezilla*.

* bridezilla : fille devenue complètement chtarbée folle à cause du grand « oui », prête notamment à écraser des immeubles si on lui dit un grand « non » (durant les préparatifs j’entends !)

Mais l’attitude de Monsieur Omdemavie m’a très vite calmée !

Car, comment dire… Alors que j’avais une conscience aiguë qu’il fallait commencer à réfléchir rapidement sur tous les aspects du mariage pour ne pas nous laisser rattraper par le temps (et puis bon, comme je te le disais dans ma chronique de présentation, ce n’est pas comme si on allait aussi avoir un déménagement sur le feu, hein), mon chéri était, comme d’habitude, d’un naturel super zen – est-ce toujours comme ça avec les personnes qui viennent des îles ?!

Imagine un peu le tableau : je le sollicitais sans arrêt avec mes questions : « Tu aimes bien ce style de robe ? », « C’est joli ça pour les tables, non ? », « Tu aimes bien ces lampions ? », « On peut revoir la liste des invités ensemble ? », « Je me marierai bien là, tu en penses quoi ? », « Tu m’accompagnes au salon du mariage ? », etc. Sauf que, la plupart du temps, mon Homme n’était pas réceptif. Peut-être étais-je trop à fond directe (parce que quand j’ai une question sur le bout de la langue, je la sors dans la seconde…) ? Ses réponses étaient souvent évasives et, parfois, il n’avait pas l’air de se sentir concerné… ! Un comble pour un futur marié, non ?!

Du coup, ça m’agaçait et lui aussi par ricochet. Avec nos emplois du temps de « oufs malades », on n’arrivait pas à vraiment se poser tous les deux pour discuter de ça.

Mode Bridezilla OFF

Et puis… Un jour… On s’est sérieusement pris la tête : au détour d’une salve de questions sur l’organisation du mariage, Monsieur Omdemavie m’a regardé d’un air perdu avant de me dire : « Mais, chérie… Tu vas trop vite pour moi ! On dirait un super ordinateur, qui n’arrête pas de turbiner : d’où tu sors toutes ces idées et toutes ces questions ? Je ne peux pas te suivre ! »

(Petite confidence : je pense que, dans ma tête, on est plusieurs parce que j’ai toujours mille pensées et questions à la minute !)

Eh oui, moi, entre temps, je n’avais pas attendu qu’il se réveille pour penser à des thèmes, à un save-the-date, à des idées de musique, etc. Du coup, j’avais avancé sans lui, j’avais des envies et idées qui, pour moi, étaient quasiment acquises mais la réciproque n’était pas vraie…

Ça m’a un peu fait l’effet d’une claque douche froide sur le moment : c’était assez vexant qu’il dise que j’allais « trop vite » pour lui, alors que j’avais surtout l’impression que c’était parce qu’il ne s’investissait pas plus qu’on arrivait à ce genre de discussion houleuse.

Puis j’ai réfléchi tranquillement (oui ça m’arrive…) et je me suis mise à lâcher du lest, consciente aussi que ce n’était pas la peine de se mettre sur le pif pour si peu. Après tout, c’est l’Omdemavie non ?

Surtout que, comme l’avait si bien dit Mademoiselle Sourire, ce n’est qu’une journée de notre vie et que mon homme avait VRAIMENT envie de s’impliquer, mais à son rythme… Alors, tant pis s’il lui fallait plus de temps pour « penser pratique » : nous verrions doucement, au fur et à mesure, sans trop nous précipiter… Et je me suis dit que ce n’était pas (très) grave si ça signifiait prendre du retard sur certains aspects, l’essentiel étant de construire notre mariage à deux, sans prise de tête.

C’est comme ça que mon côté bridezilla a été maté calmé (bon, ok, j’avoue : ça m’arrive encore d’aller trop vite pour lui sur certaines choses…) !

 

Crédit photo : DR

Alors, si tu es dans la même situation que moi,  j’ai plusieurs conseils à te donner pour impliquer ton mââââle : 

  • Ne le harcèle PAS quand il est occupé, son oreille sera moins attentive…
  • Aide-le à atteindre des objectifs précis (ça devrait lui plaire de se voir confier des missions, comme dans les jeux vidéo !) : propose-lui de demander des devis, chercher des prestataires ou des lieux…
  • Ne néglige pas ses centres d’intérêt. Par exemple, mon chéri adore la technologie et il a un côté artiste : du coup, pour trouver des idées pour son costume, il a beaucoup utilisé Pinterest. Par la suite, il s’est lancé dans le téléchargement d’une application pour tester des accords de couleurs sur sa chemise ; puis il a fini par prendre directement un crayon et un papier pour créer son ensemble !
  • Trouvez-vous des moments en tête à tête, tranquilles – et surtout pas 5 minutes avant l’heure de sa série préférée ! – pour débattre de certains sujets, de préférence quand vous avez du temps et que vous êtes détendus, le weekend par exemple… ou dans un bon bain chaud (testé et approuvé !).
  • Même si ça le gonfle, tente de le convaincre de te suivre dans des magasins de fringues ou des salons spécialisés, pour trouver l’inspiration à deux / rire ensemble de ce que vous ne ferez surtout pas à votre mariage / savoir ce qui lui plaît ou pas. Ou allez au moins faire un tour ensemble (et pas seulement séparément) sur Internet : il faut pouvoir partager vos avis et vos idées, parce que vous risquez de tomber de haut si vous trouvez « trop mignons ces centres de table » et que vous pensez pouvoir partir là-dessus, avant de vous rendre compte que Chéri les déteste parce que « c’est clairement kitsch ».
  • Et surtout, mon meilleur conseil… Sois patiente et diplomate !!!

Et toi, as-tu aussi eu du mal à impliquer ton homme dans la préparation pratique du mariage ? Y a-t-il des choses qui t’ont profondément agacée ? Ton côté bridezilla a-t-il failli avoir raison de toi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Comment se marier… à deux ?”

  • C’est très difficile d’impliquer l’homme dans les préparatifs du mariage. Le mien en tout cas donne souvent l’impression qu’on pourrait tout à fait s’habiller juste un peu plus chic que d’habitude, prendre parents et amis très proches/témoins à la mairie pour faire la cérémonie civile puis aller au restaurant fêter ça et … basta.
    Il faut avouer que ce serait tellement plus facile ! 😉

    Très bons conseils ce que tu dis !
    Je lui ai moi aussi donné des missions à remplir (“Tiens, toi tu t’occupes des contacts avec le traiteur”) et quand j’ai besoin qu’on décide de quelque chose, je l’oblige à arrêter ce qu’il fait et à s’asseoir à table avec moi pour discuter.

    Par contre les salons du mariage, je n’ai jamais réussi à le convaincre, c’était hors de question qu’il y mette un orteil. J’ai eu droit à l’argument imparable, avec reportage à la télé à l’appui : “mais t’as vu à quoi ça ressemble un salon du mariage ? t’as vraiment l’impression qu’on va trouver quelque chose à notre goût dans des trucs aussi kitsch ?!” … heu oui non d’accord tant pis…

    • Aaaah quel boulot de convaincre son homme de venir aux divers salons du mariage…!! J’avoue que j’ai un peu triché, je lui ai fait mes yeux de Chat Potté en mode : “Quoi, tu vas me laisser y aller seule, steuplééé aucune copine n’est dispo, on ne traîne pas promis, j’ai une entrée gratuite/je t’offre l’entrée…”. Et ça a marché… Deux fois !!! 😀

  • Oh merci pour cet article, je m’y reconnais totalement! Je turbine à fond, j’ai des idées pleins la tête et mon chéri pense… autrement!

    Pour ma part, ce n’est pas que lui qui a calmé ce tempérament de bridezilla, c’est aussi la vie quotienne. A vrai dire, j’ai un parcours plutôt atypique: “Fiançailles” en janvier, fête des fiançailles au mois de juillet, et aujourd’hui donc juin, rattrapages d’examens (suis étudiante) + boulot, déménagement, avec en prime un pti voyage en Amérique pendant 8 mois à organiser alors qu’on souhaite se marier fin septembre 2015… On va y arriver!

    Bon courage avec ton homme en tout cas, je m’en vais appliquer ces quelques conseils de ce pas 😉

    • Ah oui toi aussi tu as une vie pas mal remplie… J’avoue que les “à-côtés” obligent aussi à se calmer sur certaines choses ; et finalement tant mieux sinon on devrait mono-maniaques, à ne s’occuper que de ça !! (et bonjour la déprime post-mariage après…)

  • En ce qui me concerne, il était plus que nécessaire qu’on se marie à deux : j’ai tendance à foncer tête baissée notamment dans les achats et M.Salé me réfrène !! Pour lui, il était évident de s’impliquer dans tous les choix. Certes il ne comprend pas ma passion pour les blogs mariage et il a besoin que je repete souvent ce qu’on a prévu pour la déco mais il participe à tous les Diy et à toutes les démarches!!!! Heureusement car je ne pourrais pas tout faire seule ou avec ma témoin, ce serait épuisant…

  • Je pense qu’on passe un peu toutes par là, à un moment donné des préparatifs. J’en suis au début, mais j’ai également du mal à refréner mon côté bridezilla qui s’est invité juste après la demande en mariage… Et puis comme toi, même en temps normal (hors préparatifs), j’ai toujours la tête pleine d’idées et de projets…
    C’est vrai que c’est dur d’avoir l’impression d’être seule à s’impliquer, mais après en avoir beaucoup discuté à 2, monsieur commence à réagir et à s’impliquer plus. Notre mariage étant dans 1 an, il a l’impression que c’est loin et qu’on à le temps, alors que moi ça me semble être demain !
    Le plus important c’est de se rappeler qu’on est 2 à se marier, donc qu’on est 2 à préparer!
    Mais c’est rassurant de savoir que je ne suis pas seule à être devenue obsessionnelle du mariage alors que ce n’est pas dans mon caractère.

    • Rassure-toi, on est beaucoup dans ce cas là je crois 😉 l’essentiel c’est de trouver des compromis avec Monsieur et de lui faire réaliser aussi que, même si le mariage est dans un an, il y a des choses qui ne peuvent pas attendre la dernière minute ! Bons préparatifs à toi !

  • J’aurais pu écrire cet article !
    Mais de A à Z en plus lol
    C’est quand même rassurant de voir qu’on est pas seule… à être excessive (oui il faut l’avouer on est entres nous) parce que je dis pas tout à mon entourage sur les blogs tous les jours, les rêves etc, c’est une drogue, je me demande d’ailleurs ce que je vais faire quand tout ça sera fini!!
    Et j’ai l’impression qu’on a toutes les mêmes hommes qui réalisent l’événement toujours au dernier moment!!
    J’ai réussi à le trainer au salon du mariage en lui offrant la place aussi, bon après je me suis dis que c’était cher pour ce que c’était mais si en futurs mariés on fait pas ça au moins une fois c’est dommage! Ca met dans l’ambiance…

    • Hihi 😀 c’est vrai, qu’est-ce qu’on va devenir une fois qu’on sera mariées…!!
      Comme tu dis pour les salons, ça ne vaut pas toujours le coup mais c’est à vivre au moins une fois pendant les préparatifs 🙂

  • Moi, j’ai la chance que mon chéri ait voulu tout de suite prendre part aux préparatifs, donc on s’amuse ensemble sur les côtés chouettes et on fait aussi ensemble les côtés plus long et qui auraient été barbants seule mais qui du coup, deviennent fun parce qu’on plaisante ensemble <3

  • MERCI!
    Si si c’est vrai! Depuis qu’il a fait LA demande j’ai la tête en mode monomaniaque MARIAGE. Et lui? Pas du tout! On ne va pas en parler tous les jours pdt 1 an et demi quand même? -_-
    Alors, j’y v par pallier. 1.la salle et après je lui laisserai un peu de répit! Mais si il va venir visiter pour donner son avis, c’est moi qui aurait trouvé, appelé, demandé des devis et fixé les visites! On verra si sur le long terme ca peut marcher ou pas!

  • Merci pour cet article. Je n’aurai pas pu mieux retranscrire ce que je vis en ce moment. J’ai hâte d’arriver à trouver l’élément déclencheur qui nous aidera à en discuter enfin posément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *