Mon mariage aux couleurs de l’hiver : la semaine avant le mariage – partie 2

Je t’avais laissé le mercredi soir avant mon mariage… Voici le détail de mes deux derniers jours en tant que Mademoiselle.

Jeudi 31 janvier

Nous faisons une petite grasse matinée bien méritée, avant d’entrer dans l’agitation des derniers jours. Un peu de ménage, de repassage.

M. Flocon essaye son costume avec sa maman. Il casse la boucle de sa ceinture lors de cet essayage, il convient avec sa maman d’aller en acheter une le soir, pendant que je serai au salon de beauté.

Et il pleut énormément… Bon pas de panique, nous ne sommes que jeudi !

L’après-midi, petite séance de repassage, puis nous allons à la salle commencer le dépliage des pompons. Heureusement que nous avons commencé le jeudi, car à 4, ça nous a pris 2 heures, et ça n’était pas encore fini.

dépliage des pompons

Ah oui, sur la photo je porte mes lunettes (d’habitude je les porte peu car c’est une très faible correction). Mais ce jour-là, j’ai eu une sacrée migraine. Ben tu sais quoi ? J’étais contente de l’avoir !

En fait, je suis migraineuse, j’en ai toutes les 2 à 4 semaines et ça dure 2 à 3 jours. Pas facile tous les jours, mais du coup, je suis ravie de l’avoir le jeudi, comme ça je suis assurée de ne pas en avoir le samedi (et puis c’estt un épisode assez faible). Mais pour ne pas trop en rajouter, je porte les lunettes pour le dépliage.

J’apprends aussi que les boutonnières des témoins seront quand même bleu ciel, le blanc que le fleuriste a trouvé étant trop “crème”.

A 17h, je pars pour le salon de beauté. Je me suis offert un massage pour la première fois de ma vie. Je suis toute contente. Lorsque je sors, à 18h passées, je vois que j’ai des appels manqués de ma photographe et de mon amoureux.

D’abord, je rappelle l’Amoureux. Oups, je suis partie au salon de beauté dans ma voiture, avec les clés de SA voiture dans la poche. Il était coincé à la salle… Avec une voiture, mais pas les clés ! Et il devait s’acheter une nouvelle ceinture. Avant 18h ! (Oui, en Alsace, dans les petites villes, les commerces ferment… tôt). Donc ils y sont allés, avec sa maman, à pieds, sous la pluie battante… Je suis gênée, mais bon, c’est trop tard… Et mon fiancé ne m’en veut pas, car il est trop gentil (bah oui il est parfait, c’est pour ça que je l’épouse !).

Ensuite la photographe.

Elle devait déposer des flashs et du matériel à la salle pour le trombinoscope photo du vin d’honneur. Il était convenu qu’elle passe le vendredi avant le mariage (soit le lendemain, si tu me suis !). Ce soir-là, elle m’appelait pour savoir si elle devait passer le vendredi midi ou soir. Après avoir écouté le message, je rappelle : répondeur direct. Je lui laisse un message, lui disant de venir plutôt le soir à 19H.

Après être repassée à la salle, j’emmène le reste des pompons et finis le dépliage à la maison. Ça me prend encore 2 à 3 heures. Mais le soir, tout est prêt !

J’aime beaucoup cette journée car nous avons pu être un peu tranquille avant le rush du mariage, et profiter l’un de l’autre. Nous avons aussi notre dernière soirée en tête à tête avant le grand jour.

Vendredi 1er février

Je commence enfin à être impatiente ! Nous allons directement à la salle pour décorer. Je fais un crochet par la boulangerie pour acheter des beignets et des brioches, et commander les sandwichs de midi. Il faut bien restaurer tous nos super amis qui nous aident !

Il pleut à verse mais ça ne m’inquiète plus : la météo n’annonce pas de pluie pour le lendemain.

Nous commençons à décorer, les personnes qui nous aident sont déjà presque toutes là. Cela va très vite, les gens sont hyper efficaces, et je n’étais pas du tout figée sur la déco et mon fiancé non plus. Nous voyons donc en direct comment installer telle ou telle animation ou décoration. Heureusement que nous avons déplié les pompons la veille car ça nous aurait facilement grillé 2 ou 3 heures je pense, tellement on en avait !

Je suis également bluffée par tout ce que ma belle-mère a fait de son côté sans tout nous dire. Elle a cousu elle-même des pans de tissu immenses pour habiller nos panneaux de bois ! Impressionnant ! Regarde un peu ça :

déco drapé bleu

Elle a cousu du tissu bleu avec le voile d’hivernage, dans lequel elle a découpé elle-même les formes pour un effet “neige qui tombe du toit”. Et la guirlande de cœur ? Elle l’a “tout simplement” faite elle-même aussi, en bois, à la scie à chantourner. Et elle a tout peint elle-même. Elle est pas chouette ma belle-maman, hein, dis ?

Des panneaux comme ça, il y en a 3 ! Tu verras comment elle a drapé les autres dans mes prochaines chroniques.

Au final, la journée est très sympa et on s’amuse bien. Pas de stress, de la bonne ambiance, des beignets (oui je suis gourmande), et c’est parfait.

A 17h, je vais faire ma manucure avec ma témoin, j’arrive encore à rester assez calme. Je reçois un SMS de ma photographe me disant qu’elle est bloquée dans les bouchons, mais qu’elle vient (pour déposer son matériel). Pendant ce temps, ma famille arrive à la salle. Mon fiancé, nos familles et nos témoins attendent à la salle que la photographe arrive car je leur ai demandé de rester jusqu’à son arrivée. Nous irons manger ensuite.

Le stress commence vraiment à monter avec un appel de la photographe, 1h plus tard. Elle me demande si elle peut déposer les flashs le lendemain, car il y a trop de bouchons finalement…

Je suis un peu déçue mais bon, je me dis qu’on y arrivera. On réorganise tout pour assurer que quelqu’un soit à la salle à 9h pour réceptionner son collègue qui déposera le matériel, tandis qu’elle sera avec moi au salon de beauté. Je commence à angoisser de tout modifier au dernier moment, mais avons-nous le choix ? Pas vraiment ! Donc nous ferons avec.

Par contre, il pleut toujours autant, une pluie battante ! Je vois nos familles et témoins s’inquiéter un peu. Bizarrement, moi la droguée des sites météo, là, ça ne me fait plus rien. Je dis à tout le monde que non non, ça ira, demain il n’est pas prévu de pluie. Je suis toujours un peu déçue d’avoir dû tirer un trait sur mon mariage enneigé, mais je n’y pense plus trop.

Nous allons ensuite tous dîner au restaurant. Puis nous rentrons dormir. Ma témoin et son amoureux dorment chez nous également. Je suis épuisée mais surexcitée par le lendemain.

Ah oui je dois te le dire : ce soir-là, je dors avec mon amoureux ! Impensable autrement, nous dormons mal l’un sans l’autre, alors à quoi bon se rajouter du stress ce soir-là ? Puis ça me rendrait triste d’être séparée de lui, ne serait-ce qu’une seule nuit ! Je tâche tant bien que mal de m’endormir, et le sommeil finit par avoir raison de moi…

Et toi ? As-tu prévu deux jours pour la mise en place ? Penses-tu pouvoir profiter de tes derniers jours ? Dors-tu avec ton amoureux pour ta dernière nuit avant le jour J, ou cèdes-tu à la tradition ? Raconte !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



16 commentaires sur “Mon mariage aux couleurs de l’hiver : la semaine avant le mariage – partie 2”

  • Quelle organisation Madame Flocon !!

    Pour avoir une petite idee, combien avais-tu de pompons a deplier ?
    Nous en avons 150 et ils sont enormes (45 cm de diametre !!!) alors j’aimerais bien savoir combien de temps je dois prevoir !!

    Merci 🙂

    • Bonjour Florie!

      Alors, comme tu le vois un peus ur la photo, nous avons fait des petits et des mini pompons uniquement. Nous devions en avoir environ 200 à mon avis… J’avais galéré à les faire car nous avions toruvé un bon plan pas cher pour les papiers de soie mais en rouleaux, ce qui fait que pour les plier puis les découper c’était pas évident!
      Je crois que c’était des feuilles de 50×70 cm, découpées soit en 4 soit en 8, épaisseur 8 feuilles.
      Le problème: l’un des papiers était très fin et se déchirait si on allait trop vite!

      Je pense sincèrement que des gros pompons comme les tiens se déplieront mieux: les mini nous ont posés plus de problèmes que les petits.

      A mon avis pour 150 gros si vous êtes 3 ou 4, en 2 heures ça peut être fait. Au pire, tu commences quelques uns à la maison: moi j’en ai fini une bonne vingtaine / trentaine à la maison le jeudi soir et il n’y a pas eu de problème d’affaissement d’ici le vendredi!
      Toute façon les gens vont rarement les voir de près 😉

      Ah et aussi: j’aurais pu avoir moins de pompons il y en avait bien 20-30 de rab. Je leur ai trouvé une place mais ce n’était pas nécessairement utile 😉

      Tu te maries quand? Et tu as la salle quand?

      • Bon 2h c’est raisonnable comme temps !

        Pour le papier on en a deux types :
        – le papier de soie blanc est tres resistant car il a une face qui est un peu glacee (mais ca ne se voit pas, c’est juste au toucher)
        – et les papiers de soir de couleur sont dans un papier fin et assez fragile

        On a deplie un pompon blanc le jour ou on les a plie, et devine quoi ? Il ne s’est jamais affaisse, on l’a toujours (depuis Novembre !!) et il est accroche dans le salon (C’est un tres bel element de deco d’ailleurs 😉 et qui epate tout le monde ^^)

        Donc les blancs on pourra les deplier avant sans probleme, par contre les colores pas plus de 2j avant

        Le gros probleme c’est la place car 150 pompons de 45cm de diametre… ca prend de la place !!!

        Sinon je me marie le 27 juillet 2013 dans un bois, donc pas de salle, et on a prevu d’accrocher les pompons sur des fils tendus entre les arbres !

        PS : desolee pour l’absence d’accent je travaille en Angleterre avec un clavier sans accent 🙂

        • Nous aussi on avait un côté glacé.
          On avait 4 couleurs: bleu ciel, bleu foncé, blanc et gris.
          Le gris était à part car offert par une amie déjà mariée (restes de son mariage jaune et gris). Le bleu ciel et le blanc étaient glacés d’un côté mais facilement dépliables. Mais alors le bleu foncé! se déchirait tout le temps!
          Je pense que plus ils sont petits, pire c’est.

          Super votre mariage dans les bois, ça va être magique avec les pompons! Quelle jolie idée 🙂

    • Merci c’est très gentil! J’ai adoré notre déco, grâce à l’aide de nos familles c’était pile comme on le souhaitait 😉
      Pourtant avec mon absence de talent en travaux manuels, ça n’était pas gagné!

      Et encore, vous n’avez pas vu les capes des demoiselles d’honneur, faites main par la maman de l’une d’elle! Là je me suis dit “ouah mais certaines personnes ont vraiment trop de talent!”

  • Vivement la suite ! 😀
    J’ai hâte de voir le reste ! Et pas de tradition chez nous non plus ! On a dormi ensemble et c’était très bien comme ça. De toute façon on ne dort pas bien quand on est séparé ! Alors on n’allait pas s’infliger une mauvaise nuit la veille de notre mariage 😀

    • Nous c’est pareil, on vit ensemble, on dort ensemble, on ne se voyait pas se séparer juste pour “faire mariage” ! Et personne ne nous a demandé si on avait dormi ensemble et ceux qui le savaient n’ont fait aucune remarque. Comme quoi, la tradition, tout le monde s’en fiche!

    • Oui j’avais vu vos prénoms car j’étais un peu allée voir ton blog! Et ça m’avait fait rire car quasiment les mêmes prénoms que pour nous, et le “ie” ! Qui devient rare !
      Haha oui ce sont les meilleurs, c’est sûr! 🙂

  • ta déco d’hiver est très sympa ! belle maman a fait du beau boulot ….
    j’ai hâte d’en voir plus …
    vite ! vite ! la prochaine chronique !!!

    • La suite arrive bientôt!!
      Oui Belle-Maman a fait du super travail, et la belle-famille au sens large d’ailleurs!
      On s’est retrouvés avec 4 urnes au final, les 3 restantes ont servi à décorer. Ils s’y sont tous mis pour nous la fabriquer c’était génial.
      Bientôt je vous montre tout ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *