Notre « semi-marathon de fiançailles »

Aujourd’hui, je vais te parler d’un super concept que Mon Chéri et moi avons inventé (enfin, du moins, testé et approuvé) : le semi-marathon de fiançailles.

En effet, nous avons préparé et couru un semi-marathon, ensemble, avant notre union civile. Très bien, me diras-tu, mais quel est le rapport avec la choucroute le mariage ?

Notre « semi-marathon de fiançailles »

Hé bien, nous avons décidé que cet événement serait un projet emblématique de notre engagement l’un envers l’autre, une sorte d’épreuve « test » qui représenterait les épreuves de la vie qu’on surmontera ensemble. Alors, oui, on peut penser que ce sont de bien grands mots pour une simple course. Mais, pour nous, tout ça avait vraiment du sens. Je te raconte.

Tout a commencé en octobre, quand une copine propose de courir le semi-marathon de Paris. À cette date-là, nous ne sommes pas encore fiancés. Je suis partante : je suis sportive, je n’ai encore jamais couru de « vrai » semi-marathon (c’est-à-dire une course de 21,1 km), mais je sais que c’est une distance tout à fait faisable avec un entraînement régulier. Mon Chéri est bien emballé également. Vendu : on s’inscrit ensemble. Et comme c’est payant, on se sent bien obligés de s’y mettre pour de bon (vive les plans d’entraînements gratuits sur kalenji-running.com) !

Quelques jours plus tard, Mon Chéri me demande en mariage. La date est fixée au premier jour du printemps, en mars… c’est-à-dire 15 jours après le semi ! Ce qui nous permet de bien récupérer après la course et de ne pas avoir de courbatures le jour J (ce serait ballot, avoue). Commencent alors une vingtaine de semaines durant lesquelles on se prépare pour nos deux grands jours : le mariage… et le semi. Et ça nous a fait un bien fou !

Voici toutes les bonnes choses qu’on en a retirées…

Ne pas parler QUE du mariage

Hé oui, pour nos amis et familles, ça nous a permis de varier un peu les sujets de conversation : salle, robe, traiteur, certes, mais aussi marque de baskets, technique pour boire en courant et étirements. Idem au sein de notre couple…

Se parler, tout simplement

Tu connais la routine « métro-boulot-dodo » ? Hé bien, quand on prépare un mariage, c’est pire : entre « boulot » et « dodo », il faut intercaler le « boulot-du-mariage », à savoir : recherche de salle sur Internet, comparaison de devis de photographe, e-mail de relance au fleuriste, etc. Activités chronophages toujours, chiantes souvent, stressantes parfois et, dans tous les cas, particulièrement propices à tuer dans l’œuf le dialogue dans le couple.

Sauf que, quand on va courir, on peut se parler ! Oui, oui, car la plupart des entraînements se font à une allure confortable, où la conversation est possible. On a donc du temps pour parler de nos journées, de nos nuits, de nos humeurs, du mariage (ben oui, un peu quand même !), de ce qu’on va faire ce weekend et de nos vacances du mois de juillet… le tout sans être distraits par la télé ou le repas à préparer. Du pur luxe !

Notre « semi-marathon de fiançailles »

Crédits photo (creative commons) : Alexander Russy

Relever un défi symbolique

Certes, un semi-marathon, c’est accessible à toute personne en bonne santé et motivée. Mais encore faut-il se motiver, justement !

Mon Chéri et moi étant assez superstitieux parfois, il nous a semblé que ce projet serait emblématique : serions-nous capables de faire des efforts (très concrets !) en couple, jusqu’au franchissement de la ligne d’arrivée ? Il nous semblait que, si on flanchait, ce serait mauvais signe… et inversement. C’est vrai, c’était se mettre pas mal de pression pour un bête semi-marathon. Mais nous sommes joueurs !

Voir le temps passer

Quand ton mariage approche, le temps s’écoule bizarrement : trop lentement, puis trop vite, et puis on ne se rend pas compte que ça arrive vraiment bientôt… Le plan d’entraînement a eu le mérite de m’aider à mesurer plus facilement le temps : « encore 2 entraînements difficiles et une sortie longue, et on ne sera qu’à 3 semaines du mariage ! ».

Garder la ligne… et garder la pêche

Hé oui, tout le monde sait que le sport permet de brûler efficacement les calories de Noël (très utile, quand ta robe du mariage civil fait exactement 66cm de tour de taille). Mais ça donne aussi une super forme en général : adieu le rhume qui pourrit tout ton weekend, bonjour l’atelier faire-part en mode lapin Duracell !

Se mettre dans l’ambiance

Le fameux dimanche 8 mars, malgré la foule, nous avons terminé notre course sans problème et sans se perdre de vue, tous les deux en amoureux. Notre objectif était atteint (moins de 2 heures), on était heureux, on était fiers, on avait une pêche du tonnerre !

C’est sur cette note très positive que nous nous sommes quittés devant la gare (la faute à mes semaines passées en stage loin de chez nous). Le weekend suivant, Mon Chéri avait son enterrement de vie de garçon : on allait donc se retrouver deux semaines après… la veille de notre mariage civil !

Je ne résiste pas à l’envie de te montrer quelques photos :

Notre « semi-marathon de fiançailles »

Crédits photo : Photo personnelle

Avant…

Notre « semi-marathon de fiançailles »

Crédits photo : Photo personnelle

 Après !

Et toi ? As-tu investi un autre projet de couple « parallèle » à votre mariage ? Es-tu une aficionado du sport en amoureux ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Notre « semi-marathon de fiançailles »”

  • J’adore l’idée même si j’en serais bien incapable (vu que je déteste courir).
    Pour nous c’était les cours de rock. Moi j’en rêvais depuis longtemps, le mariage nous a donné l’impulsion et finalement vu que cela nous a plu, on en reprend pour une année de plus 🙂

  • Bravo à vous ! Quel superbe projet commun ! Tu m’as donné envie. Bon peut-être pas avant le mariage parce que ça va faire un peu juste, et peut-être pas courir un semi-marathon mais se fixer un challenge commun après le mariage, pourquoi pas. Tu m’as fait réfléchir en tout cas 😉

  • nous aussi on fait des demi ensemble!! Enfin quand je dis ensemble, c’est on s’inscrit aux mêmes courses et on s’entraine en même temps, mais comme chéri court deux fois plus vite que moi (réellement 2 fois plus vite) on se contente de se motiver mutuellement, et de voyager pour faire des courses un peu partout (bonjour l’excuse pour voyager…) mais je confirme que c’est top pour garder la forme et destresser. Je profite de ce temps pour réfléchir tranquille à mon plan de table, aux musiques, à ma déco… et c’est une super activité de couple! notre prochaine course est dans 2 semaines, soit un mois avant le mariage 🙂

  • Clap clap clap ! Vous avez mon admiration ! Quel joli projet. Monsieur a déjà couru des 20 km mais moi, ma moyenne c’est plutôt 0,2 km… hum hum.
    Par contre, c’est vrai qu’on fait des cours d’oeno et qu’on prend un abonnement au théatre depuis quelques années et c’est chouette comme pauses couple dans le train-train quotidien. Ici, on pense à un cours de photographie (histoire d’avoir les bases avant l’achat de notre réflex en prévision du voyage de noce) mais aussi à des cours de danse de salon. 😉

  • Le running en couple y’a que ca de vrai ! Mon mari et moi sommes inscrits tous les 2 au club d’athlétisme de notre vielle et c’est u vrai bonheur de se retrouver tous les 2 en dehors de la maison pour partager notre passion commune ! Et chapeau pour ton chrono – de 2h sur un semi c’est vraiment top !! Nous on court un trail important samedi prochain 😉

    • Alors je vais un peu casser le mythe, mais le semi-marathon, justement, ce n’est pas très dur. Disons qu’on ne souffre pas beaucoup car on reste dans un rythme de course agréable et sur un temps d’effort qui ne « casse » pas. C’est ce qui nous a séduit dans le projet ! Mais de toute façon il y a sans doute plein, plein d’autres projets de ce type pour un couple …

  • Mais quelle excellente idée !
    Si seulement j’aimais (au moins un peu !) courir !
    Reste plus qu’à trouver un challenge différent adapté à mon couple à moi !
    Même si l’on a pas encore prévu de se marier, je pense que ces petits défis renforcent vraiment le couple, et comme tu l’as dit, ça montre quelles épreuves on est capable de traverser et de surmonter à deux !
    Projet à méditer, en tous cas merci de nous en avoir parlé !

  • Tu as pris de belles couleurs sur la photo post-course !! En tout cas Félicitations, j’aime bien courir mais à petite dose … Alors je suis admirative !!

    Pour nous, ça a été cours de salsa toute l’année, petit moment pour se retrouver, le soir après le travail, et décompresser un peu sur de super rythmes… Et surtout, la construction de notre maison, qui nous a pris beaucoup de temps et d’énergie, mais qui nous a permis de mieux se projeter après le mariage (et de ne pas parler que mariage, car une maison c’est pour un peu plus longtemps qu’une journée de mariage, donc le choix des couleurs est un peu plus important !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *