Et si c’était à refaire ?

Et voilà. J’ai fini mon récit, je t’ai raconté tout ce qu’il y avait à raconter. Avant de te dire au revoir, j’aurais bien aimé aborder un dernier sujet avec toi : et si c’était à refaire ?

Je vais te faire une réponse de Normand

P’t’êt’ ben que oui, p’t’êt’ ben que non OH QUE OUI, et OH QUE NON.

Ouaip, les deux à la fois.

OH QUE OUI, je me marierais. Oh que oui, j’épouserais M. Chat, oh que oui, je créerais officiellement une famille, la nôtre, à M. Chat et à moi. Oh que oui, je deviendrais Mme Kiska, épouse Chat (je porte son nom désormais, notre nom). Oh que oui, je serais désormais une femme mariée.

Le bilan de mon mariage // Photo : Samonov brothers

Crédits photo : Samonov Brothers

Ça, pour le coup, je re-signe quand tu veux !

OH QUE NON, je ne m’infligerais pas à nouveau tout ce stress ! Tu l’auras lu dans mes chroniques sur les préparatifs : pour moi, organiser notre mariage, ça a avant tout été beaucoup de stress, au point d’en faire une crise d’angoisse la veille de mon mariage (alors que je n’y suis pas spécialement sujette).

J’ai lu ou entendu des jeunes mariées, dans les jours/semaines suivant le grand jour, dire : « Je veux revivre ça, on peut recommencer ?! » Eh bien, très peu pour moi. À la fin de l’after et une fois arrivés à Ibiza pour notre escapade post-mariage, j’ai été soulagée. Soulagée que ce soit fini, que ce soit derrière nous. Et donc moi, tu me liras ou m’entendras toujours dire : « Je ne suis pas fâchée que ce soit fini ! »

Attention, ça ne veut pas dire que je n’ai pas aimé mon mariage ! Je trouve que la journée a été très réussie, et globalement très belle. Je prends un plaisir fou à revoir nos photos et films de mariage. Je garde un joli souvenir de cette journée, et y repenser me fait chaud au cœur.

Mais en gros, mon mariage est désormais un joli souvenir que je garde au chaud et que je caresse tendrement. Un joli souvenir que je suis très heureuse d’avoir. Mais de là à m’y coller une seconde fois, très peu pour moi ! C’était une expérience à vivre (je suis devenue chef de projet pendant plus d’un an, c’était très enrichissant), je l’ai vécue, merci et au suivant !

Le bilan de mon mariage // Photo : Samonov brothers

Crédits photo : Samonov Brothers

D’autant qu’en plus du beau souvenir, il me reste encore le meilleur : mon mariage avec M. Chat

Je t’ai perdue ? Les Anglais ont deux termes pour parler du mariage : “wedding”, l’événement de se marier, et “marriage”, l’union de deux personnes célébrée à cette occasion. Le wedding est passé, vive le marriage !

Cette union, je la vis au quotidien, et je la chéris encore plus que la cérémonie. Déjà, parce que je porte désormais le nom de mon mari, notre nom à tous les deux, et c’est particulièrement vrai dans notre cas : en Russie, le nom de famille est décliné au féminin. M. Serpukov et Mme Serpukova, c’est la tradition. Sauf qu’en France, ça n’existe pas ! Nous aurions pu faire une demande de dérogation auprès de l’administration en arguant que c’était une tradition russe, mais je ne le voulais pas, et M. Chat s’était déjà habitué à l’idée que je porte une version “masculine”. Je porte donc exactement le même nom que mon mari, sans la terminaison -a en plus.

Je fais une parenthèse rapide sur ce sujet, car il a déjà été abordé par plusieurs chroniqueuses. J’ai fait le choix de changer de nom pour plusieurs raisons :

  • Je veux porter le même nom que ma famille, ma toute nouvelle famille, que nous avons créée le 29 avril 2017.
  • Mon nom de jeune fille est double, long et insécable (Grizzlily Kiska-DeSaintCloud, pour te donner un exemple), donc il était dès le départ inenvisageable de mixer les deux noms.
  • Et puis, nous sommes un peu tradis sur les bords sur ce point, M. Chat et moi, et ça nous va bien de suivre la tradition !

Dans la vie de tous les jours, je prends un plaisir fou à parler de « mon mari », et M. Chat place « ma femme » dès qu’il en a l’occasion. À la maison, je l’appelle même « муж» (prononcé mouj), “Mari” en russe (et ses variantes maison «  мужок», «мужище», «муж любимый»), et lui me répond « жена » (prononcé jéna), “Femme” !

J’ai fait changer mes papiers d’identité, et mon nom dans la base de données au boulot. Et si demain, il doit m’arriver une bricole, M. Chat a désormais autorité pour prendre des décisions à mon égard, voire pourra hériter de moi… Effectivement, ce n’est pas forcément le genre de chose qu’on veut lire sur un blog comme Mademoiselle Dentelle, mais eh, le mariage, c’est aussi se projeter dans l’avenir, non ?

Le bilan de mon mariage // Photo : Samonov brothers

Crédits photo : Samonov Brothers

Je referais/je ne referais pas

Il est de coutume, dans la chronique de fin, de faire le tour des choses qu’on referait ou qu’on ne referait pas dans l’organisation de son mariage. J’espère que tu me pardonneras, mais je vais faire une entorse à cette tradition.

Pourquoi ? Parce que je suis quelqu’un qui est fondamentalement terre à terre, et que pour le coup, je sais que les choses n’auraient pas pu se passer autrement. Tous ces choix, je les ai faits à un moment donné, avec toutes les données que j’avais à ma portée et tout le cerveau disponible que j’avais à disposition à ce moment-là. Je suis persuadée que je n’aurais pas pu faire autrement.

Et puis, à quoi bon se flageller ? De toute façon, tout cela est derrière moi, et je ne peux plus agir dessus. J’ai fait comme j’ai pu et je ne peux plus revenir en arrière.

J’aime mieux me concentrer sur ce qui m’a apporté le plus de joie :

Le bilan de mon mariage

Crédits photo : Photos personnelles via VIP box

Cette jolie aventure qu’a été l’organisation puis la journée de notre mariage est donc désormais terminée. Je suis heureuse de l’avoir vécue, et j’ai hâte de vivre ma vie aux cotés de M. Chat, et de partager encore beaucoup d’autres aventures avec lui !

Je vais donc raccrocher ma plume ici. Il est amplement temps de laisser la place aux nouvelles futures mariées, qui ont tellement de choses à te raconter !

Je te souhaite des préparatifs aussi sereins que des préparatifs peuvent l’être, une belle journée, du beau temps, et surtout, de belles émotions et de beaux souvenirs à chérir pour accompagner toutes les aventures qui vous attendent, ton futur mari et toi !

Et je te donne un petit conseil, à amener dans ta besace le jour du mariage : le jour J, lâche du lest. Laisse couler. Laisse faire. Il sera de toute façon trop tard pour changer quoi que ce soit, alors prends les choses comme elles viennent et laisse-toi porter par la belle énergie de la journée !

J’ai eu un beau mariage. Nous étions beaux, nous avons passé une belle journée, et surtout, nous sommes heureux d’être mariés. Et je vais te laisser sur cette dernière chose : le bonheur d’être mariés. Parce que toute cette histoire, au final, c’est vraiment pour ça que nous l’avons faite, pour le bonheur d’être mariés !

Il est temps pour moi de te dire au revoir. Je t’ai raconté tout ce que j’avais à te raconter autour de mon mariage. J’ai adoré partager avec toi toutes les péripéties de l’organisation, puis te raconter le jour J et les jours qui ont suivi. Écrire mon mariage m’a fait beaucoup de bien, ça m’a beaucoup aidée à prendre du recul sur certaines de mes frustrations. Je te recommande l’exercice ! Ça fait désormais plus d’un an que le mariage a eu lieu, et il est temps de passer à d’autres aventures, main dans la main…

Le bilan de mon mariage // Photo : Samonov brothers

Crédits photo : Samonov Brothers

Mme Kiska, épouse Chat.

Et toi ? Est-ce que tu re-signerais pour des préparatifs ? Que veux-tu retenir de ton mariage ? Dis-moi !



8 commentaires sur “Et si c’était à refaire ?”

  • Quelle chronique de fin Mme Kiska, épouse Chat : Magnifique, comme toutes tes chroniques. Je suis très triste de lire que c’est (déjà) la fin ! Tu as été l’une des chroniqueuses qui m’aura le plus marqué depuis le début de MD, et ça fait toujours un pincement au coeur.
    Votre wedding a été sublime, votre marriage sera magnifique j’en suis sûre.
    Une belle et longue vie à vous 2 (Et plus un jour ;P) ! A bientôt !

  • Ta chronique de fin est magnifique Mme Kiska… mais il s’agit de ta dernière chronique sur MD 🙁
    Décidément, savoir que les chroniqueuses que nous avons pris plaisir à suivre durant leurs préparatifs puis leur joli jour tirent leur révérence… ça me fait toujours un (gros) pincement au cœur.

    Votre mariage avec M. Chat, était juste splendide. Je ne m’étendrai pas sur le sujet ici, tu sais déjà tout ce que j’en pense 🙂

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les deux, une longue vie pleine d’amour et de joie. Vous le méritez amplement !

    Gros bisous !

  • Oooh c’est la dernière 🙁 J’ai adoré lire les chroniques de ton mariage, Mme Kiska, et j’aime beaucoup ta façon d’en aborder la fin (mais le début aussi…) Je vous souhaite à tous les deux beaucoup de bonheur !

  • C’est une aventure de presque 2 ans sur MD qui se termine aujourd’hui et ça me fait un pincement au coeur.
    Je t’ai suivi depuis le début et j’étais toujours heureuse de retrouver les articles de la chroniqueuse au tuba (on donne les surnoms qu’on peut 😉 ).

    C’est une très belle aventure qui se termine pour laisser toute la place à une nouvelle. Je ne vais pas faire original mais… c’est un jolie commencement ce “marriage” avec M. Chat.
    Votre mariage était sublime et j’aurais souhaité de tout mon coeur te connaitre “avant” et y assister. Tu n’as aucun regret à avoir.

    Je te souhaite une magnifique fin de “wedding”, à nouveau de joyeuses noces de coton et surtout, une grande et belle aventure <3

  • J’ai adoré te suivre également à travers toutes tes chroniques, et je vous souhaite à tous les deux encore tout plein d’années de bonheur (et tu as beaucoup de chance de pouvoir prendre le nom de ton mari, au Québec nous ne pouvons pas…hormis pour les réservations au resto et sur mon Facebook! 😛 )

  • Ooooh merci madame Kiska pour nous avoir fait partagé cette belle aventure et tes jolis conseils avisés !!
    C’est chouette au final d’avoir ce sentiment de « c’est fait, c’était cool mais je n’ai pas envie de refaire » une belle chose d’accomplie, un beau passage dans la vie. C’est un peu ma peur à moi, de me dire que j’ai déjà envie de « recommencer » j’aime tellement tous ces préparatifs! Après, comm tu dis il y aura d’autred Projets. Je vous souhaite beaucoup de bonheur tous les deux, et encore une fois merci pour tes belles chroniques !!

  • Et voilà, je suis en pleurs, presque incapable d’écrire un commentaire… mais il faut bien que mes émotions soient retranscrites maintenant, je ne veux pas repousser. Lire ta dernière chronique est un déchirement, mais elle est à ton image, et tes mots ne me surprennent pas, ou si peu. Je me souviendrai longtemps du début de cette aventure avec toi, quand un jour j’ai tapé “chaussures de mariée vegan” sur mon moteur de recherche. Ces quelques mots clés m’ont menés à toi, et à travers toi le début de mon aventure sur MD (ma Maman Dentelle).
    Merci pour ton récit , tes chroniques, ta vision m’a souvent éclairée et confortée dans mes choix. La douceur de votre wedding et la beauté de ton marriage ont été retranscrits avec élégance, à votre image.
    Je suis triste pour tes lectrices que tu laisses orphelines, mais si heureuse pour vous ! Je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez !!! Et je t’envoie des bisous …

  • Madame Kiska, je suis vraiment triste de te voir partir… Et en même temps heureuse car ton regard sur ton mariage est si mature et positif, et que d’autres projets encore plus incroyables t’attendent, j’en suis sûre. Merci, merci pour tous ces partages, merci pour ce récit tellement vrai où tu ne nous as caché aucune de tes frustrations, et aucun de tes moments de joie non plus.
    Plein de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *