La devise du mariage : simplicité et plaisir

La dernière fois, j’avais commencé à te dévoiler la devise de mon mariage : « simplicité et plaisir ! »®

En vrai, la devise officielle, c’est : « On ne va pas se prendre la tête sur des trucs qui ne nous passionnent pas, passeront inaperçus auprès de 97 % de nos invités et prennent du temps, on va plutôt essayer de se concentrer sur nos priorités en s’amusant le plus possible avant et pendant ! »®

Mais pour des considérations de marketing, tu comprendras que nous n’utilisons que la première version.

Deux raisons à cette démarche :

  • en ce qui concerne nos invités, nous pensons que faire des trucs compliqués ne change pas grand chose pour eux du moment qu’ils mangent bien et qu’on fait de notre mieux pour qu’ils s’amusent (les voilà, nos priorités)
  • en ce qui nous concerne, nous voulons nous amuser, tu l’auras compris !

Nous nous sommes promis de concentrer notre temps, notre argent et notre énergie à une organisation simple. Je crois à fond à l’adage « mariés pas anxieux, mariés heureux » que je viens d’inventer.

À chaque décision, deux questions se posent :

simplifier préparatifs de mariage

La question complémentaire : « c’est cher ? » vient à la rescousse en cas d’impasse.

Quelques exemples d’une organisation épurée et agréable qui devrait nous aider à garder le sourire pendant les quatre mois à venir :

  • Louer une salle, du mobilier, des nappes, mettre en place, décorer, ranger, faire le ménage… Tu vois ce que je veux dire ? Pour ne pas (faire) subir ça, on privatise un beau restaurant pour le dîner et la soirée.
  • Nous déléguons l’organisation du vin d’honneur à IronMaman et MamaNya, qui mouraient d’envie de mettre la main à la pâte.
  • Louer une voiture d’apparat ? Pas besoin quand la mairie et le lieu du vin d’honneur ne sont qu’à 5 minutes à pied l’une de l’autre !
  • Pour la déco, je vais faire des frappes chirurgicales : la table des douceurs, le coin photo et la table de l’urne, sans plier du pompon ni couper du fanion à longueur de soirée. Voilà, à peine le 4e billet et je fais déjà mon coming-out : ma déco ne sera pas grandiose. Mais en ciblant trois éléments, je peux m’amuser sans partir dans tous les sens (un de mes grands points faibles) !
  • Les fleurs locales de saison ne sont pas légion en décembre, ce qui m’évite bien des angoisses métaphysiques pour le bouquet : ce sera un bouquet en origami !
  • En revanche, hors de question de réaliser moi-même les faire-parts. Mon idéal, ce sont les sites de personnalisation de papeterie de mariage.
  • Les prestataires seront limités au minimum syndical. Hormis le poste « restauration », nous allons embaucher une photographe, une baby-sitter et c’est tout. Moins de temps pour les chercher, les trouver, les gérer, moins d’argent à dépenser. C’est simple… pour l’instant !

Crédit photo (creative commons) : Pexels

Mais ne t’inquiète pas : ce n’est pas parce qu’on veut de la simplicité que la simplicité, elle, veut de nous ! Pour chaque aspect du mariage, je te dirai si notre objectif de simplicité et plaisir est accompli ou si nous sombrons lentement dans la démence organisationnelle.

La prochaine fois, un épisode qui te plaira sûrement : la robe !

Toi aussi, tu as fait vœu de simplicité ? Tu as déclaré la guerre aux pompons et aux fanions ? Ou tout bêtement, tu es chef d’entreprise avec des triplés en bas âge et tu n’as pas le temps ? Raconte !

Un mariage le jour de la fin du monde ( 21 décembre 2012) en Haute-Savoie, sans thème particulier, avec des touches geeks, de la raclette et Dark Vador..

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Emeraude
    Répondre
    20 août 2012

    Ca fais du bien de lire ton article !!
    Mais malheureusement j’ai cédé à pleins d’accessoires déco, à la location de salle, traiteur, DJ …
    Et parfois c’est vraiment prise de tête !!
    J’espère que tu vas réussir à tenir votre objectif !! En tout cas tu as tout prévu pour que ça marche !! Félicitations !!

  • Avatar
    Répondre
    20 août 2012

    Je vous souhaite de tenir et atteindre vos objectifs.
    J’ai moi aussi cédé à toutes ces belles choses prises de tête pour la déco. Mais aucuns regrets et c’est ce qui compte 😉

  • Avatar
    Aurore G
    Répondre
    20 août 2012

    Retour à la base du mariage : l’amour, le plaisir de voir tout le monde réuni… et le plaisir ! BRAVO 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Lutine
    Répondre
    20 août 2012

    J’adore ta façon d’écrire Mlle Nya ! ^^ (MamaNya 😆 ) C’est plein de peps et d’humour. 🙂

    De mon côté, pour en revenir au sujet, je n’ai pas fait vœu de simplicité. Mais… j’y reviens. J’oublie certaines choses que j’avais imaginées et auxquelles je tenais, jusqu’à me rendre compte que c’était peut-être un peu trop pour pas grand-chose.
    Chez moi le DIY ne rime pas avec pompons et fanions, mais avec nappes, sacs, rideaux…
    Et finalement, le plus gros du boulot, c’est la réflexion, les recherches, être toujours à jour etc. Autrement dit être la « directrice artistique » du mariage ! 😆 Toutes ces choses qui ne se voient pas mais qui prennent un temps fou.

  • Avatar
    Mademoiselle Croco
    Répondre
    20 août 2012

    J’aime beaucoup ton billet et ta manière de voir les choses. Tu as raison, se prendre la tête sur des choses qui passeront inaperçue ou presque, il n’y a pas grand intérêt.
    Nous voulions aussi de la simplicité dans notre mariage. Le plus important pour nous : bien manger et bien s’amuser
    Donc c’est le traiteur qui gère table/nappage/débarrassage/nettoyage. Pas de vaisselle ni de coup de balai à 6h du matin pour nous. On fait la fête et on s’en va !
    Pas de déco de folie et de kms de fanions non plus. Le lieu et suffisamment beau, donc « less is more ! »
    Une baby sitter = parents heureux (ils ont tous la banane quand on leur annonce) et enfants ravis
    La commerciale du traiteur sera là du début à la fin et gère toute l’organisation du VH, du cocktail et du dîner. On n’a rien à penser et nos invités non plus.
    Bon, j’ai quand même fait mes faire parts, les contenants à dragées, les menus…. Mais je ne me force pas à faire plus que ce dont j’ai envie. Ça doit rester un plaisir d’organiser notre mariage.
    Le lendemain sera à la maison et si je me suis pris la tête au début, j’ai depuis laissé tomber plein d’idées : ce sera bonne franquette de rigueur ! 🙂
    Je pense qu’au début des prépas on a envie de beaucoup de choses en vrac et que plus on avance plus on se concentre sur l’essentiel : notre union. Donc notre maître mot à nous aussi reste simplicité. Nos invités viennent pour nous, pas pour assister à une représentation ou se retrouver comme au milieu d’un magasine de déco.
    Bon courage pour la suite !

  • Avatar
    sophie
    Répondre
    20 août 2012

    alors oui à la simplicité mais perso j’ai fait mon faire part moi même et j’en suis fière… 3 mois à peaufiner, piocher des éléments graphiques sur les « free printables », chercher bien y’en a pléthores et c’est fou ce que ça aide quand on est une quiche en Photoshop…)
    et ben ma plus belle récompense hier c’est quand mon chéri l’a vu et n’a pas pu sortir un son de sa gorge tellement ses yeux s’humidifiaient 😉 l’émotion débordait…
    Donc oui au DIY mais en effet pas sur tout car je suis comme toi, je pars en vrille dans tous les sens.
    Maintenant l’étape la plus délicate pour moi (non baptisée que je suis) mais à laquelle je tiens énormément pour avoir une pensée aux absents, pour un moment de communion quelque soit les croyances de chacun : aller voir le prêtre pour préparer la bénédiction…
    Bons préparatifs à toi !

  • Avatar
    Mademoiselle Flocon
    Répondre
    20 août 2012

    Coucou!!

    Nous c’est un peu pareil… Au début j’avais la folie des grandeurs mais je suis redescendue sur Terre! J’ai la chance d’avoir une belle famille hyper active pour la déco, donc quand je sais pas faire (=99% du temps) je demande à Belle Maman si elle sait. Si oui, cool elle le fait si elle le souhaite. Si non, on oublie!
    Tu as raison, se prendre la tête pour des choses que 97% des gens ne remarqueront pas ça ne sert à rien.
    Pour les faire-part, j’ai un couple d’amis qui se marie samedi qui les a fait eux mêmes. C’était l’HORREUR ils ont même dépensé plus d’argent qu’en les faisant imprimer. Nous on commande un modèle tout fait et voilà, OK ça ne sera pas personnalisé mais bon voilà ça suffira. L’important c’est l’ambiance comme tu le dis, et un mariage sympa et chaleureux!

    Pour les fleurs n’empêche… Moi je prendrai certainement des roses blanches + du delphinium bleu pour l’hiver, pour mon bouquet. Par contre, pas de décoration florale non plus. L’origami c’est sympa aussi 😉

    Bon courage pour la suite!

  • Avatar
    Mademoiselle Aquarelle
    Répondre
    20 août 2012

    Hello Nya!

    Pour les faire-parts, si tu as une idée en tête, et/ou l’envie d’un truc personnalisé, je me ferais une joie de t’en concevoir un !
    Je connais un imprimeur lyonnais top et pas cher pour la suite.
    (Pour info, nos 70 faire-parts + cartons-dîner nous ont coûtés dans les 100 euros)

      • Avatar
        Mademoiselle Aquarelle
        Répondre
        20 août 2012

        C’est pas un problème…
        Après, le souci, c’est que Barbu sera jaloux et voudra refaire le notre !

    • Avatar
      Emilie
      Répondre
      8 septembre 2012

      Bonjour,
      L’adresse de l’imprimeur lyonnais m’intéresserait… J’aimerais que ma soeur conçoive mon faire-part et trouver un imprimeur sur Lyon fiable et pas cher.
      Merci d’avance !
      Emilie

  • Avatar
    Magali
    Répondre
    20 août 2012

    Oh que j aime ta devise
    Ça été un peu la notre
    Avec surtout il fallait que ça nous ressemble

    Pari réussi
    Tout le monde à retenu deco ambiance et repas super bon
    Et à chaque fois on a
    Eu ça vous ressemble c est top

  • Avatar
    Laurianne
    Répondre
    20 août 2012

    J’aime le « Mariés pas anxieux, mariés heureux » ^^ C’est une devise que j’aimerai appliquer !

  • Avatar
    Mademoiselle Diane
    Répondre
    22 août 2012

    Ta façon d’aborder tout ça et ton thème directeur (plaisir et rien que plaisir) m’emballent au plus haut point!

    Pour nous aussi, les impératifs étaient: on se fait plaisir, on ne veut que des gens qu’on aime (et qui ont envie d’être là), on veut de la convivialité et uniquement de la convivialité.
    Profiter de tous nos invités était notre priorité, d’où pas un mariage avec danse obligatoire. Ca on le garde pour nos soirées déjantées entre amis. On voulait partager, papoter, rigoler avec tous et surtout pas se croiser au détour d’une danse des canards 🙂

    Par contre, contrairement à toi, je me suis pris la tête pendant des mois sur des sottises pour la déco, pour au final aller vers de la simplicité. Je regrette la prise de tête mais on ne se refait pas …

    Hâte de lire la suite de tes aventures 😉

Poster une réponse