Chronique d’une stressée : les méthodes pour s’organiser

Préparer son mariage, c’est alterner des phases de contrôle total et de zenitude remarquable et des phases de free style complet où la panique prend parfois le dessus.

Alors, si la méthode Coué n’a aucune emprise sur toi, si ta capacité à retenir est semblable à celle de Doris dans Nemo, si respirer à fond ne fait que décupler ton rythme cardiaque, et comme se taper la tête contre un mur n’est pas non plus une bonne solution, j’ai essayé de regrouper, pour toi, plusieurs petites techniques d’organisation que j’ai pu utiliser tout au long de mes préparatifs, histoire que tu arrives à relativiser tout ça !

La méthode de la rêveuse : le carnet de notes

J’avoue avoir fait quelques petits achats compulsifs au tout début des préparatifs et qui se sont avérés totalement inutiles ensuite (note pour les fiancés qui passent par là : laisser ta dulcinée toute seule chez Cultura après la demande en mariage nuit gravement à la santé de ta carte bleue). J’ai notamment jeté mon dévolu sur un petit cahier jaune sans trop savoir à quoi il me servirait. Je me suis amusée à le customiser, mais il est d’abord resté sur un coin de mon bureau en attendant que je décide de son sort. Puis, très vite, il est devenu mon journal de bord, le gardien de mes souvenirs, ma petite boîte à trésors.

J’ai divisé ce cahier en plusieurs sections : « traiteur », « fleurs », « musique », « beauté », « adresses utiles », etc., et j’y note beaucoup de choses : des détails techniques, les numéros des prestataires, des pense-bêtes, toutes les idées déco qui me passent par la tête et que j’illustre par des petits dessins ou des photos que j’imprime… Parfois, je prends le temps de raconter des événements marquants : les différentes dégustations chez les traiteurs, les essayages de robes ou encore la première rencontre avec notre photographe.

Chronique d'une stressée : les méthodes pour s'organiser

Crédits photo : Photo personnelle

Écrire me permet de mettre à plat mes idées et, du coup, de prendre du recul sur certaines choses. Surtout, j’aime l’idée de me fabriquer un souvenir personnel de l’avant-mariage, et je suis devenue très attachée à ce bout de papier… Tu l’auras compris, j’affectionne particulièrement cette méthode !

Alors, c’est idéal pour toi si : tu aimes écrire, découper, coller, dessiner et pouvoir transporter tes notes partout avec toi.

La méthode scolaire : le bon vieux classeur

Un intercalaire par thème, des pochettes transparents et, hop, le tour est joué ! Le contrat avec le DJ ne s’égare pas, les cartons-réponses des faire-part sont tous regroupés au même endroit et Roméo peut retrouver tout seul la liste des hébergements à proximité de la salle quand ses proches lui demandent.

Le classeur permet de centraliser toutes les infos pratico-pratiques de ton mariage et de les laisser à disposition de tous (Roméo, tes parents/beaux-parents, etc.) si tu le souhaites, au contraire du carnet de notes que tu peux avoir envie de garder pour toi si tu y écris des infos plus intimes.

Le seul hic, c’est que ça reste quand même moins pratique à trimballer qu’un cahier surtout si, comme moi, tu prépares ton mariage à distance. Pas forcément envie d’emporter un gros classeur dans la valise à chaque fois que je veux montrer quelque chose à mes parents ! Le compromis : un classeur pour conserver les originaux, et des copies scannées sur une clé USB/un disque dur.

Idéal si : tu veux centraliser en un seul endroit tous les documents importants de ton mariage : contrats, devis, factures, etc.

La méthode de celles qui remettent tout à demain : le rétroplanning

C’est l’outil que je consulte le plus au quotidien et qui me permet d’avancer sans stresser (ou presque !). Que tu sois plutôt ordinateur ou papier, Word ou Excel, disque dur externe ou Google Drive, il suffit de choisir ton support : le rétroplanning s’adapte à tout ! L’idéal, c’est de se fixer dès le départ de grands repères dans le temps (dégustation traiteurs, réservation mairie, choix de la robe, essais coiffure, etc.) et d’affiner au fur et à mesure selon tes souhaits et tes disponibilités.

Voilà de quoi te donner une idée des grandes échéances à respecter pour un mariage d’été (je ne peux te parler que de ce que je connais !) :

  • À attaquer d’entrée : le choix du lieu/traiteur/DJ/photographe, selon l’importance que tu accordes à ces postes. Ceux qui ont pignon sur rue (pas toujours les plus chers, mais souvent les meilleurs rapport qualité-prix) sont réservés les premiers ! L’idéal est de s’y prendre au moins 1 an à l’avance mais, comme toujours, plus tu seras flexible sur le choix de ta date de mariage, moins tu auras besoin de te stresser des années mois avant.
  • La robe doit, dans l’idéal, être choisie en janvier pour un mariage en juillet-août. Mais là encore, tout dépend de ce que tu veux et de la boutique dans laquelle tu vas.
  • La mairie et l’église se réservent le plus tôt possible lorsque tu habites une grande ville, sinon, tu as un peu de temps devant toi. Le mieux est quand même d’aller se renseigner sur place. Pour un mariage en août, nous avons réservé les horaires de la mairie et l’église fin décembre sans problème et nous devons retirer les dossiers d’inscription en mai.
  • Au printemps, tu peux commencer à t’occuper des fleurs
  • Le save-the-date peut être partagé un peu quand tu le sens (nous l’avons envoyé à M-9 mois), et les faire-part sont généralement envoyés entre 3 et 5 mois avant le jour J.
Chronique d'une stressée : les méthodes pour s'organiser

Crédits photo : Photo personnelle

Pourquoi j’aime cet outil ? Parce qu’il me permet d’y voir clair sur le long terme, de visualiser mes échéances et, surtout, de barrer au fur et à mesure ce qui est fait, ce qui a pour effet de gonfler ma confiance en moi en voyant qu’on avance concrètement dans les préparatifs. Une tâche barrée : ça, c’est fait !

Surtout que, tu verras, plus tu approches du jour J, plus tu as de « petites » tâches à accomplir : choisir les musiques pour la cérémonie, programmer un essai coiffure, prendre contact pour des cours de danse, acheter le papier pour les faire-part, établir le plan de table, etc., etc.

Idéal si : tu as besoin de te poser des dates limites pour arriver à tenir le rythme. C’est clairement mon cas !

La méthode classique : le tableau Excel

Le tableau Excel, c’est LA méthode d’organisation par excellence, testée et approuvée, et celle par laquelle j’ai commencé, pour finalement lui préférer le rétroplanning et les listes dans mon carnet. Ça n’empêche que c’est une solution dont l’efficacité n’est plus à prouver, notamment si tu tiens rigoureusement à jour ton budget mariage ou si tu veux gérer la lise de tes invités facilement : la liste des noms dans l’ordre alphabétique pour s’y retrouver, une petite formule simple pour calculer automatiquement le nombre total d’invités (et éviter de se retaper l’addition à chaque fois, car tu constateras vite que cette liste est assez mouvante tout au long de tes préparatifs, entre ceux que tu avais oubliés, ceux qui déclineront d’office, ceux que tu pensais inviter au cocktail et que tu rajoutes finalement au dîner…), une colonne pour cocher la présence au cocktail/dîner/brunch… Et te voilà avec un fichier clair, précis, simple à mettre à jour et à faire évoluer. Facile, non ?

Ce que j’apprécie avec le travail sur l’ordinateur, c’est le fait de pouvoir tout sauvegarder sur une clé USB qui me suit partout et de partager certains fichiers sur le Cloud avec Roméo pour qu’on y contribue tous les deux dès qu’une idée nous passe par la tête, même au bureau. On a par exemple créé un document « playlist soirée » qu’on enrichit avec des titres qu’on aime dès qu’on y pense, puisque notre DJ nous a demandé de lui lister nos coups de coeur et notre « liste noire ».

Cette méthode est pour toi si : tu aimes les listes très organisées, si tu veux tenir tes comptes et contrôler ton budget et si tu veux pouvoir consulter tes mémos de n’importe où.

La méthode sans méthode : les post-it qui s’accumulent

Avoue-le, toi aussi, tu as commencé par là ! Sur un post-it, dans l’agenda, sur un vieux ticket de caisse… Quand les idées se bousculent au portillon, il faut que je les note, sinon elles s’évaporent et je passe la journée à me demander quelle était cette idée si fabuleuse qui m’avait traversé l’esprit au réveil. J’ai donc accumulé un certain nombre de post-it avant de me décider à les regrouper dans mon carnet de notes.

L’avantage du post-it c’est quand même : d’avoir toujours un truc sous la main pour noter des bribes d’idées ! Et puis ça s’affiche sur le frigo, bien en vue de Roméo si tu as un message subliminal à lui faire passer…

La méthode de la fiancée paresseuse/dépassée par les événements : Maman, au secours !

Si tu n’es vraiment pas douée pour l’organisation, si les listes te donnent des boutons, ou si tout simplement tu es obligée de déléguer… Une seule solution : faire appel à Maman/Soeurette/témouine de compèt’ !

Et toi, tu as choisi l’un de ces modes d’organisation pour t’aider à t’y retrouver ? Tu en as utilisé d’autres ? Si oui, n’hésite pas à les partager en commentaire !

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



25 commentaires sur “Chronique d’une stressée : les méthodes pour s’organiser”

  • J’ai un classeur mais 6 mois après le mariage tout est en vrac dedans … un jour je le rangerais ! SInon j’ai utilisé ma clé USB pour tout stocker … des tas de fichiers exel et des word bourrés d’idées !
    Je voulais faire un cahier mais en fait c’est pas du tout mon truc !
    Ton organisation est parfaite !

  • Article complet bravo ! Il y en a vraiment pour tous les goûts. J’aurais juste une petite remarque, pour la robe, on m’a demandé de la choisir en septembre/octobre 2015 pour juillet 2016, mon prochain essayage est en avril soit 8 mois après la commande alors un choix définitif en janvier pour l’été me paraît un peu juste. Après cela doit sûrement aussi dépendre de la boutique…

    • Effectivement, c’est pour ça que j’ai précisé que ça dépendait de la boutique dans laquelle tu te rends. Idéalement toutes les boutiques m’avaient donné jusqu’à décembre, début janvier dernier délai pour un mariage d’août, mais elle a été choisie avant 🙂 cela dit, septembre-octobre, c’est fou, les nouvelles collections étaient à peine dans les magasins qu’on t’a demandé de chosir !

      • Oui ! J’étais très étonnée qu’il faille autant de temps. Je suis allée chez Pronovias à Lyon donc une grande chaine dans une grande ville ce qui explique peut-être cela… Je suppose également qu’une confection sur mesure prendra certainement plus de temps. Dans tous les cas, tes conseils sont vraiment bons 🙂

  • Avis aux lectrices qui n’ont ni carnet, ni classeur, ni tableaux Excel (tout au plus une bannette dédiée) et qui sont un peu (beaucoup) en freestyle : VOUS N’ETES PAS SEULES !!! Finalement j’ai l’impression que c’est assez fluide, on rencontre les bonnes personnes au bon moment alors on continue comme cela. A noter néanmoins que Chéri prend largement sa part, que nous avons peu d’invités et que l’organisation est plus facile dans ma région d’outre-mer car tout est proche et il n’y a pas 10 000 prestataires. Quand je vois le stress de beaucoup de futures brides, je me dis que c’est cool.

    • Ahah, rassure toi Mlle Ambrym, l’article n’est qu’une piste d’organisation, le freestyle, je susi aussi dedans malgré tout et comme tu dis, ça ne nous empêche pas d’avancer 😀

    • Hello! Je fais aussi parti des mariées Freestyle 🙂 En gros, je n’avais que 5 mois pour préparer mon mariage (qui est dans un mois maintenant) et la seule chose que j’ai fait à l’avance c’est réserver le domaine… et sans chéri ^^. Après, le traiteur étant l’oncle de Chéri qui habite au canada, pas de dégustation avant…il nous a fait une menu il y a 1 mois, qu’on a validé. Le dossier de la mairie a été déposé il y a 15 jours, ma robe est arrivée au mois de décembre (achetée sur le net, car sur l’île de la Réunion, il n’y a pas grand chose), et elle est toujours chez une amie qui me fait les retouches. On a effleuré la question de la playlists, j’ai vite fait un tour chez ma coiffeuse, mais pas d’essai avant, nos alliances sont encore en commande et question déco et organisation du jour J, je vais être franche: j’ai TOUT délégué. Je suis bien entourée, j’ai cette chance, donc ça a été un soulagement pour moi, d’autant que quelque part, j’ai peur de trop rêver mon mariage sous tous les angles, et être déçue. Du coup, mon mariage sera un mariage « surprise »: les animations et la déco sont gérés par l’équipe de chocs mamans -sister- temoins. J’ai juste donné qq indications et idées générales, mais je n’en sais pas plus! Bref, pour le moment, je le vis bien (sauf quand je tente de faire la liste des trucs auxquels il faudrait qd m penser, parce que j’ai rapidement des vertiges)… Freestyle POWER!

  • Coucou ! super article, j’ajouterais juste : le fichier OneNote. OneNote c’est un logiciel du PackOffice et ça fait office de bloc-notes, avec plusieurs onglets et plusieurs pages (comme ton petit carnet papier). On peut y copier-coller des images facilement, ainsi qu’y inclure des fichiers (Word-Excel-PDF). C’est très visuel, pratique et intuitif. Bon courage à toutes !

    • Mais oui, OneNote, tu as raison d’en parler, je n’y pense jamais ! Pourtant c’est vrai que c’est super pratique, et très ludique en plus 🙂 merci pour le tuyau !

  • Habitant Bruxelles (là où les salles – entre autres – pas chères sont légion) et vu que nous avions des idées bien précises de prestations pas classiques, nous avons commencé l’organisation de notre mariage 1 an et demi à l’avance.
    Et vu que je suis un peu une ‘control freak’ (à peiiiiiiine ! ^^), ton article m’a semblé très intéressant !
    Je rajouterai un outil intéressant : Trello, une app’ gratuite qui peut permettre l’organisation d’un rétro-planning, le plan de table et j’en passe !
    J’ai ainsi mon rétro-planning synchronisé sur mon smartphone et ma tablette et je peux suivre/modifier facilement mes ‘to do’. 😉

    • Je synchronise mes fichiers avec Google Drive, du coup je ne connaissais pas du tout ton appli ! Mais c’est ça Mlle Dentelle, des bons plans à partager ^^ merci pour ton astuce 😀

  • Super chronique Mlle Peach !!!! Moi j’ai opté pour tout : j’ai le carnet pour les idées, le classeur pour les devis des prestataires et toute la paperasse, le rétroplanning (papier pour mon cas) et le tableau excel pour le budget et la liste des invités ! Wouou, entre fiancées stressée et ultra organisées, on se comprend 😉 J’ai même retrouvé les mêmes choses à faire dans ton rétro planning, trop drôle !!

  • Merci pour les conseils 🙂 pour l’organisation pure et dure (budgets, tâches à effectuer, comparatif des devis , prestataires) excel est mon ami! J’utilise la même méthode d’organsiation que dans mon travail. Sinon pour l’aspect plus créatif, j’ai une organisation plus… créative 😉 croquis, bouts de papiers… je crois qu’il me faut un carnet! Ah et je me suis créé des tableaux sur Pinterest pour regrouper mes idées de robes, déco , etc

  • Merci pour ces conseils ! Je me dis qu’il serait temps que je m’y mette à le faire ce planning ! Moi qui suis habituellement très organisée, je m’étonne de voir que je n’ai encore rien commencé… gloups !

    • Pas de panique, on peut aussi s’en sortir sans tous ces outils ! Moi j’ai surtout besoin du rétroplanning parce que je suis tête en l’air et que ça me permets de savoir où j’en suis, mais le freestyle ça marche aussi ^^ c’est prévu pour quand ton joli jour ?

  • Alors moi c’est un mélange de tout ça! j’ai un classeur spécial mariage avec plein de conseils à l’intérieur, un petit carnet que je transporte partout, des fichiers excel partagés, et surtout, l’appli de mariages.net qui est hyper pratique pour le budget, la liste d’invités, le plan de table et les tâches à réaliser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *