Étiquette : buffet de desserts

Mon lumineux mariage d’été entre passion et émotion : dessert et soirée

Mon lumineux mariage d’été entre passion et émotion : dessert et soirée

Le DJ lance la musique et le gâteau fait son entrée. Nous le découvrons en même temps que nos invités et ne sommes pas déçus ! Nous trinquons tous les deux et… expédions rapidement les photos d’usage !

Mon mariage féerique au milieu des ruines : le reste de notre journée magique… et ses rebondissements !

Mon mariage féerique au milieu des ruines : le reste de notre journée magique… et ses rebondissements !

Se marier, ça creuse ! Dans une ambiance super familiale, nous passons au repas. Et une joyeuse atmosphère de retrouvailles plane dans la salle.

Mon mariage végétal d’automne au Pays Basque : let’s dance !

Mon mariage végétal d’automne au Pays Basque : let’s dance !

En attendant l’arrivée des desserts, mon mari et moi finissons tranquillement notre petit tour des tables. La plupart des invités en profitent pour se dégourdir les jambes. Direction la mezzanine.

Mon mariage multi-culturel en Andalousie : un repas ponctué de surprises

Mon mariage multi-culturel en Andalousie : un repas ponctué de surprises

Après une entrée en trinquant, nous nous asseyons à notre table. Bien que les invités n’aient pas très faim (merci les 22 pièces de cocktail par personne), le repas ne se fait pas attendre.

Mon mariage printanier-chic tout en émotions : jusqu’au bout de la nuit !

Mon mariage printanier-chic tout en émotions : jusqu’au bout de la nuit !

Nous voilà maintenant prêts à nous déhancher sur la piste de danse avant que le dessert ne soit servi… Puis, après une petite demi-heure, les serveurs viennent nous avertir que le buffet de dessert est prêt à être inauguré !

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : le repas

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : le repas

Nous n’aimions pas les repas longs où tout le monde attend la fin avec impatience, ni les repas trop lourds. Nous voulions avoir à manger dans l’assiette sans en avoir trop. Et enfin comme nous ne voulions pas non plus trop d’attente entre les plats nous avons décidé d’alterner : un plat, une animation.

Ma merveilleuse parenthèse bretonne : « Ils m’entraînent au bout de la nuit ! »

Ma merveilleuse parenthèse bretonne : « Ils m’entraînent au bout de la nuit ! »

Une rapide bouchée avalée, nous nous éclipsons et Monsieur Fernand tente quelques pas de valse. Nous avions tenté d’apprendre la valse avec une vidéo Youtube, mais nous n’avons pas été très bons élèves, et quelques jours avant le mariage, nous ne savions pas encore ce que cela donnerait en conditions réelles. Cette mini-répétition rassure un peu Monsieur Fernand, et c’est d’un pas moins incertain que nous nous rendons vers la piste…

Mon mariage fun et fleuri d’été indien : suite et fin de notre repas

Mon mariage fun et fleuri d’été indien : suite et fin de notre repas

Quoi de mieux que le dessert pour se remettre de nos émotions ? Fabiola invite très vite nos invités à se diriger à l’extérieur pour le dessert et là qu’elle ne fût pas leur surprise ! Notre camion de glace trône fièrement dans la cour des Bonnes Joies ! Tout le monde a le sourire, personne ne s’attendait à ça et notre choix fait l’unanimité !

Mon mariage DIY à la cool : le repas et la soirée

Mon mariage DIY à la cool : le repas et la soirée

Il est aux environs de 21h, l’heure de rentrer dans la salle pour débuter la soirée. Je joue le rôle de serre-file pour rameuter les retardataires, et surtout remercier ma collègue, venue au cocktail, malgré le fait que son fils n’a que… 5 jours ! Je suis touchée qu’elle ait fait l’effort ! Je rentre finalement dans la salle la dernière, mon Barbu est déjà là depuis un moment, moi je traîne, je m’arrête aux tables, je profite de la beauté de ma déco, je suis franchement à la cool !

Adapter ses papilles à la culture locale (côté sucré)

Adapter ses papilles à la culture locale (côté sucré)

La dernière fois, je te laissais sur ta faim (le mot est bien choisi ?) avec mon récit sur notre traiteur Rabanal : tu n’avais en effet pas pu savoir ce qu’il en était du dessert. Comme je te le disais, ce point est assez important car je suis très bec sucré, même si je me suis vite résignée à ne pas être entièrement satisfaite car, on a beau dire, rien ne vaut les desserts français (#chauvine) !