Étiquette : choisir le lieu

À la conquête de l’Espagne – Partie 2

À la conquête de l’Espagne – Partie 2

Au début de nos recherches, Cariño avait repéré un gîte dans la campagne andalouse. Je te l’ai dit dans ma dernière chronique, je n’aime pas tout ce qui est ancien, nous avions donc vite abandonné ce lieu, qui semblait un peu trop rustique à mon goût. Le 1er octobre, nous nous sommes dit qu’il fallait laisser sa chance à ce gîte, qu’il pouvait peut-être nous réserver une bonne surprise.

Page 1 du grimoire : comment faire apparaître un lieu parfait

Page 1 du grimoire : comment faire apparaître un lieu parfait

Nous avons commencé notre recherche par la salle, puisque c’est de cette dernière que dépendraient la date et tout ce qui suit – la saison, les robes, le menu, etc. Nous voulions nous marier fin mai, mais, sachant que c’est en plein dans la saison des mariages, nous n’étions pas sûres de pouvoir célébrer notre union à cette période de l’année.

Parenthèse 6 : six questions pour définir ton mariage

Parenthèse 6 : six questions pour définir ton mariage

Si tu as peur de te disperser dans l’organisation de ton mariage, je ne peux que te recommander de prendre deux minutes pour en définir les grandes lignes avec ton chéri. Je ne prétendrai pas que nous avons appliqué cette méthode lorsque nous étions encore dans l’émotion de la demande, mais c’est vrai que nous avons cherché à mettre de l’ordre dans nos idées (comme on dit) assez vite !

Viva España ou bienvenue en France ?

Viva España ou bienvenue en France ?

Petit rappel : nous nous sommes rencontrés il y a neuf ans à Aix-en-Provence avec mon Cariño, et ça fait trois mois que nous vivons à Madrid au moment de la demande. Entre-temps, on a déménagé plusieurs fois. Très vite après la demande et le retour au monde réel, nous nous sommes… ou plutôt nos proches nous ont posé cette question : où serait le mariage ?

Et trouver le lieu parfait – Partie 1

Et trouver le lieu parfait – Partie 1

On se marie où ? Question qui peut paraître simple, mais qui nous a pourtant fait réfléchir. Vois-tu, avec M. Motard, nous habitons depuis bientôt cinq ans dans un village à trente minutes de chez mes parents. Nous avons donc pensé dans un premier temps à nous marier chez nous, et à chercher un lieu de réception à proximité. Mais c’était sans compter notre avenir incertain concernant notre lieu de résidence.

Bienvenue à Mademoiselle Popinée, future mariée de juillet 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle Popinée, future mariée de juillet 2018 !

Avec Monsieur Sou, nous sommes ensemble depuis le lycée, déjà quatorze ans d’aventures vécues tous les deux. Et cette année, on a décidé de se marier, pour le plus grand bonheur de nos familles et amis, mais surtout de nous. Je ne fais pas partie de ces filles qui ont toujours rêvé de se marier. Pas vraiment non… Moi, j’étais plutôt du genre anticonformiste, tu sais, la fille qui peut t’énerver en te disant : “Mais de nos jours, ça ne sert plus à rien, le mariage !”

L’épisode du mariage finalement en deux parties

L’épisode du mariage finalement en deux parties

Comme tu le sais déjà si tu as bien suivi les épisodes précédents, nous nous sommes déjà mariés civilement en février dernier. Ça n’était au départ pas prévu du tout. On essaye de réduire les coûts, ce n’est pas pour ajouter une seconde fête, crois-moi.

Je vais donc t’expliquer ici ce qui nous a décidé à changer nos plans.

Quand on choisit la salle – Partie 1

Quand on choisit la salle – Partie 1

Je pars à la recherche de la perle rare : un gîte pouvant accueillir soixante-dix personnes en repas assis et cent cinquante au vin d’honneur, typé chalet de montagne, accessible en fauteuil roulant, dans un périmètre de 80km autour du village de mes parents et pour moins 1 500€… Naïve que je suis !

J’envoie des demandes de devis à différents gîtes sympathiques que nous avons repérés. 3 000€, 4 500€, 6 500€… Bref, on explose le budget et ça, ce n’est pas possible ! Un peu, OK, mais autant… non !

Comment avons-nous organisé les couchages ?

Comment avons-nous organisé les couchages ?

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi, le logement des invités était un élément important et m’a bien pris la tête. C’était même un point sur ma liste des critères lors de la recherche de salle. Surtout que nous nous marions à environ une heure de route de la ville d’où viennent la plupart de nos invités.

Dans un monde idéal, j’aurais pris en charge le logement de nos amis et famille proche, soit environ trente personnes, afin qu’ils puissent profiter de la fête jusqu’au bout et n’aient pas besoin de reprendre la route. Oui mais voilà, suite à notre problème de salle et étant donné que la nouvelle est beaucoup plus chère, nos parents nous ont gentiment proposé de s’occuper eux-mêmes de loger la famille.

Se marier en deux temps : la cérémonie civile

Se marier en deux temps : la cérémonie civile

Aujourd’hui, je fais une petite pause dans les recherches de nos prestataires, pour te parler un peu de notre cérémonie civile (avec en bonus, un prestataire dedans). Il y a d’ailleurs de fortes chances qu’au moment où tu lises ces lignes, nous nous soyons déjà mariés civilement.

Comme je le disais dans ma présentation, nous avons fait le choix de nous marier en deux temps. Depuis le début, nous voulions nous marier civilement un peu avant la cérémonie religieuse, pour pouvoir profiter pleinement des deux célébrations et être plus zen le jour J.