Étiquette : conflits

La dispute de fiançailles

La dispute de fiançailles

Maintenant que tu nous connais un peu mieux, j’aimerais continuer aujourd’hui notre histoire par la demande en mariage, ou dans notre cas, son absence ! Pire, c’est une belle engueulade qui a scellé notre long processus de réflexion et nous a amenés à nous déclarer fiancés. Ce qu’il faut comprendre, c’est que culturellement parlant, mon chéri a été très anticonformiste en ne me faisant pas de demande en bonne et due forme.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : le lendemain et les jours qui ont suivi

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : le lendemain et les jours qui ont suivi

Les jours qui suivent le mariage ne sont pas toujours des jours faciles, tu le liras chez plusieurs chroniqueuses. Peut-on appeler ça le wedding blues ? Dans mon cas, je ne suis pas sûre. Pour moi, le wedding blues, c’est la nostalgie d’un jour attendu et chéri pendant des mois et qui est désormais terminé. J’ai vécu les choses un peu différemment… En fait, je crois que cette journée a cristallisé tout le négatif que j’ai ressenti sur l’après-mariage.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le lendemain de la veille, et les jours suivants

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le lendemain de la veille, et les jours suivants

Nous nous réveillons, Chéri et moi vers midi. Encore une fois, j’aurais été bien incapable de me lever tôt pour assurer un rangement de la salle ou un brunch… Nous devons rendre la chambre pour 14h au plus tard, donc je saute dans la douche pour enlever toutes les « traces » de la veille (et oui, je suis allée me coucher en n’ayant rien fait de plus qu’un démaquillage express… Mais Chéri a fait pareil donc ça va ! Et surprise : pas d’eau chaude !

Le choix de mes témoins et de ma team Red

Le choix de mes témoins et de ma team Red

Avant de te raconter la merveilleuse journée de mon mariage, je me dois de te donner encore quelques détails sur les préparatifs. Si pour certaines, le choix des témoins et des demoiselles d’honneur est facile et évident, on ne peut pas dire que ça a toujours été mon cas. En effet, depuis le début des préparatifs, je me suis fait de nouveaux amis, je me suis rapprochée de certains et… j’en ai perdu d’autres.

M-14 (juillet), la naissance du projet M – Partie 2

M-14 (juillet), la naissance du projet M – Partie 2

J’ai commencé à flâner sur le web à la recherche de trucs et astuces sur l’organisation et les codes d’un mariage à la française/suisse/belge (bref, pas à l’américaine) en ce beau vingt-et-unième siècle, sur les modes et les symboles. En plus, j’avais le vague prétexte de m’intéresser en avance à l’organisation de mon propre mariage, qui aurait probablement lieu en parallèle de mes études et sans beaucoup de soutien de mon amoureux…

Quand on craque

Quand on craque

On a souvent l’impression que nous, les futures brides, nous vivons sur un petit nuage dont nous ne pouvons pas redescendre : nous nous préparerons à vivre un des plus beaux jours de notre vie, quand nous allons enfin épouser l’homme que nous aimons !

Pourtant, la vie ne s’arrête pas pour autant : le travail continue bien évidemment, nous sommes sollicitées par nos proches pour tout un tas de raisons, les tâches ménagères habituelles ne disparaissent malheureusement pas, nous essayons tant bien que mal de garder un peu de temps pour nos loisirs ! Malgré tout ce bonheur apparent, nous avons donc toutes les raisons du monde de craquer à un moment ou à un autre…

Trouver sa place quand son fiancé a un frère jumeau

Trouver sa place quand son fiancé a un frère jumeau

Je suis quelqu’un qui, de base, est très jaloux. Ce n’est pas bien du tout, car trop de jalousie peut entraîner des situations compliquées.

Donc au début de cette relation, j’avais envie de profiter de mon nouvel amoureux, je voulais son attention, parfois trop, beaucoup trop… Mais rapidement, je me suis fait une raison : son frère et lui étaient fusionnels. Je ne pouvais pas les empêcher de maintenir ce lien, ce serait absolument moche de ma part. Le juste milieu viendrait avec le temps, et tout se passerait pour le mieux.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : la dernière ligne droite

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : la dernière ligne droite

Et voilà, je t’ai dit/montré/raconté tout ce que j’avais à te dire/montrer/raconter sur la préparation de mon mariage. Je suis prête à entamer le récit du jour J, et ce récit commence par la dernière semaine avant le mariage.

M. Chat et moi avons posé une semaine avant le mariage, et deux après. Cette dernière semaine de préparatifs a été difficile. Vraiment. Ce n’était pas une partie de plaisir du tout, et je crois sincèrement qu’elle a conditionné la manière dont j’ai vécu mon mariage. Je vais donc te donner un conseil qui, je l’espère, te sera précieux : entoure-toi bien dans la dernière ligne droite.

Le choix de la date : hésitations et révélation

Le choix de la date : hésitations et révélation

Nous nous étions d’abord arrêtés sur le mois de juillet 2018. Deux ans pour préparer le mariage, pas de stress… Bien que ce soit quand même loin… Mais qu’à cela ne tienne, ça ne nous posait pas de problème au départ.

Mais ensuite, les problèmes avec la belle-famille ont commencé : problèmes pour l’organisation, problèmes avec la salle, problèmes avec les invités… problèmes avec nous. Critiques incessantes sur notre mariage (l’âge n’étant pas mis en cause, je précise), sur ma famille, sur nos invités, sur nos amis… enfin, je ne vais pas te faire la liste complète : critiques sur tout, absolument TOUT.

Résister à la tentation d’étrangler son fiancé

Résister à la tentation d’étrangler son fiancé

Si tu te lances tout juste dans la préparation de ton mariage, je vais malheureusement devoir te faire partiellement déchanter. Tu t’apprêtes certes à préparer l’un des jours les plus mémorables de ton existence avec, à la clé, un grand oui pour la vie à l’homme que tu as choisi. Mais ne t’attends pas pour autant à ce que la préparation de ce fameux moment ne soit que paillettes et volupté.

Tu vas crier, tu vas t’énerver, tu vas peut-être même détester ton futur, voire te demander s’il en a quelque chose à cirer de ce foutu mariage.