Étiquette : découverte

Mon chaleureux mariage enneigé : la cérémonie civile

Mon chaleureux mariage enneigé : la cérémonie civile

Nous arrivons devant la mairie. Ça y est, nous y sommes ! Quinze minutes en retard, mais nous y sommes ! Mon père attend dans le hall de la mairie. Pauline, notre photographe, me somme de bien rester dans la voiture : elle veut immortaliser ce moment si spécial où il découvrira sa fille en mariée ! Elle sort donc le chercher. Mais le voici qui s’enfuit vers l’étage, sans doute pour prévenir de mon arrivée. Elle se met à lui courir après, c’est vraiment drôle à voir.

Mon (presque) mariage de princesse, tout en légèreté et convivialité : les futurs mariés se découvrent

Mon (presque) mariage de princesse, tout en légèreté et convivialité : les futurs mariés se découvrent

La dernière fois, je t’ai laissée juste avant que l’on ne se découvre en tenue de prince et princesse (vilaine que je suis). La veille (vendredi, si tu suis bien), nous avions repéré d’emblée l’endroit parfait pour nous découvrir. Il s’agit tout bêtement de l’escalier en pierre qui mène aux chambres. Il est super mignon, bien décoré, et il y a un miroir pour d’éventuelles photos sophistiquées. Seul bémol, il n’est pas si large que ça et ne permet pas à notre photographe, d’avoir beaucoup de recul.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : nos retrouvailles tout en douceur

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : nos retrouvailles tout en douceur

Je me réveille petit à petit au son de l’agitation qui règne dans la maison, peu avant que mon réveil ne sonne. Ça y est, c’est le jour J, je l’ai tant attendu et il est enfin là ! Il est 6h, je n’ai pas dormi beaucoup, mais au moins j’ai dormi sereinement. Je me sens donc en forme. J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre : allais-je être surexcitée, ou sur un petit nuage ? Non, je me sens… normale, en fait.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : comme on se retrouve !

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : comme on se retrouve !

Je vois le rideau qui bouge, puis rien. En vérité, je suis sous mon voile, alors je n’y vois pas hyper net non plus. Puis, il re-bouge encore, et ça y est ! M. Chat apparaît enfin, il est là ! Il a la main de M. Héden sur les yeux, je m’inquiète qu’il trébuche sur la porte.

Et moi, je ne sais plus où j’habite ni comment je m’appelle, je suis à mille lieues d’ici et à la fois, très présente, mon champ de vision s’est rétréci d’un coup, il n’existe plus rien sur les côtés, seulement M. Chat, si beau, devant moi !

Mon mariage grec avec vue sur la mer : mon arrivée à l’église

Mon mariage grec avec vue sur la mer : mon arrivée à l’église

On est en Eubée, en Grèce, il est presque 19h30 et je me dirige vers mon église avec mon père et ma cousine demoiselle d’honneur dans mon petit scarabée !

La montée est un peu chaotique, la petite voiture des années 60 a du mal à monter la côte. Le siège de mon papa n’arrête pas de se “coucher” et ma cousine à l’arrière lui tient le dossier. C’est assez comique ! On manque même d’avoir un accident, un espèce de fou furieux ne nous a pas vus et déboule d’un chemin de terre juste devant nous !

Mais ouf, tout va bien, après un dernier tournant, nous voici enfin sur le petit chemin où se trouve mon église bleu et blanc tout au bout.

Mon mariage civil au bord de l’océan : les préparatifs et la découverte – Partie 2

Mon mariage civil au bord de l’océan : les préparatifs et la découverte – Partie 2

Une fois fin prête, je renvoie Poupou de notre chambre pour que je puisse m’habiller – le pauvre est condamné à aller s’habiller ailleurs.

On se rassemble avec mes témoins, ma maman et Mademoiselle Plaid pour partager ensemble ce moment spécial. Mais avant tout, on n’oublie pas de s’amuser un peu et on pose comme des stars sur le balcon ! Comme on dit : “Ce n’est pas tous les jours qu’on est bonnasses comme ça.”

Mon mariage romantique en Provence : il est temps de se faire pomponner !

Mon mariage romantique en Provence : il est temps de se faire pomponner !

Une fois donc que Laurence la coiffeuse en a terminé avec les filles, c’est à mon tour de me faire chouchouter. Je passe outre quelques trucs qui m’agacent parce que je veux que ce jour ne soit que joie. Laurence est si douce, elle m’apaise tout en douceur en commençant à prendre soin de moi.

Nous parlons, rions, les photographes et vidéastes nous rejoignent et je suis mal à l’aise. Je leur parle et leur explique que ça me gêne de les ignorer lorsqu’ils sont avec nous. Ça les fait sourire : il faut pourtant que j’apprenne à ne pas faire attention à eux pour avoir l’air naturelle. J’avoue qu’au bout d’un quart d’heure, j’applique parfaitement leurs conseils : je suis la star de la journée, il faut l’assumer, ha ha !

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : la découverte et les photos de couple

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : la découverte et les photos de couple

Après la préparation du futur marié et de la future mariée, il est quasiment 12h… J’ai trente minutes de retard, oups…

Ma sœur m’aide à descendre les escaliers qui ne sont pas très larges. Je croise au passage un voisin, et c’est assez rigolo car il a un moment de bug en me voyant.

On traverse le boulevard pour rejoindre la voiture sous le regard des automobilistes et des passants. Les gens sont tellement bienveillants, j’ai l’impression d’être une princesse.

Mon mariage dino-chic : notre découverte dans le jardin

Mon mariage dino-chic : notre découverte dans le jardin

Je reprends mon récit au moment où je viens de revêtir ma jolie robe. Marika me demande alors si nous désirons faire un moment de découverte rien que tous les deux avec Monsieur Vegas. En fait, je ne sais pas trop, car nous en avons discuté quelque temps auparavant et il n’était pas vraiment chaud.

Une de mes amies va donc lui demander, et à ma grande surprise, il est d’accord ! Il est donc décidé qu’il m’attendra dans un petit pré contigu au château.

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la découverte

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la découverte

Ce que je ne t’ai pas dit dans ma chronique de préparatifs, c’est que notre hôtel est réparti en deux bâtisses, séparées par une route. La chambre que j’occupe, dans laquelle nous passerons notre nuit de noces, et celle que M. Rigolo occupe pour s’habiller sont chacune dans un bâtiment différent.

Quand elles se sont rendues dans la chambre de M. Rigolo, la vidéaste et la photographe en ont profité pour repérer le bon endroit pour la découverte. J’avoue, moi, j’avais complètement zappé d’y réfléchir en amont. Mais c’est bien pour ça qu’on s’entoure de super prestataires, hein ? Pour compenser notre manque d’expérience !