Étiquette : émotions

Les cauchemariages

Les cauchemariages

Avant de te parler de tous ces petits détails qui font un mariage (témoins, lieu, date, etc.), je veux te parler de ces petites choses désagréables qui me gâchent mes nuits… les cauchemariages ! Oui, je parle bien des “cauchemars de mariage”.

Souvent Bride varie : comment organiser un mariage dans une constante indécision ?

Souvent Bride varie : comment organiser un mariage dans une constante indécision ?

Au quotidien, certaines personnes savent très précisément ce qu’elles veulent, transigent peu et vont jusqu’au bout en tenant compte de l’avis des autres quand ça les arrangent. Je fais partie de cette catégorie, j’ai un caractère que l’on appelle « trempé » et peu souple sur beaucoup de points. Mais quand je me suis fiancée, j’ai eu besoin d’être rassurée sur mes choix, confortées, terrifiée à l’idée de ne pas plaire et de regretter mes choix… Et c’est compliqué d’être constamment indécise.

Épisode 11 : des complexes et des robes de mariée

Épisode 11 : des complexes et des robes de mariée

Après avoir trouvé mes prestataires, j’ai commencé à m’intéresser plus précisément à la robe. LA robe. Celle qui est censée faire rêver les petites filles et mettre des paillettes dans les yeux de tous les invités. Celle qui doit me sublimer le jour J…

Bilan à 1 mois : chronique de l’instabilité

Bilan à 1 mois : chronique de l’instabilité

Je te propose aujourd’hui de faire un petit bilan à 1 mois du grand jour. Ça fait un moment que je n’ai rien écrit. Mi-juillet, j’ai craqué. De nerfs, de stress, j’avais envie de tout plaquer…

Quand la jeune fille doit faire un choix

Quand la jeune fille doit faire un choix

La plupart des jeunes filles, lorsque leur cher et tendre se déclare, commence directement à penser aux joies de leur mariage. Robe, déco, invitations, repas, fleurs, etc. Oui, c’est merveilleux, celui que tu aimes tant, le seul avec qui tu te vois finir ta vie, vient de te demander de l’épouser. Tu attends peut-être ça depuis très longtemps et donc tu n’as qu’une hâte, c’est l’annoncer haut et fort à la terre toute entière Moi, ça n’a pas du tout été ma réaction. Bien sûr, lorsque Monsieur Patate à Raclette m’a fait sa demande, j’ai été folle de joie. Mais hélas, ça n’a duré qu’une petite journée.

Celle qui redoutait les essayages de robes de mariée – Partie 1

Celle qui redoutait les essayages de robes de mariée – Partie 1

Imagine un peu une petite fille baroudeuse, légèrement garçon manqué sur les bords, qui préfère se rouler dans l’herbe et courir après un ballon plutôt que de jouer à l’épicière ou avec ses poupées, au grand désespoir de sa tendre maman. Ce décor posé, tu comprendras peut-être mieux que je ne fais pas partie de celles qui ont commencé à rêver de leur mariage bien avant de rencontrer le prince charmant, et que je ne suis pas vraiment dans le trip de la robe de princesse à paillettes et à jupon, bien que je trouve ce type de robe absolument divin… sur les autres !

Ce petit coup de stress à J-6 mois

Ce petit coup de stress à J-6 mois

Depuis le début de nos préparatifs, j’étais plutôt ultra sereine. Mais là, hier soir, j’ai eu subitement un petit coup de stress. Tu me diras qu’il va peut-être repartir comme il est venu mais comme je suis encore toute récemment nouvelle chroniqueuse, j’ai pris ma plume et posé mes petits mots sur le papier.

Dernière ligne droite avant le grand jour

Dernière ligne droite avant le grand jour

près un début de semaine plus ou moins mouvementé, nous voilà vraiment dans la dernière ligne droite ! Départ dans la matinée pour Chalon-sur-Saône. Le programme est chargé : course de vêtements de tous les jours (et oui le monde ne s’arrête pas de tourner à l’approche du mariage, passage dans un grand magasin pour dévaliser le rayon des assiettes/verres/serviettes jetables bleues…

Deux ans de mariage

Deux ans de mariage

Tu as sans doute la tête dans le guidon, là tout de suite, en train de vouloir te pendre avec ta guirlande de fanions ou de te couper les veines avec les enveloppes de tes Fucking Faire-Part (FFP pour les intimes), et j’ai envie de te dire “respire… Je te comprends bien, je suis passée par là, mais y a de fortes chances que dans quelques mois, tu ris de tout ça et tu en gardes même un souvenir doux et un peu nostalgique”. Alors deux ans après, que puis-je te dire de tout ça ?

Comment je n’ai pas eu de wedding-blues

Comment je n’ai pas eu de wedding-blues

Je t’avoue, j’en avais un peu peur. Le retour au quotidien me paraissait angoissant – et notamment le fait de vivre loin de mon mari tout neuf. J’imaginais que j’allais beaucoup pleurer, toute seule le soir dans mon lit, avec juste le chat pour me tenir compagnie et quelques photos sur lesquelles se cristalliserait ma nostalgie. Et pourtant, ce n’est pas arrivé. J’ai même particulièrement bien vécu les quelques jours, semaines, mois, qui ont suivi.