Étiquette : émotions

Pourquoi il n’y aura (peut-être) pas de mariage

Pourquoi il n’y aura (peut-être) pas de mariage

La lectrice assidue de Mademoiselle Dentelle que tu es dois probablement se dire que, quand même, elle exagère vraiment cette demoiselle Minuscule qui ne donnait plus signe de vie et qui se pointe à nouveau, à moins de trois mois de son mariage, avec un titre (légèrement) racoleur, en espérant que ça fasse passer la pilule. Et tu as raison. Je m’en veux de ce (trop) long silence, je te dois des excuses. Et, si tu me le permets, j’aimerais t’expliquer pourquoi j’ai mis autant de temps à publier quoi que ce soit ici.

Mon (presque) mariage de princesse, tout en légèreté et convivialité : les futurs mariés se découvrent

Mon (presque) mariage de princesse, tout en légèreté et convivialité : les futurs mariés se découvrent

La dernière fois, je t’ai laissée juste avant que l’on ne se découvre en tenue de prince et princesse (vilaine que je suis). La veille (vendredi, si tu suis bien), nous avions repéré d’emblée l’endroit parfait pour nous découvrir. Il s’agit tout bêtement de l’escalier en pierre qui mène aux chambres. Il est super mignon, bien décoré, et il y a un miroir pour d’éventuelles photos sophistiquées. Seul bémol, il n’est pas si large que ça et ne permet pas à notre photographe, d’avoir beaucoup de recul.

La charge mentale mariagesque

La charge mentale mariagesque

Samedi, 9h. Dans ma tête : Le weekend est là, gloire à la détente et au tournement de pouces en série… Sauf que non. Il faut vraiment qu’on prépare les save-the-date pour notre cérémonie religieuse. Leur spectre a plané sur moi toute la semaine : plus moyen de repousser, ils doivent partir « azzape ». Dans la tête de Monsieur Kowhai : Le weekend est là, gloire à la détente et au tournement de pouces en série !

Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : credits ends – le mot de la fin

Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : credits ends – le mot de la fin

Eh bien voilà. Comme pour chaque chose, il y a une fin. Voici la mienne, la fin de l’aventure de mon mariage. Et quelle aventure ! Elle a été merveilleuse, du début à la fin. Chaque petit détail en a fait l’événement le plus marquant de ma vie. Avec le recul, j’ai pris conscience que bien qu’il n’y ait qu’un seul jour de mariage, sa durée est bien plus longue. Il débute par la demande, et s’achève avec la fin du voyage de noces.

Mon mariage fun et fleuri d’été indien : l’entrée dans l’église

Mon mariage fun et fleuri d’été indien : l’entrée dans l’église

Le grand moment arrive, j’entends la musique que nous avons choisie retentir. À chaque fois que je l’écoutais, j’avais les larmes aux yeux car c’est un des moments de notre mariage dans lequel j’arrivais vraiment à me projeter. Nous avons choisi “A thousand years” revisité par le groupe Piano Guys. On était d’accord depuis le début avec Poupou sur cette musique, et notre officiant refusant toute chanson avec paroles, ça tombait bien.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai du jour J

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai du jour J

Après le stress accumulé des dernières semaines, j’avais peur de ne pas pouvoir lâcher prise le jour J et de prendre chaque petite contrariété comme un obstacle insurmontable. Et en fait non, c’est allé, je me suis laissée porter tout au long de cette journée, tout en restant bien consciente de ce qui se passait autour de moi. J’ai adoré découvrir Chéri entre quatre yeux. C’était mon caprice, et ça a fait pas mal jaser nos invités, mais je ne le regrette pas.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai des préparatifs

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai des préparatifs

Reprenons depuis le début : Chéri venait de me faire sa demande à l’occasion de mon anniversaire, devant toute ma famille. Dès le lendemain, j’effectuais mes premières recherches “mariage” sur Internet, et je suis très vite tombée sur notre blog préféré et les super conseils de ses chroniqueuses. Qui, entre multiples DIY et superbes récits, donnaient aussi le très bon conseil de ne pas trop tarder à s’y mettre, parce oui, ça prend du temps de préparer un mariage.

La dispute de fiançailles

La dispute de fiançailles

Maintenant que tu nous connais un peu mieux, j’aimerais continuer aujourd’hui notre histoire par la demande en mariage, ou dans notre cas, son absence ! Pire, c’est une belle engueulade qui a scellé notre long processus de réflexion et nous a amenés à nous déclarer fiancés. Ce qu’il faut comprendre, c’est que culturellement parlant, mon chéri a été très anticonformiste en ne me faisant pas de demande en bonne et due forme.

Je connais des bateaux qui s’en vont deux par deux…

Je connais des bateaux qui s’en vont deux par deux…

Le moment tant redouté, et surtout, tant repoussé, est finalement arrivé : ma dernière chronique. Ça fait maintenant dix mois que j’ai épousé Chéri, l’amour de ma vie, et le mariage est maintenant loin… Nous avons eu un magnifique mariage, tel que nous l’avions rêvé, fait de simplicité, de convivialité, d’échanges culturels et surtout, d’amour ! Mais laisse-moi revenir avec toi sur ce que j’aurais aimé qu’une « déjà-mariée » me dise à moi, bride-to-be.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : le lendemain et les jours qui ont suivi

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : le lendemain et les jours qui ont suivi

Les jours qui suivent le mariage ne sont pas toujours des jours faciles, tu le liras chez plusieurs chroniqueuses. Peut-on appeler ça le wedding blues ? Dans mon cas, je ne suis pas sûre. Pour moi, le wedding blues, c’est la nostalgie d’un jour attendu et chéri pendant des mois et qui est désormais terminé. J’ai vécu les choses un peu différemment… En fait, je crois que cette journée a cristallisé tout le négatif que j’ai ressenti sur l’après-mariage.