Étiquette : émotions

Mon mariage romantique en Provence : oui, oui, oui, je le veux !

Mon mariage romantique en Provence : oui, oui, oui, je le veux !

Nous marchons main dans la main avec mon frère, c’est lui qui me conduira à mon futur mari à la mairie. Je le sens ému aussi, c’est un moment à jamais gravé dans mon cœur. Le pilier de ma vie qui me conduit vers celui qui prendra le relais de tout ce qu’il a fait jusqu’à présent (c’est une image : Grand Chef Chat me chérit parfaitement depuis le premier jour, bien sûr).

C’est idiot peut-être, mais même si je suis maman par deux fois, dans certaines situations, en sa présence, je reste sa petite sœur, celle qu’il protège, je me sens encore enfant. Nous avons connu des mois très durs psychologiquement durant les deux années précédentes et d’être de nouveau ensemble à vivre cet instant me conforte et me réconcilie avec ma place de petite sœur, justement.

Mon mariage dino-chic : le cocktail

Mon mariage dino-chic : le cocktail

Lorsque nous revenons au château après nos photos de couple, vers 17h45, nous retrouvons les invités, et nous passons tous dans la cour du château pour le cocktail. Le traiteur commence le service, et les amis de Monsieur Vegas jouent à nouveau de la musique, pour le plus grand plaisir des invités.

Le soleil brille, c’est l’occasion de sortir mes lunettes de soleil en forme de cœur – clin d’œil à mon enfance quand j’avais exactement les mêmes, il me tenait à cœur d’en retrouver des semblables (une future mariée a des lubies bizarres… !).

Mon mariage grec avec vue sur la mer : le jour J, un réveil difficile et l’histoire incroyable de nos témoins

Mon mariage grec avec vue sur la mer : le jour J, un réveil difficile et l’histoire incroyable de nos témoins

Mon coiffeur (un ami d’enfance de Monsieur Cook hyper doué) a insisté la veille pour me « commencer » à 14h, soit plus de cinq heures avant le mariage, ce qui signifie que je dois prendre ma douche à partir de 13h !! La cérémonie a lieu à 19h30 et je me demande pourquoi il est nécessaire de commencer si tôt. Mais il a plus d’expérience que moi… Il en a coiffé, des mariées, alors niveau timing, il doit savoir ce qu’il fait !

La matinée me réserve une bien mauvaise surprise. Ou plutôt deux. (Attention, âmes sensibles, s’abstenir.)

Mon mariage romantique en Provence : les choses qui ont foiré, en avant-première

Mon mariage romantique en Provence : les choses qui ont foiré, en avant-première

Je vais commencer le récit de cette merveilleuse journée par tous les couacs. Si je fais ainsi, c’est pour en fait mieux les mêler ensuite à mon récit et également prendre de la distance avec chacun d’eux. Pendant quelque temps, ils ont été les seuls souvenirs que j’avais de notre mariage. C’était très dommage, surtout que tous les retours ont été positifs.

Et puis, en voyant ce qui va suivre (la vidéo plus bas), j’ai compris que justement, je n’avais plus les bons souvenirs de notre si beau jour en tête. J’ai voulu faire la casse-pied de base que je suis en ressortant toujours le côté négatif.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : la dernière journée de célibataire

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : la dernière journée de célibataire

Je t’avais dit la dernière fois que ma dernière journée avant le mariage, le vendredi 28, donc, avait été chargée. Je reviens à présent te la raconter…

Je commence par ma manucure-pédicure à 10h. Là encore, j’ai énormément de mal à lâcher prise. Je dois gérer mon frère et la maman de Mme Héden qui arrivent par le train (je les aide sur les questions de logistique pour arriver jusqu’à chez moi) et confirmer la réception des boutures.

C’est alors que je reçois un texto glaçant de M. Chat : il vient de se disputer avec sa mère, qui lui a dit des horreurs plus grosses que notre immeuble.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : la dernière ligne droite

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : la dernière ligne droite

Et voilà, je t’ai dit/montré/raconté tout ce que j’avais à te dire/montrer/raconter sur la préparation de mon mariage. Je suis prête à entamer le récit du jour J, et ce récit commence par la dernière semaine avant le mariage.

M. Chat et moi avons posé une semaine avant le mariage, et deux après. Cette dernière semaine de préparatifs a été difficile. Vraiment. Ce n’était pas une partie de plaisir du tout, et je crois sincèrement qu’elle a conditionné la manière dont j’ai vécu mon mariage. Je vais donc te donner un conseil qui, je l’espère, te sera précieux : entoure-toi bien dans la dernière ligne droite.

Mon bilan mariage à J-72

Mon bilan mariage à J-72

À l’heure où je t’écris cette chronique, nous sommes à soixante-douze jours du mariage. Un peu plus de dix semaines. Depuis environ quinze jours, je suis en mode « bridezilla », et gare à qui se met sur mon chemin !

Alors, où en sommes-nous ?

Mon mariage franco-chinois coloré : le déroulé de la cérémonie

Mon mariage franco-chinois coloré : le déroulé de la cérémonie

Ma belle-sœur monte près du pupitre pour lire le premier texte, celui de Charles Péguy, et notre diacre précise à l’assemblée pourquoi ce texte me tenait tant à cœur. Parce que nous venons de « souches étrangères » l’un et l’autre. Parce que je ne veux pas me laisser gagner par l’habitude. Parce que je veux être mariée chaque jour que Dieu fait.

D’entendre ce texte – pourtant pour la centième fois – j’en ai des frissons. Je ne regrette en rien cette petite entorse.

Mes préparatifs : de la joie… au coup de fatigue !

Mes préparatifs : de la joie… au coup de fatigue !

Après plusieurs chroniques à te raconter mes histoires de préparatifs – bonbonnières, chaussures, maquillage, coiffure, déco, etc. – j’ai envie de faire une pause avant de passer au récit de mon mariage et de te raconter ce que j’ai ressenti pendant toute cette période, mais aussi ce que je ressens aujourd’hui, un mois après le mariage.

A posteriori, il y a surtout deux choses que je retiens : un fort moment de créativité et la satisfaction de voir ce « projet » s’organiser peu à peu, mais également, d’un autre côté, beaucoup de stress et de fatigue, avec parfois cette petite voix au fond de moi qui me disait : « Hâte d’en terminer ! »

Mon mariage civil au bord de l’océan : le matin

Mon mariage civil au bord de l’océan : le matin

Aujourd’hui, c’est le grand jour : je vais épouser civilement Poupou ! Après un an et demi de préparation et pratiquement onze ans de relation, nous allons devenir mari et femme aux yeux de la loi. C’est fou comme le temps est passé vite : je me revois encore la première fois que je l’ai vu, des étoiles dans les yeux à mon bureau de lycéenne…

On ne change pas les bonnes habitudes : le matin du mariage, je me réveille hyper tôt, aux alentours de 7h, comme c’est le cas depuis plus d’une semaine déjà.